(19)
(11)EP 3 115 525 B1

(12)FASCICULE DE BREVET EUROPEEN

(45)Mention de la délivrance du brevet:
06.06.2018  Bulletin  2018/23

(21)Numéro de dépôt: 16177987.1

(22)Date de dépôt:  05.07.2016
(51)Int. Cl.: 
E04F 10/10  (2006.01)
E04B 7/16  (2006.01)

(54)

LAME ORIENTABLE ET ISOLANTE POUR UNE INSTALLATION DE PROTECTION SOLAIRE

VERSTELLBARE UND ISOLIERENDE BLENDE FÜR EINE SONNENSCHUTZANLAGE

STEERABLE ISOLATING BLADE FOR A SOLAR PROTECTION INSTALLATION


(84)Etats contractants désignés:
AL AT BE BG CH CY CZ DE DK EE ES FI FR GB GR HR HU IE IS IT LI LT LU LV MC MK MT NL NO PL PT RO RS SE SI SK SM TR

(30)Priorité: 07.07.2015 FR 1556426

(43)Date de publication de la demande:
11.01.2017  Bulletin  2017/02

(73)Titulaire: Aso Engineering
13320 Bouc Bel Air (FR)

(72)Inventeur:
  • SARACCO, Anthony
    13320 Bouc Bel Air (FR)

(74)Mandataire: Chevalier, Renaud Philippe et al
Cabinet Germain & Maureau BP 6153
69466 Lyon Cedex 06
69466 Lyon Cedex 06 (FR)


(56)Documents cités: : 
WO-A2-2010/010542
FR-A1- 2 987 061
FR-A1- 2 982 286
  
      
    Il est rappelé que: Dans un délai de neuf mois à compter de la date de publication de la mention de la délivrance de brevet européen, toute personne peut faire opposition au brevet européen délivré, auprès de l'Office européen des brevets. L'opposition doit être formée par écrit et motivée. Elle n'est réputée formée qu'après paiement de la taxe d'opposition. (Art. 99(1) Convention sur le brevet européen).


    Description


    [0001] La présente invention se rapporte à une lame orientable d'occultation pour une installation de protection solaire, ainsi qu'à une installation de protection solaire intégrant plusieurs telles lames.

    [0002] L'invention se situe dans le domaine des installations de protection solaire à lames orientables formant une toiture de protection s'ouvrant et se fermant, notamment du type véranda ou pergola à lames orientables.

    [0003] De telles installations comportent typiquement une structure composée de poteaux qui supportent en partie haute des poutres de support. Sur ces poutres de support sont articulées des lames orientables à leurs extrémités respectives. De manière classique, un système d'entraînement, motorisé ou manuel, coopère avec les lames pour les faire pivoter de manière concomitante ou simultanée entre une position fermée dans laquelle les lames sont sensiblement jointives et horizontales pour fermer la toiture et une position ouverte dans laquelle les lames sont sensiblement verticales pour ouvrir le toit.

    [0004] De manière classique, et comme connu notamment des documents FR 2 982 286 et FR 2 987 061, une lame est délimitée par deux bords longitudinaux opposés s'étendant selon une direction longitudinale, deux bords d'extrémité opposés reliant les deux bords longitudinaux et s'étendant selon une direction transversale, et une face interne et une face externe opposées, où les bords d'extrémité supportent chacun une articulation définissant un axe de pivotement de la lame parallèle à la direction longitudinale.

    [0005] Les articulations des lames, souvent matérialisées par des pivots ou axes de pivot, sont généralement décalées vers l'intérieur par rapport aux deux bords longitudinaux, et en particulier sont positionnées sensiblement au milieu des bords d'extrémité. Ainsi, selon la direction transversale, la lame présente successivement un bord longitudinal, puis l'axe de pivotement et enfin l'autre bord longitudinal. Autrement dit, l'axe de pivotement est intercalé entre les deux bords longitudinaux.

    [0006] En position fermée, chaque lame est sensiblement parallèle à un plan horizontal, appelé plan de toiture, passant par les axes de pivotement des lames. Lorsque la lame pivote autour de son axe de pivotement, l'un des bords longitudinaux bascule vers le haut et passe au-dessus du plan de toiture, tandis que l'autre bord longitudinal bascule vers le bas et passe en-dessous du plan de toiture.

    [0007] A cause de cette conformation, avec des bords longitudinaux de lames qui passent en-dessous du plan de toiture en position ouverte, il n'est pas possible de prévoir une étanchéité et une isolation thermique des lames lorsqu'elles sont en position fermée. En effet, dans leurs positions fermées, les faces inférieures des lames ne peuvent pas être plaquées sur un élément d'étanchéité et d'isolation, car un tel élément empêcherait alors tout pivotement des lames.

    [0008] Par conséquent, les lames sont suspendues dans le vide, sauf au niveau de leurs articulations prévues sur leurs bords d'extrémité, nuisant ainsi à l'étanchéité et surtout à l'isolation thermique de l'installation.

    [0009] De surcroît, les lames sont traditionnellement réalisées dans un matériau thermiquement conducteur, souvent en aluminium ou en acier inoxydable et, bien que l'installation dispose généralement de systèmes d'étanchéités (types joints polymères ou joints brosses) qui offrent une certaine étanchéité à l'air et à l'eau, l'installation subit de fortes transmissions thermiques entre l'intérieur et l'extérieur dues au matériau des lames et également à la condensation de l'eau.

    [0010] La présente invention a pour but de résoudre cet inconvénient en proposant une lame qui permette d'améliorer l'isolation thermique, et accessoirement l'étanchéité à l'air et à l'eau, d'une installation de protection solaire à lames orientables.

    [0011] A cet effet, elle propose une lame orientable d'occultation pour une installation de protection solaire, ladite lame étant délimitée par des premier et second bords longitudinaux opposés s'étendant selon une direction longitudinale, des premier et second bords d'extrémité opposés reliant les deux bords longitudinaux et s'étendant selon une direction transversale, et une face interne et une face externe opposées, où les premier et second bords d'extrémité supportent respectivement une première et une seconde articulations définissant un axe de pivotement parallèle à la direction longitudinale, ladite lame étant remarquable en ce que chaque bord d'extrémité présente une partie saillante s'étendant vers l'extérieur au-delà de l'un desdits bords longitudinaux selon la direction transversale, ladite partie saillante supportant l'articulation concernée de sorte que l'axe de pivotement est décalé extérieurement selon la direction transversale vis-à-vis dudit bord longitudinal.

    [0012] De cette manière, selon la direction transversale, la lame présente successivement un bord longitudinal, puis l'autre bord longitudinal et enfin l'axe de pivotement. Ainsi, en position fermée, la lame est sensiblement parallèle à un plan, appelé plan de toiture, passant par son axe de pivotement. Lorsque la lame pivote autour de son axe de pivotement, les deux bords longitudinaux basculent vers le haut et passent au-dessus du plan de toiture, autrement dit au-dessus de l'axe de pivotement. Grâce à cette conformation, il est donc désormais possible, dans sa position fermée, de plaquer la face inférieure de la lame sur un élément d'étanchéité et d'isolation (décrit ultérieurement sous le libellé poutre d'appui), car un tel élément ne gênera en rien le pivotement de la lame. Au final, une telle lame permet d'améliorer l'isolation thermique, et aussi l'étanchéité à l'air et à l'eau, dans une installation de protection solaire équipée de plusieurs telles lames.

