(19)
(11)EP 2 716 333 B1

(12)FASCICULE DE BREVET EUROPEEN

(45)Mention de la délivrance du brevet:
18.04.2018  Bulletin  2018/16

(21)Numéro de dépôt: 13187210.3

(22)Date de dépôt:  03.10.2013
(51)Int. Cl.: 
A63B 49/02(2015.01)
A63B 60/52(2015.01)
A63B 102/04(2015.01)
A63B 60/50(2015.01)
A63B 67/18(2016.01)

(54)

Raquette de badminton

Federballschläger

Badminton racket


(84)Etats contractants désignés:
AL AT BE BG CH CY CZ DE DK EE ES FI FR GB GR HR HU IE IS IT LI LT LU LV MC MK MT NL NO PL PT RO RS SE SI SK SM TR

(30)Priorité: 04.10.2012 FR 1259443

(43)Date de publication de la demande:
09.04.2014  Bulletin  2014/15

(73)Titulaire: BABOLAT VS
69007 Lyon (FR)

(72)Inventeurs:
  • Mace, Catherine
    69007 Lyon (FR)
  • Sene, Nicolas
    69630 Chaponost (FR)
  • Laverty, Grégoire
    69006 Lyon (FR)

(74)Mandataire: Lavoix 
62, rue de Bonnel
69448 Lyon Cedex 03
69448 Lyon Cedex 03 (FR)


(56)Documents cités: : 
EP-A1- 2 692 395
WO-A2-2004/075996
US-A1- 2003 144 071
US-A1- 2007 249 438
WO-A1-2010/041362
CN-Y- 2 757 872
US-A1- 2006 199 680
  
      
    Il est rappelé que: Dans un délai de neuf mois à compter de la date de publication de la mention de la délivrance de brevet européen, toute personne peut faire opposition au brevet européen délivré, auprès de l'Office européen des brevets. L'opposition doit être formée par écrit et motivée. Elle n'est réputée formée qu'après paiement de la taxe d'opposition. (Art. 99(1) Convention sur le brevet européen).


    Description


    [0001] L'invention concerne une raquette de badminton.

    [0002] Dans le domaine des sports de raquette, notamment pour le badminton, la souplesse d'une tige permet de conférer une certaine puissance à une raquette, c'est-à-dire de lui permettre d'impacter un volant pour lui transmettre une énergie cinétique relativement importante. A contrario, la rigidité d'une tige permet une frappe précise, en particulier lors de la finalisation d'un coup.

    [0003] Les raquettes connues utilisent à la fois la souplesse et la rigidité d'une tige de liaison entre leur poignée et leur cadre pour tenter d'obtenir une puissance et une précision relativement élevées. Cette approche de compromis n'est pas totalement satisfaisante, dans la mesure où ni la puissance ni la précision ne sont optimisées.

    [0004] Certaines raquettes utilisent des tiges à section ovale allongée selon une direction parallèle au plan du tamis de la raquette. Cette géométrie est supposée améliorer la stabilité de la raquette en torsion mais tend à diminuer sa rigidité en flexion selon une direction perpendiculaire au tamis, c'est-à-dire selon la direction le long de laquelle le tamis frappe le volant. Ceci induit un défaut de précision de la raquette.

    [0005] C'est à ces inconvénients qu'entend plus particulièrement remédier l'invention en proposant une nouvelle raquette qui permet d'obtenir une puissance et une précision de frappe améliorées par rapport aux raquettes de l'état de la technique.

    [0006] A cet effet, l'invention concerne une raquette de badminton qui comprend un cadre, une poignée et une tige reliant ce cadre à cette poignée, la tige présentant, en section transversale, une forme extérieure circulaire. Cette raquette définit une première direction parallèle à un axe longitudinal de la tige, une deuxième direction perpendiculaire à la première direction et parallèle à un plan selon lequel s'étend un tamis monté dans le cadre et une troisième direction perpendiculaire aux première et deuxième directions et au plan du tamis. Conformément à l'invention, la tige présente une rigidité en flexion selon la troisième direction qui est supérieure à sa rigidité en flexion selon la deuxième direction. La tige est creuse et présente une épaisseur de paroi selon la troisième direction supérieure à son épaisseur de paroi selon la deuxième direction. Un volume creux central de la tige présente, en section transversale, un contour allongé, avec sa plus grande dimension parallèle à la deuxième direction.

