(19)
(11)EP 3 012 182 A1

(12)DEMANDE DE BREVET EUROPEEN

(43)Date de publication:
27.04.2016  Bulletin  2016/17

(21)Numéro de dépôt: 15190195.6

(22)Date de dépôt:  16.10.2015
(51)Int. Cl.: 
B62M 6/90  (2010.01)
B62K 21/12  (2006.01)
(84)Etats contractants désignés:
AL AT BE BG CH CY CZ DE DK EE ES FI FR GB GR HR HU IE IS IT LI LT LU LV MC MK MT NL NO PL PT RO RS SE SI SK SM TR
Etats d'extension désignés:
BA ME
Etats de validation désignés:
MA

(30)Priorité: 20.10.2014 FR 1460057

(71)Demandeur: JCDecaux SA
92200 Neuilly-Sur-Seine (FR)

(72)Inventeurs:
  • LARRAY, Sylvain
    78990 ELANCOURT (FR)
  • FORRESTIER, Jean-Marc
    78180 MONTIGNY LE BRETONNEUX (FR)

(74)Mandataire: Cabinet Plasseraud 
66, rue de la Chaussée d'Antin
75440 Paris Cedex 09
75440 Paris Cedex 09 (FR)

  


(54)CYCLE A MOTORISATION ELECTRIQUE ET SYSTEME AUTOMATIQUE DE STOCKAGE DE TELS CYCLES


(57) Cycle à motorisation électrique comprenant une batterie amovible (9) montée emboîtée par coulissement sur deux glissières (28) d'un réceptacle (27) de batterie situé sur la partie centrale (17) du guidon. Les glissières (28) sont inclinées vers le bas et vers l'arrière et la batterie est insérée dans le réceptacle par coulissement depuis l'extrémité avant supérieure (30) des glissières. La batterie est face à l'utilisateur et visible de celui-ci. Les glissières servent aussi à la connexion électrique de la batterie.




Description

DOMAINE DE L'INVENTION



[0001] La présente invention est relative aux cycles à motorisation électrique et aux systèmes automatiques de stockage de tels cycles.

[0002] Plus particulièrement, l'invention concerne un cycle à motorisation électrique comprenant :
  • un cadre comportant une selle,
  • au moins une roue arrière montée rotative sur le cadre,
  • une roue avant montée rotative sur une fourche solidaire d'un guidon, la roue avant définissant une direction d'avancement du cycle, le guidon comportant une partie centrale articulée au cadre et deux branches latérales comportant des poignées,
  • une batterie électrique rechargeable amovible, la batterie ayant une forme aplatie et comportant :
    • des première et deuxième faces principales définissant entre elle une épaisseur de la batterie,
    • deux premiers côtés opposés,
    • deux deuxièmes côtés opposés.
  • un réceptacle pour recevoir ladite batterie et la connecter électriquement, le réceptacle étant sur la partie centrale du guidon, le réceptacle comportant deux rebords latéraux parallèles en regard, s'étendant selon la direction d'avancement du cycle entre une extrémité arrière et une extrémité avant, le réceptacle étant ouvert à l'extrémité avant des rebords latéraux, le réceptacle étant conformé pour permettre d'emboîter les premiers côtés de la batterie par coulissement vers l'arrière sur les rebords latéraux du réceptacle à partir de l'extrémité avant desdits rebords latéraux, le réceptacle étant conformé pour limiter le coulissement de la batterie vers l'arrière lorsque ladite batterie est engagée dans le réceptacle, et le réceptacle étant conformé pour qu'un utilisateur assis sur la selle puisse voir au moins une partie de la batterie lorsque ladite batterie est engagée dans ledit réceptacle.

ARRIERE PLAN DE L'INVENTION



[0003] Le document GB2419459A décrit un exemple d'un tel cycle, dans lequel le réceptacle est sensiblement horizontal et est fermé à l'extrémité arrière des rebords latéraux, cette extrémité arrière étant pourvue d'un connecteur électrique qui permet la connexion de la batterie.

OBJETS DE L'INVENTION



[0004] La présente invention a notamment pour but de perfectionner encore les cycles du type susmentionnés, de façon notamment à en améliorer l'efficacité et l'ergonomie.

[0005] A cet effet, selon l'invention, un stockage cycle du genre en question est caractérisé en ce que, en ce que, ladite extrémité avant est surélevée par rapport à ladite extrémité arrière dans une position normale d'utilisation du cycle, le réceptacle étant ouvert à l'extrémité arrière des rebords latéraux,
et en ce que les rebords latéraux du réceptacle comportent des connecteurs électriques adaptés pour venir en contact avec des connecteurs complémentaires appartenant à la batterie, pour connecter électriquement la batterie à un circuit électrique appartenant au cycle lorsque la batterie est engagée dans le réceptacle.

[0006] Cette disposition du réceptacle permet notamment d'améliorer l'ergonomie du dispositif, dans la mesure notamment où :
  • elle facilite l'insertion et l'enlèvement de la batterie, puisque la batterie s'insère sous son propre poids,
  • elle permet à l'utilisateur de mieux s'assurer en permanence de la présence et du bon positionnement de la batterie, qui est mieux visible de l'utilisateur (de fait, on limite ainsi également les risques de vol de la batterie ou d'oubli de la batterie lorsqu'on laisse le cycle dans la rue, puisque la batterie est mieux visible de l'utilisateur),
  • elle permet que nettoyer aisément le réceptacle,
  • elle évite la stagnation d'eau dans le réceptacle et l'encrassement des connecteurs électriques.


