(19)
(11)EP 1 950 837 B1

(12)FASCICULE DE BREVET EUROPEEN

(45)Mention de la délivrance du brevet:
01.08.2012  Bulletin  2012/31

(21)Numéro de dépôt: 08150031.6

(22)Date de dépôt:  03.01.2008
(51)Int. Cl.: 
H01R 4/48  (2006.01)

(54)

Borne de connexion automatique

Automatische Verbindungsklemme

Automatic connection terminal


(84)Etats contractants désignés:
BE FR

(30)Priorité: 03.01.2007 ES 200700026

(43)Date de publication de la demande:
30.07.2008  Bulletin  2008/31

(73)Titulaire: Schneider Electric España, S.A.
08019 Barcelona (ES)

(72)Inventeur:
  • Reyes Fernández, Ricardo
    31010 Pamplona Navarra (ES)

(74)Mandataire: Intès, Didier Gérard André et al
Cabinet Beau de Loménie 158, rue de l'Université
75340 Paris Cedex 07
75340 Paris Cedex 07 (FR)


(56)Documents cités: : 
EP-A- 0 908 965
DE-A1- 3 743 409
DE-U1- 29 900 402
EP-A- 1 081 790
DE-A1- 10 034 589
  
      
    Il est rappelé que: Dans un délai de neuf mois à compter de la date de publication de la mention de la délivrance de brevet européen, toute personne peut faire opposition au brevet européen délivré, auprès de l'Office européen des brevets. L'opposition doit être formée par écrit et motivée. Elle n'est réputée formée qu'après paiement de la taxe d'opposition. (Art. 99(1) Convention sur le brevet européen).


    Description

    Domaine technique



    [0001] La présente invention concerne des mécanismes de connexion des prises de courant et plus précisément des bornes de connexion automatiques, en proposant une borne d'une grande simplicité de construction qui confère une grande fonctionnalité au système grâce à la rapidité de connexion et de déconnexion des conducteurs électriques sur les prises de courant.

    Etat de la technique



    [0002] Traditionnellement, la fixation de conducteurs électriques sur les bornes de connexion des dispositifs électriques s'effectue à l'aide de bornes à vis, lesquelles consistent en une lame métallique élastique faisant fonction de contact électrique et intégrant une vis avec écrou et rondelle ou tout élément similaire pour réaliser la fixation du câble, permettant ainsi d'établir la continuité de la transmission électrique.

    [0003] Actuellement, il existe aussi des systèmes de fixation des conducteurs électriques sans vis, cette dernière étant remplacée par des éléments de pression qui permettent de maintenir le câble et d'assurer la connexion correspondante, ce qui facilite substantiellement le travail de l'électricien, comme le montrent les solutions décrites dans le brevet européen EP 0 246 199, le modèle d'utilité allemand DE 852 32 63 et les brevets américains US 2 731 668, US 3 152 851, US 4 759 726, US 5 915 991, US 6 666 707 et US 6 962 512.

    [0004] Parmi les différents systèmes connus qui ont été développés pour la fixation des câbles sans vis, il existe des systèmes dont l'élément de pression est configuré à la manière d'un bouton-poussoir ou d'un levier, ce dernier pouvant être solidaire de la lame métallique élastique ou basculant par rapport à des pivots de ce même levier ou du point de fixation de celui-ci.

    [0005] En ce sens, nous connaissons les solutions proposées par les brevets EP 1 605 547 de SIMON et EP 1 622 224 de LEGRAND.

    [0006] Le brevet européen EP 1 605 547 de SIMON décrit un mécanisme de connexion et de déconnexion rapide des bornes pour dispositifs électriques, caractérisé par le positionnement, à l'intérieur du corps de contact, d'un ressort de contact divisé en deux parties, ledit ressort possédant deux languettes pliées vers l'intérieur. Les extrémités angulaires inférieures des boutons d'actionnement, introduits par la partie supérieure du corps, s'appuient sur ces languettes, de telle sorte que ces languettes se balancent lorsqu'il est fait pression sur le bouton correspondant, provoquant la descente de la languette jusqu'à ce que l'extrémité du bouton s'emboîte dans un évasement transversal à section semi cylindrique que possède la languette pour son enclenchement, créant ainsi un espace suffisant pour placer l'extrémité du conducteur électrique, quel que soit son diamètre, lequel reste fixé quand la languette est déverrouillée pour retourner à sa position initiale.

