(19)
(11)EP 0 003 450 A1

(12)DEMANDE DE BREVET EUROPEEN

(43)Date de publication:
08.08.1979  Bulletin  1979/16

(21)Numéro de dépôt: 79400022.4

(22)Date de dépôt:  11.01.1979
(51)Int. Cl.2G01R 21/01, H04B 1/04
(84)Etats contractants désignés:
DE GB IT

(30)Priorité: 20.01.1978 FR 7801635

(71)Demandeur: THOMSON-CSF
75008 Paris (FR)

(72)Inventeurs:
  • Legendre, Philippe
    F-75360 Paris Cedex 08 (FR)
  • Van Keerebroeck, Claude
    F-75360 Paris Cedex 08 (FR)

(74)Mandataire: Blaise, Michel et al
"THOMSON-CSF" 173, bld Haussmann
75379 Paris Cedex 08
75379 Paris Cedex 08 (FR)


(56)Documents cités: : 
  
      


    (54)Dispositif de mesure en hyperfréquence et générateur comportant un tel dispositif


    (57) La présente mvention concerne les dispositifs de mesure en hyperfréquence par prélèvement d'énergie sur une ligne de transmission.
    Elle consiste essentiellement à réaliser ce prélèvement en un point de la ligne (1) à l'aide de deux tronçons de ligne quart d'onde en série (5 et 7), d'impédances caractéristiques respectives, Z2 et Z1, avec Z2>Z1, l'accès 8-8' de la ligne (7) permettant le raccordement de deux circuits de mesure indépendants l'un de l'autre.
    Application à la mesure de puissance transmise et à la constitution d'un accès de mesure, en sortie des générateurs ou émetteurs hyperfréquences.




    Description


    [0001] La présente invention concerne les dispositifs de mesure en hyperfréquence, et en particulier les dispositifs permettant de réaliser un prélèvement d'énergie en dérivation sur un point donné d'une ligne de transmission adaptée,afin de déterminer la puissance transmise par la ligne et d'effectuer la mesure des caractéristiques du signal correspondant, à l'aide d'un accès de mesure d'impédance normalisée.

    [0002] Il est connu de remplir ces deux fonctions à l'aide de deux coupleurs directionnels en caseacie, ofin de les rendre indépendantes l'une de l'autre, mais une telle réalisation est coûteuse et délicate, en particulier aux fréquences supérieures à 4 GHz.

    [0003] L'invention a pour objet de remédier à cet inconvénient , tout en respectant l'indépendance des deux fonctions requises, à l'aide d'un circuit unique non directionnel.

    [0004] Selon l'invention, le dispositif de mesure comportant des moyens de prélèvement d'énergie en un point donné d'une ligne de transmission hyperfréquence adaptée d'impédance caractéristique Z0 est caractérisé en ce qu'il comporte un premier tronçon de ligne d'impédance caractéristique Z2 dont une des extrémités est connectée à ce point donné, et un deuxième tronçon de ligne d'impédance caractéristique Z1, avec Z1 < Z2, connecté en série avec le premier tronçon et dont l'extrémité libre est connectée à un circuit d'utilisation, la longueur électrique des premier et second tronçons étant identique et égale au quart de la longueur d'onde du signal central du spectre de signaux alimentant la ligne de transmission.

    [0005] L'invention sera mieux comprise et d'autres caractéristiques apparaîtront à l'aide de la description ci-après et du dessin s'y rapportant qui représente le schéma d'un dispositif de mesure selon l'invention.

    [0006] Sur la figure, une ligne bifilaire 1 d'impédance caractéristique Z 0 est alimentée à une extrémité par un générateur 2 d'impédance interne Z0 et fermée à l'autre extrémité par une résistance 3 d'impédance égale à Z .

    [0007] En un point 4-4' de cette ligne est raccordé en dérivation un tronçon de ligne 5 d'impédance caractéristique Z2 se raccordant par son extrémité 6-6' à un deuxième-tronçon de ligne 7 d'impédance caractéristique Z12 et dont les extrémités 8-8' sont raccordées d'une part à une diode D d'impédance ZD en série avec une résistance 10 d'impédance ZR et d'autre part à des bornes 9-9' à travers une résistance 11.

    [0008] La diode D et la résistance 10 schématise un système détecteur permettant, en particulier, d'obtenir une tension représentative de la puissance transmise le long de la ligne 1. Les bornes 9-9' représentent un accès pour le raccordement d'appareils de mesure.

    [0009] Soit λ la longueur d'onde du signal correspondant à la fréquence centrale du spectre de fréquence transmis par la ligne.

    [0010] Les tronçons de ligne 5 et 7 ont une longueur électrique identique et égale à λ/4.

    [0011] L'impédance Z4-4', entre les points 4-4',est éga- le à

    qui correspond à la mise en parallèle des impédances de source et de charge de la ligne, identiques entre elles et à l'impédance caractéristique Z0.

    [0012] Elle est transformée par le tronçon de ligne 5 pour être vue en 6-6' sou2 forme d'une impédence Z6-6', telle que Z6-6' =

    , soit Z6-6' =

    .

    [0013] De même, au point d'extrémité du bras dérivé 8-8' l'impédance vue est Z8-8' =

    soit Z8-8' =

    .

