(19)
(11)EP 2 975 628 B1

(12)FASCICULE DE BREVET EUROPEEN

(45)Mention de la délivrance du brevet:
13.05.2020  Bulletin  2020/20

(21)Numéro de dépôt: 15175182.3

(22)Date de dépôt:  03.07.2015
(51)Int. Cl.: 
H01H 71/04  (2006.01)
H01H 71/52  (2006.01)
H01H 9/16  (2006.01)
H01H 9/02  (2006.01)

(54)

DISPOSITIF DE SIGNALISATION D'UN DÉFAUT ÉLECTRIQUE DANS UN APPAREIL DE PROTECTION ÉLECTRIQUE, ET APPAREIL COMPORTANT UN TEL DISPOSITIF

VORRICHTUNG ZUR SIGNALISIERUNG EINER ELEKTRISCHEN STÖRUNG IN EINEM ELEKTRISCHEN SCHUTZGERÄT, UND GERÄT, DAS EINE SOLCHE VORRICHTUNG UMFASST

SIGNALING DEVICE FAULT IN AN ELECTRIC POWER PROTECTION APPARATUS AND APPARATUS HAVING SUCH A DEVICE


(84)Etats contractants désignés:
AL AT BE BG CH CY CZ DE DK EE ES FI FR GB GR HR HU IE IS IT LI LT LU LV MC MK MT NL NO PL PT RO RS SE SI SK SM TR

(30)Priorité: 17.07.2014 FR 1456861

(43)Date de publication de la demande:
20.01.2016  Bulletin  2016/03

(73)Titulaire: Schneider Electric Industries SAS
92500 Rueil-Malmaison (FR)

(72)Inventeur:
  • FILSNOEL, Yann
    38050 GRENOBLE Cedex 09 (FR)

(74)Mandataire: Colette, Marie-Françoise 
Schneider Electric Industries SAS Service Propriété Industrielle WTC - 38EE1 5, place Robert Schuman
38050 Grenoble Cedex 09
38050 Grenoble Cedex 09 (FR)


(56)Documents cités: : 
WO-A1-2005/031778
US-A- 3 205 325
US-A1- 2008 079 518
US-A- 2 905 795
US-A1- 2004 008 098
US-B1- 6 222 433
  
      
    Il est rappelé que: Dans un délai de neuf mois à compter de la date de publication de la mention de la délivrance de brevet européen, toute personne peut faire opposition au brevet européen délivré, auprès de l'Office européen des brevets. L'opposition doit être formée par écrit et motivée. Elle n'est réputée formée qu'après paiement de la taxe d'opposition. (Art. 99(1) Convention sur le brevet européen).


    Description

    DOMAINE TECHNIQUE



    [0001] La présente invention concerne un dispositif de signalisation du déclenchement d'un appareil de protection électrique tel un disjoncteur logé dans un boîtier isolant renfermant une paire de contacts fixe et mobile, ledit contact mobile pouvant être actionné soit manuellement par une manette reliée mécaniquement à un dispositif de support du contact mobile, ladite manette étant montée à pivotement entre une position de fermeture et une position d'ouverture des contacts, soit automatiquement par l'intermédiaire d'un mécanisme de déclenchement comportant un déclencheur magnétique apte à être activé lors de la survenue d'un défaut de court-circuit et un déclencheur thermique apte à être activé lors de la survenue d'un défaut de surcharge, ledit support de contact mobile étant monté en rotation entre une position d'ouverture des contacts et une position de fermeture des contacts et relié à la manette par un moyen de transmission de manière à former entre le support et la manette une liaison mécanique brisable, l'activation de l'un des déclencheurs entraînant la rupture de la liaison mécanique entraînant la séparation des contacts, et des moyens de signalisation dits premiers ou dits tout type de défaut destinés à signaler l'état déclenché de l'appareil,

    ETAT DE LA TECHNIQUE ANTERIEURE



    [0002] On connaît le document EP 1 542 253 décrivant un dispositif de signalisation du genre précédemment mentionné. Dans ce document, l'appareil comporte des moyens pour signaler un déclenchement automatique sur défaut, mais ces moyens ne permettent pas de distinguer le type de défaut à savoir s'il s'agit d'un défaut consécutif à une surcharge électrique ou bien à un court-circuit.

    [0003] On connaît également les brevets WO 2013114395 et EP 2083434 permettant de signaler un défaut de court-circuit.

    [0004] Ces dispositifs de signalisation ne permettent pas de distinguer un défaut d'origine thermique d'un défaut d'origine magnétique.

    [0005] De même, les modules auxiliaires actuels de signalisation de défaut signalent un déclenchement sur défaut, mais ne permettent pas non plus de réaliser une distinction entre les deux types de défaut.

    [0006] On connaît également les brevets US 2 905 795 et US 6 222 433 décrivant un dispositif de signalisation comportant les caractéristiques du préambule de la revendication 1.

    EXPOSE DE L'INVENTION



    [0007] La présente invention résout ces problèmes et propose un dispositif de signalisation d'un défaut dans un appareil de protection électrique, permettant de distinguer le type de défaut, de manière à communiquer au client de façon plus précise les défauts électriques dans une installation électrique.

    [0008] A cet effet, la présente invention a pour objet un dispositif de signalisation selon la revendication 1.

    [0009] Selon une caractéristique particulière, les moyens de signalisations dits seconds comprennent un levier, ou bras, monté rotatif par rapport au boîtier de l'appareil, ledit levier comportant une première extrémité coopérant avec le percuteur du déclencheur magnétique et une seconde extrémité coopérant avec un voyant. Selon une réalisation particulière, les moyens de signalisation dits premiers et les moyens de signalisation dits seconds comportent respectivement un premier voyant et un second voyant, lesdits voyants étant visibles à travers une ouverture du boîtier de l'appareil, l'apparition des deux voyants à travers l'ouverture signalant un défaut du type magnétique tandis que l'apparition d'un seul voyant signalant un défaut de surcharge.

