(19)
(11)EP 1 801 025 B1

(12)FASCICULE DE BREVET EUROPEEN

(45)Mention de la délivrance du brevet:
10.09.2008  Bulletin  2008/37

(21)Numéro de dépôt: 06123961.2

(22)Date de dépôt:  13.11.2006
(51)Int. Cl.: 
B65D 33/14  (2006.01)
B65D 81/07  (2006.01)

(54)

Dispositif et procédé de rangement d'une peau de pare-chocs.

Vorrichtung und Verfahren zum Aufbewahren eines Stossfängerüberzugs

Device and process for storing a bumper skin


(84)Etats contractants désignés:
AT BE BG CH CY CZ DE DK EE ES FI FR GB GR HU IE IS IT LI LT LU LV MC NL PL PT RO SE SI SK TR

(30)Priorité: 23.12.2005 FR 0513286

(43)Date de publication de la demande:
27.06.2007  Bulletin  2007/26

(73)Titulaire: COMPAGNIE PLASTIC OMNIUM
69007 Lyon (FR)

(72)Inventeurs:
  • Ottemer Xavier
    38790 Saint Georges d' Espéranche (FR)
  • Duponnois Philippe
    52200 Langres (FR)
  • Fazio Alexandre
    01800 Meximieux (FR)
  • Jaud Bertrand
    69006 Lyon (FR)

(74)Mandataire: Remy, Vincent Noel Paul 
Lhermet La Bigne & Remy 11, boulevard de Sébastopol
75001 Paris
75001 Paris (FR)


(56)Documents cités: : 
DE-A1- 10 309 127
US-A- 2 327 410
DE-U1- 20 101 374
  
      
    Il est rappelé que: Dans un délai de neuf mois à compter de la date de publication de la mention de la délivrance de brevet européen, toute personne peut faire opposition au brevet européen délivré, auprès de l'Office européen des brevets. L'opposition doit être formée par écrit et motivée. Elle n'est réputée formée qu'après paiement de la taxe d'opposition. (Art. 99(1) Convention sur le brevet européen).


    Description


    [0001] La présente invention concerne une housse de protection de peau de pare-chocs d'un véhicule automobile, un ensemble d'un dispositif de rangement et d'une telle housse, et un procédé de chargement de cette peau de pare-chocs.

    [0002] DE 201 01 374 U1 décrit un dispositif de stockage dans lequel les peaux de pare-chocs sont placées sur des bandes flexibles.

    [0003] On connaît également, dans l'état de la technique, un dispositif de rangement de peau de pare-chocs constitué par une étagère comportant plusieurs tablettes horizontales sur chacune desquelles on dépose des peaux de pare-chocs emballées dans des housses individuelles.

    [0004] L'utilisation de ces dispositifs de rangement permet de transporter des peaux de pare-chocs en nombre, plutôt que de les manipuler individuellement.

    [0005] Toutefois, les peaux reposant sur les tablettes subissent des petits chocs dus aux vibrations du véhicule de transport dans lequel les étagères sont chargées. En effet, ces vibrations peuvent provoquer des chocs entre une peau de pare-chocs et sa tablette ou entre deux peaux de pare-chocs voisines.

    [0006] Ainsi, même si les housses protègent déjà la surface des peaux, un taux de rebut subsiste et peut encore être réduit.

    [0007] A cet effet, l'invention a pour objet une housse de protection de peau de pare-chocs, caractérisée en ce qu'elle comprend des moyens de suspension à un support.

    [0008] La housse de protection est généralement adaptée à plusieurs types de peaux de pare-chocs, sous réserve que leurs dimensions soient voisines.

    [0009] Grâce à l'invention, la suspension de la peau de pare-chocs pendant son transport permet une transmission moins importante à celle-ci des vibrations dues au roulement du véhicule de transport, car la peau de pare-chocs n'est pas en contact direct avec son support, qui reçoit toutes les vibrations de la caisse. En outre, la liaison de suspension comportant des degrés de liberté, elle amortit encore davantage les vibrations.

    [0010] Les chocs entre les différentes peaux de pare-chocs suspendues sont également diminués car l'ensemble des peaux de pare-chocs oscille d'un seul bloc: les mouvements relatifs des peaux de pare-chocs les unes par rapport aux autres sont limités et les chocs, rayures ou coups générés pendant le transport sont donc atténués.

    [0011] Ainsi, le dispositif de rangement selon l'invention permet de conditionner les peaux de pare-chocs de façon plus respectueuse, c'est-à-dire de réduire leur taux de rebut liés au transport.