[0007] Dans différents modes de réalisation du cycle selon l'invention, on peut éventuellement avoir recours en outre à l'une et/ou à l'autre des dispositions suivantes (utilisables éventuellement indépendamment les unes des autres et indépendamment des dispositions précitées) :
  • le réceptacle est solidarisé au guidon de façon à imposer une inclinaison prédéterminée audit réceptacle, pour que ladite extrémité avant soit surélevée par rapport à ladite extrémité arrière dans la position normale d'utilisation du cycle ;
  • le réceptacle est en forme de berceau comportant un fond reliant les deux rebords latéraux, ledit réceptacle étant ouvert vers le haut entre les deux rebords latéraux ;
  • le fond du réceptacle comporte des indications visuelles guidant l'utilisateur pour insérer la batterie dans le réceptacle ;
  • le fond du réceptacle comporte au moins une nervure de support parallèle aux rebords latéraux du réceptacle, la batterie s'appuyant sur cette nervure de support lorsque ladite batterie est engagée dans le réceptacle ;
  • les connecteurs électriques des rebords latéraux comportent des connecteurs de circuit de puissance et des connecteurs de circuit de données ;
  • les rebords latéraux du réceptacle et les premiers côtés de la batterie comportent des moyens de rétention adaptés pour retenir la batterie par clipsage lorsqu'elle est engagée dans le réceptacle ;
  • les rebords latéraux du réceptacle comportent chacun une paire de nervures parallèles superposées qui définissent entre elles une gorge dans laquelle sont abrités lesdits connecteurs électriques du réceptacle, les premiers côtés de la batterie comportant chacun une rainure qui reçoit une desdites paires de nervures, les connecteurs complémentaires de la batterie étant disposés dans lesdites rainures en regard des connecteurs électriques du réceptacle (ces dispositions permettent de bien protéger les connecteurs électriques du réceptacle et les connecteurs complémentaires de la batterie);
  • la batterie comporte un circuit électronique de commande et des moyens d'affichage électroniques commandés par ledit circuit électronique de commande, lesdits moyens d'affichage étant visibles de l'utilisateur assis sur la selle ;
  • les moyens d'affichage comprennent des diodes électroluminescentes ;
  • le circuit électronique de commande est adapté pour recevoir des informations d'état de la batterie et pour faire afficher lesdites informations d'état par les moyens d'affichage ;
  • le circuit électronique de commande est adapté pour communiquer avec un mobile comprenant des moyens de navigation, le circuit électronique de commande étant adapté pour recevoir des informations de navigation du mobile et pour faire afficher lesdites informations de navigation par les moyens d'affichage (on tire ainsi parti du fait que la batterie est bien visible de l'utilisateur ; on tire également partie du fait que le mobile et la batterie sont généralement personnels à l'utilisateur et peuvent être configurés par avance pour que la communication entre la batterie et le mobile s'établisse instantanément et simplement);
  • le guidon comporte une structure porteuse et un carter recouvrant ladite structure porteuse, le réceptacle de la batterie étant intégré audit carter ;
  • la batterie comporte des moyens de détection adaptés pour détecter que la batterie est connectée au cycle et des moyens de commande adaptés pour empêcher que la batterie ne se décharge tant que les moyens de détection ne détectent pas que la batterie est connectée au cycle.


[0008] L'invention a également pour objet un système automatique de stockage de cycles comprenant :
  • une pluralité de batteries électriques rechargeables amovibles, ayant chacune une forme aplatie et comportant et comportant :
    • des première et deuxième faces principales définissant entre elle une épaisseur de la batterie,
    • deux premiers côtés opposés,
    • deux deuxièmes côtés opposés,
  • une pluralité de cycles à motorisation électrique comprenant chacun :
  • un cadre comportant une selle,
  • au moins une roue arrière montée rotative sur le cadre,
  • une roue avant montée rotative sur une fourche solidaire d'un guidon, la roue avant définissant une direction d'avancement du cycle, le guidon comportant une partie centrale articulée au cadre et deux branches latérales comportant des poignées,
  • une batterie électrique rechargeable amovible, la batterie ayant une forme aplatie et comportant :
    • des première et deuxième faces principales définissant entre elle une épaisseur de la batterie,
    • deux premiers côtés opposés,
    • deux deuxièmes côtés opposés,
  • un réceptacle pour recevoir ladite batterie et la connecter électriquement,
  • une pluralité de postes de verrouillage fixes sur lesquels peuvent se verrouiller lesdits cycles,
  • et au moins un dispositif de commande externe adapté pour sélectivement autoriser le verrouillage et le déverrouillage des cycles sur lesdits postes de verrouillage.


[0009] Un système de ce type est connu notamment du document FR2988068.