    [0013] Selon une caractéristique, chaque partie saillante s'étend vers l'extérieur en-dessous de la face interne selon une direction normale orthogonale à ladite face interne, de sorte que l'axe de pivotement est décalé extérieurement selon ladite direction normale vers le bas vis-à-vis de ladite face interne.

    [0014] En décalant vers le bas l'axe de pivotement, sous le plan de la face interne, la possibilité décrite ci-dessus de pouvoir plaquer la face inférieure de la lame sur un élément d'étanchéité et d'isolation est encore accrue et facilitée.

    [0015] Selon une autre caractéristique, chaque articulation comprend un pivot, pour permettre un pivotement de la lame selon l'axe de pivotement.

    [0016] Dans une réalisation particulière, chaque articulation comprend un organe de roulement, notamment du type galet, monté pivotant sur le pivot, pour permettre un pivotement de la lame selon l'axe de pivotement associé à un coulissement de la lame concomitamment audit pivotement.

    [0017] En effet, la lame conforme à l'invention peut soit être mobile uniquement en rotation, soit être mobile à la fois en rotation et en pivotement pour permettre de rétracter les lames et dégager quasi-entièrement la toiture.

    [0018] Avantageusement, la lame comprend :
    • un panneau central délimité par des premier et second côtés longitudinaux opposés s'étendant selon la direction longitudinale, des premier et second côtés d'extrémité opposés s'étendant selon la direction transversale, et une face interne et une face externe opposées ; et
    • des premier et second supports longitudinaux fixés sur les premier et second côtés longitudinaux respectifs dudit panneau central.


    [0019] Cette conformation permet ainsi d'employer un panneau central qui présentera des qualités d'isolation thermique, plutôt que d'employer une lame monobloc réalisée entièrement en matériau thermiquement conducteur ; la rigidité de la lame étant garantie avec les supports longitudinaux qui soutiennent le panneau central.

    [0020] Dans un mode de réalisation particulier, le panneau central est du type panneau sandwich composite et comprend une âme centrale intercalée entre deux peaux externes.

    [0021] Un tel panneau sandwich composite offrira des qualités d'isolation thermique qui amélioreront encore l'isolation thermique de l'installation.

    [0022] Selon une possibilité de l'invention, chaque support longitudinal est du type profilé à rupture de pont thermique et comprend un profilé inférieur longitudinal, un profilé supérieur longitudinal et au moins une barrette isolante en matière plastique intercalée entre le profilé inférieur et le profilé supérieur.

    [0023] Grâce à de tels profilés à rupture de pont thermique, l'isolation thermique de l'installation, entre l'intérieur et l'extérieur, est encore améliorée.

    [0024] Selon une autre possibilité de l'invention, chaque support longitudinal comprend un plateau inférieur collé sur la face interne du panneau central et un plateau supérieur collé sur la face externe du panneau central, de sorte que chaque côté longitudinal du panneau central est enchâssé entre les plateaux inférieur et supérieur du support longitudinal correspondant.

    [0025] Ainsi, le panneau central est rigidement fixé aux supports longitudinaux, avec recouvrement par les plateaux inférieur et supérieur, pour une isolation et une étanchéité accrues.

    [0026] Selon une autre possibilité de l'invention, la lame comprend, sur chaque côté d'extrémité du panneau central, une plaque de fermeture recouvrant ledit côté d'extrémité et fixée sur les extrémités concernées desdits supports longitudinaux, où ladite plaque de fermeture présente la partie saillante supportant l'articulation concernée.

    [0027] Ainsi, les parties saillantes sont prévues sur des plaques de fermeture rapportées fixement sur les côtés d'extrémité du panneau central, pour une tenue mécanique accrue.

    [0028] Conformément à une autre caractéristique avantageuse de l'invention, sont prévues :
    • sur le premier bord longitudinal, une première aile faisant saillie vers le haut et dépassant au-dessus de la face externe de la lame, ladite aile étant incurvée vers l'intérieur de la lame ; et
    • sur le second bord longitudinal, une seconde aile faisant saillie vers le haut et dépassant au-dessus de la face externe de la lame, ladite aile étant incurvée vers l'extérieur de la lame ;
    de sorte que, en situation sur une installation de protection solaire avec plusieurs lames adjacentes en position fermée, la seconde aile d'une lame vient en recouvrement de la première aile d'une lame adjacente.

    [0029] Ces ailes vont garantir l'étanchéité de la toiture lorsque les lames sont en position fermée, avec un recouvrement entre les ailes contigües des lames adjacentes, avec la seconde aile qui vient chapeauter la première aile.

    [0030] Avantageusement, un joint d'étanchéité est prévu sur le dessous de la seconde aile et/ou sur le dessus de la première aile, pour renforcer l'étanchéité lors du recouvrement entre les ailes de deux lames adjacentes, le joint d'étanchéité se retrouvant écrasé entre les deux ailes concernées.

    [0031] La présente invention se rapporte également à une installation de protection solaire à lames orientables formant une toiture de protection s'ouvrant et se fermant, du type comprenant plusieurs lames conformes à l'invention, ces lames étant articulées sur une structure porteuse entre deux configurations de l'installation :
    • une configuration fermée dans laquelle les lames sont sensiblement jointives et parallèles à un plan dit de toiture pour fermer la toiture ; et
    • une configuration ouverte dans laquelle les lames présentent une inclinaison supérieure à 45° par rapport au plan de toiture pour ouvrir la toiture ;
    cette installation comprenant en outre un système d'entraînement comprenant au moins un actionneur associé à au moins un mécanisme de transmission coopérant avec les articulations des lames pour faire pivoter les lames de manière concomitante entre la configuration ouverte et la configuration fermée, et inversement.

    [0032] Comme décrit précédemment, une telle installation présente l'avantage de pouvoir offrir une isolation thermique accrue comparativement à des installations classiques.

    [0033] Selon une caractéristique, la structure porteuse comprend :
    • des première et seconde poutres de support s'étendant selon la direction transversale et sur lesquelles sont articulées respectivement les premières et secondes articulations des lames ; et
    • des première et seconde poutres d'appui s'étendant selon la direction transversale et décalées selon la direction longitudinale vers l'intérieur des lames relativement aux première et seconde poutres de support respectives ; où les première et seconde poutres d'appui sont disposées de sorte que les faces inférieures des lames viennent en appui, de préférence sur toute la largeur des lames, sur les première et seconde poutres d'appui lorsque les lames sont en configuration fermée.