    [0010] Selon une autre réalisation, les premiers et seconds moyens de signalisation sont portés par un seul et même voyant dit troisième, ledit voyant dit troisième pouvant prendre trois positions, respectivement une première position correspondant à une position fermée de l'appareil, une seconde position correspondant à une ouverture des contacts suite à un défaut de surcharge, et une troisième position correspondant à une ouverture sur court-circuit.

    [0011] Selon une caractéristique particulière, ce dispositif comporte des moyens pour retenir le voyant dit troisième en position intermédiaire, ou seconde position, en rendant possible le mouvement du voyant vers la troisième position sur un déclenchement magnétique, en jouant sur les efforts magnétiques générés par le percuteur du déclencheur magnétique.

    [0012] Selon une autre caractéristique, la course donnée au voyant dit troisième par le levier rotatif lors d'un déclenchement du type magnétique, est plus importante que la course donnée par le mécanisme de déclenchement audit voyant lors d'un défaut de surcharge.

    [0013] Selon une autre caractéristique, les efforts magnétiques exercés par le levier rotatif seront suffisants pour permettre au voyant dit troisième de passer des butées ou bosses prévues sur le voyant et coopérant avec des bords délimitant l'ouverture du boîtier de l'appareil, ces butées et bosses étant destinées à bloquer ledit voyant en position de défaut thermique.

    [0014] Selon une autre caractéristique, ce dispositif comporte des moyens de réinitialisation du (des) voyant (s) en position de non défaut de l'appareil, à la fermeture de l'appareil.

    [0015] La présente invention a encore pour objet un appareil de protection électrique comportant un dispositif de signalisation comportant les caractéristiques précédemment mentionnées prises seules ou en combinaison.

    [0016] Avantageusement, cet appareil comporte un équipage mobile comprenant le dispositif de support du contact mobile précité monté à rotation entre les deux positions précitées et relié à la manette par un moyen de transmission de manière à former entre le dispositif et la manette une liaison mécanique brisable, cet appareil étant caractérisé en ce qu'il comporte un dispositif de signalisation comportant les caractéristiques précédemment mentionnées prises seules ou en combinaison et l'équipage mobile précité présente un profil différent en fonction de la vitesse d'ouverture des contacts, cette vitesse étant différente selon qu'il s'agit d'une ouverture manuelle, ou d'une ouverture suite à un défaut électrique, ce profil étant tel que ledit équipage actionne le moyen de signalisation dit premier précité seulement lors d'une ouverture automatique des contacts suite à un défaut.

    [0017] Selon une caractéristique particulière, cet équipage mobile précité comprend une biellette de transmission articulée par l'une de ses extrémités sur la manette, et reliée de manière articulée par son autre extrémité, sur un crochet, ledit crochet étant articulé sur le dispositif de support du contact mobile, coopérant avec le moyen de déclenchement et comportant un moyen pour actionner le moyen de signalisation lors d'une ouverture des contacts suite à un défaut.

    [0018] Selon une caractéristique particulière de l'invention, cet appareil est un disjoncteur.

    BREVE DESCRIPTION DES DESSINS :



    [0019] Mais d'autres avantages et caractéristiques de l'invention apparaîtront mieux dans la description détaillée qui suit et se réfère aux dessins annexés donnés uniquement à titre d'exemple et dans lesquels :
    • Les figures 1 à 13 sont des vues partielles en perspective ou de côté, d'un dispositif de commande d'un appareil de protection électrique comportant un dispositif de signalisation de défaut selon une première réalisation de l'invention, tandis que les figures 14 à 24 sont des vues partielles, en perspective ou de côté, d'un même appareil comportant un dispositif de signalisation selon une seconde réalisation de l'invention.
    • Les figures 1 et 2 illustrent plus particulièrement les deux voyants du dispositif de signalisation selon l'invention, destinés à coopérer avec une ouverture du boîtier,
    • Les figures 3 et 4 illustrent respectivement le moyen de signalisation dit tout type de défaut et le moyen de signalisation sur déclenchement magnétique, ces deux moyens de signalisation constituant le dispositif de signalisation selon l'invention,
    • Les figures 5 à 8 illustrent plus particulièrement le fonctionnement des moyens de signalisation dits premiers ou tout type de défaut,
    • Les figures 9 à 11 illustrent plus particulièrement le fonctionnement des moyens de signalisation sur déclenchement magnétique, dits seconds,
    • Les figures 12 et 13 illustrent la réinitialisation des deux voyants en position non défaut, lors de la fermeture de l'appareil,
    • Les figures 14 et 15 illustrent le principe d'un voyant à trois positions, selon la seconde réalisation du dispositif de signalisation selon l'invention,
    • Les figures 16 et 17 illustrent ce même dispositif de signalisation en position 0 du voyant correspondant à une position fermée de l'appareil,
    • Les figures 18 et 19 illustrent plus particulièrement le fonctionnement des moyens de signalisation dits tout type de défaut selon cette seconde réalisation de l'invention, lors d'un déclenchement d'origine magnétique ou thermique,
    • Les figures 20 et 21 illustrent plus particulièrement un déclenchement suite à un défaut d'origine thermique,
    • La figure 22 illustre, dans une vue en plan, le voyant selon une autre réalisation de l'invention, et
    • Les figures 23 et 24 illustrent plus particulièrement un déclenchement suite à un défaut d'origine magnétique.

    EXPOSE DETAILLE DE DEUX MODES DE REALISATION PARTICULIERS DE L'INVENTION



    [0020] Sur les figures, on voit une partie du dispositif de commande d'un disjoncteur électrique miniature à boîtier isolant moulé 1, ce disjoncteur étant du type représenté plus complètement dans le document EP 1 975 971. Ce dispositif de commande 2 comporte un dispositif de support 3 du contact mobile 4, ledit contact mobile 4 étant destiné à coopérer avec un contact fixe 5.

