(19)
(11)EP 2 751 622 B1

(12)FASCICULE DE BREVET EUROPEEN

(45)Mention de la délivrance du brevet:
09.09.2020  Bulletin  2020/37

(21)Numéro de dépôt: 12756155.3

(22)Date de dépôt:  30.08.2012
(51)Int. Cl.: 
G04B 19/22(2006.01)
G04B 27/02(2006.01)
(86)Numéro de dépôt:
PCT/EP2012/066850
(87)Numéro de publication internationale:
WO 2013/030268 (07.03.2013 Gazette  2013/10)

(54)

PIECE D'HORLOGERIE CAPABLE D'AFFICHER DEUX FUSEAUX HORAIRES

UHR, DIE ZWEI ZEITZONEN ANZEIGEN KANN

TIMEPIECE CAPABLE OF DISPLAYING TWO TIME ZONES


(84)Etats contractants désignés:
AL AT BE BG CH CY CZ DE DK EE ES FI FR GB GR HR HU IE IS IT LI LT LU LV MC MK MT NL NO PL PT RO RS SE SI SK SM TR

(30)Priorité: 01.09.2011 EP 11405310

(43)Date de publication de la demande:
09.07.2014  Bulletin  2014/28

(73)Titulaire: Rolex S.A.
1211 Genève 26 (CH)

(72)Inventeurs:
  • CATTANEO, Julien
    F-74930 Esery (FR)
  • LA CHINA, Marco
    CH-1204 Geneve (CH)
  • RUDAZ, Denis
    F-01170 Sègny (FR)
  • BREUILH, Martin
    F-74160 Saint-Julien-en-Genevois (FR)
  • JOLLIET, Frédéric
    CH-1203 Genève (CH)

(74)Mandataire: Moinas & Savoye SARL 
19A, rue de la Croix-d'Or
1204 Genève
1204 Genève (CH)


(56)Documents cités: : 
EP-A1- 2 362 277
FR-A1- 2 207 302
EP-B1- 2 008 159
  
      
    Il est rappelé que: Dans un délai de neuf mois à compter de la date de publication de la mention de la délivrance de brevet européen, toute personne peut faire opposition au brevet européen délivré, auprès de l'Office européen des brevets. L'opposition doit être formée par écrit et motivée. Elle n'est réputée formée qu'après paiement de la taxe d'opposition. (Art. 99(1) Convention sur le brevet européen).


    Description


    [0001] L'invention concerne un dispositif d'affichage de l'heure, notamment une pièce d'horlogerie, en particulier une montre-bracelet, ou mouvement d'horlogerie comportant un mécanisme permettant à l'organe d'affichage de l'heure de commuter entre deux fuseaux horaires.

    Arrière-plan de l'invention



    [0002] La demande de brevet européen publiée sous le n° EP 2 008 159 décrit une montre-bracelet munie d'un mécanisme de commutation capable de faire indiquer sélectivement l'heure de l'un ou l'autre de deux fuseaux horaires par un même organe d'affichage. L'unique aiguille des heures affiche sélectivement soit l'heure locale, soit l'heure du deuxième fuseau horaire, sous l'actionnement d'un bouton poussoir. Le mécanisme de commutation comprend un cœur et deux leviers. Le décalage entre l'heure locale et l'heure du deuxième fuseau horaire est déterminé par la position relative d'un levier par rapport à l'autre.

    [0003] Le mécanisme de commutation décrit dans le document précité a notamment pour inconvénient d'inclure des mécanismes de sélection et de réglage de l'affichage qui sont très complexes et font intervenir deux différentiels et un nombre très important de composants. De plus, le réglage de chacun des fuseaux s'effectue au moyen de chaînes de correction distinctes, indépendantes du mécanisme de commutation. Il s'ensuit qu'il est possible de modifier un fuseau horaire alors que c'est l'autre fuseau horaire qui est affiché.
    La demande de brevet européen publiée sous le n° EP 2362277 décrit également une pièce d'horlogerie dont le mécanisme, sous l'actionnement d'un bouton poussoir, est capable de faire indiquer sélectivement l'heure de l'un ou l'autre de deux fuseaux horaires par la même aiguille des heures. Le dispositif met en œuvre un marteau bistable, ainsi que deux mobiles de mémoire à cœur, chacun dédiés à un fuseau horaire spécifique, qui sont liés cinématiquement au sein d'une seule et même chaîne de rouage qui est en prise avec une entrée d'un différentiel. Le décalage horaire entre les deux fuseaux horaires est déterminé par la position relative des deux cœurs qui est pilotée par le marteau bistable. Chacun des mobiles de mémoire comporte également les moyens de réglage du fuseau horaire qui est affiché par la pièce d'horlogerie.
    Les mécanismes de commutation et de réglage de l'affichage décrits dans le document précité ont notamment pour inconvénient d'être dissociés du mécanisme de réglage de l'heure et des minutes de la pièce d'horlogerie. De ce fait, ce dispositif ne peut en aucun cas se suffire à lui-même et doit être associé à un deuxième mécanisme de façon à effectuer l'ensemble des réglages de la pièce d'horlogerie. Par ailleurs, cette situation exige la présence d'un organe de réglage additionnel en complément de l'organe de réglage des fuseaux horaires, et a donc des impacts sur l'habillage de la pièce d'horlogerie.

    Exposé sommaire de l'invention



    [0004] L'invention a pour but majeur de proposer un dispositif d'affichage de l'heure, notamment une pièce d'horlogerie, telle qu'une montre-bracelet, qui soit apte à afficher sélectivement deux fuseaux horaires au moyen d'un mécanisme de commutation simple et constitué d'un nombre limité de composants. L'invention a également pour but de proposer un dispositif d'affichage de l'heure de construction simple, fiable et robuste qui permette une correction aisée de l'une et de l'autre des indications d'heure des deux fuseaux horaires.

    [0005] Selon un premier aspect de l'invention, le dispositif d'affichage est défini par la revendication 1.

    [0006] Différents modes de réalisation sont définis par les revendications 2 à 15.

    [0007] Dans les différents modes de réalisation, un premier levier et un deuxième levier peuvent présenter chacun globalement une forme allongée.

    [0008] Dans les différents modes de réalisation, le premier levier peut présenter globalement une forme allongée et le deuxième levier peut présenter une partie formant ressort.

    [0009] Dans les différents modes de réalisation, le deuxième levier peut être constamment en appui contre un premier cœur.

    [0010] Dans les différents modes de réalisation, un pignon de remontoir peut être monté sur une tige de commande et peut être solidaire en rotation avec celle-ci.

    [0011] Dans les différents modes de réalisation, la tige de commande peut comprendre un pignon coulant muni d'une denture de chant et d'une denture frontale.

    [0012] Dans les différents modes de réalisation, un organe d'affichage coopère avec un organe de commande de façon à n'être visible que lorsque l'un des deux fuseaux horaires est affiché.

    [0013] Dans les différents modes de réalisation, un masque peut être fixé sur le premier levier ou peut coopérer avec ce dernier.

    [0014] Selon l'invention, le but précité est atteint au moyen d'un dispositif d'affichage de l'heure pourvu d'un mécanisme de commutation comportant entre autres :
    • un cœur mobile en rotation, relié à l'organe d'affichage par une chaîne cinématique,
    • un premier levier ayant une première extrémité agencée pour coopérer avec le cœur en vue de faire indiquer à l'organe d'affichage l'heure de l'un des deux fuseaux horaires,
    • un deuxième levier prévu pour faire indiquer à l'organe d'affichage l'heure de l'autre fuseau horaire,
    • un organe de sélection à deux positions ou organe de sélection binaire, par exemple une roue à colonnes, ou encore un organe bistable, notamment une navette, coopérant avec le premier levier et le positionnant selon l'une ou l'autre de deux positions stables, et
    • un organe de commande, par exemple un bouton-poussoir, permettant de sélectionner l'un ou l'autre des fuseaux horaires à afficher et coopérant avec l'organe de sélection à deux positions, ce dispositif se distinguant en ce que l'organe de sélection à deux positions est agencé pour coopérer directement avec une deuxième extrémité du premier levier.