    [0034] Ainsi, grâce aux conformations des lames (et plus particulièrement grâce à la disposition de leurs axes de pivotement respectifs), les faces inférieures des lames peuvent venir en appui, en position fermée, contre des poutres d'appui qui forment les éléments d'étanchéité et d'isolation décrit précédemment. Ainsi, lorsque la toiture est fermée, les lames sont en appui sur ces poutres d'appui, garantissant une isolation thermique et une étanchéité entre l'intérieur et l'extérieur ; la face interne d'une lame étant prévue pour être tournée vers l'intérieur de l'espace à protéger tandis que la face externe est prévue pour être tournée vers l'extérieur.

    [0035] Avantageusement, les première et seconde poutres d'appui supportent chacune au moins un joint d'étanchéité supérieur sur lesquelles les faces inférieures des lames viennent se plaquer lorsque les lames sont en configuration fermée, améliorant ainsi l'isolation thermique et l'étanchéité.

    [0036] Selon une autre caractéristique, chaque poutre d'appui est du type profilé à rupture de pont thermique et comprend un profilé intérieur transversal, un profilé extérieur transversal et au moins une barrette isolante en matière plastique intercalée entre le profilé intérieur et le profilé extérieur.

    [0037] Ainsi, grâce à de tels profilés à rupture de pont thermique, l'isolation thermique de l'installation, entre l'intérieur et l'extérieur, est encore améliorée.

    [0038] Dans une réalisation particulière avec des lames pourvues d'organes de roulement, la structure porteuse comprend des première et seconde poutres de support s'étendant selon la direction transversale et sur lesquelles sont articulées respectivement les premières et secondes articulations des lames, où chaque poutre de support comprend un rail de guidage réceptionnant les organes de roulement des articulations concernées des lames, et le mécanisme de transmission est conformé pour faire coulisser les organes de roulement à l'intérieur des rails de guidage des poutres de support concomitamment au pivotement des lames autour de leurs axes de pivotement respectifs, de sorte que, dans la configuration fermée, les lames sont déployées le long des poutres de support et, dans la configuration ouverte, les lames sont rétractées et rassemblées les unes contre les autres à une extrémité de la structure porteuse.

    [0039] Ainsi, l'installation est à lames orientables et rétractables, offrant une toiture presque complètement ouverte.

    [0040] Selon une possibilité, le mécanisme de transmission du système d'entraînement comprend au moins un mécanisme à pantographe coopérant avec les bords d'extrémité des lames, où le ou chaque mécanisme à pantographe comprend plusieurs bras présentant chacun trois attaches articulées à pivot selon des axes parallèles aux axes de pivotement des lames, dont une première attache prévue à une extrémité supérieure du bras et articulée sur le bord d'extrémité concerné d'une première lame, une seconde attache prévue sensiblement au centre du bras et articulée sur le bord d'extrémité concerné d'une deuxième lame adjacente à la première lame, et une troisième attache prévue à une extrémité inférieure du bras et articulée sur le bord d'extrémité concerné d'une troisième lame adjacente à la deuxième lame.

    [0041] Selon une autre possibilité, l'actionneur du système d'entraînement comprend un vérin pourvu d'une tige coulissante pourvue d'une extrémité reliée au mécanisme de transmission qui convertit le déplacement de la tige en un coulissement des organes de roulement dans les rails de guidage correspondants.

    [0042] D'autres caractéristiques et avantages de la présente invention apparaîtront à la lecture de la description détaillée ci-après, d'un exemple de mise en oeuvre non limitatif, faite en référence aux figures annexées dans lesquelles :
    • les figures 1a et 1b sont des vues schématiques partielles, respectivement de côté (figure 1a) et en perspective de dessus (figure 1b) d'une installation conforme à l'invention, dans une configuration fermée ;
    • les figures 2a et 2b sont des vues équivalentes à celles des figures 1a et 1b, de la même installation au début de son ouverture ;
    • les figures 3a et 3b sont des vues équivalentes à celles des figures 1a et 1b, de la même installation milieu de son ouverture ;
    • les figures 4a et 4b sont des vues équivalentes à celles des figures 1a et 1b, de la même installation dans une configuration ouverte ;
    • la figure 5 est une vue schématique en coupe transversale de trois lames conformes à l'invention, dans la configuration fermée de l'installation, avec un zoom sur la zone de jonction de deux lames adjacentes ;
    • la figure 6 est une vue schématique en coupe transversale d'une lame conforme à l'invention ;
    • la figure 7 est vue schématique de dos de l'installation de la figure 1 ; et
    • la figure 8 est une vue schématique partielle de côté de l'installation de la figure 1, illustrant le coulissement des lames dans le rail de guidage d'une poutre de support.


    [0043] La description détaillée qui suit porte sur une lame 2 orientable d'occultation prévue pour équiper une installation 1 de protection solaire.

    [0044] Chaque lame 2 s'étend selon une direction longitudinale X dans le sens de sa longueur, et comporte :
    • un panneau central 3 délimité par des premier et second côtés longitudinaux 31, 32 opposés s'étendant selon la direction longitudinale X, des premier et second côtés d'extrémité opposés s'étendant selon une direction transversale Y dans le sens de la largeur, et une face interne 33 et une face externe 34 opposées ; et
    • des premier et second supports longitudinaux 41, 42 fixés sur les premier et second côtés longitudinaux 31, 32 respectifs du panneau central 3.


    [0045] Le panneau central 3 est du type panneau sandwich composite et comprend une âme centrale 30 intercalée entre deux peaux externes, à savoir une peau interne définissant la face interne 33 et une peau externe définissant la face externe 34. Les faces interne et externe 33, 34 du panneau central 3 définissent les faces interne et externe respectives de la lame 2.

    [0046] L'âme 30 du panneau central 3 présente deux faces opposées sur lesquelles les peaux externes sont fixées, notamment par collage.

    [0047] Le matériau de l'âme 30 est notamment choisi parmi les matériaux suivants :
    • matériaux polymères organiques, notamment expansés ou extrudés, réalisés de préférence sous forme de mousse poreuse (eg. mousse de polyuréthane, mousse de polyester, mousse de polyéther, ...) ;
    • matériaux inorganiques, notamment expansés ou extrudés, réalisés de préférence sous forme de mousse poreuse tel que des mousses de verre ;
    • mousses de silicone ;
    • matériaux fibreux réalisés à base de cellulose ou de fibres naturelles ; et
    • matériaux fibreux réalisés à base de bois.


    [0048] Les peaux externes sont plus rigides que l'âme 30 et peuvent comprendre une armature fibreuse. En variante, les peaux peuvent être réalisées sans armature fibreuse, par exemple dans des matériaux tels que le bois, le métal, les céramiques, les plastiques thermoplastiques, etc.

    [0049] Le panneau central 3 présente une forme substantiellement parallélépipédique, bordé en longueur par ses côtés longitudinaux 31, 32, en largeur et à ses extrémités par ses côtés d'extrémité, et par ses peaux externes.

    [0050] Les supports longitudinaux 41, 42 présentent des bords longitudinaux externes 410, 420, opposées au panneau central 3, qui forment respectivement les premier et second bords longitudinaux opposés de la lame 2.