    [0021] Une ouverture est prévue dans la face avant 8 du boîtier pour le passage d'une manette 6 montée à pivotement limité sur un axe 11 du boîtier entre une position de fermeture dans laquelle les contacts 4,5 sont fermés, et une position d'ouverture correspondant à la séparation des contacts 4,5.

    [0022] La manette 6 est équipée d'une embase interne 9 accouplée à une biellette de transmission 10 pour constituer un dispositif à genouillère dont l'articulation 12 (fig.16) se trouve excentrée par rapport à l'axe fixe 11 de la manette 6.

    [0023] La manette 6 est sollicitée dans le sens trigonométrique vers la position d'ouverture des contacts par un ressort de rappel (non représenté). Le contact fixe 5 est solidarisé à la carcasse d'un déclencheur électromagnétique 13. Le contact mobile 4 est fixé au dispositif de support 3 du contact mobile 4, ledit support 3 étant articulé autour d'un pivot 14, la platine rotative 15 étant montée rotative également autour de ce pivot 14.

    [0024] Un levier de déclenchement 16 piloté par le percuteur 28 du déclencheur électromagnétique 13 et le déclencheur thermique ou bilame 18 ou un auxiliaire externe, est monté à pivotement sur un axe 17 (fig.18) porté par la platine 15 avec un décalage prédéterminé par rapport au pivot précité 14.

    [0025] Une liaison mécanique brisable est présente entre la biellette de transmission 10 et la platine 15 d'entraînement du dispositif de support 3 de contacts.

    [0026] En position verrouillée du mécanisme de déclenchement, la liaison autorise la commande manuelle du mécanisme par la manette. Le déplacement du levier de déclenchement 16 vers la position déclenchée sous l'action des déclencheurs, provoque la rupture momentanée de la liaison mécanique, entraînant le déclenchement automatique du mécanisme, indépendamment de la manette 6. Le levier de déclenchement 16 est associé à un ressort de rappel 27 destiné à assurer le rétablissement automatique de la liaison mécanique lorsque la manette 6 est actionnée vers la position d'ouverture, suite à un déclenchement du mécanisme sur défaut.

    [0027] Cette liaison mécanique brisable comporte un crochet 19 monté à pivotement sur un axe 20 de la platine 15. A l'opposé de cet axe, un bec 21 du crochet 19 coopère en position verrouillée de la liaison avec un cran de retenue 22 situé sur le bras du levier de déclenchement 16. La biellette de transmission 10 est accouplée au crochet 19 et à la platine 15 en un point d'articulation 23 susceptible de se déplacer lors du déclenchement dans deux ouvertures consécutives de la platine 15. Ce point d'articulation 23 est situé entre l'axe d'articulation 20 du crochet 19 sur la platine et le bec 21 du crochet d'accrochage. La liaison constitue un étage démultiplicateur dans la chaîne cinématique du mécanisme, autorisant une réduction de l'effort de déclenchement en provenance du déclencheur magnéto-thermique, tel que ceci est décrit de manière plus complète dans le brevet EP 1975971.

    [0028] Le fonctionnement du dispositif de commande va être décrit ci-après en référence aux figures.

    [0029] Lorsque le dispositif de commande 2 est dans une position des contacts ouverts 4,5, la manette 6 est en position d'ouverture.

    [0030] Lorsque la manette 6 est actionnée pour réaliser la fermeture des contacts, celle-ci déplace la biellette 10 qui vient en appui sur la platine 15 et sur le crochet 19. Le crochet 19 est verrouillé sur la barre (ou levier) de déclenchement 16.

    [0031] La biellette 10 en appui sur la platine 15 et sur le crochet 19, fait pivoter la platine 15 autour de son axe 14 jusqu'à la fermeture des contacts 4,5.

    [0032] La biellette poursuit sa course jusqu'au franchissement du point mort de la genouillère formée par la manette 6 et la biellette 10. Puis, le mécanisme prend la position d'équilibre qui maintient les contacts fermés 4,5.

    [0033] Pour ouvrir les contacts 4,5 manuellement, la manette 6 est actionnée jusqu'à ce qu'elle franchisse le point mort de la genouillère dans l'autre sens. Le mécanisme rejoint alors la position d'équilibre, les contacts étant ouverts, lorsque la manette 6 atteint la fin de sa course.

    [0034] Lorsque les contacts 4,5 sont fermés et que la barre de déclenchement 16 est actionnée, le crochet 19 est déverrouillé, mais la manette 6 ne revient pas tout de suite vers sa position d'ouverture.

    [0035] L'équilibre des forces exercées par la biellette 10 sur le mécanisme est rompu. La platine 15 tourne autour de son axe 14 et elle ouvre les contacts 4,5. L'ouverture 25 prévue à l'intérieur du crochet 19, autorise la rotation du crochet 19 autour de l'axe 20 et cette ouverture 25 du crochet ainsi que les ouvertures de la platine 15, autorisent la rotation de la platine, la manette étant encore maintenue en position des contacts fermés.

    [0036] Puis, le ressort de la manette ramène cette dernière en position contacts ouverts et la biellette ramène le crochet en position initiale. Un ressort de polarisation du crochet et de réarmement de la barre les replace dans une position permettant le verrouillage du crochet 19 sur la barre 16 lorsque la manette 6 sera actionnée pour fermer les contacts 4,5. Les ouvertures prévues dans la platine 15 participent au guidage de la biellette 10 de façon à la ramener en position d'appui sur la platine.