    [0007] WO 2010/041362 A1 divulgue une raquette de badminton selon le préambule de la revendication 1.

    [0008] US 2003/0144071 A1 divulgue un élément tubulaire pouvant être intégré à une raquette de badminton. Cet élément tubulaire présente, en section, une rigidité en flexion différente dans deux directions perpendiculaires. Cependant, ces deux directions ne sont pas définies par rapport aux éléments structurels d'une raquette de badminton.

    [0009] Grâce à l'invention, la rigidité en flexion différenciée de la tige, selon la deuxième direction et selon la troisième direction permet, lorsque l'utilisateur arme son coup, de faire fléchir la tige, de façon élastique, et d'emmagasiner de l'énergie dans la tige selon la deuxième direction. Cette énergie est retransmise au volant lors de la frappe qui a lieu en déplaçant la raquette globalement selon la troisième direction. La puissance de la raquette est améliorée par la rigidité relativement faible de la tige en flexion selon la deuxième direction. La précision de la raquette n'est pas dégradée car la rigidité en flexion selon la troisième direction est relativement élevée.

    [0010] Selon des aspects avantageux mais non obligatoires de l'invention, une raquette conforme à l'invention peut incorporer une ou plusieurs des caractéristiques suivantes prises dans toute combinaison techniquement admissible :
    • Le matériau constitutif de la tige est homogène autour de l'axe longitudinal de la tige.
    • La tige est équipée de moyens de renfort localisé de sa rigidité en flexion selon la troisième direction.
    • Les moyens de renfort sont alignés selon la troisième direction.
    • Les moyens de renfort sont apposés sur l'extérieur ou l'intérieur de la tige.
    • Les moyens de renfort sont formés par des bandes contenant des fibres de carbone.


    [0011] L'invention sera mieux comprise et d'autres avantages de celle-ci apparaîtront plus clairement à la lumière de la description qui va suivre de trois modes de réalisation d'une raquette conforme à son principe, donnée uniquement à titre d'exemple et faite en référence aux dessins annexés dans lesquels :
    • la figure 1 est une vue en perspective d'une raquette conforme à un premier mode de réalisation de l'invention ;
    • la figure 2 est une section à plus grande échelle selon la ligne II-II à la figure 1 ;
    • la figure 3 est une section analogue à la figure 2, pour une raquette conforme à un exemple utile à la compréhension de l'invention et
    • la figure 4 est une section analogue à la figure 2, pour une raquette conforme à un autre exemple utile à la compréhension de l'invention.


    [0012] La raquette 1 représentée aux figures 1 et 2 comprend un cadre 2 en forme de boucle fermée et une poignée 4 destinée à être prise en main par un utilisateur. Une tige 6 relie la poignée 4 au cadre 2 et s'étend suivant un axe longitudinal X1 qui constitue un axe longitudinal de la raquette 1. Un tamis 8 est monté dans le cadre 2. Ce tamis 8 est formé de cordes longitudinales 82 qui s'étendent parallèlement à l'axe X1 et les cordes transversales 84 qui s'étendent perpendiculairement à cet axe. Les cordes 82 et 84 passent à travers des oeillets 22 disposés dans des orifices 24 qui traversent le cadre 2 de part en part, de sa surface externe vers sa surface interne.

    [0013] On note P8 le plan du tamis 8, c'est-à-dire un plan contenant à la fois les cordes 82 et 84.

    [0014] On note X2 un axe contenu dans le plan P8 perpendiculaire à l'axe X1 et passant par le centre géométrique C8 du tamis 8. L'axe X2 est un axe transversal pour la raquette 1.

    [0015] On note par ailleurs X3 un axe perpendiculaire au plan P8, donc aux axes X1 et X2 et passant par le centre C8. Pour la clarté du dessin, l'axe X3 est représenté à la figure 1 uniquement sur le repère géométrique dessiné à coté de la raquette. Il peut être qualifié d'axe frontal, en ce sens qu'il définit la direction de frappe normale de la raquette 1.