    [0007] Pour sa part, le brevet européen EP 1 622 224 de LEGRAND décrit un dispositif électrique qui possède une carcasse isolante et une borne automatique insérée dans celle-ci, la borne étant formée d'un boîtier rigide qui présente une embase au niveau de la rainure de la carcasse grâce à laquelle est inséré le conducteur, et d'un élément flexible, constitué d'une lame élastique qui détermine une arête faisant face à l'embase de la carcasse. Par ailleurs, le boîtier rigide de la borne dispose d'une fenêtre à travers laquelle est inséré un levier qui permet la connexion ou la déconnexion de l'élément conducteur qui se trouve entre l'embase et l'arête de la lame élastique.

    [0008] Ces solutions présentent la caractéristique commune d'actionner la borne automatiquement par un levier ou bouton de commande qui traverse une carcasse de contact pour faire pression sur un contact élastique, en utilisant pour cela une configuration structurelle complexe composée de pièces de taille réduite, ce qui représente un grand inconvénient au niveau de la fabrication.

    [0009] D'autres examples connus de mécanismes de connexion sont divulgués dans les demandes de brevet européen EP 0 908 965 A1 et EP 1 081 790 A2.

    Objet de l'invention



    [0010] L'invention a pour objet un dispositif électrique comprenant une borne de connexion automatique tel que défini dans la revendication 1.

    [0011] Selon la présente invention, il est proposé une borne de connexion automatique, laquelle, grâce à ses caractéristiques de construction, présente une simplicité structurelle qui la rend avantageusement fonctionnelle par rapport aux solutions traditionnelles déjà connues, tout en réduisant les coûts de production.

    [0012] La borne de connexion automatique objet de l'invention s'applique à un dispositif électrique comme, par exemple, une prise de courant constituée d'une base, d'une carcasse et d'une plaque intermédiaire, la borne de connexion automatique étant elle-même constituée d'un levier de commande, d'une borne de câblage et d'un feuillard métallique. La borne de câblage et le feuillard sont couplés entre eux de sorte que des languettes supérieures du feuillard obstruent les conduits de guidage du câblage.

    [0013] L'ensemble borne-feuillard est inséré dans la base, recouvert par une plaque intermédiaire et enfermé dans un logement qui est doté d'ouvertures par lesquelles est introduit le levier de commande, lequel est libre et s'appuie sur le feuillard.

    [0014] Quand le levier est actionné, son extrémité finale fait pression sur le feuillard métallique, libérant le passage des câbles à travers les conduits de guidage des câbles, de manière à ce que les câbles puissent être introduits par lesdits conduits, et quand le levier ne fait plus pression, le feuillard retourne à sa position initiale, en appuyant sur les câbles de manière à ce que ceux-ci soient maintenus.

    Description des figures



    [0015] 

    La figure 1 représente une vue en perspective de la borne objet de l'invention appliquée à une prise de courant.

    La figure 2 est une vue en perspective éclatée correspondant à la figure précédente.

    La figure 3 représente un détail agrandi en perspective du montage de la borne sur la prise de courant.

    La figure 4 représente un détail agrandi de la borne objet de l'invention sur le lieu d'application.

    La figure 5 est une vue en perspective de l'ensemble câblage-feuillard de la borne objet de l'invention.

    La figure 6 représente une vue latérale correspondant à la figure précédente.

    La figure 7 représente une vue en coupe latérale de l'ensemble borne-feuillard avec le levier de commande.

    La figure 8 est une vue en plan correspondant à la figure 1.