    [0015] Grâce à cette coopération directe entre le premier levier et l'organe de sélection à deux positions, il est possible de simplifier grandement le mécanisme, notamment, en réduisant sensiblement le nombre de pièces impliquées.

    [0016] Selon un premier mode de réalisation de l'invention, le premier et le deuxième leviers présentent chacun globalement une forme allongée.

    [0017] Selon un deuxième mode de réalisation de l'invention, le premier levier présente globalement une forme allongée et le deuxième levier présente une partie formant ressort.

    [0018] Un but notable de l'invention est également de proposer un dispositif d'affichage de l'heure apte à régler ou corriger uniquement un fuseau horaire lorsque celui-ci est affiché.

    [0019] Ce but est atteint en prévoyant dans le dispositif d'affichage de l'heure défini précédemment une tige de commande pouvant occuper au moins deux positions, par exemple, une position de remontage et une position de réglage de l'heure, cette tige de commande, dans l'une de ces positions, coopérant avec l'organe de commande en vue de régler l'heure sélectionnée par ce dernier et affichée par l'organe d'affichage A1,A2. Afin d'éviter tout risque de confusion dans le réglage de l'heure, l'actionnement de l'organe de commande n'est pas possible lorsque la tige de commande est dans la position de réglage de l'heure.

    [0020] Le dispositif d'affichage de l'heure comprend une première chaîne de rouage de réglage du premier fuseau horaire et une deuxième chaîne de rouage de réglage du deuxième fuseau horaire.

    [0021] Selon un mode de réalisation avantageux de l'invention, le dispositif d'affichage de l'heure comprend des moyens de sélection de la chaîne de rouage de réglage correspondant au fuseau horaire sélectionné et affiché par l'organe d'affichage A1, A2 et par laquelle le réglage de l'heure doit être effectué. Plus particulièrement, l'une ou l'autre des deux chaînes de rouage de réglage correspondant au fuseau sélectionné peut notamment inclure les moyens de réglage de l'indication des minutes. Ainsi, le réglage de l'un ou l'autre des deux fuseaux horaires induit par la même opération la mise à l'heure complète du dispositif d'affichage de l'heure.

    [0022] Il convient de souligner que le dispositif décrit ci-dessous n'est pas couvert par les revendications. Le dispositif ne représente donc pas un mode de réalisation de l'invention, mais un exemple utile à la compréhension de l'invention. Le présent document décrit aussi un autre dispositif d'affichage de l'heure, notamment une pièce d'horlogerie ou un mouvement d'horlogerie, comprenant un organe d'affichage de l'heure, notamment un organe d'affichage par le biais d'éléments mobiles, ainsi qu'un mécanisme de commutation permettant à l'organe d'affichage de l'heure de commuter entre deux fuseaux horaires, le dispositif se distinguant en ce qu'il comprend en outre un organe d'affichage, notamment en nombre d'heures, du décalage entre les deux fuseaux horaires.

    [0023] Selon cet autre dispositif d'affichage de l'heure, l'organe d'affichage coopère avec un organe de commande de façon à n'être visible que lorsque l'un des deux fuseaux horaires est affiché.

    [0024] Selon cet autre dispositif d'affichage de l'heure, le mécanisme de commutation comporte :
    • un cœur mobile en rotation, relié à l'organe d'affichage par une chaîne cinématique,
    • un premier levier ayant une première extrémité agencée pour coopérer avec le cœur en vue de faire indiquer à l'organe d'affichage l'heure de l'un des deux fuseaux horaires,
    • un deuxième levier prévu pour faire indiquer à l'organe d'affichage l'heure de l'autre fuseau horaire,
    • un organe de sélection à deux positions coopérant avec le premier levier, et
    • un organe de commande permettant de sélectionner l'un ou l'autre des fuseaux horaires à afficher et coopérant avec l'organe de sélection à deux positions.


    [0025] Selon cet autre dispositif d'affichage de l'heure, le dispositif comporte un cadran pourvu d'un guichet ainsi qu'un masque prévu entre l'organe d'affichage et un cadran du dispositif d'affichage de l'heure, pour masquer ou non, suivant la position du levier, la partie de l'organe d'affichage située en face du guichet.

    [0026] Ce masque peut éventuellement être fixé sur le premier levier ou coopérer avec ce dernier, notamment par le biais d'un rouage approprié.

    [0027] D'autres caractéristiques et avantages de l'invention vont maintenant être décrits en détail dans l'exposé suivant qui est donné en référence aux figures annexées, lesquelles représentent schématiquement :
    • figure 1 : une vue en plan d'un exemple de réalisation d'une pièce d'horlogerie selon l'invention avec une tige de commande en position de réglage de l'heure de l'un des fuseaux horaires;
    • figure 2 : Une vue partielle et agrandie de la figure 1 ;
    • figure 3 : une vue en plan de la pièce d'horlogerie de la figure 1, en position de réglage de l'autre fuseau horaire ;
    • figure 4 : une vue de détail en perspective montrant le mécanisme de commutation entre les affichages des fuseaux horaires ;
    • figure 5 : une vue de détail en perspective montrant un différentiel commandant l'organe d'affichage ;
    • figure 6 : une vue en plan partielle de la pièce d'horlogerie des figures 1, 2 et 3, avec la tige de commande en position de remontage ;
    • figure 7 : une vue en plan d'une variante de réalisation en position de réglage d'un fuseau horaire ;
    • figure 8 : une vue en plan de la variante de la figure 7, en position de réglage de l'autre fuseau horaire ;
    • figure 9 : une vue en coupe selon VII-VII de la variante des figures 7 et 8 montrant la tige de commande en position de remontage ;
    • figure 10 : une vue de dessus partielle de la variante des figures 7 et 8, avec la tige de commande en position de remontage ;
    • figure 11 : une vue en coupe selon VII-VII de la variante des figures 7 et 8 montrant la tige de commande en position de réglage d'un fuseau horaire ;
    • figure 12 : une vue de dessus partielle de la variante des figures 7 et 8, en position de réglage d'un fuseau horaire ;
    • figure 13 : une vue en coupe selon VII-VII de la variante des figures 7 et 8 montrant la tige de commande en position de réglage d'un autre fuseau horaire ;
    • figure 14 : une vue de dessus de la variante des figures 7 et 8, en position de réglage de l'autre fuseau horaire ;
    • figure 15 : une vue de dessus partielle d'une autre variante de réalisation ; et
    • figure 16 : une vue de dessus de la variante des figures 7 et 8 comportant un premier complément.
    • Figures 17,18, et 19 : des vues de dessus de la variante des figures 7 et 8 comportant un deuxième complément.
    • Figures 20 et 21 : des vues de dessus d'une pièce d'horlogerie selon la variante de la figure 7 ou de la figure 15 comportant un premier et un deuxième complément.

    Exposé détaillé de l'invention



    [0028] L'invention va être détaillée et expliquée au travers de quelques modes de réalisation qui ne sont présentés qu'à titre de simples exemples.

    Premier mode de réalisation



    [0029] Un premier mode de réalisation de dispositif d'affichage 300 selon l'invention est représenté sur les figures 1, 2 et 3. Le dispositif d'affichage fait partie d'une pièce d'horlogerie 300, notamment une montre bracelet ou est une telle pièce d'horlogerie 300. Le dispositif d'affichage fait aussi partie d'un mouvement horloger 200 ou est un tel mouvement horloger, le mouvement horloger faisant lui-même partie de la pièce d'horlogerie 300. Le dispositif d'affichage comprend un mécanisme 100 de commutation comportant deux cœurs 3 et 4 dont le décalage angulaire définit le décalage horaire entre les deux fuseaux horaires. Le cœur 3 est prévu pour coopérer avec une première extrémité la d'un premier levier 1 et le cœur 4 avec la première extrémité 2a d'un deuxième levier 2. Ces premier et deuxième leviers 1, 2 sont globalement de forme allongée et ils sont solidaires l'un de l'autre, notamment fixés l'un sur l'autre. Le premier levier 1 est monté sur le deuxième levier 2, ce dernier pivotant à une deuxième extrémité 2b sur un axe 39 fixé au bâti du mouvement.