    [0037] Ce dispositif de commande 2 comporte également des moyens de signalisation S de l'état déclenché de l'appareil de protection électrique suite à un court-circuit ou une surcharge, ces moyens étant inactifs lors d'une ouverture manuelle. Une réalisation particulière de ces moyens est plus particulièrement décrite dans le brevet EP 1 542 253.

    [0038] Selon une réalisation particulière de ces moyens de signalisation décrite dans le brevet EP 1 542 253, ce crochet est articulé sur le dispositif de support du contact mobile, coopère avec le moyen de déclenchement et comporte un moyen pour actionner le moyen de signalisation précité, en l'occurrence un voyant dit premier 32, lors d'une ouverture suite à un défaut de tout type. La manette 6 et le dispositif de support 3 du contact mobile 4 étant rappelés chacun en position d'ouverture par un ressort, l'inertie de la manette, du crochet et du dispositif et la force de rappel des ressorts respectivement de la manette et du dispositif de support, sont déterminés de façon que la vitesse de rotation du crochet lors d'une ouverture sur défaut soit beaucoup plus élevée que la vitesse de rotation de la manette.

    [0039] Selon l'invention, le dispositif de commande comporte également des moyens de signalisation dits seconds T destinés à ne signaler que l'état déclenché de l'appareil sur court-circuit.

    [0040] Ces moyens de signalisation dits seconds T comprennent un bras 34 en rotation par rapport à un axe 14 correspondant à l'axe de la mécanique précédemment cité, ce bras 34 étant relié mécaniquement par l'une de ses extrémités au percuteur 28 des moyens de déclenchement magnétiques 13 et agissant par son extrémité opposée sur un voyant dit second 33.

    [0041] Le fonctionnement du dispositif de signalisation selon l'invention comprenant les premier S et second T moyens de signalisation précités, va être décrit dans ce qui suit en en référence aux figures.

    [0042] Sur les figures 1 à 4, les deux voyants 32,33 sont apparents à travers l'ouverture 7 du boîtier 1 de l'appareil, indiquant respectivement pour le voyant 32 situé le plus à droite, un déclenchement sans distinction du type de défaut, et pour le voyant situé le plus à gauche 33, un déclenchement de type magnétique. Cette configuration apparente des deux voyants 32,33 indique qu'un déclenchement d'origine magnétique a eu lieu. Le voyant dit premier 32 situé le plus à droite a été déplacé par le crochet lors de la rotation de la platine 15 en rotation ayant entraîné le crochet dans un rapide mouvement de rotation, comme ceci est plus amplement expliqué dans le document EP 1 542 253. Le voyant le plus à gauche 33, dit second, a été déplacé par l'intermédiaire du levier rotatif précité 34 ayant été actionné lors de la translation du percuteur 28 sur un défaut de court-circuit. Le fonctionnement des moyens de signalisation dits premiers S ou dits tout type de défaut, va être expliqué dans ce qui suit en référence en particulier à la figure 5. Ainsi, lors d'un défaut d'origine thermique, la déflexion du bilame 18 entraîne le tiroir 30, lequel tiroir entraîne la barre en rotation 16, ce qui entraîne le déverrouillage de la barre par rapport au crochet 19. Puis, le crochet 19 part en rotation sous l'effort de la biellette 10, et la rotation du crochet 19 entraîne la translation du voyant de droite 32 vers une position apparente de défaut.

    [0043] Lors de l'apparition d'un défaut d'origine magnétique, le percuteur 28 entraîne la barre 16 en rotation, ce qui entraîne de la même manière que précédemment la translation du voyant de droite 32 vers une position apparente de défaut.

    [0044] Le voyant de gauche 33 des seconds moyens de signalisation T est entraîné uniquement dans le cas d'un défaut magnétique par rotation du levier 34, lequel est entraîné par le percuteur 28 du déclencheur magnétique 13.

    [0045] Ainsi, l'apparition d'un seul voyant 32 à travers l'ouverture indique la survenue d'un défaut d'origine thermique, tandis que l'apparition des deux voyants 32,33 indique la survenue d'un défaut d'origine magnétique.

    [0046] Ainsi, sur les figures 6,7 et 8, seul le voyant de droite 32 est apparent, ce qui indique la survenue d'un défaut d'origine thermique. En effet, dans ce cas, le tiroir 30 a entraîné la barre en rotation 16, ce qui a entraîné la rupture de la liaison crochet/barre, le crochet partant alors en rotation entraînant alors le voyant dit premier 32 en position défaut. Dans ce cas, seul ce voyant apparaît car le défaut thermique n'a aucun effet sur le levier précité 34.

    [0047] Les figures 9, 10 et 11 illustrent le cas de la survenue d'un défaut d'origine magnétique. Dans ce cas, le deuxième voyant 33 a été activé par le levier 34 entraîné par le percuteur 28, le premier voyant 32 étant lui aussi en position défaut. Ainsi, cette apparition des deux voyants 32,33 permet de signaler un défaut d'origine magnétique. On peut ainsi distinguer un défaut d'origine thermique d'un défaut d'origine magnétique.

    [0048] Sur les figures 12 et 13, l'on voit que la platine 15 comporte un bec 35 apte à coopérer avec une partie 36 des voyants 32,33 s'étendant sensiblement perpendiculairement au plan desdits voyants, de manière à rappeler ces deux voyants en position de non défaut lors d'une fermeture de l'appareil après une ouverture sur défaut.

    [0049] Les figures 14 à 24 illustrent une autre réalisation du dispositif de signalisation D selon l'invention dans laquelle ce dispositif comporte un seul voyant 37 à trois positions pour réaliser les deux fonctions précédemment réalisées par les deux voyants de la réalisation précédente, à savoir la signalisation tout type de défauts et la fonction signalisation d'un seul défaut d'origine magnétique.