    La figure 9 est une vue en coupe selon la ligne de coupe A-A de la figure 8.

    La figure 10 est un détail partiel agrandi de la zone X de la figure 9, sur laquelle est représentée une borne de connexion avec le levier de commande en position de repos.

    La figure 11 est un détail partiel agrandi de la zone XI de la figure 9, sur laquelle est représentée une borne de connexion avec le levier de commande actionné.

    La figure 12 est une vue en coupe selon la ligne de coupe B-B de la figure 8.

    La figure 13 est un détail partiel agrandi de la zone XIII de la figure 12, sur laquelle est représentée la borne de connexion avec le levier de commande en position de repos.

    La figure 14 est un détail partiel agrandi de la zone XIV de la figure 12, sur laquelle est représentée la borne de connexion avec le levier de commande actionné.

    La figure 15 est une vue en coupe selon la ligne de coupe C-C de la figure 8.

    La figure 16 est un détail partiel agrandi de la zone XVI de la figure 15, sur laquelle est représentée la borne de connexion avec le levier de commande en position de repos.

    La figure 17 est un détail partiel agrandi de la zone XVII de la figure 15, sur laquelle est représentée la borne de connexion avec le levier de commande actionné.


    Description détaillée de l'invention



    [0016] L'objet de la présente invention se réfère à une borne de connexion automatique, pour une application à tout type de dispositif électrique, qui présente des caractéristiques de construction et des caractéristiques fonctionnelles très avantageuses.

    [0017] La figure 1 représente un exemple d'application de la borne de connexion automatique (1) objet de l'invention, sur une prise de courant (2) conventionnelle, application sur laquelle la présente description va se baser à titre d'exemple, mais sans caractère limitatif.

    [0018] La prise de courant (2) sur laquelle est appliquée la borne (1) de l'invention est constituée d'une pièce de base (3), d'une plaque intermédiaire (4) et d'une carcasse (5) qui sont assemblées entre elles par clipsage.

    [0019] La pièce de base (3) possède à ses extrémités des logements (6) pour insérer à l'intérieur les bornes de connexion (1), tandis que la carcasse (5) possède sur l'extrémité de ses bords des rainurages (7) pour l'insertion des leviers de commande (8) des bornes (1) objet de l'invention (voir figures 2, 3 et 4).

    [0020] La borne de connexion automatique (1) se compose, pour sa part, d'une zone de connexion constituée d'une pièce enveloppante (9) métallique, à l'intérieur de laquelle est logé et assemblé un feuillard élastique (10), également métallique (voir figure 5).

    [0021] La pièce enveloppante (9) définit des conduits (11) en forme de cylindres qui permettent de réaliser le guidage et l'emprisonnement des conducteurs électriques à connecter, en laissant, entre lesdits conduits (11), une ouverture (12) grâce à laquelle le feuillard élastique (10) reste découvert.

    [0022] Le feuillard élastique (10) présente approximativement une forme en "U", l'une de ses branches étant plus longue que l'autre, et la branche la plus petite présentant une saillie centrale (10.1) vers la partie intérieure du "U" et, sur les côtés, des saillies (10.2) vers la partie extérieure.

    [0023] Ces deux dernières saillies (10.2) obstruent l'accès aux conduits (11), empêchant l'entrée des conducteurs électriques depuis l'extérieur quand la borne de connexion (1) n'est pas en fonctionnement, comme représenté sur les figures 6 et 7.

    [0024] Dans cette position, quand la borne de connexion (1) n'est pas opérationnelle, le levier (8) de commande, qui est fixé à la carcasse (5) de la prise de courant (2), n'agit pas sur les éléments (9 et 10) de la borne de connexion, rendant libre le positionnement de ceux-ci (voir figures 9, 12 et 15).