    [0030] Une deuxième extrémité 1b située sur un bras du levier 1 est positionnée, sous la contrainte d'un ressort 6, par un organe de sélection à deux positions 5, en l'occurrence une roue à colonnes 5. Dans la configuration représentée sur la figure 1, la deuxième extrémité 1b située sur le bras du levier 1 est positionnée ou rappelée, sous la contrainte d'un ressort 6, dans l'un des creux 5a de la roue à colonnes 5 dont le profil binaire est formé par une alternance de creux 5a et de colonnes 5b.

    [0031] Sur les figures 1 et 2, l'extrémité 2a du deuxième levier 2 est en appui sur le plat du cœur 4 et l'aiguille des heures A1 de l'organe d'affichage affiche l'heure du premier fuseau horaire.

    [0032] Dans la configuration représentée sur la figure 3, l'extrémité 1b du levier 1 est en appui contre l'une des colonnes 5b de la roue à colonnes 5.

    [0033] L'extrémité la du premier levier 1 est alors en appui contre le plat du cœur 3 et l'aiguille des heures A1 affiche l'heure du deuxième fuseau horaire. L'activation de l'un ou l'autre des leviers 1 et 2 se fait donc au moyen de la roue à colonnes 5. Comme on peut le voir sur les figures 1 et 2, cette roue à colonnes 5 présente une denture 11 située dans un plan perpendiculaire aux axes longitudinaux des colonnes 5b et qui est indexée angulairement par un sautoir 12. La roue à colonnes 5 est prévue pour être actionnée et entraînée unidirectionnellement d'un pas angulaire par le bouton-poussoir P par l'intermédiaire d'un levier 36 ayant une extrémité en forme de crochet 13. Il est bien sûr tout à fait imaginable d'entraîner bidirectionnellement cet organe de sélection binaire 5 selon deux positions angulaires par le biais d'un dispositif de commande adapté. Une telle solution permet de mettre en œuvre, par exemple, une roue à colonnes 5 dotée d'une seule et unique colonne. Une telle solution permet également de substituer les colonnes par une denture qui est liée cinématiquement à une denture solidaire du levier 1, c'est-à-dire une denture dont les dents déterminent, par contact avec le levier 1, la position du levier 1.
    Il est également bien sûr tout à fait possible d'intervertir le montage des leviers 1 et 2, de faire pivoter le levier 1 autour de l'axe 39, et de rapporter le bras coopérant avec la roue à colonnes sur le levier 2.

    [0034] Sur la figure 4 est représenté plus en détail le mécanisme de commutation entre les deux fuseaux horaires.

    [0035] Les cœurs 3 et 4 sont coaxiaux et mobiles en rotation indépendamment l'un de l'autre. Le cœur 4 est solidaire de la roue 7, notamment fixé sur la roue 7, tandis que le cœur 3 est solidaire de l'étoile 8, notamment fixé sur l'étoile 8. Cette dernière est en prise avec la roue 7 par l'intermédiaire d'un sautoir 9 pivoté en 10 sur la planche de la roue 7.

    [0036] Ainsi, pour ajuster le décalage horaire qui est défini par le décalage angulaire entre les cœurs 3 et 4, il suffit de faire tourner la roue 7 tout en maintenant l'étoile 8 dans sa position.

    [0037] Sur la figure 5 est représenté en détail l'entraînement de l'aiguille des heures A1.

    [0038] Le mouvement horloger fournit l'indication horaire par le biais d'une chaussée 27 et d'un mobile de minuterie traditionnel comportant une roue 28 solidaire d'un pignon 32. L'aiguille des heures A1 est montée solidairement sur l'axe de la roue de sortie 29 d'un différentiel 29,30,33,34, de manière à ce qu'elle puisse prendre deux positions angulaires sous l'action de la roue 7 engrenant avec une denture 30b de la roue d'entrée du différentiel 30.

    [0039] Le différentiel 29,30,33,34 est un différentiel sphérique de type connu.

    [0040] En fonctionnement normal, et ce quelque soit le fuseau affiché, l'aiguille A1 indique l'heure par le biais du pignon de minuterie 32 qui engrène avec la roue porte-satellite 33.

    [0041] La rotation de cette roue 33 est transmise à la roue de sortie 29 du différentiel par le biais de satellites 34 qui sont en prise, d'une part, avec la denture frontale 29a de la roue 29 et, d'autre part, avec une denture frontale 30a prévue sur la roue d'entrée 30 du différentiel.

    [0042] Sous l'effet de celui des leviers 1 et 2 qui est en contact avec le plat, respectivement du cœur 3 ou du cœur 4, les roues 30 et 7 sont immobiles.

    [0043] Lors de la commutation, la rotation des cœurs 3 et 4, sous l'effet de la coopération de l'un d'eux avec l'un des deux leviers 1 et 2, induit la rotation des roues 7 et 30. La rotation de la roue 30 est transmise à la roue 29 par le biais des satellites 34, alors que la roue porte-satellite 33, en prise avec le pignon de minuterie 32 du mouvement de base, poursuit sa coopération avec la chaussée lanternée 27 qui est maintenue à friction sur le pignon de centre du mouvement de base (non représenté sur les figures.)

    [0044] En ce qui concerne le mécanisme de correction ou réglage de l'affichage, l'une des particularités de l'invention est que le dispositif d'affichage de l'heure permet de corriger sélectivement uniquement le fuseau horaire qui est affiché par le biais d'une chaîne de rouage dédiée, ce qui constitue un avantage significatif par rapport aux mécanismes de l'état de la technique.

    [0045] La tige de commande T du dispositif peut occuper une position I de remontage et une position II de réglage de l'heure de l'un ou l'autre des fuseaux horaires.

    [0046] Sur la figure 6 est représentée la configuration de la pièce d'horlogerie selon l'invention correspondant à la position I ou position de remontage, de la tige de commande T.

    [0047] Le remontage de la montre est assuré par le biais d'un pignon de remontoir (non visible sur la fig. 6) dont la denture à rochet est en prise avec la denture à rochet 14a d'un pignon coulant 14 qui est monté à carré sur la tige T et qui est pourvu en outre d'une denture frontale 14b opposée à la denture à rochet 14a. Ce dispositif tige-pignon coulant-pignon de remontoir est tout à fait connu.

    [0048] En se reportant à nouveau à la figure 1, on voit que la configuration représentée correspond à la position II ou position de correction ou réglage du premier fuseau horaire.

    [0049] Le passage de la position I à la position II s'effectue en tirant sur la tige de commande T. Sous l'effet de la translation de la tige, une première tirette 15 est entraînée en rotation par une première extrémité 15a. Cette première tirette 15 est pivotée dans la platine de la pièce d'horlogerie, au niveau du pivot 15c. Sur la première tirette 15 est montée libre en rotation une première extrémité 16a d'une deuxième tirette 16.

    [0050] Les positions de la tige T sont définies par le crantage produit par le sautoir 17 coopérant de façon connue avec la première tirette 15 au niveau de sa deuxième extrémité 15b.

    [0051] La deuxième tirette 16 comporte une deuxième extrémité 16b qui coopère avec une première bascule 18 au moyen d'une goupille 19 prévue pour se déplacer dans une lumière 20 en forme de V de la bascule 18, laquelle lumière 20 forme ainsi un chemin de came.

    [0052] Une deuxième bascule 21 est montée libre en rotation par une première extrémité 21a sous une première extrémité 18a de la première bascule 18.

    [0053] Une deuxième extrémité 18b de la première bascule 18 porte une roue de renvoi 23 apte à coopérer avec la denture frontale 14b du pignon coulant 14 et une roue intermédiaire 35.

    [0054] Une deuxième extrémité 21b de la deuxième bascule 21 est disposée dans une gorge 22 formée dans le pignon coulant 14, entre ses deux dentures 14a et 14b. Ainsi, lorsque la tige est en position I (fig. 6), la deuxième tirette 16 entraîne la deuxième bascule 21 de façon à plaquer la denture à rochet 14a du pignon coulant 14 contre le pignon de remontoir (non représenté sur la figure).