    [0016] On note respectivement D1 une direction parallèle à l'axe X1 et allant de la poignée 4 vers le cadre 2, D2 une direction parallèle à l'axe X2 et allant de la gauche vers la droite à la figure 1 et D3 une direction parallèle à l'axe X3 et allant du haut vers le bas à la figure 1. La direction D2 est une direction latérale pour la raquette 1, alors que la direction D3 est une direction frontale.

    [0017] Comme cela ressort plus particulièrement de la figure 2, la tige 6 comprend une surface radiale externe 62 circulaire et centrée sur l'axe X1. Le caractère circulaire de la surface 62 confère un aspect esthétique satisfaisant à la raquette 1, quel que soit l'angle de vision.

    [0018] La tige 6 est creuse et l'on note V6 son volume intérieur qui est à section ovale, avec sa plus grande dimension alignée sur l'axe X2.

    [0019] Le matériau constitutif de la tige 6 comprend une résine polymère dans laquelle sont noyées des fibres de renfort, par exemple en carbone. Ce matériau est homogène autour de l'axe X1.

    [0020] La tige 6 est tubulaire et son épaisseur variable autour de l'axe X1. Plus précisément, compte tenu de la géométrie de la surface 62 et du volume V6, l'épaisseur e2 de paroi de la tige 6 selon la direction D2 est inférieure à l'épaisseur e3 de paroi de cette tige selon la direction D3. Ainsi, la tige 6 présente une rigidité en flexion différenciée selon les directions D2 et D3. Plus précisément, en considérant que la tige 6 est encastrée dans la poignée 4, un mouvement de flexion de la tige 6 selon la direction D2 peut être considéré comme un mouvement de rotation autour d'un axe X'3 parallèle à l'axe X3 et passant par le point d'encastrement de la tige 6 dans la poignée 4. De même, un mouvement de flexion selon la direction D3 peut être considéré comme une rotation autour d'un axe X'2 parallèle à l'axe X2 et passant par un point d'encastrement de la tige 6 dans la poignée 4.

    [0021] Compte tenu de la géométrie en section de la tige 6, celle-ci est plus souple selon la direction D2 que selon la direction D3.

    [0022] Lorsqu'un utilisateur arme son coup, il déplace la raquette 1 selon une direction d'avance, alors que le plan P8 est globalement parallèle à cette direction d'avance. Dans ces conditions, compte tenu de la flexibilité relativement importante de la tige 6 selon la direction D2, la tige 6 fléchit élastiquement et emmagasine de l'énergie. Lorsqu'il est sur le point de frapper le volant, l'utilisateur tourne la raquette sur un quart de tour autour de l'axe X1, ce qui a pour effet d'amener la direction D3 dans le sens de déplacement de la raquette 1. Dans ces conditions, lorsque la raquette frappe le volant, elle est relativement rigide, c'est-à-dire plus rigide que selon la direction D2. Il en résulte que même si la tige 6 restitue l'énergie emmagasinée élastiquement lors de la première partie du mouvement, la précision du coup est bonne, puisque la raquette est assez rigide selon la direction D3.

    [0023] Ce comportement différencié de la tige 6 en flexion selon les directions D2 et D3 résulte de la différence entre les épaisseurs e2 et e3.

    [0024] Dans les exemples utiles à la compréhension de l'invention représentés aux figures 3 et 4, les éléments analogues à ceux du premier mode de réalisation portent les mêmes références. Dans ce qui suit, on ne décrit que ce qui distingue ces modes de réalisation du premier.

    [0025] Dans l'exemple de la figure 3, la surface radiale externe 62 de la tige 6 est à section non circulaire, en l'espèce ovale, avec sa plus grande dimension orientée selon la direction D3 Le volume V6 est, quant à lui, à section circulaire. Ainsi, l'épaisseur e2 de paroi de la tige 6 selon la direction D2 est inférieure à l'épaisseur de paroi e3 selon la direction D3.