    [0025] Le levier de commande (8) détermine une surface de contact (I) entre sa partie frontale (8.1) et un palier (5.1) de la carcasse (5), tandis qu'un point de contact (II) est établi entre la base (8.2) de la manette du levier (8) et une zone courbe (5.2) de la carcasse (5) ; un troisième point de contact (III) étant en outre établi entre l'axe pivotant (8.3) du levier (8) et la partie interne (5.3) de la carcasse (5), comme représenté sur les figures 10, 13 et 16.

    [0026] Quand la borne de connexion (1) est en fonctionnement, le levier de commande (8) est en contact, grâce à l'ouverture (12) située entre les conduits de guidage (11), avec le feuillard (10), sur un point de contact (IV), en déformant ledit feuillard (10) proportionnellement à la pression exercée sur la manette du levier (8), comme représenté sur les figures 9, 12 et 15.

    [0027] Dans cette position opérationnelle dans laquelle l'extrémité (8.4) du levier (8) entre en contact avec le feuillard (10) en le déformant, une pression négative se crée et fait en sorte que le levier (8) tend à monter, mettant alors en contact l'axe pivotant (8.3) du levier (8) avec la partie interne (5.3) de la carcasse (5), sur une surface de contact (V), selon les figures 11, 14 et 17, de telle sorte que le basculement du levier (8), dans ces conditions, fasse en sorte que l'extrémité (8.4) de celui-ci exerce une contrainte sur le feuillard (10), ce qui fait en sorte que les saillies (10.2) cessent d'obturer le passage par les contacts (11), en permettant l'introduction des câbles électriques à connecter, par lesdits conduits (11), dans lesquels ils sont emprisonnés par les saillies (10.2) en l'absence d'action du levier (8), la fixation et la connexion des câbles dans la borne (1) étant ainsi établies.


    Revendications

    1. Dispositif électrique comprenant :

    - une borne de connexion automatique (1) avec une zone de connexion constituée d'une pièce enveloppante métallique (9) qui détermine des conduits cylindriques (11) pour recevoir des câbles conducteurs électriques à connecter et d'un feuillard métallique élastique (10) permettant l'emprisonnement des câbles conducteurs à l'intérieur desdits conduits (11); et

    - une carcasse (5);

    ce dispositif étant caractérisé en ce qu'il comprend, en outre, un levier (8) pour actionner le feuillard (10) et libérer le passage des câbles conducteurs, ce levier (8) comprenant une manette d'actionnement et une extrémité (8.4) opposée à la manette d'actionnement, ce levier (8) déterminant trois points d'appui (I, II, III) par rapport à la carcasse (5) lorsqu'il est dans une position non-opérationnelle et pouvant être basculé dans une position opérationnelle dans laquelle son extrémité (8.4) appuie en un point de contact (IV) contre le feuillard élastique (10), et dans laquelle le levier (8) établit en plus une surface de contact (V) contre la carcasse (5).
     
    2. Dispositif selon la revendication 1, dans lequel le levier (8) comprend un axe pivotant (8.3); dans lequel le premier desdits points d'appui (I) est établi entre une partie frontale (8.1) de la manette du levier et un palier (5.1) de la carcasse (5), le deuxième desdits points d'appui (II) est établi entre la base (8.2) de la manette du levier (8) et une zone courbe (5.2) de la carcasse (5) et le troisième desdits points d'appui (III) est établi entre l'axe pivotant (8.3) et une partie interne (5.3) de la carcasse (5); et dans lequel, dans ladite position opérationnelle, ladite l'extrémité (8.4) du levier (8) exerce une pression sur le feuillard (10) en le déformant, le feuillard (10) exerçant alors une contre-pression sur le levier (8) qui tend à monter de sorte que l'axe pivotant (8.3) du levier (8) entre en contact avec la partie interne (5.3) de la carcasse (5), sur ladite surface de contact (V).
     
    3. Dispositif selon la revendication 1 ou 2, dans lequel le feuillard élastique (10) présente approximativement une forme en "U", en déterminant à l'extrémité d'une de ses branches des saillies (10.2), par lesquelles il agit sur les conduits (11) pour enserrer à l'intérieur de ceux-ci les câbles conducteurs électriques à connecter.
     