    [0050] Ainsi, ce voyant 37, tel que représenté sur les figures 14 et 15, peut prendre trois positions à savoir une première position dite position 0 correspondant à une position de non défaut, une seconde position dite de défaut thermique dans laquelle ce voyant s'est déplacé de 2,5 mm par rapport à la première position, et une troisième position correspondant à une position de défaut magnétique dans laquelle le voyant s'est déplacé de 2,5 mm par rapport à la seconde position, ce qui fait qu'il se trouve à une distance de 5 mm par rapport à la position O.

    [0051] Sur les figures 16 à 19, le voyant est en position dite 0 correspondant à une position de fermeture de l'appareil.

    [0052] Sur la figure 20, suite à un défaut d'origine thermique, la déflexion du bilame 18 a entraîné le tiroir 30, lequel a entraîné la barre 16 en rotation provoquant le déverrouillage de la barre par rapport au crochet 19. Le crochet est alors parti sous l'effet de l'effort de la biellette 10, la rotation du crochet 19 ayant entraîné la translation du voyant dit troisième 37 vers une position de défaut intermédiaire afin de signaler un défaut d'origine thermique. La course du voyant est alors limitée par la rotation du crochet.

    [0053] Lors de la survenue d'un défaut d'origine magnétique, les mêmes effets se produisent au niveau de ces moyens de signalisation S dits tout type de défaut, mais avec un déclenchement réalisé par le percuteur 28 du déclencheur magnétique 13. Cependant dans ce cas, le percuteur entraîne également le levier en rotation 34, ce qui provoque une course supplémentaire au voyant dit troisième 37 lui permettant d'aller vers une seconde position de défaut et ainsi signaler un défaut d'origine magnétique.

    [0054] Dans le cas de la survenue d'un défaut d'origine thermique, les moyens de signalisation S dits tout type de défaut amènent le voyant dans la seconde position à une distance de 2,5 mm du premier.

    [0055] La séquence de fonctionnement lors d'un déclenchement magnétique, est la même que précédemment, mis à part le fait qu'il faut retenir le voyant 37 dans cette position en rendant possible le mouvement du voyant unique sur un déclenchement magnétique vers la troisième position, par le levier 34, en jouant sur les efforts magnétiques élevés, tel qu'illustré sur les figures 23 et 24.

    [0056] Dans ce cas, la course donnée au voyant 37 par le levier 34 est plus importante que la course donnée par le crochet 19 au voyant 37. De plus, les efforts magnétiques seront suffisants pour permettre au voyant de passer les butées 38 ou bosses de la position de défaut thermique. Et ces mêmes butées seront suffisantes pour bloquer le voyant en position de défaut thermique quelque soit l'énergie donnée au crochet par le voyant.

    [0057] On a donc réalisé grâce à l'invention, un dispositif permettant de signaler un déclenchement sur défaut en distinguant un défaut thermique d'un défaut magnétique, permettant de communiquer au client de façon plus précise les défauts électriques dans une installation électrique.

    [0058] Bien entendu, l'invention n'est pas limitée aux modes de réalisation décrits et illustrés qui n'ont été donnés qu'à titre d'exemple.


    Revendications

    1. Dispositif de signalisation du déclenchement d'un appareil de protection électrique tel un disjoncteur logé dans un boîtier isolant. renfermant une paire de contacts fixé (5) et mobile (4), ledit contact mobile pouvant être actionné soit manuellement par une manette (6) reliée mécaniquement à un dispositif de support (3) du contact mobile, ladite manette étant montée à pivotement entre une position de fermeture et une position d'ouverture des contacts, soit automatiquement par l'intermédiaire d'un mécanisme de déclenchement, comportant un déclencheur magnétique (13) apte à être activé lors de la survenue d'un défaut de court-circuit et un déclencheur thermique (18) apte à être activé lors de la survenue d'un défaut de surcharge, ledit support (3) de contact mobile étant monté à rotation entre une position d'ouverture des contacts et une position de fermeture des contacts et relié à la manette (6) par un moyen de transmission de manière à former entre le support et la manette une liaison mécanique brisable, l'activation de l'un des déclencheurs entraînant la rupture de la liaison mécanique entraînant la séparation des contacts, et des moyens de signalisation dits premiers S ou dits tout type de défaut destinés à être activés pour signaler l'état déclenché de l'appareil quelque soit le type de défaut,
    caractérisé en ce qu'il comporte des moyens de signalisation T dits seconds, aptes à être activés seulement lors de l'apparition d'un défaut de court-circuit, lesdits moyens de signalisation dits premiers S et les moyens de signalisation dits seconds T coopérant avec une ouverture (7) appartenant au boîtier (1) de l'appareil, de manière que lors de l'activation des moyens de signalisation dits premiers S et dits seconds T, ceux-ci peuvent être visualisés simultanément à travers l'ouverture du boîtier de manière à signaler à l'utilisateur la survenue d'un défaut de court-circuit, tandis que lors de l'activation des premiers moyens de signalisation S seuls, ces premiers moyens de signalisation S sont visibles à travers l'ouverture du boîtier de manière à signaler à l'utilisateur la survenue d'un défaut de surcharge.
     
    2. Dispositif de signalisation selon la revendication 1, caractérisé en ce que les moyens de signalisations dits seconds T comprennent un levier (34) ou bras, monté rotatif par rapport au boîtier (1) de l'appareil, ledit levier comportant une première extrémité coopérant avec le percuteur (28) du déclencheur magnétique et une seconde extrémité coopérant avec un voyant (33).
     
    3. Dispositif de signalisation selon la revendication 1 ou 2, caractérisé en ce que les moyens de signalisation dits premiers S et les moyens de signalisation dits seconds T comportent respectivement un premier voyant (32) et un second voyant (33), lesdits voyants étant visibles à travers une ouverture (7) du boîtier (1) de l'appareil, l'apparition des deux voyants à travers l'ouverture signalant un défaut du type magnétique tandis que l'apparition d'un seul voyant signalant un défaut de surcharge.
     