    [0026] Dans l'exemple de la figure 4, la surface radiale externe 62 de la tige 6 est à section circulaire de même que le volume V6. Deux renforts 64 sont intégrés à la tige 6 et s'étendent, au voisinage de la surface 62, c'est-à-dire sur l'extérieur de celle-ci, en étant alignés selon la direction D3.

    [0027] Ces renforts 64 peuvent être réalisés par des bandes contenant des fibres de carbone, éventuellement imprégnées de résine, avec une densité de fibres de carbone variable selon la différence de rigidité souhaitée. Ainsi, les éléments 64 permettent de renforcer localement la rigidité en flexion de la tige 6, selon la direction D3 puisqu'ils sont alignés selon cette direction.

    [0028] Selon la direction D2, les renforts 64 influent peu sur le comportement en flexion de la tige 6 car ils sont soumis à des déplacements, et donc à des contraintes inférieures à ceux auxquels ils sont soumis lors d'une flexion selon D3.

    [0029] L'invention n'est pas limitée aux modes de réalisation décrits. Ainsi, le volume D6 du premier mode de réalisation peut être à section autre que ovale, par exemple polygonale. De même, la surface 62 peut être à section autre que ovale à la figure 3, par exemple polygonale.

    [0030] L'orientation des directions D1, D2 et D3 le long des axes X1, X2 et X3 est donnée à titre d'exemple et peut être inversée.

    [0031] Selon une variante non représentée, les renforts 64 peuvent également être apposés à l'intérieur de la tige.

    [0032] Les caractéristiques des modes de réalisation et variantes envisagés ci-dessus peuvent être combinées entre elles.


    Revendications

    1. Raquette de badminton (1) comprenant un cadre (2), une poignée (4) et une tige (6) creuse reliant le cadre à la poignée, la tige (6) présentant, en section transversale, une forme extérieure (62) circulaire, cette raquette définissant :

    - une première direction (D1) parallèle à un axe longitudinal (X1) de la tige,

    - une deuxième direction (D2) perpendiculaire à la première direction (D1) et parallèle à un plan (P8) selon lequel s'étend un tamis (8) monté dans le cadre et

    - une troisième direction (D3) perpendiculaire aux première et deuxième directions et au plan du tamis,

    caractérisée en ce que :

    - la tige (6) présente une rigidité en flexion selon la troisième direction (D3) supérieure à sa rigidité en flexion selon la deuxième direction,

    - la tige (6) présente une épaisseur de paroi (e3) selon la troisième direction (D3) supérieure à son épaisseur de paroi (e2) selon la deuxième direction (D2), et

    - un volume creux central (V6) de la tige (6) présente, en section transversale, un contour allongé, avec sa plus grande dimension parallèle à la deuxième direction (D2).


     
    2. Raquette selon la revendication 1, caractérisée en ce que le matériau constitutif de la tige (6) est homogène autour de l'axe longitudinal (X1) de la tige.
     
    3. Raquette selon la revendication 1, caractérisée en ce que la tige est équipée de moyens (64) de renfort localisé de sa rigidité en flexion selon la troisième direction (D3).
     
    4. Raquette selon la revendication 3, caractérisée en ce que les moyens de renfort (64) sont alignés selon la troisième direction (D3).
     
    5. Raquette selon l'une des revendications 3 et 4, caractérisée en ce que les moyens de renfort (64) sont apposés sur l'extérieur ou à l'intérieur de la tige (6).
     
    6. Raquette selon l'une des revendications 3 à 5, caractérisée en ce que les moyens de renfort (64) sont formés par des bandes contenant des fibres de carbone.
     