    4. Dispositif selon l'une quelconque des revendications 1 à 3, dans lequel la pièce enveloppante (9) définit lesdits conduits (11) en laissant, entre eux, une ouverture (12) grâce à laquelle le feuillard élastique (10) reste découvert, le levier de commande (8) passant à travers cette ouverture (12) pour entrer en contact avec le feuillard (10).
     
    5. Dispositif selon l'une quelconque des revendications 1 à 4, consistant en une prise de courant (2).
     
    6. Dispositif selon la revendication 5, dans lequel ladite prise de courant est constituée d'une base (3), d'une carcasse (5) et d'une plaque intermédiaire (4), et dans lequel l'ensemble borne-feuillard est inséré dans la base (3), recouvert par la plaque intermédiaire (4) et enfermé dans un logement qui est doté d'ouvertures par lesquelles est introduit le levier (8), lequel est libre et s'appuie sur le feuillard (10).
     


    Claims

    1. An electrical device comprising:

    an automatic connection terminal (1) with a connection zone constituted by an enveloping part (9) made of metal that determines cylindrical ducts (11) for receiving electrically conductive cables to be connected and by a spring metal sheet (10) enabling conductive cables to be held captive inside said ducts (11); and

    a frame (5);

    the device being characterized in that it further comprises a lever (8) for actuating the sheet (10) and releasing the passage for conductive cables, the lever (8) comprising an actuator tab and an end (8.4) opposite from the actuator tab, the lever (8) determining three bearing points (I, II, III) relative to the frame (5) when it is in a non-operational position and being capable of being tilted into an operational position in which its end (8.4) bears via a contact point (IV) against the spring sheet (10), and in which the lever (8) also establishes a contact area (V) against the frame (5).
     
    2. A device according to claim 1, wherein the lever (8) includes a pivot pin (8.3); wherein the first of said bearing points (I) is established between a front portion (8.1) of the tab of the lever and a bearing (5.1) of the frame (5), the second of said bearing points (II) is established between the base (8.2) of the tab of the lever (8) and a curved zone (5.2) of the frame (5), and the third of said bearing points (III) is established between the pivot pin (8.3) and an internal portion (5.3) of the frame (5); and wherein, in said operational position, said end (8.4) of the lever (8) exerts pressure against the sheet (10), thereby deforming it, the sheet (10) then exerting return pressure against the lever (8), which tends to rise so that the pivot pin (8.3) of the lever (8) comes into contact with the internal portion (5.3) of the frame (5) against said contact area (V).
     
    3. A device according to claim 1 or claim 2, wherein the spring sheet (10) is approximately U-shaped, defining projections (10.2) at the end of one of its branches, the spring sheet acting on the ducts (11), via said projections, to clamp said electrically conductive cables inside the ducts.
     
    4. A device according to any one of claims 1 to 3, wherein the enveloping part (9) defines said ducts (11), while leaving an opening (12) between them, whereby the spring sheet (10) remains uncovered, the control lever (8) passing through the opening (12) to come into contact with the sheet (10).
     
    5. A device according to any one of claims 1 to 4, consisting in an electricity outlet (2).
     
    6. A device according to claim 5, wherein said electricity outlet is constituted by a base (3), a frame (5), and an intermediate plate (4), and wherein the terminal-and-sheet assembly is inserted in the base (3), covered by the intermediate plate (4), and enclosed in a housing that is provided with openings through which the lever (8) is inserted, which lever is free and bears against the sheet (10).
     