    [0055] En même temps, elle place la goupille 19 à une première extrémité de la lumière 20 et dispose la première bascule 18 de manière à ce que la roue de renvoi 23 portée par cette dernière ne puisse pas engrener avec les autres roues de renvoi de correction ou réglage, notamment la roue 35.

    [0056] Lorsque la tige est en position II (figure 1 ou 2), la deuxième tirette 16 peut prendre deux positions angulaires sous l'effet d'un ressort de rappel 24 et d'un palpeur 25 dont une première extrémité 25a est montée libre en rotation sur la deuxième tirette 16 au moyen de l'axe 19 et une deuxième extrémité 25b coopère avec l'organe de sélection à deux positions 5, en l'occurrence la roue à colonnes 5 au moyen d'une goupille 26. Le palpeur 25 comporte entre ses première 25a et deuxième 25b extrémités, un trou oblong 37 lui permettant d'être guidée par une goupille 38 fixée à la platine de la pièce d'horlogerie.

    [0057] Chacune des deux positions angulaires précitées correspond à un fuseau horaire, et au réglage de ce fuseau horaire par le biais d'une chaîne de rouage dédiée.

    Premier fuseau horaire



    [0058] La position angulaire de la deuxième tirette 16 qui permet au mécanisme de corriger le premier fuseau horaire est visible sur la figure 1.
    Dans cette position, l'agencement du palpeur 25, de la roue à colonnes 5 et de la bascule 18 est prévu pour que, lorsque la goupille 26 se trouve dans l'un des creux 5a de la roue à colonnes 5, la deuxième tirette 16 place la goupille 19 à une deuxième extrémité de la lumière 20 et positionne ainsi les bascules 18 et 21 de manière à ce que la chaîne de rouage de réglage ou de correction du premier fuseau horaire soit embrayée. Cette chaîne passe par le renvoi 23, la roue intermédiaire 35 et le mobile de minuterie 28,32 qui est lié cinématiquement à la roue porte-satellite 33 du différentiel.

    [0059] Ainsi, une rotation de la tige T entraîne une mise à l'heure traînante de l'aiguille des heures A1 ainsi que celle des minutes A2.

    [0060] Dans cette configuration, comme on peut le voir sur la figure 1, le levier 1 est disposé de telle sorte que son extrémité 1b se trouve dans un creux 5a de la roue 5 différent de celui où se trouve la goupille 26.

    [0061] L'extrémité 2a du levier 2 appuie alors sur le cœur 4 qui correspond à l'affichage du premier fuseau horaire.

    [0062] Etant donné que le cœur 4 est immobilisé par le levier 2 et qu'il est solidaire de la roue 7, comme cela a été expliqué précédemment (en relation avec la figure 4), la roue 7 est également immobilisée. Il s'ensuit que la rotation de la tige de commande T entraîne l'aiguille A1 en rotation par l'intermédiaire du différentiel 29,30,33,34 et modifie ainsi le premier fuseau horaire.

    Deuxième fuseau horaire



    [0063] La position angulaire de la deuxième tirette 16 qui permet au mécanisme de corriger le deuxième fuseau horaire est visible sur la figure 3.

    [0064] Dans cette position, la goupille 26 fixé à la deuxième extrémité 25b du palpeur 25 est en appui contre l'une des colonnes 5b de la roue à colonnes 5. L'axe 19 est alors placé entre les deux extrémités, sensiblement au centre, de la lumière 20, ce qui positionne les bascules 18 et 21 de manière à ce que la chaîne de rouage de correction ou réglage du deuxième fuseau horaire soit embrayée. Cette chaîne passe par la roue de renvoi 23, un rouage intermédiaire 60,61,62 et la roue 7 qui est liée cinématiquement à la roue 30 du différentiel.

    [0065] Ainsi, une rotation de la tige de commande T induit la rotation de la roue 7 par rapport à l'étoile 8, qui est maintenue dans sa position, et génère la correction rapide de l'aiguille des heures A1 par pas d'une heure. Le crantage est défini par le pas angulaire de l'étoile 8 et l'élasticité du sautoir 9. Du fait du différentiel 29,30,33,34, la roue 33 et l'aiguille des minutes A2 restent immobiles.

    [0066] En même temps, comme on peut le voir sur la figure 3, le levier 1 est disposé de telle sorte que son extrémité 1b se trouve en appui contre une des colonnes 5b de la roue à colonnes 5 qui est différente de celle contre laquelle est en appui la goupille 26.

    [0067] L'extrémité la du levier 1 appuie alors sur le cœur 3 qui correspond à l'affichage du deuxième fuseau horaire.

    [0068] Etant donné que le cœur 3 est immobilisé par le levier 1 et qu'il est solidaire de l'étoile 8, comme cela a été expliqué précédemment (en relation avec la figure 4), l'étoile 8 est également immobilisée. Néanmoins, grâce au sautoir 9, la roue 7 peut tourner. La rotation de la tige de commande T entraîne donc l'aiguille A1 en rotation par l'intermédiaire de la roue 7 et du différentiel 29,30,33,34 et modifie ainsi le deuxième fuseau horaire.

    [0069] Par conséquent, le mécanisme de commutation et celui de correction ou réglage du fuseau horaire sont toujours en phase et il n'y a pas de risque de modifier l'heure d'un fuseau alors que celle-ci n'est pas indiquée par l'aiguille A1. Par ailleurs, la chaîne de correction ou réglage de l'un ou l'autre des deux fuseaux horaires peut avantageusement être liée cinématiquement au mobile de minuterie 28, 32. Ainsi, une rotation de la tige T entraîne une mise à l'heure traînante de l'aiguille des heures A1 ainsi que celle des minutes A2, et permet de fait, l'ajustement de l'un ou l'autre des deux fuseaux horaires.

    [0070] De plus, la coopération du mécanisme de commutation avec celui de correction permet de gagner en fonctionnalité.

    [0071] En effet, le système selon l'invention permet, en une seule opération, la sélection de l'affichage de l'un des deux fuseaux horaires et la sélection du mécanisme apte à corriger le fuseau affiché. Par ailleurs, ce système ne nécessite pas de mécanisme additionnel prévu pour effectuer la mise à l'heure et des minutes du dispositif d'affichage de l'heure, et ne nécessite pas d'organe de réglage additionnel. Ainsi, cette coopération du mécanisme de commutation avec celui de correction a l'avantage de simplifier la conception et de réduire le nombre de pièces en regard des mécanismes connus de l'état de la technique qui ne permettent que la commutation de l'affichage , ou la correction de l'un ou l'autre des deux fuseaux horaires indépendamment du mécanisme de mise à l'heure et des minutes..

    1ère variante



    [0072] Suivant une première variante du dispositif d'affichage de l'heure selon l'invention représentée sur les figures 7 à 14, le premier levier 1 présente encore globalement une forme allongée, mais le deuxième levier 42 présente une partie formant ressort de rappel 42b.

    [0073] De plus, le premier levier 1 et le deuxième levier 42 sont fixés sur des axes différents.

    [0074] Le premier levier 1 est monté pivotant sur un axe 49, tandis que le deuxième levier 42 est monté pivotant sur un axe 43 fixé sur la roue 7 et comporte une partie formant ressort de rappel 42b qui est précontrainte par une goupille 47. L'extrémité 42a du deuxième levier 42 est constamment en appui contre le cœur 4. Il est bien sûr tout à fait imaginable de réduire le levier 42 à son extrémité 42a et à son axe de pivotement et de le faire coopérer avec un ressort de rappel. Le cœur 4 est solidaire d'une roue 44 située sous la roue 7 et engrenant avec une roue de renvoi 45 solidaire de l'étoile 8, cette dernière étant indexée angulairement par le sautoir 58 fixé sur le bâti du mouvement.

    [0075] Sous l'effet du ressort 46 qui exerce une pression sur la première extrémité la du premier levier 1, celle-ci appuie sur le cœur 3 et reste en contact avec le plat de ce cœur 3. L'appui de l'extrémité la sur le cœur 3 vainc le couple produit par la partie formant ressort 42b, fait pivoter le deuxième levier 42 autour de l'axe 43 et annule ainsi l'effet de l'extrémité 42a sur le plat du cœur 4, ce qui a pour résultat de faire afficher l'heure du premier fuseau horaire par l'aiguille A1.