    Ansprüche

    1. Badmintonschläger (1), umfassend einen Rahmen (2), einen Griff (4) und einen hohlen Schaft (6), welcher den Rahmen mit dem Griff verbindet, wobei der Schaft (6) im Querschnitt eine runde äußere Form (62) aufweist, wobei der Schläger Folgendes definiert:

    - eine parallel zu einer Längsachse (X1) des Schafts ausgerichtete erste Richtung (D1),

    - eine senkrecht zu der ersten Richtung (D1) und parallel zu einer Ebene (P8) ausgerichtete zweite Richtung (D2), wobei sich ein in dem Rahmen angeordnetes Gitter (8) entlang der Ebene (P8) erstreckt und

    - eine senkrecht zu der ersten und zweiten Richtung und zu der Ebene des Gitters ausgerichtete dritte Richtung (D3),

    dadurch gekennzeichnet,
    dass:

    - der Schaft (6) in der dritten Richtung (D3) eine Biegefestigkeit aufweist, welche höher ist als seine Biegefestigkeit in der zweiten Richtung,

    - der Schaft (6) in der dritten Richtung (D3) eine Wandstärke (e3) aufweist, welche dicker ist als seine Wandstärke (e2) in der zweiten Richtung (D2), und

    - ein zentrales Hohlvolumen (V6) des Schafts (6) im Querschnitt eine langgestreckte Kontur aufweist, wobei seine Abmessung parallel zu der zweiten Richtung (D2) am größten ist.


     
    2. Badmintonschläger nach Anspruch 1,
    dadurch gekennzeichnet,
    dass das Grundmaterial des Schafts (6) um die Längsachse (X1) des Schafts homogen ausgebildet ist.
     
    3. Badmintonschläger nach Anspruch 1,
    dadurch gekennzeichnet,
    dass der Schaft mit lokalen Verstärkungsmitteln (64) zum Verstärken seiner Biegesteifigkeit in der dritten Richtung (D3) versehen ist.
     
    4. Badmintonschläger nach Anspruch 3,
    dadurch gekennzeichnet,
    dass die Verstärkungsmittel (64) in der dritten Richtung (D3) ausgerichtet sind.
     
    5. Badmintonschläger nach Anspruch 3 oder 4,
    dadurch gekennzeichnet,
    dass die Verstärkungsmittel (64) außen oder innen am Schaft (6) angebracht sind.
     
    6. Badmintonschläger nach einem der Ansprüche 3 bis 5,
    dadurch gekennzeichnet,
    dass die Verstärkungsmittel (6) aus Kohlefasern aufweisenden Bändern gebildet sind.
     


    Claims

    1. A badminton racket (1) comprising a frame (2), a handle (4) and a hollow shaft (6) connecting the frame to the handle, the shaft (6) having a circular outer shape (62) in transverse section, said racket defining:

    - a first direction (D1) parallel to a longitudinal axis (X1) of the shaft,

    - a second direction (D2) perpendicular to the first direction (D1) and parallel to a plane (P8) in which strings (8) extend mounted in the frame, and

    - a third direction (D3) perpendicular to the first and second directions and the plane of the strings,

    characterized in that:

    - the bending rigidity of the shaft (6) in the third direction (D3) is greater than its bending rigidity in the second direction,

    - the wall thickness (e3) in the third direction (D3) is greater than its wall thickness (e2) in the second direction (D2),

    - a central hollow volume (V6) of the shaft (6) has an elongated contour in transverse section, with its largest dimension parallel to the second direction (D2).


     
    2. The racket according to claim 1, characterized in that the component material of the shaft (6) is homogenous around the longitudinal axis (X1) of the shaft.
     
    3. The racket according to claim 1, characterized in that the shaft is equipped with means (64) for locally reinforcing its bending rigidity in the third direction (D3).
     
    4. The racket according to claim 3, characterized in that the reinforcing means (64) are aligned in the third direction (D3).
     
    5. The racket according to one of claims 3 and 4, characterized in that the reinforcing means (64) are fixed on the outside or inside of the shaft (6).
     
    6. The racket according to one of claims 3 to 5, characterized in that the reinforcing means (64) are formed by bands containing carbon fibers.
     




    Dessins














    Références citées

    RÉFÉRENCES CITÉES DANS LA DESCRIPTION



    Cette liste de références citées par le demandeur vise uniquement à aider le lecteur et ne fait pas partie du document de brevet européen. Même si le plus grand soin a été accordé à sa conception, des erreurs ou des omissions ne peuvent être exclues et l'OEB décline toute responsabilité à cet égard.

    Documents brevets cités dans la description