[0010] Selon l'invention, un tel système est caractérisé en ce que le réceptacle est sur la partie centrale du guidon,
en ce que le réceptacle comporte deux rebords latéraux parallèles en regard, s'étendant selon la direction d'avancement du cycle entre une extrémité arrière et une extrémité avant, l'extrémité avant étant surélevée par rapport à l'extrémité arrière dans une position normale d'utilisation du cycle, le réceptacle étant ouvert aux extrémités avant et arrière des rebords latéraux, le réceptacle étant conformé pour permettre d'emboîter les premiers côtés de la batterie par coulissement vers l'arrière sur les rebords latéraux du réceptacle à partir de l'extrémité avant desdits rebords latéraux, et le réceptacle étant conformé pour limiter le coulissement de la batterie vers l'arrière lorsque ladite batterie est engagée dans le réceptacle,
en ce que les rebords latéraux du réceptacle comportent des connecteurs électriques adaptés pour venir en contact avec des connecteurs complémentaires appartenant à la batterie, pour connecter électriquement la batterie à un circuit électrique appartenant au cycle lorsque la batterie est engagée dans le réceptacle,
et en ce que le réceptacle est conformé pour qu'un utilisateur assis sur la selle puisse voir au moins une partie de la batterie lorsqu'elle est engagée dans ledit réceptacle.

[0011] Enfin, l'invention a aussi pour objet un cycle à motorisation électrique comprenant :
  • un cadre comportant une selle,
  • au moins une roue arrière montée rotative sur le cadre,
  • une roue avant montée rotative sur une fourche solidaire d'un guidon, la roue avant définissant une direction d'avancement du cycle, le guidon comportant une partie centrale articulée au cadre et deux branches latérales comportant des poignées,
  • une batterie électrique rechargeable amovible,
  • un réceptacle pour recevoir ladite batterie et la connecter électriquement,
le réceptacle étant sur la partie centrale du guidon,
la batterie comportant un circuit électronique de commande et des moyens d'affichage électroniques (par exemple des diodes électroluminescentes) commandés par ledit circuit électronique de commande, lesdits moyens d'affichage étant visibles de l'utilisateur assis sur la selle,
le circuit électronique de commande étant adapté pour communiquer avec un mobile comprenant des moyens de navigation, le circuit électronique de commande étant adapté pour recevoir des informations de navigation du mobile et pour faire afficher lesdites informations de navigation par les moyens d'affichage.

BREVE DESCRIPTION DES DESSINS



[0012] D'autres caractéristiques et avantages de l'invention apparaîtront au cours de la description suivante d'une de ses formes de réalisation, donnée à titre d'exemple non limitatif, en regard des dessins joints.

[0013] Sur les dessins :
  • la figure 1 est une vue schématique en perspective montrant un système automatique de stockage de cycles à motorisation électrique et à batterie amovible selon une forme de réalisation de l'invention,
  • la figure 2 est une vue en perspective montrant la batterie d'un des cycles de la figure 1 en cours d'insertion dans le réceptacle de batterie du cycle,
  • le figure 3 est une vue est une vue similaire à la figure 2, montrant le réceptacle de batterie du cycle de la figure 1,
  • la figure 4 est une vue similaire à la figure 2, montrant la batterie engagée dans le réceptacle,
  • et la figure 5 est un schéma bloc illustrant les composants électriques principaux du système de stockage de cycles de la figure 1.

DESCRIPTION PLUS DETAILLEE



[0014] Sur les différentes figures, les mêmes références désignent des éléments identiques ou similaires.

[0015] Comme représenté sur la figure 1, la présente invention concerne un système automatique de stockage de cycles 1 tels que notamment des bicyclettes, permettant par exemple de stocker des cycles sur la voie publique de façon à les mettre à la disposition du public.

[0016] Ce système automatique de stockage de cycles peut comporter plusieurs stations de stockage de cycles, dont une est représentée sur la figure 1. Chaque station de stockage de cycles peut comprendre par exemple un poste central de station 2, qui se présente ici sous la forme d'une borne interactive dotée d'une interface utilisateur comprenant par exemple un clavier 3, un écran 4, un lecteur de cartes portatives électroniques 5, un dispositif d'impression de tickets, etc. En variante, la borne interactive 2 pourrait ne pas comporter d'interface utilisateur et être une simple passerelle de communication entre la station de stockage de cycles et un serveur central 8 (SERV.).

[0017] La borne interactive 2 communique d'une part, avec le serveur central 8 qui gère les abonnements et les locations de cycles, et d'autre part, avec une pluralité de postes de verrouillage 7 qui permettent de verrouiller les cycles pendant leur stockage et qui peuvent par exemple se présenter sous la forme de bornes de verrouillage fixées au sol sur la voie publique et adaptées pour verrouiller chacune un cycle 1.

[0018] Comme représenté sur la figure 1, chaque cycle 1 peut être un cycle à assistance électrique fonctionnant avec des batteries amovibles 9 indépendantes des cycles et comportant :
  • un cadre 10 comportant une selle 11,
  • au moins une roue arrière 12 montée rotative sur le cadre 10 et entraînée par un pédalier 13 lui-même monté sur le cadre,
  • une roue avant 14 montée rotative sur une fourche 15 et solidaire d'un guidon 16 qui définissent une direction d'avancement du cycle X, le guidon comportant une partie centrale 17 articulée au cadre et deux branches latérales 18 comportant des poignées 19.