    [0076] La deuxième extrémité 1b située sur un pied du premier levier 1 est positionnée par un organe de sélection à deux positions 5, en l'occurrence une roue à colonnes 5. Dans cette configuration visible sur la figure 7, la deuxième extrémité 1b est positionnée dans l'un des creux 5b du profil de la roue à colonnes 5, sous la contrainte du ressort 46 et en raison du pivotement du levier 1 autour de l'axe 49.

    [0077] Une pression sur le bouton poussoir P induit la rotation d'un pas angulaire de la roue à colonnes 5, ce qui a pour conséquence de repousser l'extrémité 1b du levier 1 sur une colonne 5b du profil de la roue à colonnes 5, d'éloigner ainsi l'extrémité la de ce levier 1 du cœur 3 et d'annuler de ce fait son action sur ce cœur 3. Il s'ensuit une rotation angulaire de la roue 7 sous l'effet du deuxième levier 42 et de sa partie formant ressort 42b, jusqu'à ce que l'extrémité 42a du deuxième levier 42 vienne en appui sur le plat du cœur 4 et entraîne l'affichage de l'heure du deuxième fuseau horaire.

    [0078] Cette configuration est représentée sur la figure 8. Comme on peut le voir également sur cette figure, il est avantageux de prévoir que le premier levier 1 présente la spécificité de commander, outre la commutation de l'affichage de l'heure, le mécanisme de correction qui est associé au fuseau horaire affiché, rôle qui était rempli dans le mode de réalisation de la figure 1 principalement par le palpeur 25.

    [0079] Bien qu'il puisse être envisagé dans cette variante que la tige de commande T comporte un pignon coulant 14 à dentures opposées 14a,14b comme celui désigné par le numéro 14 dans le mode de réalisation représenté sur les figures 1 à 6, il est possible d'utiliser à la place de ce pignon coulant 14 un pignon de remontoir solidaire en rotation de la tige de commande T indépendamment du pignon coulant et un pignon coulant ayant une denture de chant et une denture frontale.

    [0080] Ainsi, sur les figures 7 à 14 est visible un pignon de remontoir 51 qui est monté à carré sur la tige T. Le pignon coulant 52 comprend une denture de chant 52a et une denture frontale 52b (ceci est clairement visible sur les figures 7 et 9).

    [0081] Le remontage de la montre, lorsque la tige est en position I (figures 9 et 10), est assuré par le biais du pignon de remontoir 51 qui est lié cinématiquement à la chaîne de remontage par le biais de sa denture frontale 51a. Dans cette configuration, le pignon coulant 52 est disposé de manière à n'embrayer aucun rouage, que ce soit par le biais de sa denture de chant 52a, ou par l'intermédiaire de sa denture frontale 52b.

    [0082] Comme on peut le voir sur la figure 11, la translation de la tige T en position II débraye la chaîne de remontage et provoque la rotation de la tirette 50.

    [0083] Le débrayage du mécanisme de remontage s'effectue alors par le biais d'un embrayage qui est perpendiculaire à l'axe longitudinal de la tige de commande (T). Pour une description détaillée d'un tel mécanisme, on peut se reporter à la demande de brevet européen déposée le 21 juin 2011 sous le numéro EP 11 405 272.3 et dont le contenu est incorporé dans le présent exposé par référence.

    [0084] Une bascule 53 porte une came 54 montée pivotante sur un axe 55 fixé sur cette bascule. Cette came 54 est maintenue en position sous la contrainte d'un ressort 56. Celui-ci coopère avec une goupille 57 fixée sur la came 54 de façon à plaquer la surface 54a de la came 54 contre un flanc 53a de la bascule 53.

    [0085] Si le bouton poussoir P sélectionne le premier fuseau horaire, configuration visible sur la figure 12, l'extrémité 1b du levier 1 se situe entre deux colonnes 5b, c'est-à-dire dans un creux 5a du profil de la roue à colonnes 5.

    [0086] Une extrémité 50a de la tirette 50 vient en contact avec une deuxième extrémité 54b de la came 54.

    [0087] Ainsi, la bascule 53 et la came 54 pivotent autour de l'axe 53'sur lequel est montée la bascule 53.

    [0088] Ceci a pour effet d'entraîner la translation du pignon coulant 52 en s'opposant à la force d'une partie formant ressort 53b de la bascule 53 et à établir l'engrènement de la denture frontale 52b du pignon coulant 52 avec la roue intermédiaire 35 de la chaîne de rouage de correction ou de réglage du premier fuseau horaire. Cette chaîne de correction passe par le mobile de minuterie 28,32 qui est liée cinématiquement à la roue porte-satellite 33 du différentiel.

    [0089] Ainsi, une rotation de la tige T entraîne une mise à l'heure traînante de l'aiguille des heures A1 ainsi que celle des minutes A2.

    [0090] La configuration obtenue lorsque le deuxième fuseau horaire est sélectionné et que la tige T est tirée en position 2 est représentée sur les figures 13 et 14.

    [0091] Comme on peut le voir sur la figure 14, le premier levier 1, dont l'extrémité 1b vient en appui contre l'une des colonnes 5b, comporte un bras 1c.

    [0092] L'extrémité du bras 1c, en venant en butée contre la goupille 57, fait pivoter la came 54 et empêche l'extrémité 50a de la tirette 50 d'entrer en contact avec la came 54. Ceci n'a pas d'incidence sur le positionnement de la bascule 53 qui est défini par la partie formant ressort 53b.

    [0093] La translation de la tige T de la position I à la position II induit donc un recul du pignon coulant 52 sous l'effet d'une partie formant ressort 53b de la bascule 53.

    [0094] Comme on peut le voir sur les figures 13 et 14, dans cette position, la denture de chant 52a du pignon coulant 52 engrène avec la denture frontale 59a du premier renvoi 59 de la chaîne de correction prévue pour le réglage du deuxième fuseau horaire.

    [0095] Cette chaîne de correction passe par la roue 44, qui est solidaire en rotation de l'étoile 8 et de la roue 7 par le biais du cœur 4 et du levier 42. Ainsi, une rotation de la tige de commande T génère le réglage du deuxième fuseau horaire par le biais de la correction rapide de l'aiguille des heures A1 par pas d'une heure. Le crantage est défini par le pas angulaire de l'étoile 8 et l'élasticité d'un sautoir 58 coopérant avec celle-ci.

    [0096] Du fait du différentiel 29,30,33,34, l'aiguille des minutes A2 poursuit sa rotation sous l'effet du mouvement de base.

    [0097] En comparant les figures 11 et 13, on constate que la position axiale du pignon coulant 52 diffère suivant que le bouton-poussoir P sélectionne le premier ou le deuxième fuseau horaire, de façon à ce que le pignon coulant 52 puisse entraîner, respectivement, la roue 35 de la chaîne de rouage de correction du premier fuseau horaire, au moyen de sa denture frontale 52b, ou la roue de renvoi 59 de la chaîne de rouage de correction ou de réglage du deuxième fuseau horaire, au moyen de sa denture de chant 52a.

    2ème variante



    [0098] Sur la figure 15 est représentée une deuxième variante du dispositif d'affichage de l'heure selon l'invention.

    [0099] La différence essentielle par rapport à la première variante est que le dispositif d'affichage de l'heure ne comporte qu'un seul cœur 3.

    [0100] Dans ce mode de réalisation, les flancs des premier et deuxième leviers 1, 42 coopèrent avec le profil de l'unique cœur 3. Ainsi, ce cœur 3 peut être prévu avec une épaisseur supérieure à celle du cœur 3 des autres variantes. De même, comme on peut le noter en comparant les figures 14 et 15, la forme du levier 1 peut être avoir été modifiée.

    Compléments


    1er complément



    [0101] Quelque soit le mode de réalisation ou la variante envisagé, il est possible d'adjoindre, dans le dispositif d'affichage de l'heure selon l'invention, des indications complémentaires à celle de l'heure du fuseau horaire qui est sélectionné.