    [0051] Les supports longitudinaux 41, 42 sont chacun du type profilé à rupture de pont thermique. Chaque support longitudinal 41, 42 comprend un profilé inférieur 411, 421 longitudinal, un profilé supérieur 412, 422 longitudinal et au moins une barrette isolante 413, 423 (par exemple deux barrettes isolantes comme illustré sur les figures 5 et 6) en matière plastique intercalée entre le profilé inférieur 411, 421 et le profilé supérieur 412, 422.

    [0052] Les profilés 411, 421, 412, 422 sont réalisés dans un métal ou un alliage de métal, et notamment en aluminium. Les profilés 411, 421, 412, 422 présentent des gorges qui reçoivent les barrettes isolantes 413, 423 concernées.

    [0053] Chaque support longitudinal 41, 42 comprend :
    • un plateau inférieur 414, 424 qui est partie intégrante du profilé inférieur 411, 421 et qui est collé sur la face interne 33 du panneau central 3 ; et
    • un plateau supérieur 415, 425 qui est partie intégrante du profilé supérieur 412, 422 et qui collé sur la face externe 34 du panneau central 3.


    [0054] Ainsi, chaque côté longitudinal 31, 32 du panneau central 3 est enchâssé entre les plateaux inférieur 414, 424 et supérieur 415, 425 du support longitudinal 41, 42 correspondant; les barrettes isolantes 413, 423 assurant la rupture de pont thermique entre les plateaux inférieur 414, 424 et les plateaux supérieurs 415, 425.

    [0055] Par ailleurs, pour des questions d'étanchéité vis-à-vis des eaux pluviales et d'évacuation de ces eaux pluviales, il est prévu d'avoir :
    • sur le premier bord longitudinal 410, une première aile 416 faisant saillie vers le haut et dépassant au-dessus de la face externe 34, cette première aile 416 faisant partie intégrante du profilé supérieur 412 et étant incurvée vers l'intérieur de la lame 2 ; et
    • sur le second bord longitudinal 420, une seconde aile 426 faisant saillie vers le haut et dépassant au-dessus de la face externe 34, ladite seconde aile 426 faisant partie intégrante du profilé supérieur 422 et étant incurvée vers l'extérieur de la lame 2.


    [0056] Chaque aile 416, 426 se présente sous la forme d'un pan de départ incliné par rapport à la face externe 34, selon un angle non droit, prolongé par un pan d'extrémité sensiblement parallèle à la face externe 34. La seconde aile 426 présente en outre, le long du pan d'extrémité, un rebord orienté vers la face externe 34. De plus, un joint d'étanchéité 427 longitudinal est prévu sur le dessous de la seconde aile 426 ; un tel joint d'étanchéité pouvant également être prévu sur le dessus de la première aile 416. Le joint d'étanchéité 427 peut par exemple être du type joint en polymère (de forme tubulaire ou en forme de bande) ou joint brosse.

    [0057] La seconde aile 426 est légèrement plus haute selon la direction normale Z de sorte que, en situation sur une installation en configuration fermée et comme visible sur le zoom de la figure 5, la seconde aile 426 d'une lame 2 vient en recouvrement de la première aile 416 d'une lame 2 adjacente, avec le joint d'étanchéité 427 qui se trouve intercalé et écrasé entre ces deux ailes 416, 426.

    [0058] Il est également prévu un joint d'étanchéité 428 longitudinal sur le second bord longitudinal 420, et plus spécifiquement sur le profilé inférieur 421 du second support longitudinal 42 ; un tel joint d'étanchéité 428 pouvant également être prévu sur le premier bord longitudinal 410, et notamment sur le profilé inférieur 411 du premier bord longitudinal 410. Le joint d'étanchéité 428 peut par exemple être du type joint en polymère (de forme tubulaire ou en forme de bande) ou joint brosse.

    [0059] Ainsi, en situation sur une installation 1 en configuration fermée et comme visible sur le zoom de la figure 5, le premier bord longitudinal 410 d'une lame 2 et le second bord longitudinal 420 d'une lame 2 adjacente sont sensiblement jointifs, avec le joint d'étanchéité 428 qui se trouve intercalé et écrasé entre ce premier bord longitudinal 410 et ce second bord longitudinal 420.

    [0060] Chaque lame 2 comprend en outre, sur chaque côté d'extrémité du panneau central 3, une plaque de fermeture 5 recouvrant le côté d'extrémité du panneau central 3 et fixée (notamment par vissage ou rivetage) sur les extrémités concernées des deux supports longitudinaux 41, 42.

    [0061] Ces plaques de fermeture 5 ferment ainsi les côtés d'extrémité du panneau central 3. Les profilés 411, 421, 412, 422 présentent des orifices longitudinaux prévus pour la réception de vis qui plaqueront et fixeront les plaques de fermeture 5 sur les extrémités des profilés 411, 421, 412, 422 ; ces orifices longitudinaux étant notamment ménagés sous la forme d'alvéoles internes de forme générale en « C » ou « O », classiquement appelées alvéovis.

    [0062] Chaque plaque de fermeture 5 présente une partie centrale 50 couvrant les côtés d'extrémité du panneau central 3 et munie d'orifices de passage des vis, et également une partie saillante 51 supportant une articulation 6 de la lame 2. Ainsi, les plaques de fermeture 5 forment les premier et second bords d'extrémité opposés de la lame 2 et supportent des première et seconde articulations 6 définissant un axe de pivotement A de la lame 2, cet axe de pivotement A étant parallèle à la direction longitudinale X.

    [0063] La partie saillante 51 s'étend vers l'extérieur au-delà du premier bord longitudinal 410 selon la direction transversale Y et s'étend également vers l'extérieur en-dessous de la face interne 33 selon une direction dite normale Z orthogonale à la face interne 33.

    [0064] L'articulation 6 est située à l'extrémité libre de la partie saillante 51, de sorte que l'axe de pivotement A est, d'une part, décalé extérieurement selon la direction transversale Y vis-à-vis du premier bord longitudinal 410 et, d'autre part, est décalé extérieurement selon la direction normale Z vers le bas vis-à-vis de la face interne 33.

    [0065] Chaque articulation 6 comprend un pivot, formé d'un arbre ou d'une tige monté sur l'intérieur des plaques de fermeture 5 respectives, sur lequel est monté pivotant (ou tournant) un galet 60 de roulement tourné vers l'intérieur.

    [0066] La suite de la description porte sur l'installation 1 qui intègre plusieurs lames 2 identiques telles que décrites ci-dessus.

    [0067] Cette installation 1 comporte une structure porteuse 7 qui support les lames 2 en hauteur.

    [0068] Cette structure porteuse 7 comporte des première et seconde poutres de support 71 transversales (c'est-à-dire s'étendant selon la direction transversale Y), parallèles entre elles et espacées l'une de l'autre d'un écartement légèrement supérieur à la longueur des lames 2.

    [0069] L'installation 1 comporte plusieurs lames 2 parallèles et articulées sur les poutres de support 71 au moyen de leurs première et seconde articulations 6 respectives.