[0019] La roue avant peut avantageusement comporter un moyeu moteur 20 intégrant un moteur électrique alimenté par la batterie 9.

[0020] La fourche 15 ou le guidon 16 peut éventuellement porter en outre un panier 21.

[0021] Les batteries électriques 9 du système sont amovibles et indépendantes des cycles 1. Elles peuvent avantageusement appartenir aux utilisateurs, qui emportent leur batterie avec eux pour la recharger chez eux après usage du cycle.

[0022] Comme représenté plus en détail sur les figures 2 et 4, chaque batterie 9 peut comporter une coque externe 9a, réalisée par exemple en matière plastique. Cette coque externe 9a peut présenter une forme aplatie ayant :
  • des première et deuxième faces principales 22, 23, respectivement supérieure et inférieure en utilisation normale du cycle, définissant entre elle une épaisseur e de la batterie 9,
  • deux premiers côtés opposés 24, par exemple deux grands côtés définissant une longueur L de la batterie,
  • deux deuxièmes côtés opposés 25, 26 respectivement avant et arrière, par exemple deux petits côtés définissant une largueur 1 de la batterie.


[0023] Chaque batterie 9, peut être par exemple une batterie au lithium, choisie notamment parmi les batteries lithium-ions-polymères et les batteries lithium-fer-phosphate, produisant une tension par exemple de 24 ou 36 V. Elle peut présenter une capacité de stockage d'énergie électrique comprise entre 40 et 100 Wh (avantageusement comprise entre 60 et 85 Wh), une masse inférieure à 1 kg (avantageusement comprise entre 500 et 900 g), une longueur L inférieure à 20 cm (avantageusement comprise entre 10 et 15 cm), une largeur 1 comprise entre 8 et 12 cm et une épaisseur e comprise entre 15 et 40 mm.

[0024] Chaque cycle 1 comporte un réceptacle 27, bien visible sur les figures 2 à 4, pour recevoir une des batteries 9 et la connecter électriquement au cycle.

[0025] Avantageusement, le réceptacle 27 est sur la partie centrale 17 du guidon.

[0026] Le réceptacle 27 comporte deux rebords latéraux 28 parallèles en regard, s'étendant selon la direction d'avancement X du cycle entre une extrémité arrière 29 et une extrémité avant 30. L'extrémité avant 30 est surélevée par rapport à l'extrémité arrière 29 dans une position normale d'utilisation du cycle, de sorte que les rebords s'étendent longitudinalement selon une direction X' qui est dans le même plan vertical que la direction horizontale d'avancement X. La direction longitudinale X' des rebords latéraux 28 forme un angle α avec la direction horizontale d'avancement X, cet angle α pouvant être par exemple compris entre 30 et 60 degrés, par exemple de l'ordre de 45 degrés.

[0027] Le réceptacle 27 est solidarisé au guidon 16 de façon à imposer l'inclinaison desdits rebords latéraux 28.

[0028] Le réceptacle 27 est ouvert aux extrémités avant 30 et arrière 29 des rebords latéraux 28.

[0029] Les rebords latéraux 28 forment des glissières adaptées pour coopérer par emboîtement coulissant avec les premiers côtés 24 de la batterie 9.

[0030] Le réceptacle 27 est conformé pour permettre de d'emboîter les premiers côtés 24 de la batterie 9 par coulissement vers l'arrière sur les rebords latéraux 28 du réceptacle 27, à partir de l'extrémité avant 30 desdits rebords latéraux 28 (dans le sens de la flèche 31 de la figure 2).

[0031] Le réceptacle est également conformé pour limiter le coulissement de la batterie 8 vers l'arrière par butée, lorsque ladite batterie est engagée dans le réceptacle (figure 3).

[0032] Le réceptacle est conformé pour qu'un utilisateur assis sur la selle 11 puisse voir au moins une partie de la batterie 9 lorsqu'elle est engagée dans ledit réceptacle 27.

[0033] A cet effet, le réceptacle 27 peut être ouvert vers le haut, de sorte que la majeure partie de la batterie 9 est visible de l'utilisateur, et ce d'autant mieux que les rebords latéraux 28 du réceptacle 27 sont inclinés, comme indiqué ci-dessus. Cette disposition permet que l'utilisateur ait un contrôle visuel permanent de la batterie 9, limitant les risques de mauvais engagement de la batterie, de vol de batterie pendant l'utilisation et d'oubli de batterie en fin d'utilisation.

[0034] Le réceptacle 27 peut être en forme de berceau comportant un fond 32 reliant les deux rebords latéraux 28. Le fond 32 est incliné vers l'arrière et vers le bas, avec avantageusement un profil rectiligne ou convexe dans un plan vertical contenant les directions X, X', et avec un profil concave dans un plan perpendiculaire à la direction X. Cette forme facilite l'évacuation de l'eau de pluie et le nettoyage du réceptacle 27.

[0035] Le fond 32 du réceptacle peut comporter des indications visuelles 35 guidant l'utilisateur pour insérer la batterie dans le réceptacle.