    [0102] Ainsi, suivant une troisième variante du dispositif d'affichage de l'heure selon l'invention représentée sur la figure 16, il est prévu un train de rouage démultiplicatif additionnel destiné à coopérer avec la denture 29b de la roue de sortie 29 du différentiel (cf. figure 5).

    [0103] Ce train de rouage est prévu pour indiquer l'heure du fuseau sélectionnée sur un cycle de 24h par le biais d'une aiguille supplémentaire A3.

    2ème complément



    [0104] Il convient de souligner que le dispositif décrit par le deuxième complément n'est pas couvert par les revendications. Le dispositif ne représente donc pas un mode de réalisation de l'invention, mais un exemple utile à la compréhension de l'invention.

    [0105] Quelque soit le mode de réalisation ou la variante envisagé, suivant un autre complément représenté sur les figures 17 à 21, l'étoile 8, dont on a vu dans les variantes précédentes qu'elle mémorise le décalage horaire entre les deux fuseaux horaires, est solidaire d'une roue engrenant avec un disque D.

    [0106] On peut alors définir le premier fuseau horaire comme étant le fuseau horaire de référence et le deuxième fuseau comme étant celui d'un lieu dans lequel le porteur de la montre est amené à séjourner et qui se règle relativement au premier fuseau horaire de référence.

    [0107] Le disque d'affichage du décalage horaire D est lié cinématiquement à l'étoile de correction rapide du deuxième fuseau horaire 8 par le biais de la roue additionnelle 45'.

    [0108] Ainsi, lorsque le dispositif affiche le deuxième fuseau horaire (fig. 17, 18, 19, 14), une correction rapide au moyen de la tige de commande T, qui est préalablement positionnée en position II, génère le saut de l'aiguille des heures A1 par pas d'une heure, ainsi que l'entraînement du disque D qui comptabilise le nombre d'heures qui séparent le deuxième fuseau du premier fuseau horaire de référence.

    [0109] Le disque D est gradué sur une amplitude de 24 heures et le crantage des deux organes indicateurs A1 et D est uniquement défini par le pas angulaire de l'étoile 8 qui coopère avec le ressort de rappel 58.

    [0110] Dans cette configuration, l'indication du décalage horaire est visible à travers un guichet G qui est situé à 3 heures sur le cadran (fig. 18). Comme représenté sur la figure 19, le disque D n'est pas recouvert par un masque M. Ce masque M peut être rapporté sur le levier 1 ou coopérer avec ce dernier, notamment par le biais d'un rouage approprié.

    [0111] Ce levier 1 présente une position angulaire parfaitement définie pour chacun des deux fuseaux horaires du fait de la coopération de l'extrémité 1b du levier 1 et du profil 5a, 5b de la roue à colonnes 5. Ainsi, le masque M est agencé de manière à ne pas couvrir l'indication du disque D apparaissant au sein du guichet G lorsque l'extrémité 1b du levier 1 est positionnée contre l'une des colonnes du profil 5b de la roue à colonnes 5 (fig. 14), configuration qui correspond à la sélection de l'affichage du deuxième fuseau horaire.

    [0112] Une pression sur l'organe de commande P induit la rotation d'un pas angulaire de la roue à colonnes 5, ce qui a pour conséquence de positionner l'extrémité 1b du levier 1 dans l'un des creux 5a (fig. 7) et donc de modifier la position angulaire du levier 2 et du masque M de manière à faire afficher l'heure du premier fuseau de référence, et de recouvrir l'indication du disque D au sein du guichet G (fig. 19,20). Le masque peut porter une indication visible dans le guichet dans cette position. Cette indication permet par exemple d'identifier le premier fuseau. Dans cette configuration, une correction à l'aide de la tige de commande T, qui est préalablement positionnée en position II, n'a aucune incidence sur la position angulaire du disque D car la chaîne de correction de l'heure passe par le mobile de minuterie et non par l'étoile de correction 8. Ainsi, la rotation de la tige de commande T entraîne une mise à l'heure traînante de l'aiguille des heures A1 ainsi que de celle des minutes A2 indépendamment du disque D.

    [0113] Ainsi, le disque D d'indication du décalage horaire, qui est affiché de façon intermittente, présente un fonctionnement similaire à celui d'un disque affichant le décalage horaire de façon permanente.

    [0114] Il s'ensuit qu'aucune énergie supplémentaire n'est à prévoir au sein des mécanismes des première et deuxième variantes pour mettre en place cette indication additionnelle. Seul un dispositif bistable, piloté par le mécanisme de commutation, est nécessaire afin de dévoiler le disque d'affichage du décalage horaire de façon intermittente.

    [0115] Si l'on combine ce deuxième complément au premier qui comporte une aiguille A3 indiquant l'heure sur un cycle 24h (fig. 16), il est possible d'afficher l'heure de deux fuseaux horaires de façon univoque et de permettre un réglage aisé de l'heure du fuseau horaire local grâce au disque D d'affichage du décalage horaire, sans pour autant encombrer le cadran et compromettre la compréhension des indications horaires.

    [0116] La montre représentée sur la figure 20 indique qu'il est 07:50 au fuseau horaire de référence UTC 0, à Londres par exemple. Une pression sur le bouton-poussoir P affiche l'heure du lieu dans lequel séjourne le porteur tout en révélant le nombre d'heures qui séparent ce deuxième fuseau du fuseau horaire de référence. Sur la figure 21, la montre indique alors qu'il est 11:50 à Dubaï (UTC+4).

    [0117] Dans ce document, il est mentionné « un organe de sélection à deux positions ». Un exemple d'un tel organe est une roue à colonne. Il est clair qu'un tel organe peut occuper plus de deux positions, notamment 12 positions distinctes pour une roue à 6 colonnes, un premier ensemble de 6 positions telles que le premier levier se trouve dans une première position donnée et un deuxième ensemble de 6 positions telles que le premier levier se trouve dans une deuxième position donnée. Il est clair que « organe de sélection à deux positions » recouvre tout organe de sélection capable de positionner le premier levier dans au moins deux positions distinctes, notamment au moins deux positions stables distinctes.

    [0118] On remarque que le dispositif selon l'invention permet de sélectionner le mécanisme de correction du fuseau horaire affiché, notamment la chaîne de rouage de réglage ou de correction du fuseau horaire affiché, au moyen d'un même mécanisme de commutation. Le mécanisme de réglage ou de correction de l'un ou l'autre des deux fuseaux horaires peut notamment être un mécanisme de réglage de l'heure qui est associé à celui des minutes.


    Revendications

    1. Dispositif (300 ; 200) d'affichage de l'heure, notamment pièce d'horlogerie (300) ou mouvement d'horlogerie (200), comprenant un organe d'affichage de l'heure (A1, A2) et un mécanisme (100) de commutation permettant à l'organe d'affichage de l'heure de commuter entre un premier fuseau horaire et un deuxième fuseau horaire et de sélectionner une première chaîne de rouage de réglage du premier fuseau horaire ou une deuxième chaîne de rouage de réglage du deuxième fuseau horaire, ce mécanisme de commutation comportant :

    - un premier cœur (3) mobile en rotation, relié à l'organe d'affichage (A1, A2) par une chaîne cinématique,

    - un premier levier (1) ayant une première extrémité (1a) agencée pour coopérer avec le premier cœur (3) en vue de faire indiquer à l'organe d'affichage (A1, A2) l'heure du premier fuseau horaire,

    - un deuxième levier (2 ; 42) prévu pour faire indiquer à l'organe d'affichage (A1,A2) l'heure du deuxième fuseau horaire,

    - un organe de sélection à deux positions (5) coopérant avec le premier levier (1), et

    - un organe de commande (P) permettant de sélectionner le premier ou le deuxième fuseau horaire à afficher et coopérant avec l'organe de sélection à deux positions (5), l'organe de sélection à deux positions (5) est agencé pour coopérer directement avec une deuxième extrémité (1b) du premier levier (1).


     
    2. Dispositif selon la revendication 1, dans lequel le premier levier (1) et le deuxième levier (2) sont solidaires l'un de l'autre, notamment le premier levier (1) étant fixé sur le deuxième levier (2).
     