    [0070] Ces poutres de support 71 sont réalisées sous la forme de profilés métalliques. Pour la suite de la description, on suppose que les poutres de support 71 sont horizontales et situées à la même hauteur par rapport à un plan horizontal (X, Y), X et Y définissant deux directions horizontales avec les poutres de support 71 parallèles à la direction transversale Y et les lames 2 s'étendant selon la direction longitudinale X.

    [0071] Chaque poutre de support 71 comprend un rail de guidage 710 transversale qui est ouvert sur une face verticale extérieure, à l'opposé de l'intérieur de la toiture. En situation, les galets 60 des lames 2 sont réceptionnés à l'intérieur des rails de guidage 710 correspondants, de sorte que les galets 60 roulent à l'intérieur des rails de guidage 710, assurant ainsi un guidage de chaque lame 2 simultanément en pivotement autour de son axe de pivotement A longitudinal et en coulissement selon la direction transversale Y.

    [0072] La structure porteuse 7 comprend également des première et seconde poutres d'appui 72 (également appelées poutres sablière) s'étendant selon la direction transversale Y et décalées selon la direction longitudinale X vers l'intérieur des lames 2 relativement aux première et seconde poutres de support 71 respectives. Ainsi, les poutres d'appui 72 sont espacées l'une de l'autre d'un écartement inférieur à la longueur des lames 2.

    [0073] Il est à noter que la première poutre de support 71 et la première poutre d'appui 72 peuvent être réalisées sous la forme d'une poutre unique, et de même la seconde poutre de support 71 et la seconde poutre d'appui 72 peuvent être réalisées sous la forme d'une poutre unique.

    [0074] Chaque poutre d'appui 72 est du type profilé à rupture de pont thermique et comprend un profilé intérieur 720 transversal, un profilé extérieur transversal 721 et au moins une barrette isolante 722 en matière plastique intercalée entre le profilé intérieur 720 et le profilé extérieur 721.

    [0075] Chaque poutre d'appui 72 supporte au moins un joint d'étanchéité 723 transversal supérieur, qui prévu sur une face supérieure horizontale de la poutre d'appui. Plus précisément, un joint d'étanchéité 723 est prévu sur le dessus du profilé intérieur 720 et un autre joint d'étanchéité 723 est prévu sur le dessus du profilé extérieur 721. Chaque joint d'étanchéité 723 peut par exemple être du type joint en polymère (de forme tubulaire ou en forme de bande) ou joint brosse.

    [0076] La structure porteuse 7 comprend également des première et seconde poutres externes 73 transversales, définissant des chéneaux d'évacuation des eaux pluviales, avec des parois de rehausse 74 verticales qui assurent la finition esthétique en dissimulant les mécanismes des lames 2.

    [0077] La structure porteuse 7 comprend aussi des poteaux 75 verticaux, qui sont ancrés dans un support (dalle, sol, terrasse, ...) et qui supportent en partie haute les différentes poutres 71, 72, 73 précitées.

    [0078] Les lames 2 sont articulées, en rotation et en coulissement, sur la structure porteuse 7 entre deux configurations de l'installation 1, à savoir une configuration fermée et une configuration ouverte.

    [0079] Dans la configuration fermée, et comme visible sur les figures 1a, 1b, 5, 7 et 8, les lames 2 sont sensiblement jointives et parallèles à un plan dit de toiture pour fermer la toiture ; ce plan de toiture étant substantiellement horizontal, c'est-à-dire parallèle au plan (X, Y). Dans cette configuration fermée, les faces inférieures 33 des lames 2 viennent en appui, de préférence sur toute la largeur des lames 2, sur les première et seconde poutres d'appui 72 ; les joints d'étanchéité 723 étant intercalés et écrasés entre les lames 2 et les poutres d'appui 72. Dans cette configuration fermée, les lames 2 sont déployées le long des poutres de support 71, sur sensiblement toute la longueur des poutres de support 71.

    [0080] Dans la configuration ouverte, et comme visible sur les figures 4a et 4b, les lames 2 présentent une inclinaison supérieure à 45° par rapport au plan de toiture horizontale pour ouvrir la toiture, et les lames 2 sont rétractées et rassemblées les unes contre les autres à une extrémité de la structure porteuse 7.
    ladite installation comprenant en outre un système d'entraînement comprenant au moins un actionneur associé à au moins un mécanisme de transmission coopérant avec les articulations des lames pour faire pivoter les lames de manière concomitante entre la configuration ouverte et la configuration fermée, et inversement.

    [0081] Pour déplacer les lames 2, l'installation 1 comprend en outre un système d'entraînement 8 pourvu d'au moins un actionneur 9 associé à au moins un mécanisme de transmission 10 coopérant avec les articulations 6 des lames 2 pour faire pivoter et coulisser les lames 2 de manière concomitante entre la configuration ouverte et la configuration fermée, et inversement.

    [0082] L'actionneur 9 est du type vérin motorisé et comprend un corps 90 et une tige 91 coulissante à l'intérieur du corps et pilotée en déplacement par un moteur 92. Cette tige 91 est pourvue d'une extrémité reliée au mécanisme de transmission 10 qui convertit le coulissement de la tige 91 en un coulissement des galets 60 dans les rails de guidage 710 correspondants, concomitamment au pivotement des lames 2 autour de leurs axes de pivotement A respectifs.

    [0083] L'actionneur 9 est fixé sur la structure porteuse 7, et plus précisément sur la première poutre externe 73.

    [0084] Le mécanisme de transmission 10 comprend deux mécanismes à pantographe coopérant avec les plaques de fermeture 5 formant les bords d'extrémité des lames 2, avec un premier mécanisme à pantographe qui coopère directement avec l'actionneur 9 et qui coopère avec les plaques de fermeture 5 formant les premiers les bords d'extrémité des lames 2 et avec un second mécanisme à pantographe qui coopère avec les plaques de fermeture 5 formant les seconds les bords d'extrémité des lames 2.

    [0085] Chaque mécanisme à pantographe 10 comprend plusieurs bras 11 présentant chacun trois attaches articulées à pivot selon des axes parallèles aux axes de pivotement A des lames 2, dont :
    • une première attache 12 prévue à une extrémité supérieure du bras 11 et articulée sur la plaque de fermeture 5 d'une première lame 2, cette première attache 12 étant disposée à proximité du second bord longitudinal 420 de cette première lame 2 ;
    • une seconde attache 13 prévue sensiblement au centre du bras 114 et articulée sur la plaque de fermeture 5 d'une deuxième lame 2 adjacente à la première lame 1, cette seconde attache 13 étant disposée sensiblement au centre de cette plaque de fermeture 5 de la deuxième lame 2 ; et
    • une troisième attache 14 prévue à une extrémité inférieure du bras 11 et articulée sur la plaque de fermeture 5 d'une troisième lame 2 adjacente à la deuxième lame 2, cette troisième attache 14 étant disposée à proximité du premier bord longitudinal 410 de cette troisième lame 2.