    4. Dispositif de signalisation selon la revendication 1 ou 2, caractérisé en ce que les premiers S et seconds T moyens de signalisation sont portés par un seul et même voyant dit troisième (37), ledit voyant dit troisième pouvant prendre trois positions, respectivement une première position correspondant à une position fermée de l'appareil, une seconde position correspondant à une ouverture des contacts suite à un défaut de surcharge, et une troisième position correspondant à une ouverture sur court-circuit.
     
    5. Dispositif de signalisation selon la revendication 4, caractérisé en ce qu'il comporte des moyens pour retenir le voyant dit troisième (37) en position intermédiaire, ou seconde position, en rendant possible le mouvement du voyant vers la troisième position sur un déclenchement magnétique, en jouant sur les efforts magnétiques générés par le percuteur (28) du déclencheur magnétique.
     
    6. Dispositif de signalisation selon la revendication 4 ou 5, caractérisé en ce que la course donnée au voyant dit troisième (37) par le levier rotatif (34) lors d'un déclenchement du type magnétique est plus importante que la course donnée par le mécanisme de déclenchement audit voyant lors d'un défaut de surcharge.
     
    7. Dispositif de signalisation selon l'une quelconque des revendications 4 à 6, caractérisé en ce que les efforts magnétiques exercés par le levier rotatif (34) seront suffisants pour permettre au voyant dit troisième (37) de passer des butées ou bosses (38) prévues sur le voyant et coopérant avec des bords délimitant l'ouverture (7) du boîtier (1) de l'appareil, ces butées et bosses étant destinées à bloquer ledit voyant en position de défaut thermique.
     
    8. Dispositif de signalisation selon l'une quelconque des revendications précédentes, caractérisé en ce qu'il comporte des moyens de réinitialisation du (des) voyant (s) (32,33,37) en position de non défaut de l'appareil, à la fermeture de l'appareil.
     
    9. Appareil de protection électrique comportant un dispositif de signalisation selon l'une quelconque des revendications précédentes.
     
    10. Appareil de protection électrique comportant un équipage mobile comprenant le dispositif de support (3) du contact mobile précité monté à rotation entre les deux positions précitées et relié à la manette (6) par un moyen de transmission (10) de manière à former entre le dispositif (3) et la manette (6) une liaison mécanique brisable, caractérisé en ce qu'il comporte un dispositif de signalisation D selon l'une quelconque des revendications 1 à 8 et en ce que l'équipage mobile précité présente un profil différent en fonction de la vitesse d'ouverture des contacts (4,5), cette vitesse étant différente selon qu'il s'agit d'une ouverture manuelle, ou d'une ouverture suite à un défaut électrique, ce profil étant tel que ledit équipage actionne le moyen de signalisation dit premier précité S seulement lors d'une ouverture automatique des contacts (4,5) suite à un défaut.
     
    11. Appareil de protection électrique selon la revendication 10, caractérisé en ce que l'équipage mobile précité comprend une biellette de transmission (10) articulée par l'une de ses extrémités sur la manette (6), et reliée de manière articulée par son autre extrémité, sur un crochet (19), ledit crochet (19) étant articulé sur le dispositif de support (3) du contact mobile (4), coopérant avec le moyen de déclenchement (16) et comportant un moyen (21) pour actionner le moyen de signalisation S lors d'une ouverture des contacts (4,5) suite à un défaut.
     
    12. Appareil de protection électrique selon l'une quelconque des revendications 9 à 11, caractérisé en ce que c'est un disjoncteur.
     


    Ansprüche

    1. Vorrichtung zum Anzeigen der Auslösung eines elektrischen Schutzgeräts wie etwa eines in einem Isoliergehäuse untergebrachten Schutzschalters, die Folgendes enthält: ein Paar aus einem festen (5) und einem beweglichen (4) Kontakt, wobei der bewegliche Kontakt entweder manuell durch einen Griff (6), der mit einer Trägervorrichtung (3) des beweglichen Kontakts mechanisch verbunden ist, wobei der Griff schwenkbar zwischen einer Schließstellung und einer Öffnungsstellung der Kontakte montiert ist, oder automatisch mit Hilfe eines Auslösemechanismus, der einen magnetischen Auslöser (13), der fähig ist, bei Auftreten eines Kurzschlussfehlers aktiviert zu werden, und einen thermischen Auslöser (18), der fähig ist, bei Auftreten eines Überlastfehlers aktiviert zu werden, betätigt werden kann, wobei der Träger (3) des beweglichen Kontakts zwischen einer Öffnungsstellung der Kontakte und einer Schließstellung der Kontakte drehbar montiert ist und durch ein Übertragungsmittel mit dem Griff (6) verbunden ist, sodass zwischen dem Träger und dem Griff eine trennbare mechanische Verbindung gebildet wird, wobei die Aktivierung von einem der Auslöser das Brechen der mechanischen Verbindung verursacht, was die Trennung der Kontakte verursacht, und Anzeigemittel, die als erste S oder als jegliche Fehlerart bezeichnet werden und die dazu bestimmt sind, aktiviert zu werden, um den ausgelösten Zustand des Geräts unabhängig von dem Fehlertyp anzuzeigen,
    dadurch gekennzeichnet, dass sie als zweite bezeichnete Anzeigemittel T umfasst, die fähig sind, nur bei Auftreten eines Kurzschlussfehlers aktiviert zu werden, wobei die als erste S bezeichneten Anzeigemittel und die als zweite T bezeichneten Anzeigemittel mit einer zum Gehäuse (1) des Geräts gehörenden Öffnung (7) zusammenwirken, sodass bei Aktivierung der als erste S und zweite T bezeichneten Anzeigemittel diese gleichzeitig durch die Öffnung des Gehäuses sichtbar gemacht werden können, um dem Benutzer das Auftreten eines Kurzschlussfehlers anzuzeigen, während bei Aktivierung nur der ersten Anzeigemittel S diese ersten Anzeigemittel S durch die Öffnung des Gehäuses sichtbar sind, um dem Benutzer das Auftreten eines Überlastfehlers anzuzeigen.
     