    3. Dispositif selon l'une des revendications 1 à 2, comprenant en outre un deuxième cœur (4) coaxial au premier cœur (3), mobile en rotation indépendamment de celui-ci, relié à l'organe d'affichage (A1, A2) par une deuxième chaîne cinématique et agencé pour coopérer avec ledit deuxième levier (2, 42).
     
    4. Dispositif selon l'une des revendications 1 à 3, comprenant une tige de commande (T) pouvant occuper au moins deux positions, la tige de commande (T), dans l'une de ces positions, coopérant avec l'organe de commande (P) et/ou avec l'organe de sélection (5) en vue de régler l'heure du premier ou deuxième fuseau sélectionné par l'organe de commande (P) et affichée par l'organe d'affichage (A1, A2).
     
    5. Dispositif selon la revendication précédente, dans lequel les positions de la tige de commande (T) comprennent une position de remontage et une position de réglage de l'heure, la tige de commande (T), dans la position de réglage de l'heure, coopérant avec l'organe de commande (P) et/ou avec l'organe de sélection (5) en vue de régler l'heure du premier ou deuxième fuseau sélectionné par l'organe de commande (P) et affichée par l'organe d'affichage (A1, A2).
     
    6. Dispositif selon l'une des revendications 4 à 5, comprenant un embrayage perpendiculaire à l'axe longitudinal de la tige de commande (T) et coopérant avec un pignon de remontoir (51) en vue de l'actionnement du mécanisme de remontage.
     
    7. Dispositif selon l'une des revendications précédentes, dans lequel les première et deuxième chaînes de rouage de réglage sont distinctes.
     
    8. Dispositif selon l'une des revendications précédentes, dans lequel le dispositif, notamment le mécanisme de commutation, comprend des moyens de sélection (16, 25 ; 54, 1c) de la première ou deuxième chaîne de rouage de réglage correspondant au fuseau horaire sélectionné et affiché par l'organe d'affichage (A1, A2) et par laquelle le réglage de l'heure doit être effectué.
     
    9. Dispositif selon la revendication précédente, dans lequel la tige de commande (T) coopère avec une tirette (15, 50) coopérant elle-même, d'une part, avec au moins une bascule (18, 21, 53) pour effectuer le réglage de l'heure, et, d'autre part, avec lesdits moyens de sélection (16, 25 ; 54, 1c) de chaîne de rouage de réglage.
     
    10. Dispositif selon l'une des revendications 8 et 9, dans lequel les moyens de sélection de chaîne de rouage de réglage comprennent, d'une part, une deuxième tirette (16) coopérant avec la première tirette (15), une première bascule (18) et une deuxième bascule (21) et, d'autre part, un palpeur (25) coopérant avec la deuxième tirette (16), la première bascule (18), la deuxième bascule (21) et la roue à colonnes (5).
     
    11. Dispositif selon l'une des revendications 8 à 10, dans lequel les moyens de sélection de chaîne de rouage de réglage comprennent une came (54) et un bras (1c) prévu sur le premier levier (1) et coopérant avec la came (54).
     
    12. Dispositif selon la revendication précédente, dans lequel une extrémité du bras (1c) du levier (1) est prévue pour coopérer avec une goupille (57) fixée sur la came (54), en vue de faire pivoter cette dernière de façon à ce qu'elle pilote une bascule (53) par l'intermédiaire de la rotation de la tirette (50).
     
    13. Dispositif selon l'une des revendications précédentes, dans lequel les première et deuxième chaînes de rouage de réglage sont liées à deux entrées distinctes d'un différentiel et/ou
    dans lequel l'une ou l'autre des deux chaînes de rouage de réglage est liée cinématiquement à l'indication des minutes et/ou
    comprenant en outre une aiguille (A3) prévue pour indiquer l'heure du fuseau horaire sélectionné par l'organe de commande (P) sur un cycle de 24 heures.
     
    14. Dispositif selon l'une des revendications précédentes, comprenant en outre un organe d'affichage (D), notamment en nombre d'heures, du décalage temporel entre les deux fuseaux horaires.
     
    15. Dispositif selon la revendication précédente comportant un cadran pourvu d'un guichet (G) ainsi qu'un masque (M) prévu entre l'organe d'affichage (D) et un cadran du dispositif, pour masquer ou non, suivant la position du premier levier (1), la partie de l'organe d'affichage (D) située en face du guichet (G).
     


    Ansprüche

    1. Vorrichtung (300; 200) zum Anzeigen der Zeit, insbesondere eine Uhr (300) oder ein Uhrwerk (200), beinhaltend ein Organ zum Anzeigen der Zeit (A1, A2) und einen Umschaltmechanismus (100), der es dem Zeitanzeigeorgan gestattet, zwischen einer ersten Zeitzone und einer zweiten Zeitzone umzuschalten und ein erstes Räderwerk zum Einstellen der ersten Zeitzone oder ein zweites Räderwerk zum Einstellen der zweiten Zeitzone auszuwählen, wobei dieser Umschaltmechanismus Folgendes umfasst:

    - ein erstes drehbares Herzstück (3), das durch eine kinematische Kette mit dem Anzeigeorgan (A1, A2) verbunden ist,

    - einen ersten Hebel (1), der ein erstes Ende (1a) aufweist, das angeordnet ist, um mit dem ersten Herzstück (3) zusammenzuwirken, um das Anzeigeorgan (A1, A2) die Zeit der ersten Zeitzone angeben zu lassen,

    - einen zweiten Hebel (2; 42), der dazu vorgesehen ist, das Anzeigeorgan (A1, A2) die Zeit der zweiten Zeitzone angeben zu lassen,

    - ein Auswahlorgan mit zwei Positionen (5), das mit dem ersten Hebel (1) zusammenwirkt, und

    - ein Steuerorgan (P), das es gestattet, die erste oder die zweite anzuzeigende Zeitzone auszuwählen, und das mit dem Auswahlorgan mit zwei Positionen (5) zusammenwirkt, wobei das Auswahlorgan mit zwei Positionen (5) angeordnet ist, um direkt mit einem zweiten Ende (1b) des ersten Hebels (1) zusammenzuwirken.


     
    2. Vorrichtung nach Anspruch 1, wobei der erste Hebel (1) und der zweite Hebel (2) fest miteinander verbunden sind, wobei insbesondere der erste Hebel (1) an dem zweiten Hebel (2) befestigt ist.
     
    3. Vorrichtung nach einem der Ansprüche 1 bis 2, ferner beinhaltend ein zweites Herzstück (4), das zu dem ersten Herzstück (3) koaxial und unabhängig von diesem drehbar ist, das durch eine zweite kinematische Kette mit dem Anzeigeorgan (A1, A2) verbunden ist und das angeordnet ist, um mit dem zweiten Hebel (2, 42) zusammenzuwirken.
     
    4. Vorrichtung nach einem der Ansprüche 1 bis 3, beinhaltend eine Steuerstange (T), die mindestens zwei Positionen einnehmen kann, wobei die Steuerstange (T) in einer dieser Positionen mit dem Steuerorgan (P) und/oder mit dem Auswahlorgan (5) zusammenwirkt, um die Zeit der durch das Steuerorgan (P) ausgewählten und durch das Anzeigeorgan (A1, A2) angezeigten ersten oder zweiten Zone einzustellen.
     
    5. Vorrichtung nach dem vorhergehenden Anspruch, wobei die Positionen der Steuerstange (T) eine Aufziehposition und eine Position zum Einstellen der Zeit beinhalten, wobei die Steuerstange (T) in der Zeiteinstellposition mit dem Steuerorgan (P) und/oder mit dem Auswahlorgan (5) zusammenwirkt, um die Zeit der durch das Steuerorgan (P) ausgewählten und durch das Anzeigeorgan (A1, A2) angezeigten ersten oder zweiten Zone einzustellen.
     
    6. Vorrichtung nach einem der Ansprüche 4 bis 5, beinhaltend eine zu der Längsachse der Steuerstange (T) senkrechte Kupplung, die mit einem Aufziehritzel (51) zusammenwirkt, um den Aufziehmechanismus zu betätigen.
     
    7. Vorrichtung nach einem der vorhergehenden Ansprüche, wobei das erste und das zweite Einstellräderwerk unterschiedlich sind.
     