    [0086] Ainsi, les plaques de fermeture 5 font partie du mécanisme à pantographe 10, comme visible sur les figures 1 à 4. Ces plaques de fermeture 5 présentent trois orifices 52, 53, 54 pour recevoir respectivement les première, seconde et troisième attaches 12, 13, 14.

    [0087] Le premier mécanisme à pantographe 10 comprend en outre un dispositif à biellettes 15, articulé à pivot sur un palier 16 fixé sur la structure porteuse 2, ce dispositif à biellettes 15 étant couplé à l'extrémité libre de la tige 91 et également couplé à l'un des bras 11, en l'occurrence le premier bras 11. Ce dispositif à biellettes 15 convertit la translation de la tige 91 en une rotation du premier bras 11.


    Revendications

    1. Lame (2) orientable d'occultation pour une installation (1) de protection solaire, ladite lame (2) étant délimitée par des premier et second bords longitudinaux (410, 420) opposés s'étendant selon une direction longitudinale (X), des premier et second bords d'extrémité (5) opposés reliant les deux bords longitudinaux (410, 420) et s'étendant selon une direction transversale (Y), et une face interne (33) et une face externe (34) opposées, où les premier et second bords d'extrémité (5) supportent respectivement une première et une seconde articulations (6) définissant un axe de pivotement (A) parallèle à la direction longitudinale (X), ladite lame (2) étant caractérisée en ce que chaque bord d'extrémité (5) présente une partie saillante (51) s'étendant vers l'extérieur au-delà de l'un desdits bords longitudinaux (410, 420) selon la direction transversale (Y), ladite partie saillante (51) supportant l'articulation (6) concernée de sorte que l'axe de pivotement (A) est décalé extérieurement selon la direction transversale (Y) vis-à-vis dudit bord longitudinal.
     
    2. Lame (2) selon la revendication 1, dans laquelle chaque partie saillante (51) s'étend vers l'extérieur en-dessous de la face interne (33) selon une direction normale (Z) orthogonale à ladite face interne (33), de sorte que l'axe de pivotement (A) est décalé extérieurement selon ladite direction normale (Z) vers le bas vis-à-vis de ladite face interne (33).
     
    3. Lame (2) selon les revendications 1 ou 2, dans laquelle chaque articulation (6) comprend un pivot, pour permettre un pivotement de la lame (2) selon l'axe de pivotement (A).
     
    4. Lame (2) selon la revendication 3, dans laquelle chaque articulation (6) comprend un organe de roulement (60), notamment du type galet, monté pivotant sur le pivot, pour permettre un pivotement de la lame (2) selon l'axe de pivotement (A) associé à un coulissement de la lame (2) concomitamment audit pivotement.
     
    5. Lame (2) selon l'une quelconque des revendications précédentes, comprenant :

    - un panneau central (3) délimité par des premier et second côtés longitudinaux (31, 32) opposés s'étendant selon la direction longitudinale (X), des premier et second côtés d'extrémité opposés s'étendant selon la direction transversale (Y), et une face interne (33) et une face externe (34) opposées ; et

    - des premier et second supports longitudinaux (41, 42) fixés sur les premier et second côtés longitudinaux (31, 32) respectifs dudit panneau central (3).


     
    6. Lame (2) selon la revendication 5, dans laquelle le panneau central (3) est du type panneau sandwich composite et comprend une âme (30) centrale intercalée entre deux peaux externes.
     
    7. Lame (2) selon les revendications 5 ou 6, dans laquelle chaque support longitudinal (41; 42) est du type profilé à rupture de pont thermique et comprend un profilé inférieur (411 ; 421) longitudinal, un profilé supérieur (412 ; 422) longitudinal et au moins une barrette isolante (413; 423) en matière plastique intercalée entre le profilé inférieur (411 ; 421) et le profilé supérieur (412 ; 422).
     
    8. Lame (2) selon l'une quelconque des revendications précédente, dans laquelle sont prévues :

    - sur le premier bord longitudinal (410), une première aile (416) faisant saillie vers le haut et dépassant au-dessus de la face externe (34) de la lame (2), ladite première aile (416) étant incurvée vers l'intérieur de la lame (2) ; et

    - sur le second bord longitudinal (420), une seconde aile (426) faisant saillie vers le haut et dépassant au-dessus de la face externe (34) de la lame (2), ladite seconde aile (426) étant incurvée vers l'extérieur de la lame (2) ;

    de sorte que, en situation sur une installation (1) de protection solaire avec plusieurs lames (2) adjacentes en position fermée, la seconde aile (426) d'une lame (2) vient en recouvrement de la première aile (416) d'une lame (2) adjacente.
     
    9. Installation (1) de protection solaire à lames orientables formant une toiture de protection s'ouvrant et se fermant, du type comprenant plusieurs lames (2) conformes à l'une quelconque des revendications précédentes, lesdites lames (2) étant articulées sur une structure porteuse (7) entre deux configurations de l'installation (1) :

    - une configuration fermée dans laquelle les lames (2) sont sensiblement jointives et parallèles à un plan dit de toiture pour fermer la toiture ; et

    - une configuration ouverte dans laquelle les lames (2) présentent une inclinaison supérieure à 45° par rapport au plan de toiture pour ouvrir la toiture ;

    ladite installation (1) comprenant en outre un système d'entraînement (8) comprenant au moins un actionneur (9) associé à au moins un mécanisme de transmission (10) coopérant avec les articulations (6) des lames pour faire pivoter les lames (2) de manière concomitante entre la configuration ouverte et la configuration fermée, et inversement.
     
    10. Installation (1) selon la revendication 9, dans laquelle la structure porteuse (7) comprend :

    - des première et seconde poutres de support (71) s'étendant selon la direction transversale (Y) et sur lesquelles sont articulées respectivement les premières et secondes articulations (6) des lames ; et

    - des première et seconde poutres d'appui (72) s'étendant selon la direction transversale (Y) et décalées selon la direction longitudinale (X) vers l'intérieur des lames relativement aux première et seconde poutres de support (71) respectives ;

    où les première et seconde poutres d'appui (72) sont disposées de sorte que les faces inférieures (33) des lames (2) viennent en appui, de préférence sur toute la largeur des lames (2), sur les première et seconde poutres d'appui (72) lorsque les lames (2) sont en configuration fermée.
     
    11. Installation (1) selon la revendication 10, dans laquelle les première et seconde poutres d'appui (72) supportent chacune au moins un joint d'étanchéité (723) supérieur sur lesquelles les faces inférieures (33) des lames (2) viennent se plaquer lorsque les lames (2) sont en configuration fermée.
     
    12. Installation (1) selon les revendications 10 ou 11, dans laquelle chaque poutre d'appui (72) est du type profilé à rupture de pont thermique et comprend un profilé intérieur (720) transversal, un profilé extérieur (721) transversal et au moins une barrette isolante (722) en matière plastique intercalée entre le profilé intérieur (720) et le profilé extérieur (721).
     