    [0012] Avantageusement, les moyens de suspension comportent un anneau ou un crochet.

    [0013] Dans un mode de réalisation particulier, les moyens de suspension comprennent au moins une sangle, de préférence en tissu, solidarisée à la housse, notamment par couture.

    [0014] Avantageusement, au moins une sangle est apte à se solidariser à la peau de pare-chocs, de manière à transmettre directement au support au moins une partie du poids de la peau de pare-chocs.

    [0015] Ainsi, la peau de pare-chocs peut être directement suspendue au support par les moyens de suspension et non plus par l'intermédiaire de la housse : cela diminue les risques de création de défauts d'aspect minimes, existants lorsque la peau de pare-chocs est suspendue par l'intermédiaire de la housse, en raison de la pression exercée par la housse sur les surfaces sensibles de la peau de pare-chocs.

    [0016] Avantageusement, au moins une sangle comprend un mécanisme de liaison apte à lier la sangle à une sangle complémentaire.

    [0017] Ce mécanisme permet de faciliter la mise en place par un opérateur de la housse et des sangles relativement à la peau de pare-chocs dans le cas où les sangles permettent la suspension directe de la peau de pare-chocs.

    [0018] Dans un autre mode de réalisation, les moyens de suspension comprennent, cousue à la housse, une oreille en matière plastique, comportant une ouverture.

    [0019] Avantageusement, la housse est réalisée en un matériau élastique.

    [0020] Ainsi, la housse est extensible et adaptable, dans certaines limites, aux dimensions de la peau de pare-chocs. Il est donc possible d'utiliser une même housse pour plusieurs de types de peaux.

    [0021] Avantageusement, la housse est réalisée en un matériau absorbeur de chocs. Ainsi, même en cas de collision de la peau de pare-chocs qu'elle contient avec le support ou les peaux environnantes, les défauts générés dans cette peau sont moins importants, voire inexistants.

    [0022] L'invention a également pour objet un ensemble d'un dispositif de rangement de peaux de pare-chocs et d'une housse selon l'invention, dans laquelle le dispositif de rangement comprend un portant muni de moyens d'accrochage aptes à coopérer avec les moyens de suspension d'une housse telle que décrite ci-dessus.

    [0023] Dans un mode de réalisation particulier, les moyens d'accrochage comprennent au moins un câble tendu ou une barre rigide de direction horizontale apte à coopérer avec les moyens de suspension sous forme d'anneau ou de crochet de la housse.

    [0024] Dans un autre mode de réalisation particulier, les moyens d'accrochage comprennent au moins un crochet ou un anneau apte à coopérer avec les moyens de suspension sous forme de sangle ou d'oreille en matière plastique de la housse.

    [0025] Optionnellement, la barre rigide est munie d'une glissière.

    [0026] Avantageusement, l'ensemble comprend également des moyens d'écartement, d'une distance prédéterminée, de deux peaux de pare-chocs adjacentes.

    [0027] On entend par "distance prédéterminée" une distance choisie par un opérateur, cette distance n'étant pas forcément la même entre toutes les peaux de pare-chocs.

    [0028] Avantageusement, le portant comprend deux barres rigides et les moyens d'écartement comprennent des barreaux en forme de I comportant une partie centrale rectiligne, sur laquelle sont agencés les moyens de suspension, et deux parties rectilignes d'extrémité, parallèles, formant respectivement un coulisseau coopérant avec une glissière d'une barre rigide.

    [0029] Avantageusement, des moyens d'accrochage sont ménagés à différentes hauteurs.

    [0030] Cela permet de stocker des peaux de pare-chocs à des hauteurs différentes dans le véhicule de transport. Une optimisation de l'espace de rangement et une économie de coûts de transport sont donc encore réalisées.

    [0031] Avantageusement, le portant comprend également des moyens de réglage du niveau des moyens d'accrochage selon un axe vertical.

    [0032] Ainsi, la position des moyens d'accrochage est modulable selon un axe vertical. Même si l'espace nécessaire en hauteur pour chaque type de peau de pare-chocs varie, il est possible d'optimiser l'espace de rangement.

    [0033] L'invention a également pour objet un procédé de rangement d'au moins une peau de pare-chocs dans un véhicule de transport, caractérisé en ce qu'il comporte :
    • une étape de conditionnement de la peau dans une housse selon l'invention,
    • une étape d'accrochage de la housse sur une armature selon l'invention,
    • une étape de chargement d'une armature selon l'invention dans le véhicule de transport.