[0036] Le fond 32 du réceptacle 27 peut également comporter au moins une nervure de support 36 parallèle aux rebords latéraux 28 du réceptacle (par exemple deux nervures 36), la batterie 9 s'appuyant sur la ou les nervure(s) de support 36 lorsque ladite batterie est engagée dans le réceptacle 27. On laisse ainsi un espace libre sous la batterie 9, ce qui contribue aussi à faciliter l'évacuation d'eau de pluie.

[0037] Le guidon 16 peut comporter une structure porteuse 33, par exemple une structure métallique tubulaire (figure 4), et un carter 34 recouvrant ladite structure porteuse 33 et porté par elle, par exemple un carter en matière plastique. Le réceptacle 27 peut être intégré au carter 34. Notamment, le réceptacle 27 peut être formé par une partie de la surface supérieure du carter 34 dans la position normale d'utilisation du cycle 1.

[0038] Les rebords latéraux 28 du réceptacle 27 comportent des connecteurs électriques 39, 40 adaptés pour venir en contact avec des connecteurs complémentaires 39a, 40a appartenant aux premiers côtés 24 de la batterie 9, pour connecter électriquement la batterie 9 au cycle 1 lorsque la batterie 9 est engagée dans le réceptacle 27. Les connecteurs électriques 39, 40 peuvent être avantageusement répartis entre les rebords latéraux 28 de part et d'autre du réceptacle 27. Par exemple, les connecteurs électriques 39, 40 des rebords latéraux comportent des connecteurs de circuit de puissance 39 disposés respectivement dans les deux rebords latéraux 28 et des connecteurs de circuit de données 40 disposés respectivement dans les deux rebords latéraux 28. Les connecteurs électriques 39, 40 peuvent par exemple être des contacts métalliques élastiques ou des contacts métalliques rigides sollicités élastiquement vers l'intérieur du réceptacle, contre les connecteurs complémentaires 39a, 40a de la batterie.

[0039] Les rebords latéraux 28 du réceptacle et les premiers côtés 24 de la batterie peuvent en outre comporter des moyens de rétention 41, 41a adaptés pour retenir la batterie 9 par clipsage lorsqu'elle est engagée dans le réceptacle 27. Ces moyens de rétention peuvent par exemple comporter des billes ou similaires montées dans les rebords latéraux 28 et mobiles entre une position en saillie vers l'intérieur du réceptacle 27 et une position effacée dans le rebord latéral 27, lesdites billes étant sollicitées élastiquement vers la position en saillie. Dans ce cas, les moyens de rétention peuvent également comporter des évidements 41a ménagés dans les premiers bords 24 de la batterie et adaptés pour recevoir les billes 41.

[0040] Dans une forme de réalisation avantageuse, les rebords latéraux 28 du réceptacle peuvent comporter chacun une paire de nervures parallèles 37 superposées qui font saillie horizontalement vers l'intérieur du réceptacle 27 et définissent entre elles une gorge 38 dans laquelle sont abrités lesdits connecteurs électriques 39, 40 du réceptacle et le cas échéant les moyens de rétention 41. Avantageusement, les nervures 37 recouvrent entièrement les connecteurs 39, 40 et le cas échéant les moyens de rétention 41, de façon à les protéger au maximum des chocs et des salissures. Chaque premier côté 24 de la batterie peut comporter une rainure 42 qui reçoit une desdites paires de nervures 37. Les connecteurs complémentaires 39a, 40a de la batterie sont disposés dans lesdites rainures 42 en regard des connecteurs électriques 39, 40 du réceptacle, et les évidements 41a de la batterie sont disposés dans lesdites rainures 42 en regard des billes 41.

[0041] Avantageusement, la batterie 9 peut comporter des moyens d'affichage, par exemple des diodes électroluminescentes 43, commandées par un circuit électronique de commande de batterie qui sera décrit plus loin.

[0042] Le fonctionnement électrique du cycle est commandé par un dispositif de commande de cycle 50 représenté sur la figure 5, qui sera appelé ci-dessous unité centrale 50 (UC). Cette unité centrale 50 peut être un dispositif intégré ou une combinaison de cartes électroniques éventuellement réparties à plusieurs endroits dans le cycle 1, par exemple dans le carter 34 et/ou dans un boîtier disposé dans le panier 21 (dans ce cas, le boîtier en question peut par exemple être fixé au niveau du fond et / ou d'une ou plusieurs parois latérales du panier 21).

[0043] Dans l'exemple de la figure 5, l'unité centrale 50 comporte un processeur 50a (PROC) et une unité de gestion d'énergie 50b (CURR. MANAG.).

[0044] L'unité de gestion d'énergie 50b est reliée d'une part à la batterie 9 par les connecteurs de circuit de puissance 39 susmentionnés (et éventuellement à une batterie fixe montée à demeure sur le cycle 1), et d'autre part à un moteur électrique 51 (M), par exemple un moteur d'assistance électrique au pédalage appartenant par exemple au moyeu moteur 20 susmentionné. Le moteur 51 peut par exemple développer une puissance normalisée d'environ 250 W, et fonctionner sous une tension par exemple de 24 ou 36 V.au moteur 51. L'unité de gestion d'énergie 50b est commandée par le processeur 50a pour contrôler le fonctionnement du moteur 51.