    2. Anzeigevorrichtung nach Anspruch 1, dadurch gekennzeichnet, dass die als zweite T bezeichneten Anzeigemittel einen Hebel (34) oder Arm beinhalten, der in Bezug auf das Gehäuse (1) des Geräts drehfähig montiert ist, wobei der Hebel ein erstes Ende, das mit dem Schlagbolzen (28) des magnetischen Auslösers zusammenwirkt, und ein zweites Ende, das mit einer Meldeleuchte (33) zusammenwirkt, umfasst.
     
    3. Anzeigevorrichtung nach Anspruch 1 oder 2, dadurch gekennzeichnet, dass die als erste S bezeichneten Anzeigemittel und die als zweite T bezeichneten Anzeigemittel jeweils eine erste Meldeleuchte (32) bzw. eine zweite Meldeleuchte (33) umfassen, wobei die Meldeleuchten durch eine Öffnung (7) des Gehäuses (1) des Geräts sichtbar sind, wobei das Erscheinen der beiden Meldeleuchten durch die Öffnung einen Fehler eines magnetischen Typs anzeigt, während das Erscheinen einer einzigen Meldeleuchte einen Überlastfehler anzeigt.
     
    4. Anzeigevorrichtung nach Anspruch 1 oder 2, dadurch gekennzeichnet, dass die ersten Anzeigemittel S und die zweiten Anzeigemittel T durch ein und dieselbe Meldeleuchte, die als dritte (37) bezeichnet wird, getragen werden, wobei die als dritte bezeichnete Meldeleuchte drei Stellungen einnehmen kann, jeweils eine erste Stellung, die einer geschlossenen Stellung des Geräts entspricht, eine zweite Stellung, die einer Öffnung der Kontakte nach einem Überlastfehler entspricht, und eine dritte Stellung, die einer Öffnung bei einem Kurzschluss entspricht.
     
    5. Anzeigevorrichtung nach Anspruch 4, dadurch gekennzeichnet, dass sie Mittel zum Zurückhalten der als dritte (37) bezeichneten Meldeleuchte in einer Zwischenstellung oder zweiten Stellung umfasst, indem sie bei einer magnetischen Auslösung die Bewegung der Meldeleuchte zu der dritten Stellung ermöglicht, indem sie die durch den Schlagbolzen (28) des magnetischen Auslösers erzeugten magnetischen Kräften nutzt.
     
    6. Anzeigevorrichtung nach Anspruch 4 oder 5, dadurch gekennzeichnet, dass der der als dritte (37) bezeichneten Meldeleuchte im Fall einer Auslösung vom magnetischen Typ durch den Drehhebel (34) zugestandene Verstellweg größer als der der Meldeleuchte im Fall eines Überlastfehlers durch den Auslösemechanismus zugestandene Verstellweg ist.
     
    7. Anzeigevorrichtung nach einem der Ansprüche 4 bis 6, dadurch gekennzeichnet, dass die durch den Drehhebel (34) ausgeübten magnetischen Kräfte ausreichend sind, um es der als dritte (37) bezeichneten Meldeleuchte zu gestatten, Anschläge oder Erhebungen (38), die an der Meldeleuchte vorgesehen sind und mit Kanten, die die Öffnung (7) des Gehäuses (1) des Geräts begrenzen, zusammenwirken, zu passieren, wobei diese Anschläge und Erhebungen dazu bestimmt sind, die Meldeleuchte in der Stellung eines thermischen Fehlers zu blockieren.
     
    8. Anzeigevorrichtung nach einem der vorhergehenden Ansprüche, dadurch gekennzeichnet, dass sie Mittel zum Zurücksetzen der Meldeleuchte(n) (32, 33, 37) in die Nicht-Fehler-Stellung des Geräts, wenn das Gerät geschlossen wird, umfasst.
     
    9. Elektrisches Schutzgerät, das eine Anzeigevorrichtung nach einem der vorhergehenden Ansprüche umfasst.
     
    10. Elektrisches Schutzgerät, das eine bewegliche Einrichtung umfasst, die die Trägervorrichtung (3) des vorgenannten beweglichen Kontakts umfasst, die zwischen den zwei vorgenannten Stellungen drehbar montiert und durch ein Übertragungsmittel (10) mit dem Griff (6) verbunden ist, um zwischen der Vorrichtung (3) und dem Griff (6) eine trennbare mechanische Verbindung zu bilden, dadurch gekennzeichnet, dass es eine Anzeigevorrichtung D nach einem der Ansprüche 1 bis 8 umfasst und dass die vorgenannte bewegliche Einrichtung in Abhängigkeit von der Öffnungsgeschwindigkeit der Kontakte (4, 5) ein unterschiedliches Profil aufweist, wobei diese Geschwindigkeit je nachdem, ob es sich um eine manuelle Öffnung oder um eine Öffnung nach einem elektrischen Fehler handelt, unterschiedlich ist, wobei dieses Profil dergestalt ist, dass die Einrichtung das vorgenannte, als erste S bezeichnete Anzeigemittel nur im Fall einer automatischen Öffnung der Kontakte (4, 5) nach einem Fehler betätigt.
     