    [0034] Dans un mode de mise en oeuvre particulier, dans lequel au moins une sangle est apte à se solidariser à la peau de pare-chocs, le procédé selon l'invention comprend une étape supplémentaire de solidarisation de cette sangle à la peau de pare-chocs, postérieure à l'étape de conditionnement et antérieure à l'étape d'accrochage.

    [0035] Dans un mode de mise en oeuvre particulier, dans le cas où le portant est muni d'une glissière, le procédé selon l'invention comprend une étape supplémentaire de transfert, préalable au chargement, d'au moins une housse positionnée sur un chariot manuel, constituant un premier portant d'un dispositif selon l'invention à un second, portant d'un dispositif selon l'invention, destiné à être chargé dans le véhicule de transport.

    [0036] Ainsi, on évite d'avoir recours à un chariot élévateur, peu maniable et contraignant, sans pour autant qu'une étape supplémentaire de chargement longue et contraignante ne soit nécessaire. En effet, la ou les housses, une fois chargées sur le chariot manuel, peuvent glisser, lors de l'étape de transfert de la glissière du chariot manuel à la glissière du second portant, sans que ces housses soient déplacées une par une par un opérateur.

    [0037] Dans un autre mode de réalisation particulier, le procédé comprend, entre les étapes de conditionnement et d'accrochage, une étape de mise en place d'une housse sur un convoyeur et une étape de décrochage de la housse de ce convoyeur.

    [0038] Ainsi, la présence des chariots élévateurs dans l'usine est également évitée par cette méthode et la présence d'un opérateur pour pousser chaque chariot manuel n'est plus nécessaire. En effet, dans ce cas, les housses sont amenées directement de leur point de conditionnement à leur point d'accrochage sur le portant. Ces deux points peuvent donc être placés à deux endroits différents, en fonction de la proximité des véhicules de transport ou de l'espace de stockage des houses. Le temps de préparation d'une peau de pare-chocs en vue de son transport est donc diminué.

    [0039] L'invention sera mieux comprise à la lecture de la description qui va suivre, donnée uniquement à titre d'exemple et faite en se référant aux dessins dans lesquels :
    • la figure 1 représente un dispositif de rangement selon un mode de réalisation de l'invention ;
    • la figure 2 représente un dispositif de rangement selon un second mode de réalisation de l'invention ;
    • la figure 3 représente une housse selon un mode de réalisation de l'invention ;
    • la figure 4 représente une housse et des moyens d'accrochage selon un second mode de réalisation de l'invention ;
    • la figure 5 représente une housse et des moyens d'accrochage selon un troisième mode de réalisation de l'invention ;
    • la figure 6 représente une housse et des moyens d'accrochage selon un quatrième mode de réalisation de l'invention.

    Description des figures 1 et 2 représentant le dispositif :



    [0040] 
    Vocabulaire des revendicationsVocabulaire de la figureRéférence
    Premier mode de réalisation
    Dispositif de rangement dispositif de rangement 10
    Peau de pare-chocs peau de pare -chocs 12
    Portant portant 14
    Moyens d'accrochage profilés en C 16A, 16B
    Moyens d'écartement barreau en I 18
    Moyens d'accrochage partie centrale 20
    Partie d'extrémité partie d'extrémité 21
    Housse housse 22
    Moyens de suspension crochet 24
    Glissière glissière 26
      sangle 28
      mât 29
      distance d'écartement D
    Second mode de réalisation
    Dispositif de rangement dispositif de rangement 10'
    Peau de pare-chocs peau de pare -chocs 12
    Portant portant 14'
    Housse housse 22
    Moyens de suspension crochet 24
      sangle 28'
      mât 29'
    Moyens d'accrochage barre rigide 30A, 30B

    Explications générales :



    [0041] La housse 22 est en matériau élastique, également absorbeur de chocs et comporte un logement pour la peau de pare-chocs 12.

    [0042] Le crochet 24 est d'un seul tenant avec la housse, cousu par l'intermédiaire de la sangle en tissu 28, 28'.

    [0043] Les deux barres rigides et/ou profilés en C 16A, 16B, 30A, 30B, sont au moins localement parallèles entre elle.

    [0044] Dans le premier mode de réalisation, le barreau en I 18 comprend trois parties rectilignes : deux parties d'extrémité, parallèles entre elles, formant respectivement un coulisseau et prenant place sur les glissières 26 et la partie centrale 20, sur laquelle sont agencés les moyens de suspension 24.

    [0045] La distance d'écartement D est prédéterminée mais peut être variable en fonction de la taille de la peau de pare-chocs 12 prenant place dans la housse 22.