    8. Vorrichtung nach einem der vorhergehenden Ansprüche, wobei die Vorrichtung, insbesondere der Umschaltmechanismus, Mittel (16, 25; 54, 1c) zum Auswählen des ersten oder des zweiten Einstellräderwerks, das der ausgewählten und durch das Anzeigeorgan (A1, A2) angezeigten Zeitzone entspricht und mit dem das Einstellen der Zeit vorgenommen werden soll, beinhaltet.
     
    9. Vorrichtung nach dem vorhergehenden Anspruch, wobei die Steuerstange (T) mit einer Zugstange (15, 50) zusammenwirkt, die ihrerseits einerseits mit mindestens einer Wippe (18, 21, 53), um das Einstellen der Zeit vorzunehmen, und andererseits mit den Mitteln (16, 25; 54, 1c) zum Auswählen eines Einstellräderwerks zusammenwirkt.
     
    10. Vorrichtung nach einem der Ansprüche 8 und 9, wobei die Mittel zum Auswählen eines Einstellräderwerks einerseits eine zweite Zugstange (16), die mit der ersten Zugstange (15), einer ersten Wippe (18) und einer zweiten Wippe (21) zusammenwirkt, und andererseits einen Taster (25), der mit der zweiten Zugstange (16), der ersten Wippe (18), der zweiten Wippe (21) und dem Säulenrad (5) zusammenwirkt, beinhalten.
     
    11. Vorrichtung nach einem der Ansprüche 8 bis 10, wobei die Mittel zum Auswählen eines Einstellräderwerks einen Nocken (54) und einen Arm (1c), der an dem ersten Hebel (1) vorgesehen ist und mit dem Nocken (54) zusammenwirkt, beinhalten.
     
    12. Vorrichtung nach dem vorhergehenden Anspruch, wobei ein Ende des Arms (1c) des Hebels (1) dazu vorgesehen ist, mit einem an dem Nocken (54) befestigten Stift (57) zusammenzuwirken, um den Nocken so zu drehen, dass dieser mittels des Drehens der Zugstange (50) eine Wippe (53) ansteuert.
     
    13. Vorrichtung nach einem der vorhergehenden Ansprüche,
    wobei das erste und das zweite Einstellräderwerk mit zwei unterschiedlichen Eingängen eines Differentials verbunden sind und/oder
    wobei das eine oder das andere von den zwei Einstellräderwerken kinematisch mit der Angabe der Minuten verbunden ist und/oder
    ferner beinhaltend eine Nadel (A3), die dazu vorgesehen ist, die Zeit der durch das Steuerorgan (P) ausgewählten Zeitzone über einen Zyklus von 24 Stunden anzugeben.
     
    14. Vorrichtung nach einem der vorhergehenden Ansprüche, ferner beinhaltend ein Organ (D) zum Anzeigen, insbesondere in Stunden, der Zeitverschiebung zwischen den zwei Zeitzonen.
     
    15. Vorrichtung nach dem vorhergehenden Anspruch, umfassend ein Zifferblatt mit einem Fenster (G) sowie ein Verdeckungselement (M), das zwischen dem Anzeigeorgan (D) und einem Zifferblatt der Vorrichtung vorgesehen ist, um je nach der Position des ersten Hebels (1) den Teil des Anzeigeorgans (D), der dem Fenster (G) gegenüberliegt, zu verdecken.
     


    Claims

    1. A device (300; 200) for displaying the time, notably a timepiece (300) or a timepiece movement (200) comprising a time display member (A1, A2) and a switchover mechanism (100) allowing the time display member to switch over between a first time zone and a second time zone and to select a first geartrain for setting the first time zone or a second geartrain for setting the second time zone, this switchover mechanism comprising:

    - a first heart piece (3) able to rotate, connected to the display member (A1, A2) by a drivetrain,

    - a first lever (1) having a first end (1a) designed to collaborate with the first heart piece (3) in order to cause the display member (A1, A2) to indicate the time in the first time zone,

    - a second lever (2; 42) designed to make the display member (A1, A2) indicate the time in the second time zone,

    - a two-position selection member (5) collaborating with the first lever (1), and

    - a control member (P) for selecting the first or the second time zone to be displayed and which collaborates with the two-position selection member (5),

    the two-position selection member (5) being designed to collaborate directly with a second end (1b) of the first lever (1).
     
    2. The device as claimed in claim 1, in which the first lever (1) and the second lever (2) are joined together, notably the first lever (1) being fixed on the second lever (2).
     
    3. The device as claimed in one of claims 1 to 2, further comprising a second heart piece (4) coaxial with the first heart piece (3), able to rotate independently of the latter, connected to the display member (A1, A2) by a second drivetrain and designed to collaborate with said second lever (2, 42).
     
    4. The device as claimed in one of claims 1 to 3, comprising an control stem (T) able to occupy at least two positions, the control stem (T), in one of these positions, collaborating with the control member (P) and/or with the selection member (5) so as to set the time in the first or second time zone selected by the control member (P) and displayed by the display member (A1, A2).
     
    5. The device as claimed in the preceding claim, in which the positions of the control stem (T) comprise a rewind position and a time-setting position, the control stem (T), in the time-setting position, collaborating with the control member (P) and/or with the selection member (5) so as to set the time in the first or second time zone selected by the control member (P) and displayed by the display member (A1, A2).
     
    6. The device as claimed in one of claims 4 to 5, comprising a clutch perpendicular to the longitudinal axis of the control stem (T) and collaborating with a winding pinion (51) so as to actuate the winding mechanism.
     
    7. The device as claimed in one of the preceding claims, in which the first and second setting geartrains are distinct.
     
    8. The device as claimed in one of the preceding claims, in which the device, notably the switchover mechanism, comprises selection means (16, 25; 54, 1c) for selecting the first or second setting geartrain corresponding to the time zone selected and displayed by the display member (A1, A2) and by means of which the time is to be set.
     
    9. The device as claimed in the preceding claim, in which the control stem (T) collaborates with a pull-out piece (15, 50) itself collaborating, firstly, with at least one rocking lever (18, 21, 53) to set the time, and secondly, with said selection means (16, 25; 54, 1c) that select the setting geartrain.
     
    10. The device as claimed in one of claims 8 and 9, in which the means for selecting the setting geartrain comprise, firstly, a second pull-out piece (16) collaborating with the first pull-out piece (15), a first rocking lever (18) and a second rocking lever (21) and, secondly, a follower (25) collaborating with the second pull-out piece (16), the first rocking lever (18), the second rocking lever (21) and the column wheel (5).
     
    11. The device as claimed in one of claims 8 to 10, in which the selection means that select the setting geartrain comprise a cam (54) and an arm (1c) provided on the first lever (1) and collaborating with the cam (54) .
     
    12. The device as claimed in the preceding claim, in which one end of the arm (1c) of the lever (1) is designed to collaborate with a pin (57) fixed to the cam (54) so as to cause the latter to pivot in such a way that it drives a rocking lever (53) via the rotating of the pull-out piece (50).
     
    13. The device as claimed in one of the preceding claims, in which the first and second setting geartrains are connected to two distinct inputs of a differential and/or in which one or other of the two setting geartrains is kinematically connected to the minutes indication and/or further comprising a hand (A3) designed to indicate the time in the time zone selected by the control member (P) over a 24-hour cycle.
     
    14. The device as claimed in one of the preceding claims, further comprising a display member (D), for displaying the time difference between the two time zones, notably in number of hours.
     
    15. The device as claimed in the preceding claim, comprising a dial provided with an aperture (G) and a mask (M) provided between the display member (D) and a dial of the device, in order, depending on the position of the first lever (1) to either mask or not mask the part of the display member (D) that is situated facing the aperture (G).
     




    Dessins

































































    Références citées

    RÉFÉRENCES CITÉES DANS LA DESCRIPTION



    Cette liste de références citées par le demandeur vise uniquement à aider le lecteur et ne fait pas partie du document de brevet européen. Même si le plus grand soin a été accordé à sa conception, des erreurs ou des omissions ne peuvent être exclues et l'OEB décline toute responsabilité à cet égard.

    Documents brevets cités dans la description