    Ansprüche

    1. Elektrische Vorrichtung, umfassend:

    - eine automatische Anschlußklemme (1) mit einem Anschlußbereich, der von einem umhüllenden Metallteil (9), das zylindrische Leitungen (11) für die Aufnahme der anzuschließenden elektrischen Leitungskabel bestimmt, und von einem elastischen Metallband (10), das das Einschließen der Leitungskabel innerhalb der Leitungen (11) ermöglicht, gebildet ist, sowie

    - ein Gehäuse (5),

    wobei diese Vorrichtung dadurch gekennzeichnet ist, daß sie ferner einen Hebel (8) zum Betätigen des Bandes (10) und zum Freigeben des Durchgangs der Leitungskabel umfaßt, wobei dieser Hebel (8) eine Betätigungshandhabe und ein der Betätigungshandhabe gegenüberliegendes Ende (8.4) umfaßt, wobei dieser Hebel (8) drei Auflagestellen (I, II, III) gegenüber dem Gehäuse (5) bestimmt, wenn er sich in einer nicht wirksamen Position befindet, und in eine Wirkposition verschwenkt werden kann, in der sein Ende (8.4) an einer Kontaktstelle (IV) auf das elastische Band (10) drückt und in der der Hebel (8) zudem eine Kontaktfläche (V) an dem Gehäuse (5) herstellt.
     
    2. Vorrichtung nach Anspruch 1, wobei der Hebel (8) eine Schwenkachse (8.3) umfaßt, wobei die erste der Auflagestellen (I) zwischen einem stirnseitigen Teil (8.1) der Handhabe des Hebels und einem Lager (5.1) des Gehäuses (5) hergestellt ist, die zweite der Auflagestellen (II) zwischen der Basis (8.2) der Handhabe des Hebels (8) und einem gekrümmten Bereich (5.2) des Gehäuses (5) hergestellt ist und die dritte der Auflagestellen (III) zwischen der Schwenkachse (8.3) und einem Innenteil (5.3) des Gehäuses (5) hergestellt ist, und wobei in der Wirkstellung das Ende (8.4) des Hebels (8) einen Druck auf das Band (10) unter Verformung dessen ausübt, wobei das Band (10) dann auf den Hebel (8) einen Gegendruck ausübt, der dazu neigt, größer zu werden, so daß die Schwenkachse (8.3) des Hebels (8) mit dem Innenteil (5.3) des Gehäuses (5) an der Kontaktfläche (V) in Kontakt gelangt.
     
    3. Vorrichtung nach Anspruch 1 oder 2, wobei das elastische Band (10) annähernd eine U-Form aufweist und dabei am Ende von einem seiner Schenkel Vorsprünge (10.2) festlegt, über die es auf die Leitungen (11) wirkt, um in diesen die anzuschließenden elektrischen Leitungskabel einzuschließen.
     
    4. Vorrichtung nach einem der Ansprüche 1 bis 3, wobei das umhüllende Teil (9) die Leitungen (11) definiert und dabei zwischen ihnen eine Öffnung (12) läßt, aufgrund derer das elastische Band (10) unverdeckt bleibt, wobei der Bedienungshebel (8) diese Öffnung (12) durchgreift, um mit dem Band (10) in Kontakt zu gelangen.
     
    5. Vorrichtung nach einem der Ansprüche 1 bis 4, die aus einer Steckdose (2) besteht.
     
    6. Vorrichtung nach Anspruch 5, wobei die Steckdose von einer Basis (3), einem Gehäuse (5) und einer Zwischenplatte (4) gebildet ist und wobei die Klemme-Band-Anordnung in die Basis (3) eingeführt, mit der Zwischenplatte (4) abgedeckt und in einer Aufnahme eingeschlossen wird, die mit Öffnungen versehen ist, über die der Hebel (8) eingeführt wird, welcher frei ist und sich an dem Band (10) abstützt.
     




    Dessins






















































    RÉFÉRENCES CITÉES DANS LA DESCRIPTION



    Cette liste de références citées par le demandeur vise uniquement à aider le lecteur et ne fait pas partie du document de brevet européen. Même si le plus grand soin a été accordé à sa conception, des erreurs ou des omissions ne peuvent être exclues et l'OEB décline toute responsabilité à cet égard.

    Documents brevets cités dans la description