    Variantes :



    [0046] 
    • les moyens d'accrochage comprennent une seule barre rigide.
    • Chaque barre rigide est reliée à un mât du portant en seulement une de ses extrémités.
      Dans ce cas, le portant comprend des moyens de soutien de la barre rigide comme une entretoise et le véhicule de transport comprend également des moyens de soutien de l'extrémité libre de la barre rigide, comme une saillie en forme de croissant sur laquelle la barre peut se reposer.
    • les moyens d'accrochage peuvent également comprendre au moins un câble tendu.
    • au moins une barre transversale peut également d'un seul tenant avec les deux barres rigides 30A, 30B, fixée par exemple par soudage.
    • les moyens d'accrochage peuvent également être ménagés à plusieurs hauteurs et/ou de hauteur réglable.

    Description des figures 3, 4, 5 et 6 représentant la housse :



    [0047] 
    Vocabulaire des revendicationsVocabulaire de la figureRéférence
    Premier mode de réalisation
    Housse housse 22
    Moyens de suspension anneau 32
      sangle 28
    Second mode de réalisation
    Housse housse 22
    Moyens d'accrochage crochet 23
    Moyens de suspension oreille en matière plastique 34
      ouverture 36
    Troisième mode de réalisation
    Housse housse 22
    Moyens d'accrochage crochet 23
    Moyens de suspension sangle 38
    Quatrième mode de réalisation
    Peau de pare-chocs peau de pare-chocs 12
    Housse housse 22
    Moyens d'accrochage crochet 23
    Moyens de suspension première sangle 40
    Moyens de suspension deuxième sangle 41
    Mécanisme de liaison amovible mécanisme de liaison amovible 42
      orifice d'encliquetage 44

    Explications complémentaires :



    [0048] Dans le cas de la figure 3, la housse 22 comprend deux sangles 28. Chaque sangle 28 est fixée à la housse 22 à une de ses extrémités, l'autre extrémité de cette sangle 28 formant une boucle cousue dans laquelle est inséré l'anneau 32 constituant les moyens de suspension.

    [0049] Dans le cas de la figure 4, deux oreilles 34 en matière plastique sont cousues à la housse 22, chaque oreille 34 comportant une ouverture 36 permettant de coopérer avec un crochet 23 du dispositif de rangement.

    [0050] Dans le cas de la figure 5, la housse 22 comprend deux sangles 38. Chaque sangle 38 est fixée à la housse 22 à chacune de ses extrémités. La housse 22 peut alors être suspendue, à la manière d'un sac à dos, à un crochet 23 du dispositif de rangement.

    [0051] Dans le cas de la figure 6, la housse 22 comprend quatre sangles 40,41, coopérant deux à deux. Chaque sangle 40,41 est fixée à la housse 22 à l'une de ses extrémités. En particulier, chaque première sangle 40 est fixée à une face intérieure de la housse 22, destinée à être en contact avec la peau de pare-chocs, chaque deuxième sangle 41, coopérant avec une première sangle 40, étant fixée à une face extérieure de la housse 22. Chaque deuxième sangle 41 comprend à son extrémité libre un mécanisme de liaison amovible 42 apte à lier la deuxième sangle 41 à la première sangle 40 correspondante, pour conformer durablement une boucle fermée à l'aide de ces sangles. Ce mécanisme 42 est classique et comporte par exemple une boucle en matière plastique. Il est conformé pour pouvoir être désactivé par un opérateur (de sorte que les extrémités libres des première et deuxième sangles 40, 41 soient indépendantes) sans pouvoir être désactivé durant la suspension.

    [0052] Une telle housse permet de suspendre directement la peau de pare-chocs 12 aux moyens d'accrochage tout en la protégeant, le conditionnement dans la housse restant simple. Pour ce faire, l'extrémité libre de chaque première sangle 40 est passée dans un orifice 44 de la peau de pare-chocs 12, notamment un orifice de la peau permettant la fixation par encliquetage d'autres éléments à celle-ci, et est liée à la deuxième sangle 41 à l'aide du mécanisme de liaison 42 de celle-ci. La boucle fermée formée par les première et deuxième sangles 40, 41 permet de coopérer avec un crochet 23 du dispositif de rangement.

    Variantes :



    [0053] 
    • une housse selon l'invention peut comporter un anneau directement piqué dans la housse.
    • elle peut également comporter deux sangles en tissu à l'extrémité desquelles sont fixés respectivement un anneau et un crochet.
    • L'anneau peut alors être passé dans le crochet, de façon à sécuriser la liaison.

    Description du procédé selon l'invention :



    [0054] Le procédé selon un premier mode de réalisation comprend une première étape de conditionnement de la peau de pare-chocs 12 dans une housse 22 selon l'invention.