[0045] Le processeur 50a peut être relié également, notamment :
  • à une unité centrale électronique 63 (UC) appartenant à la batterie 9 par l'intermédiaire des connecteurs 40 de circuit de données susmentionnés),
  • au moteur 51, de façon à recevoir notamment une mesure de vitesse de rotation dudit moteur,
  • à un capteur de pédalier 61 (PED. SENS.), connu en soi, pour recevoir une mesure de couple appliqué au pédalier 13 par l'utilisateur et une mesure de vitesse de rotation du pédalier 13,
  • et avantageusement à un capteur d'inclinaison 62 (INCL. SENS.) adapté pour mesurer une inclinaison du cycle 1 (et donc du sol) dans la direction d'avancement X.


[0046] Le processeur 50a commande également une interface de communication 52 (COM) qui est adaptée pour communiquer avec une interface de communication similaire 53 (COM) appartenant à chaque borne de verrouillage 7. Les interfaces de communication 52, 53 peuvent être de tout type connu et fonctionner par exemple en mode filaire, par induction, par ondes radio ou autres.

[0047] L'interface de communication 53 de la borne de verrouillage 7 peut communiquer avec une unité centrale électronique 54 (CPU) propre à la borne de verrouillage 7 (microprocesseur, microcontrôleur ou autre), laquelle unité centrale 54 commande par ailleurs un verrou électrique 55 (LOCK - un exemple d'un tel verrou est donné par exemple dans le document EP-A-1 820 722) adapté pour verrouiller un cycle sur la borne de verrouillage 7, et communique avec au moins un capteur 56 (SENS) adapté pour détecter le verrouillage d'un cycle 1 sur la borne de verrouillage 7, et une interface de communication 57 (COM), par exemple un MODEM adapté pour communiquer par voie filaire 6 (figure 1) ou par une liaison radio courte portée ou tout autre manière, avec une interface de communication 58 similaire (COM) appartenant à la borne interactive 2 susmentionnée.

[0048] La borne interactive 2 comporte, quant à elle, également une unité centrale électronique 59 (CPU) telle qu'un microprocesseur, microcontrôleur ou autre, qui communique avec les périphériques 3-5 susmentionnés ainsi qu'avec une interface de communication 60 (COM) telle qu'un MODEM communiquant par radio ou par voie filaire avec le serveur central 8 susmentionné.

[0049] L'unité centrale 63 de la batterie commande l'affichage 64, constitué par exemple simplement par les diodes électroluminescentes 43 susmentionnées, ici par exemple au nombre de trois.

[0050] L'unité centrale 63 de la batterie peut être adapté pour recevoir des informations d'état de la batterie 9 (par exemple niveau de charge, défaut de fonctionnement, etc.) et pour faire afficher lesdites informations d'état par l'affichage 64. A titre d'exemple non limitatif, les diodes électroluminescentes 43 peuvent clignoter ou lors de la détection d'un défaut de la batterie 9 ou d'une charge insuffisante, ou encore l'unité centrale 63 peut allumer un nombre de diodes électroluminescentes 43 dépendant du niveau de charge.

[0051] L'unité centrale 63 de la batterie peut être reliée en outre à un détecteur 65 (DET) adapté pour détecter que la batterie est connectée au cycle 1. Le détecteur 65 peut par exemple être un capteur magnétique adapté pour donner un signal de détection lorsqu'il se trouve en regard d'un aimant 66 (MAG) intégré par exemple dans ou sous le fond 32 du réceptacle 27. L'unité centrale 63 de la batterie peut avantageusement être adaptée pour empêcher que la batterie 9 ne se décharge tant que le détecteur 65 ne détecte pas que la batterie 9 est connectée au cycle 1.

[0052] L'unité centrale 63 de la batterie peut en outre être reliée à une interface de communication 67 (COM) adaptée pour communiquer avec un mobile de radiocommunication 68 (« smartphone » ou autre) appartenant à l'utilisateur. L'interface de communication 67 peut par exemple être une interface radio, notamment de type Bluetooth ou autre.

[0053] Cette communication entre l'unité centrale 63 et le mobile 68 peut permettre de transmettre des informations personnalisées au mobile 68 concernant le fonctionnement de la batterie 9 et l'utilisation du cycle 1. Cette communication peut également permettre de commander le mode de fonctionnement du cycle 1 à partir du mobile 68, notamment le type d'assistance électrique procuré par le moteur 51.

[0054] Lorsque le mobile comprend des moyens de navigation, cette communication permet au mobile 68 de donner des informations de navigation à l'unité centrale 63, qui peut les faire afficher de façon simple par l'affichage 64. Par exemple, les diodes électroluminescentes 43 peuvent être disposées notamment selon une ligne horizontale, et l'unité centrale 63 fait clignoter les diodes électroluminescentes 43 situées à droite lorsque le cycle doit tourner à droite et les diodes électroluminescentes 43 situées à gauche lorsque le cycle doit tourner à gauche.