    13. Installation (1) selon l'une quelconque des revendications 9 à 12, dans laquelle chaque lame (2) est conforme à la revendication 4, et la structure porteuse (7) comprend des première et seconde poutres de support (71) s'étendant selon la direction transversale (Y) et sur lesquelles sont articulées respectivement les premières et secondes articulations (6) des lames (2), où chaque poutre de support (71) comprend un rail de guidage (710) réceptionnant les organes de roulement (60) des articulations (6) concernées des lames (2), et le mécanisme de transmission (10) est conformé pour faire coulisser les organes de roulement (60) à l'intérieur des rails de guidage (710) des poutres de support (71) concomitamment au pivotement des lames (2) autour de leurs axes de pivotement (A) respectifs, de sorte que, dans la configuration fermée, les lames (2) sont déployées le long des poutres de support (71) et, dans la configuration ouverte, les lames (2) sont rétractées et rassemblées les unes contre les autres à une extrémité de la structure porteuse (7).
     
    14. Installation (1) selon la revendication 13, dans laquelle le mécanisme de transmission (10) du système d'entraînement (8) comprend au moins un mécanisme à pantographe coopérant avec les bords d'extrémité (5) des lames (2), où le ou chaque mécanisme à pantographe comprend plusieurs bras (11) présentant chacun trois attaches (12, 13, 14) articulées à pivot selon des axes parallèles aux axes de pivotement (A) des lames (2), dont une première attache (12) prévue à une extrémité supérieure du bras (11) et articulée sur le bord d'extrémité (5) concerné d'une première lame (2), une seconde attache (13) prévue sensiblement au centre du bras (11) et articulée sur le bord d'extrémité (5) concerné d'une deuxième lame (2) adjacente à la première lame (2), et une troisième attache (14) prévue à une extrémité inférieure du bras (11) et articulée sur le bord d'extrémité (5) concerné d'une troisième lame (2) adjacente à la deuxième lame (2).
     
    15. Installation (1) selon les revendications 13 ou 14, dans laquelle l'actionneur (9) du système d'entraînement (8) comprend un vérin pourvu d'une tige (91) coulissante pourvue d'une extrémité reliée au mécanisme de transmission (10) qui convertit le déplacement de la tige (91) en un coulissement des organes de roulement (60) dans les rails de guidage (710) correspondants.
     


    Ansprüche

    1. Orientierbare Abdecklamelle (2) für eine Sonnenschutzanlage (1), wobei die Lamelle (2) durch einen ersten und zweiten gegenüber liegenden Längsrand (410, 420) begrenzt ist, die sich gemäß einer Längsrichtung (X) erstrecken, wobei einen ersten und zweiten gegenüber liegenden Endrand (5) die zwei Längsränder (410, 420) miteinander verbinden und sich gemäß einer Querrichtung (Y) erstrecken, und eine gegenüber liegende Innenseite (33) und Außenseite (34), wobei der erste und zweite Endrand (5) jeweils ein erstes und ein zweites Gelenk (6) stützen, die eine Schwenkachse (A) parallel zur Längsrichtung (X) definieren, wobei die Lamelle (2) dadurch gekennzeichnet ist, dass jeder Endrand (5) einen vorspringenden Teil (51) aufweist, der sich nach außen über einen der Längsränder (410, 420) hinaus gemäß der Querrichtung (Y) erstreckt, wobei der vorspringende Teil (51) das betreffende Gelenk (6) stützt, so dass die Schwenkachse (A) außen gemäß der Querrichtung (Y) gegenüber dem Längsrand versetzt ist.
     
    2. Lamelle (2) nach Anspruch 1, wobei sich jeder vorspringende Teil (51) nach außen unter der Innenseite (33) gemäß einer Normalrichtung (Z) orthogonal zu der Innenseite (33) erstreckt, so dass die Schwenkachse (A) außen gemäß der Normalrichtung (Z) nach unten gegenüber der Innenseite (33) versetzt ist.
     
    3. Lamelle (2) nach Anspruch 1 oder 2, wobei jedes Gelenk (6) eine Schwenkverbindung umfasst, um ein Schwenken der Lamelle (2) gemäß der Schwenkachse (A) zu ermöglichen.
     
    4. Lamelle (2) nach Anspruch 3, wobei jedes Gelenk (6) ein Rollorgan (60) umfasst, insbesondere vom Typ Laufrolle, das schwenkend auf der Schwenkverbindung montiert ist, um ein Schwenken der Lamelle (2) gemäß der Schwenkachse (A) zu ermöglichen, assoziiert mit einem Gleiten der Lamelle (2) gleichzeitig mit dem Schwenken.
     
    5. Lamelle (2) nach einem der vorhergehenden Ansprüche, umfassend:

    - eine zentrale Platte (3), die von einem ersten und zweiten gegenüber liegenden Längsschenkel (31, 32), die sich gemäß der Längsrichtung (X) erstrecken, einem ersten und zweiten gegenüber liegenden Endschenkel, die sich gemäß der Querrichtung (Y) erstrecken, und einer gegenüber liegende Innenseite (33) und Außenseite (34) begrenzt sind; und

    - eine erste und zweite Längsstütze (41, 42), die auf dem jeweiligen ersten und zweiten Längsschenkel (31, 32) der zentralen Platte (3) fixiert sind.


     
    6. Lamelle (2) nach Anspruch 5, wobei die zentrale Platte (3) vom Typ Verbund-Sandwichplatte ist und einen zentralen Kern (30) umfasst, der zwischen zwei äußeren Schichten eingefügt ist.
     
    7. Lamelle (2) nach Anspruch 5 oder 6, wobei jede Längsstütze (41; 42) vom Typ Profil mit thermischer Trennung ist und ein unteres Längsprofil (411; 421), ein oberes Längsprofil (412; 422) und mindestens eine isolierende Spange (413; 423) aus Plastikmaterial umfasst, die zwischen dem unteren Profil (411; 421) und dem oberen Profil (412; 422) eingefügt ist.
     
    8. Lamelle (2) nach einem der vorhergehenden Ansprüche, wobei Folgendes vorgesehen ist:

    - auf dem ersten Längsrand (410) ein erster Flügel (416), der nach oben vorspringt und über die Außenfläche (34) der Lamelle (2) ragt, wobei der erste Flügel (416) hin zum Inneren der Lamelle (2) gekrümmt ist; und

    - auf dem zweiten Längsrand (420) ein zweiter Flügel (426), der nach oben vorspringt und über die Außenfläche (34) der Lamelle (2) ragt, wobei der zweite Flügel (426) hin zur Außenseite der Lamelle (2) gekrümmt ist;

    so dass in der Situation auf einer Sonnenschutzanlage (1) mit mehreren benachbarten Lamellen (2) in geschlossener Position der zweite Flügel (426) einer Lamelle (2) den ersten Flügel (416) einer benachbarten Lamelle (2) abdeckt.
     