    [0055] Dans un mode de mise en oeuvre particulier (lorsque la housse comporte au moins une sangle apte à se solidariser à la peau de pare-chocs 12 comme représenté sur la figure 6), le procédé comprend une étape de solidarisation de cette sangle à la peau 12, effectuée par exemple en passant une première sangle dans un orifice 44 de la peau 12 puis en liant les première et deuxième sangles à l'aide du mécanisme 42.

    [0056] Cette étape optionnelle ou l'étape de conditionnement est suivie par une étape d'accrochage de la housse 22 sur un chariot manuel muni de roues et comprenant une armature 14 telle que décrite en référence à la figure 1.

    [0057] Par la suite, ce chariot est poussé par un opérateur dans une usine et est amené à un dock de chargement, où sont chargés les véhicules de transport.

    [0058] Puis, l'opérateur met en oeuvre une étape de transfert du chariot manuel à un portant 14, destinée à être chargée dans le véhicule de transport.

    [0059] Pour cela, il positionne le chariot manuel et le portant 14 dans une pente, le chariot manuel se trouvant à une altitude supérieure, enlève des cales positionnées à l'extrémité des glissières 26 du chariot manuel, situées du côté le portant 14 et d'autres cales positionnées à l'extrémité des glissières 26 du portant 14, situées du côté du chariot manuel. Les barreaux en I glissent alors du chariot manuel à l'armature 14.

    [0060] L'opérateur remet ensuite les cales dans les glissières 26 du portant 14 et un opérateur met en oeuvre une étape de chargement du véhicule de transport, à l'aide d'un chariot élévateur classique.

    [0061] Dans un second mode de mise en oeuvre, la housse 22 est directement positionnée sur l'armature 14, 14' destinée à prendre place dans le véhicule de transport.

    [0062] Dans ce cas, le procédé ne comporte pas d'étape de transfert mais comporte des étapes supplémentaire, entre l'étape de conditionnement et l'étape d'accrochage. L'armature 14, 14' est donc une armature telle que décrite en référence à la figure 1 ou à la figure 2.

    [0063] Ces étapes supplémentaires sont des étapes de mise en place de la housse sur un convoyeur et de décrochage de la housse de ce convoyeur.

    [0064] Dans le cas où ce procédé est employé, un convoyeur, par exemple un tapis roulant ou un fil autotracté, est en effet installé dans l'usine, une extrémité de celui-ci étant à proximité du point de conditionnement des peaux de pare-chocs 12, l'autre extrémité étant située à proximité du dock de chargement.

    [0065] Ainsi, après avoir placé la peau de pare-chocs dans la housse, un opérateur met en place la housse 22 sur le convoyeur. Le convoyeur amène la housse 22 jusqu'au dock de chargement, où elle est décrochée par un second opérateur apte à ensuite effectuer l'étape d'accrochage de la housse sur le portant.

    [0066] On notera que les différents objets de l'invention ne sont pas limités aux modes de réalisation décrits.


    Revendications

    1. Housse (22) de protection de peau de pare-chocs, caractérisée en ce qu'elle comprend des moyens de suspension (24 ; 32 ; 34 ; 38 ) à un support.
     
    2. Housse de protection de peau de pare-chocs selon la revendication 1, dans laquelle les moyens de suspension comportent un anneau (32) ou un crochet (24).
     
    3. Housse (22) de protection de peau de pare-chocs selon la revendication 1, dans laquelle les moyens de suspension comportent au moins une sangle (38) , de préférence en tissu solidarisée à la housse, notamment par couture.
     
    4. Housse (22) de protection de peau de pare-chocs selon la revendication 3, dans laquelle au moins une sangle (40) est apte à se solidariser la peau de pare-chocs (12), de manière à transmettre directement au spport au moins une partie du poids de la peau de pare-chocs (12).
     
    5. Housse (22) de protection de peau de pare-chocs selon la revendication 3 ou 4, dans laquelle au moins une sangle (41) comprend un mécanisme de liaison amovible (44) apte à lier la sangle (41) à une sangle complémentaire (40).
     
    6. Housse (22) de protection de peau de pare-chocs selon la revendication 1, dans laquelle les moyens de suspension comprennent, cousue à la housse (22), une oreille (34) en matière plastique, comportant une ouverture.
     