    11. Elektrisches Schutzgerät nach Anspruch 10, dadurch gekennzeichnet, dass die vorgenannte bewegliche Einrichtung ein Übertragungsgestänge (10) beinhaltet, das durch eines seiner Enden gelenkig an dem Griff (6) befestigt ist und durch sein anderes Ende gelenkig mit einem Haken (19) verbunden ist, wobei der Haken (19) gelenkig an der Trägervorrichtung (3) des beweglichen Kontakts (4) befestigt ist und mit dem Auslösemittel (16) zusammenwirkt und ein Mittel (21) zum Betätigen des Anzeigemittels S im Fall einer Öffnung der Kontakte (4, 5) nach einem Fehler umfasst.
     
    12. Elektrisches Schutzgerät nach einem der Ansprüche 9 bis 11, dadurch gekennzeichnet, dass es ein Schutzschalter ist.
     


    Claims

    1. Device for signalling the trip of an electrical protection unit, such as a circuit breaker, housed in an insulating casing enclosing a pair of contacts constituted by a fixed (5) and a mobile (4) contact, said mobile contact being actuatable either manually by a handle (6) mechanically connected to a support device (3) of the mobile contact, said handle being pivotably mounted between a closed position and an open position of the contacts, or automatically by means of a trip mechanism having a magnetic trip (13) able to be activated in the event of the occurrence of a short-circuit fault and a thermal trip (18) able to be activated in the event of the occurrence of an overload fault, said mobile contact support (3) being mounted rotatably between an open position of the contacts and a closed position of the contacts and being connected to the handle (6) by a transmission means so as to form a breakable mechanical connection between the support and the handle, the activation of one of the trips inducing the rupture of the mechanical connection, inducing the separation of the contacts, and comprising first signalling means S or means for signalling any fault type, said means being intended to be activated to signal the tripped state of the unit whatever the fault type,
    characterized in that said device has second signalling means T able to be activated only in the event of the appearance of a short-circuit fault, said first signalling means S and second signalling means T cooperating with an opening (7) belonging to the casing (1) of the unit such that, in the event of the activation of the first S and second T signalling means, the latter can be viewed simultaneously through the opening in the casing so as to signal the occurrence of a short-circuit fault to the user, whereas in the event of the activation of the first signalling means S alone, these first signalling means S are visible through the opening in the casing so as to signal the occurrence of an overload fault to the user.
     
    2. Signalling device according to Claim 1, characterized in that the second signalling means T comprise a lever (34) or leg mounted rotatably relative to the casing (1) of the unit, said lever having a first end cooperating with the striker (28) of the magnetic trip and a second end cooperating with an indicator (33).
     
    3. Signalling device according to Claim 1 or 2, characterized in that the first signalling means S and the second signalling means T have, respectively, a first indicator (32) and a second indicator (33), said indicators being visible through an opening (7) in the casing (1) of the unit, the appearance of the two indicators through the opening signalling a fault of the magnetic type, whereas the appearance of a single indicator signals an overload fault.
     
    4. Signalling device according to Claim 1 or 2, characterized in that the first S and second T signalling means are carried by a single and the same indicator referred to as a third indicator (37), said third indicator being able to assume three positions, respectively a first position corresponding to a closed position of the unit, a second position corresponding to an opening of the contacts following an overload fault, and a third position corresponding to an opening in the event of a short circuit.
     
    5. Signalling device according to Claim 4, characterized in that said device has means for holding the third indicator (37) in the intermediate position, or second position, allowing the movement of the indicator into the third position in the event of a magnetic trip, by utilizing the magnetic forces generated by the striker (28) of the magnetic trip.
     
    6. Signalling device according to Claim 4 or 5, characterized in that the course of travel given to the third indicator (37) by the rotary lever (34) in the event of a trip of the magnetic type is greater than the course of travel given by the trip mechanism to said indicator in the event of an overload fault.
     
    7. Signalling device according to any one of Claims 4 to 6, characterized in that the magnetic forces exerted by the rotary lever (34) will be sufficient to allow the third indicator (37) to pass the stops or humps (38) provided on the indicator and cooperating with the edges delimiting the opening (7) of the casing (1) of the unit, these stops and humps being intended to block said indicator in the thermal fault position.
     
    8. Signalling device according to any one of the preceding claims, characterized in that said device has means for re-initializing the indicator(s) (32, 33, 37) in the fault-free position of the unit, as the unit is closed.
     
    9. Electrical protection unit having a signalling device according to any one of the preceding claims.
     
    10. Electrical protection unit having a mobile set of equipment comprising the aforementioned support device (3) of the mobile contact mounted rotatably between the two aforementioned positions and connected to the handle (6) by a transmission means (10) so as to form a breakable mechanical connection between the device (3) and the handle (6), characterized in that said unit has a signalling device D according to any one of Claims 1 to 8, and in that the aforementioned mobile set of equipment has a different profile depending on the speed of opening of the contacts (4, 5), this speed being different depending on whether the opening is manual or is caused by an electrical fault, this profile being such that said set of equipment actuates the aforementioned first signalling means S only in the event of an automatic opening of the contacts (4, 5) following a fault.
     
    11. Electrical protection unit according to Claim 10, characterized in that the aforementioned mobile set of equipment comprises a transmission link (10) articulated at one of the ends thereof to the handle (6), and connected in an articulated manner at the other end thereof to a hook (19), said hook (19) being articulated to the support device (3) of the mobile contact (4), cooperating with the trip means (16) and having a means (21) for actuating the signalling means S in the event of an opening of the contacts (4, 5) following a fault.
     
    12. Electrical protection unit according to any one of Claims 9 to 11, characterized in that said unit is a circuit breaker.
     




    Dessins




































    RÉFÉRENCES CITÉES DANS LA DESCRIPTION



    Cette liste de références citées par le demandeur vise uniquement à aider le lecteur et ne fait pas partie du document de brevet européen. Même si le plus grand soin a été accordé à sa conception, des erreurs ou des omissions ne peuvent être exclues et l'OEB décline toute responsabilité à cet égard.

    Documents brevets cités dans la description