    [0014] Sous condition d'astreindre les valeurs de Z1 et Z2 à l'inégalité Z12<< Z22, Z8-8' sera donc très inférieure à Z . o

    [0015] Dans la mesure où l'impédance de charge ZC de l'ensemble du circuit d'utilisation raccordée aux bornes 8-8' est du même ordre que Z0, ZC sera négligeable devant Zε-3, et les deux branches du circuit d'utilisation seront indépendantes.

    [0016] Un calcul analogue à celui établi pour Z8-8', donne pour l'impédance Z'4-4' résultant de la transformation de ZC par les tronçons de ligne 7, puis 5, la valeur



    [0017] A titre d'exemple, supposons qu'il soit désiré une puissance PM, aux bornes 9-9', de 20dB inférieure à celle, PA, transmise sur la ligne 1 au point 4-4', et que les appareils de mesure dont le raccordement est prévu aux bornes 9-9' présentent une impédance d'entrée normalisée égale à l'impédance caractéristique de la ligne Z .

    [0018] Cette dernière hypothèse implique que les appareils soient alors adaptés à la source en donnant la valeur Z à la résistance 11 (à cause de la valeur négli- geable de Z8-8') , et,en choisissant la valeur de l'impédance ZR telle que ZR + ZD = 2Z0, on aura alors ZC=Z0. Au cas extrème où les bornes 9-9' seraient non raccordées ou en court-circuit, la valeur de ZC passerait ainsi respectivement à 2Z0 ou à

    .

    [0019] Dans ces conditions, des calculs simples montrent que pour ZC = Z0, on peut écrire :



    [0020] Avec l'hypothèse faite de 10 log

    = 20dB on ob- tient :

    ce qui satisfait bien la condition Z22>> Z12; (qui l'est d'ailleurs d'autant mieux que la valeur choisie pour le rapport

    est plus faible).

    [0021] De la quantité infinie de couples possibles de valeurs Z1, Z2 pouvant satisfaire à la condition (1), il a été choisi en exemple Z2 = 78 ohms d'où Z1 = 16 ohms, valeurs indépendantes de celle de Z0, elle-même choisie égale à 50 ohms.

    [0022] Un calcul simple montre, qu'à la fréquence centrale, la puissance appliquée à la diode, PD, rapportée à la puissance PE transmise sur la ligne 1 est donnée par

    PD est évidemment égale à PM si ZD = Z0 et ZC = Z .

    [0023] Le calcul montre également que les variations d'adaptation maximales de l'accès 9-9' (ouvert ou en court-circuit), entraînent, sur la ligne principale, une perte de transmission maximale de 0,3dB, et une valeur de l'affaiblissement d'adaptation minimale égale à -30dB (cas du court-circuit).

    [0024] Enfin, des variations de 30% en plus ou en moins par rapport à la fréquence centrale entraînent une remontée maximale de 2dB de la puissance de transmission à l'accès de mesure 9-9t où l'affaiblissement d'adaptation reste au moins égal à -20dB.

    [0025] Quand à la variation de la puissance appliquée sur le détecteur, elle reste inférieure à 0,15dB, toutes causes confondues de variations de fréquence (± 30%) ou d'adaptation de l'accès de mesure.

    [0026] Il sera noté que les intéressantes performances de ce dispositif peuvent être obtenues dans n'importe quel mode de propagation et quelque soit l'impédance caractéristique.

    [0027] Le mode de réalisation, présenté sur la figure par des lignes bifilaires pour la commodité du dessin, peut être, en pratique, une des nombreuses formes plus appropriées aux hyperfréquences, en particulier les lignes coaxiales.

    [0028] De tels dispositifs sont destinés à des générateurs radioélectriques, en particulier des générateurs d'oscillation locale ou des émetteurs dont ils équipent les lignes de sortie munies, en aval, d'isolateur et/ou de charge adaptée.


    Revendications

    1. Dispositif de mesure comportant des moyens de prélèvement d'énergie en un point donné d'une ligne de transmission hyperfréquence adaptée d'impédance caractéristiques Z , caractérisé en ce qu'il comporte un premier tronçon de ligne d'impédance caractéristique Z2 dont une des extrémités est connectée à ce point donné,et un deuxième tronçon de ligne d'impédancs caractéristique Z1, avec Z1<Z2, connecté en série à ce premier tronçon et dont l'extrémité libre est connectée à un circuit d'utilisation, la longueur électrique des premier et second tronçons étant identique et égale au quart de la longueur d'onde du signal central du spectre de signaux alimentant la ligne de transmission.
     
    2. Dispositif de mesure selon la revendication 1, caractérisé en ce que le circuit d'utilisation comporte des moyens de détection constitués d'une résistance ZR en série avec une impédance ZD, telles que


     
    3. Dispositif de mesure selon la revendication 2, caractérisé en ce que le circuit d'utilisation comporte en outre un accès de mesure couplé en parallèle avec les moyens de détection.
     
    4. Dispositif de mesure selon la revendication 3, caractérisé en ce que l'accès de mesure est couplé aux moyens de détection à travers une impédance Z0, la valeur de ZR étant choisie telle que ZR + Z = 2Z0,
     
    5. Générateur hyperfréquence caractérisé en ce qu'il comporte au moins un dispositif de mesure selon l'une des revendications 1 à 3.
     




    Dessins