    7. Ensemble d'un dispositif de rangement (10 ; 10') d'une peau de pare-chocs et d'une housse (22) selon l'une quelconque des revendications précédentes, caractérisé en ce que le dispositif de rangement (10 ; 10') comprend un portant (14, 14') muni de moyens d'accrochage (16A 16B, 20 ; 30A, 30B ; 23) aptes à coopérer avec les moyens de suspension (24 ; 32 ; 34 ; 38 ) de la housse.
     
    8. Ensemble selon la revendication précédente, dans lequel les moyens d'accrochage comprennent au moins un câble tendu ou une barre rigide (30A, 30B) de direction horizontale apte à coopérer avec les moyens de suspension (24) de la housse (22) selon la revendication 2.
     
    9. Ensemble selon la revendication 7, dans lequel les moyens d'accrochage comprennent au moins un crochet (24) ou un anneau apte à coopérer avec les moyens de suspension (38 ; 34) de la housse selon l'une des revendication 3 à 6.
     
    10. Ensemble selon la revendication 8, dans laquelle la barre rigide (16A, 16B) est munie d'une glissière (26).
     
    11. Ensemble selon l'une quelconque des revendications 7 à 10, comprenant des moyens d'écartement (18), d'une distance prédéterminée, de deux peaux de pare-chocs (12) adjacentes.
     
    12. Ensemble selon la revendication 11, dans lequel le portant (14, 14') comprend deux barres rigides (16A, 16B) et les moyens d'écartement (18) comprennent un barreau en forme de comportant une partie centrale (20) rectiligne, sur laquelle sont agencés les moyens de suspension (24) de la housse, et deux parties rectilignes d'extrémité (21), parallèles, formant respectivement un coulisseau coopérant avec une glissière (26) d'une barre rigide (16A, 16B).
     
    13. Ensemble selon l'une quelconque des revendications 7 à 12 dans lequel les moyens d'accrochage (16A, 16B, 20 ; 30A, 30B) sont ménagés à différentes hauteurs.
     
    14. Ensemble selon l'une quelconque des revendications 7 à 13, dans lequel le portant (14 ; 14') comprend également des moyens de réglage du niveau des moyens d'accrochage selon un axe vertical.
     
    15. Procédé de rangement d'au moins une peau de pare-chocs (12) dans un véhicule de transport, caractérisé en ce qu'il comporte :

    - une étape de conditionnement de la peau de pare-chocs (12) dans une housse (22) selon la revendication 1,

    - une étape d'accrochage de la housse (22) sur un portant (14 ; 14') d'un dispositif selon l'une des revendications 7 à 14.

    - une étape de chargement d'une armature (14 ; 14') d'un dispositif selon l'une des revendications 7 à 14 dans le véhicule de transport.


     
    16. Procédé de rangement selon la revendication précédente, dans lequel la housse de protection est selon la revendication 4, comprenant une étape supplémentaire de solidarisation d'une sangle de la housse à la peau de pare-chocs, postérieure à l'étape de conditionnement et antérieure à l'étape d'accrochage.
     
    17. Procédé de rangement selon la revendication 15, comprenant une étape supplémentaire de transfert, préalable au chargement, d'au moins une housse (22) positionnée sur un chariot manuel, constituant un portant (14 ; 14') d'un dispositif selon la revendication 10 à un second portant (14 ; 14') d'un dispositif selon la revendication 10, destinée à être chargée dans le véhicule de transport.
     
    18. Procédé de rangement selon la revendication précédente, comprenant, entre les étapes de conditionnement et d'accrochage, une étape de mise en place de la housse (22) sur un convoyeur et une étape de décrochage de la housse (22) de ce convoyeur.
     


    Claims

    1. A bumper skin protection cover (22), characterized in that it includes suspension means (24; 32; 34; 38) for suspending it from a support.
     
    2. A bumper skin protection cover according to claim 1, in which the suspension means comprise a ring (32) or a hook (24) .
     
    3. A bumper skin protection cover (22) according to claim 1, in which the suspension means comprise at least one strap (38), preferably of fabric secured to the cover, in particular by stitching.
     
    4. A bumper skin protection cover (22) according to claim 3, in which at least one strap (40) is suitable for being secured to the bumper skin (12) so as to transmit directly to the support at least a fraction of the weight of the bumper skin (12).
     
    5. A bumper skin protection cover (22) according to claim 3 or claim 4, in which at least one strap (41) includes a releasable link mechanism (44) suitable for linking the strap (41) to a complementary strap (40).
     
    6. A bumper skin protection cover (22) according to claim 1, in which the suspension means comprise, stitched to the cover (22), a lug (34) of plastics material and including an opening.
     