[0055] Le dispositif qui vient d'être décrit fonctionne comme suit : lorsqu'un utilisateur souhaite emprunter un cycle 1 sur la station, il s'identifie par exemple sur la borne interactive 2 ou par tout autre moyen connu, de façon à choisir un cycle 1 et le libérer de sa borne de verrouillage 7, de façon connue en soi, et il apporte avec lui une batterie 9 chargée qu'il engage dans le réceptacle 27 du cycle.

[0056] Après utilisation, l'utilisateur rend le cycle 1 sur une station de stockage de cycles (qui peut être celle sur laquelle il a emprunté le cycle ou une autre station) en le reverrouillant sur une borne de verrouillage 7 de cette station, de façon également connue en soi. Lorsque le cycle 1 a été verrouillé sur la borne de verrouillage 7, la borne de verrouillage 7 détecte ce verrouillage au moyen du capteur 56 et renvoie l'information vers le cycle 1 par l'intermédiaire des interfaces de communication 53 et 52 et vers la borne interactive 2 par l'intermédiaire des interfaces de communication 58 et 57.


Revendications

1. Cycle à motorisation électrique comprenant :

- un cadre (10) comportant une selle (11),

- au moins une roue arrière (12) montée rotative sur le cadre (10),

- une roue avant (14) montée rotative sur une fourche (15) solidaire d'un guidon (16), la roue avant définissant une direction d'avancement (X) du cycle, le guidon (16) comportant une partie centrale (17) articulée au cadre (10) et deux branches latérales (18) comportant des poignées (19),

- une batterie (9) électrique rechargeable amovible, la batterie ayant une forme aplatie et comportant :

. des première et deuxième faces principales (22, 23) définissant entre elle une épaisseur (e) de la batterie,

. deux premiers côtés (24) opposés,

. deux deuxièmes côtés (25) opposés,

- un réceptacle (27) pour recevoir ladite batterie (9) et la connecter électriquement, le réceptacle étant sur la partie centrale (17) du guidon, le réceptacle (27) comportant deux rebords latéraux (28) parallèles en regard, s'étendant selon la direction d'avancement (X) du cycle entre une extrémité arrière (29) et une extrémité avant(30), le réceptacle (27) étant ouvert à l'extrémité avant le réceptacle (27) étant ouvert à l'extrémité avant (30) des rebords latéraux, le réceptacle (27) étant conformé pour permettre d'emboîter les premiers côtés (24) de la batterie par coulissement vers l'arrière sur les rebords latéraux (28) du réceptacle à partir de l'extrémité avant (30) desdits rebords latéraux, et le réceptacle (27) étant conformé pour limiter le coulissement de la batterie (9) vers l'arrière lorsque ladite batterie (9) est engagée dans le réceptacle (27), et le réceptacle (27) étant conformé pour qu'un utilisateur assis sur la selle (11) puisse voir au moins une partie de la batterie (9) lorsque ladite batterie est engagée dans ledit réceptacle (27),

caractérisé en ce que ladite extrémité avant (30) étant surélevée par rapport à ladite extrémité arrière (29) dans une position normale d'utilisation du cycle, le réceptacle (27) étant ouvert à l'extrémité arrière (29) des rebords latéraux,
et en ce que les rebords latéraux (28) du réceptacle comportent des connecteurs électriques (39, 40) adaptés pour venir en contact avec des connecteurs complémentaires (39a, 40a) appartenant à la batterie, pour connecter électriquement la batterie à un circuit électrique (51) appartenant au cycle lorsque la batterie (9) est engagée dans le réceptacle (27).
 
2. Cycle selon la revendication 1, dans lequel le réceptacle (27) est solidarisé au guidon (16) de façon à imposer une inclinaison prédéterminée audit réceptacle, pour que ladite extrémité avant (30) soit surélevée par rapport à ladite extrémité arrière (29) dans la position normale d'utilisation du cycle.
 
3. Cycle selon la revendication 1 ou la revendication 2, dans lequel le réceptacle (27) est en forme de berceau comportant un fond (32) reliant les deux rebords latéraux (28), ledit réceptacle étant ouvert vers le haut entre les deux rebords latéraux.
 
4. Cycle selon la revendication 3, dans lequel le fond (32) du réceptacle comporte des indications visuelles (35) guidant l'utilisateur pour insérer la batterie (9) dans le réceptacle (27).
 
5. Cycle selon la revendication 3 ou la revendication 4, dans lequel le fond (32) du réceptacle comporte au moins une nervure de support (36) parallèle aux rebords latéraux (28) du réceptacle, la batterie (9) s'appuyant sur cette nervure de support (36) lorsque ladite batterie est engagée dans le réceptacle.
 
6. Cycle selon l'une quelconque des revendications précédentes, dans lequel les connecteurs électriques des rebords latéraux comportent des connecteurs de circuit de puissance (39) et des connecteurs de circuit de données (40).
 
7. Cycle selon l'une quelconque des revendications précédentes, dans lequel les rebords latéraux (28) du réceptacle et les premiers côtés (24) de la batterie comportent des moyens de rétention (41, 41a) adaptés pour retenir la batterie (9) par clipsage lorsqu'elle est engagée dans le réceptacle (27).
 