    7. An assembly comprising a bumper skin stowage device (10; 10') and a cover (22) according to any preceding claim, the assembly being characterized in that the stowage device (10; 10') comprises a stand (14, 14') provided with connection means (16A, 16b, 20; 30A, 30B; 23) suitable for co-operating with the suspension means (24; 32; 34; 38) of the cover.
     
    8. An assembly according to the preceding claim, in which the connection means comprise at least one taut cable or rigid bar (30A, 30B) extending in a horizontal direction and suitable for co-operating with the suspension means (24) of the cover (22) according to claim 2.
     
    9. An assembly according to claim 7, in which the connection means comprise at least one hook (24) or ring suitable for co-operating with the suspension means (38; 34) of the cover according to any one of claims 3 to 6.
     
    10. An assembly according to claim 8, in which the rigid bar (16A, 16B) is provided with a slideway (26).
     
    11. An assembly according to any one of claims 7 to 10, including spreader means (18) for holding two adjacent bumper skins (12) a predetermined distance apart.
     
    12. An assembly according to claim 11, in which the stand (14, 14') comprises two rigid bars (16A, 16B), and the spreader means (18) comprise an I-shaped bar comprising a rectilinear central portion (20) having the suspension means (24) of the cover arranged thereon, and two parallel rectilinear end portions (21) forming respective sliders, each co-operating with a slideway (26) of a rigid bar (16A, 16B).
     
    13. An assembly according to any one of claims 7 to 12, in which the connection means (16A, 16B, 20; 30A, 30B) are provided at different heights.
     
    14. An assembly according to any one of claims 7 to 13, in which the carrier (14; 14') also includes means for adjusting the level of the connection means along a vertical axis.
     
    15. A method of stowing at least one bumper skin (12) in a transport vehicle, the method being characterized in that it comprises:

    • a step of packaging the bumper skin (12) in a cover (22) according to claim 1;

    • a step of connecting the cover (22) to a stand (14; 14') of a device according to any one of claims 7 to 14; and

    • a step of loading a frame (14; 14') of a device according to any one of claims 7 to 14 in the transport vehicle.


     
    16. A stowing method according to the preceding claim, in which the protection cover is according to claim 4, and including an additional step of securing a strap of the cover to the bumper skin, performed after the packaging step and before the connection step.
     
    17. A stowing method according to claim 15, including an additional transfer step performed before loading, in which at least one cover (22) positioned on a push cart constituting a stand (14; 14') of a device according to claim 10 is transferred to a second stand (14; 14') of a device according to claim 10 for loading in the transport vehicle.
     
    18. A stowing method according to the preceding claim, including, between the packaging and connection steps, a step of placing the cover (22) on a conveyor, and a step of separating the cover (22) from the conveyor.
     


    Ansprüche

    1. Abdeckung (22) zum Schutz der Haut eines Stoßfängers, dadurch gekennzeichnet, dass sie Mittel zum Aufhängen (24, 32, 34, 38) an einem Halter umfasst.
     
    2. Abdeckung zum Schutz der Haut eines Stoßfängers nach Anspruch 1, bei der die Mittel zum Aufhängen einen Ring (32) oder einen Haken (24) umfassen.
     
    3. Abdeckung (22) zum Schutz der Haut eines Stoßfängers nach Anspruch 1, bei der die Mittel zum Aufhängen wenigstens einen Gurt (38), vorzugsweise aus insbesondere durch Nähen mit der Abdeckung befestigtem Stoff, umfassen.
     
    4. Abdeckung (22) zum Schutz der Haut eines Stoßfängers nach Anspruch 3, bei der sich wenigstens ein Gurt (40) mit der Haut des Stoßfängers (12) so verbinden kann, dass er wenigstens einen Teil des Gewichts der Haut des Stoßfängers (12) direkt auf den Halter übertragen kann.
     
    5. Abdeckung (22) zum Schutz der Haut eines Stoßfängers nach Anspruch 3 oder 4, bei der wenigstens ein Gurt (41) einen abnehmbaren Verbindungsmechanismus (44) umfasst, der den Gurt (41) mit einem zusätzlichen Gurt (40) verbinden kann.
     
    6. Abdeckung (22) zum Schutz der Haut eines Stoßfängers nach Anspruch 1, bei der die Mittel zum Aufhängen eine an die Abdeckung (22) genähte Öse (34) aus Kunststoffmaterial, umfassend eine Öffnung, umfasst.
     
    7. Gesamtheit aus einer Vorrichtung zum Verstauen (10, 10') einer Haut eines Stoßfängers und einer Abdeckung (22) nach einem der vorhergehenden Ansprüche, dadurch gekennzeichnet, dass die Vorrichtung zum Verstauen (10, 10') einen Träger (14, 14') umfasst, der mit Mitteln zum Einhängen (16A, 16B, 20, 30A, 30B, 23) ausgestattet ist, die mit den Mitteln zum Aufhängen (24, 32, 34, 38) der Abdeckung zusammenwirken können.
     
    8. Gesamtheit nach dem vorhergehenden Anspruch, bei der die Mittel zum Einhängen wenigstens ein gespanntes Seil oder eine starre Stange (30A, 30B) in waagrechter Richtung umfassen, die mit den Mitteln zum Einhängen (24) der Abdeckung (22) nach Anspruch 2 zusammenwirken können.
     
    9. Gesamtheit nach Anspruch 7, bei dem die Mittel zum Einhängen wenigstens einen Haken (24) oder einen Ring umfassen, der mit den Mitteln zum Einhängen (38, 34) der Abdeckung nach einem der Ansprüche 3 bis 6 zusammenwirken kann.
     
    10. Gesamtheit nach Anspruch 8, bei der die starre Stange (16A, 16B) mit einer Schiene (26) ausgestattet ist.
     
    11. Gesamtheit nach einem der Ansprüche 7 bis 10, umfassend Mittel zum Trennen (18) der beiden benachbarten Häuten eines Stoßfängers (12) in einem definierten Abstand.
     
    12. Gesamtheit nach Anspruch 11, bei welcher der Träger (14, 14') zwei starre Stangen (16A, 16B) umfasst und die Mittel zum Trennen (18) einen Stab in ├Form umfassen, umfassend einen geraden Mittelteil (20), an dem die Mittel zum Aufhängen (24) der Abdeckung angeordnet sind, und zwei parallele gerade Teile an den Enden (21), die jeweils ein Geitstück bilden, das mit einer Schiene (26) einer starren Stange (16A, 16B) zusammenwirkt.
     
    13. Gesamtheit nach einem der Ansprüche 7 bis 12, bei dem Mittel zum Aufhängen (16A, 16B, 20, 30A, 30B) in unterschiedlichen Höhen angeordnet sind.
     
    14. Gesamtheit nach einem der Ansprüche 7 bis 13, bei dem der Träger (14, 14') ebenfalls Mittel zum Einstellen der Höhe der Mittel zum Aufhängen in einer senkrechten Achse umfasst.
     
    15. Verfahren zum Verstauen von wenigstens einer Haut eines Stoßfängers (12) in einem Transportfahrzeug, dadurch gekennzeichnet, dass es Folgendes umfasst:

    - einen Schritt zum Verpacken der Haut eines Stoßfängers (12) in einer Abdeckung (22) nach Anspruch 1,

    - einen Schritt zum Aufhängen der Abdeckung (22) an einem Träger (14, 14') einer Vorrichtung nach einem der Ansprüche 7 bis 14,

    - einen Schritt zum Verladen eines Gerüsts (14, 14') einer Vorrichtung nach einem der Ansprüche 7 bis 14 im Transportfahrzeug.


     
    16. Verfahren zum Verstauen nach dem vorhergehenden Anspruch, bei dem die Schutzabdeckung Anspruch 4 entspricht, umfassend einen zusätzlichen Schritt zum Verbinden eines Gurts der Abdeckung mit der Haut eines Stoßfängers nach dem Schritt zum Verpacken und vor dem Schritt zum Aufhängen.
     
    17. Verfahren zum Verstauen nach Anspruch 15, umfassend einen zusätzlichen Schritt vor dem Verladen zum Überführen von wenigstens einer Abdeckung (22), die sich in einem Handwagen befindet, der einen Träger (14, 14') einer Vorrichtung nach Anspruch 10 darstellt, zu einem zweiten Träger (14, 14') einer Vorrichtung nach Anspruch 10, dazu bestimmt, im Transportfahrzeug verladen zu werden.
     
    18. Verfahren zum Verstauen nach dem vorhergehenden Ansprich, umfassend zwischen den Schritten zum Verpackung und zum Aufhängen einen Schritt zum Anordnen der Abdeckung (22) auf einem Fördermittel und einen Schritt zum Abnehmen der Abdeckung (22) von diesem Fördermittel.
     




    Dessins









    RÉFÉRENCES CITÉES DANS LA DESCRIPTION



    Cette liste de références citées par le demandeur vise uniquement à aider le lecteur et ne fait pas partie du document de brevet européen. Même si le plus grand soin a été accordé à sa conception, des erreurs ou des omissions ne peuvent être exclues et l'OEB décline toute responsabilité à cet égard.

    Documents brevets cités dans la description