8. Cycle selon l'une quelconque des revendications précédentes, dans lequel les rebords latéraux (28) du réceptacle comportent chacun une paire de nervures (37) parallèles superposées qui définissent entre elles une gorge (38) dans laquelle sont abrités lesdits connecteurs électriques (39, 40) du réceptacle, les premiers côtés (24) de la batterie comportant chacun une rainure (42) qui reçoit une desdites paires de nervures (37), les connecteurs complémentaires (39a, 40a) de la batterie étant disposés dans lesdites rainures (42) en regard des connecteurs électriques (39, 40) du réceptacle.
 
9. Cycle selon l'une quelconque des revendications précédentes, dans lequel la batterie (9) comporte un circuit électronique de commande (63) et des moyens d'affichage électroniques (64) commandés par ledit circuit électronique de commande (63), lesdits moyens d'affichage (64) étant visibles de l'utilisateur assis sur la selle (11).
 
10. Cycle selon la revendication 9, dans lequel les moyens d'affichage (64) comprennent des diodes électroluminescentes (43).
 
11. Cycle selon la revendication 9 ou la revendication 10, dans lequel le circuit électronique de commande (63) est adapté pour recevoir des informations d'état de la batterie (9) et pour faire afficher lesdites informations d'état par les moyens d'affichage (64).
 
12. Cycle selon l'une quelconque des revendications 9 à 11, dans lequel le circuit électronique de commande (63) est adapté pour communiquer avec un mobile (68) comprenant des moyens de navigation, le circuit électronique de commande (63) étant adapté pour recevoir des informations de navigation du mobile (68) et pour faire afficher lesdites informations de navigation par les moyens d'affichage (64).
 
13. Cycle selon l'une quelconque des revendications précédentes, dans lequel le guidon (16) comporte une structure porteuse (33) et un carter (34) recouvrant ladite structure porteuse, le réceptacle (27) de la batterie étant intégré audit carter (34).
 
14. Cycle selon l'une quelconque des revendications précédentes, dans lequel la batterie (9) comporte des moyens de détection (65) adaptés pour détecter que la batterie est connectée au cycle (1) et des moyens de commande (63) adaptés pour empêcher que la batterie ne se décharge tant que les moyens de détection (65) ne détectent pas que la batterie est connectée au cycle.
 
15. Système automatique de stockage de cycles comprenant :

- une pluralité de batteries (9) électriques rechargeables amovibles, ayant chacune une forme aplatie et comportant :

. des première et deuxième faces principales (22, 23) définissant entre elle une épaisseur (e) de la batterie,

. deux premiers côtés (24) opposés,

. deux deuxièmes côtés (25) opposés,

- une pluralité de cycles (1) à motorisation électrique comprenant chacun :

. un cadre (10) comportant une selle (11),

. au moins une roue arrière (12) montée rotative sur le cadre (10),

. une roue avant (14) montée rotative sur une fourche (15) solidaire d'un guidon (16), la roue avant définissant une direction d'avancement (X) du cycle, le guidon comportant une partie centrale articulée au cadre et deux branches latérales comportant des poignées,

. un réceptacle (27) pour recevoir une desdites batteries (9) et la connecter électriquement au cycle,

- une pluralité de postes de verrouillage fixes (7) sur lesquels peuvent se verrouiller lesdits cycles (1),

- et au moins un dispositif de commande externe (2, 8) adapté pour sélectivement autoriser le verrouillage et le déverrouillage des cycles (1) sur lesdits postes de verrouillage (7),

caractérisé en ce que le réceptacle (27) est sur la partie centrale (17) du guidon,
en ce que le réceptacle (27) comporte deux rebords latéraux (28) parallèles en regard, s'étendant selon la direction d'avancement (X) du cycle entre une extrémité arrière (29) et une extrémité avant(30), l'extrémité avant (30) étant surélevée par rapport à l'extrémité arrière (29) dans une position normale d'utilisation du cycle, le réceptacle (27) étant ouvert aux extrémités avant (30) et arrière (29) des rebords latéraux, le réceptacle (27) étant conformé pour permettre d'emboîter les premiers côtés (24) de la batterie par coulissement vers l'arrière sur les rebords latéraux (28) du réceptacle à partir de l'extrémité avant (30) desdits rebords latéraux, et le réceptacle (27) étant conformé pour limiter le coulissement de la batterie (9) vers l'arrière lorsque ladite batterie (9) est engagée dans le réceptacle (27),
en ce que les rebords latéraux (28) du réceptacle comportent des connecteurs électriques (39, 40) adaptés pour venir en contact avec des connecteurs complémentaires (39a, 40a) appartenant à la batterie, pour connecter électriquement la batterie à un circuit électrique (51) appartenant au cycle lorsque la batterie (9) est engagée dans le réceptacle (27),
et en ce que le réceptacle (27) est conformé pour qu'un utilisateur assis sur la selle (11) puisse voir au moins une partie de la batterie (9) lorsqu'elle est engagée dans ledit réceptacle (27).
 




Dessins


























RÉFÉRENCES CITÉES DANS LA DESCRIPTION



Cette liste de références citées par le demandeur vise uniquement à aider le lecteur et ne fait pas partie du document de brevet européen. Même si le plus grand soin a été accordé à sa conception, des erreurs ou des omissions ne peuvent être exclues et l'OEB décline toute responsabilité à cet égard.

Documents brevets cités dans la description