    9. Sonnenschutzanlage (1) mit orientierbaren Lamellen, die ein Schutzdach bilden, das sich öffnet und schließt, vom Typ umfassend mehrere Lamellen (2) nach einem der vorhergehenden Ansprüche, wobei die Lamellen (2) auf einer tragenden Struktur (7) zwischen zwei Konfigurationen der Anlage (1) gelenkig verbunden sind:

    - einer geschlossenen Konfiguration, in der die Lamellen (2) im Wesentlichen benachbart und parallel zu einer Ebene, bezeichnet als Dachebene, sind, um das Dach zu schließen; und

    - einer offenen Konfiguration, in der die Lamellen (2) eine Neigung von mehr als 45° mit Bezug auf die Dachebene aufweisen, um das Dach zu öffnen;

    wobei die Anlage (1) außerdem ein Antriebssystem (8) umfasst, umfassend mindestens eine Betätigungsvorrichtung (9), die mit mindestens einem Übertragungsmechanismus (10) assoziiert ist, der mit den Gelenken (6) der Lamellen zusammenarbeitet, um die Lamellen (2) auf gleichzeitige Weise zwischen der offenen Konfiguration und der geschlossenen Konfiguration und umgekehrt schwenken zu lassen.
     
    10. Anlage (1) nach Anspruch 9, wobei die tragende Struktur (7) Folgendes umfasst:

    - einen ersten und zweiten Stützbalken (71), die sich gemäß der Querrichtung (Y) erstrecken, und auf denen jeweils die ersten und zweiten Gelenke (6) der Lamellen gelenkig verbunden sind; und

    - einen ersten und zweiten Stützbalken (72), die sich gemäß der Querrichtung (Y) erstrecken, und in der Längsrichtung (X) hin zum Inneren der Lamellen mit Bezug auf den ersten bzw. den zweiten Stützbalken (71) versetzt sind;

    wobei der erste und zweite Stützbalken (72) derart angeordnet sind, dass die Unterseiten (33) der Lamellen (2) vorzugsweise auf der gesamten Länge der Lamellen (2) auf den ersten und zweiten Stützbalken (72) aufliegen, wenn sich die Lamellen (2) in der geschlossenen Konfiguration befinden.
     
    11. Anlage (1) nach Anspruch 10, wobei der erste und zweite Auflagebalken (72) jeweils mindestens eine obere Dichtung (723) stützen, auf denen die Unterseiten (33) der Lamellen (2) plattiert sind, wenn sich die Lamellen (2) in der geschlossenen Konfiguration befinden.
     
    12. Anlage (1) nach Anspruch 10 oder 11, wobei jeder Auflagebalken (72) vom Typ Profil mit thermischer Trennung ist und ein Querinnenprofil (720), ein Queraußenprofil (721) und mindestens eine isolierende Spange (722) aus Plastikmaterial umfasst, die zwischen dem Innenprofil (720) und dem Außenprofil (721) eingefügt ist.
     
    13. Anlage (1) nach einem der Ansprüche 9 bis 12, wobei jede Lamelle (2) Anspruch 4 entspricht, und die Stützstruktur (7) einen ersten und zweiten Stützbalken (71) umfasst, die sich gemäß der Querrichtung (Y) erstrecken, und auf denen jeweils die ersten und zweiten Gelenke (6) der Lamellen (2) gelenkig verbunden sind, wobei jeder Stützbalken (71) eine Führungsschiene (710) umfasst, die die Rollorgane (60) der betroffenen Gelenke (6) der Lamellen (2) aufnimmt, und der Übertragungsmechanismus (10) konform ist, um die Rollorgane (60) im Inneren der Führungsschienen (710) der Stützbalken (71) gleichzeitig mit dem Schwenken der Lamellen (2) um ihre entsprechenden Schwenkachsen (A) gleiten zu lassen, so dass, in der geschlossenen Konfiguration, die Lamellen (2) entlang den Stützbalken (71) entfaltet sind, und, in der geöffneten Konfiguration, die Lamellen (2) an einem Ende der tragenden Struktur (7) gegeneinander zurückgezogen und zusammengezogen sind.
     
    14. Anlage (1) nach Anspruch 13, wobei der Übertragungsmechanismus (10) des Antriebssystems (8) mindestens einen Pantographmechanismus umfasst, der mit den Endrändern (5) der Lamellen (2) zusammenarbeitet, wobei der oder jeder Pantographmechanismus mehrere Arme (11) umfasst, die jeweils drei mit Schwenkverbindung gelenkig verbundene Befestigungen (12, 13, 14) gemäß parallelen Achsen zu den Schwenkachsen (A) der Lamellen (2) aufweisen, wobei eine erste Befestigung (12), die an einem oberen Ende des Arms (11) vorgesehen ist und gelenkig auf dem betreffenden Endrand (5) einer ersten Lamelle (2) verbunden ist, eine zweite Befestigung (13), die im Wesentlichen im Zentrum des Arms (11) vorgesehen ist und gelenkig auf dem betreffenden Endrand (5) einer zweiten Lamelle (2) benachbart zur ersten Lamelle (2) verbunden ist, und eine dritte Befestigung (14), die auf einem unteren Ende des Arms (11) vorgesehen ist und gelenkig auf dem betreffenden Endrand (5) einer dritten Lamelle (2) benachbart zur zweiten Lamelle (2) verbunden ist.
     
    15. Anlage (1) nach Anspruch 13 oder 14, wobei die Betätigungsvorrichtung (9) des Antriebssystems (8) einen Zylinder umfasst, der mit einem gleitenden Stift (91) ausgestattet ist, der mit einem Ende ausgestattet ist, das mit dem Übertragungsmechanismus (10) verbunden ist, der die Verschiebung des Stifts (91) in eine Verschiebung der Rollorgane (60) in den entsprechenden Führungsschienen (710) umwandelt.
     


    Claims

    1. An orientable shading blade (2) for a solar protection installation (1), said blade (2) being delimited by first and second opposite longitudinal edges (410, 420) extending in a longitudinal direction (X), first and second opposite end edges (5) connecting the two longitudinal edges (410, 420) and extending in a transverse direction (Y), and opposite inner face (33) and outer face (34), where the first and second end edges (5) support respectively first and second hinges (6) defining a pivot axis (A) parallel to the longitudinal direction (X), said blade (2) being characterized in that each end edge (5) has a protruding portion (51) extending outwardly beyond one of said longitudinal edges (410, 420) in the transverse direction (Y), said protruding portion (51) supporting the concerned hinge (6) such that the pivot axis (A) is externally shifted in the transverse direction (Y) vis-à-vis said longitudinal edge.
     
    2. The orientable shading blade (2) according to claim 1, wherein each protruding portion (51) extends outwardly below the inner face (33) in a normal direction (Z) orthogonal to said inner face (33), such that the pivot axis (A) is externally shifted in said normal direction (Z) downwardly vis-à-vis said inner face (33).
     
    3. The orientable shading blade (2) according to claim 1 or 2, wherein each hinge (6) comprises a pivot, to allow a pivoting of the blade (2) along the pivot axis (A).
     
    4. The orientable shading blade (2) according to claim 3, wherein each hinge (6) comprises a rolling member (60), in particular of the roller type, pivotally mounted on the pivot, to allow a pivoting of the blade (2) along to the pivot axis (A) associated to a sliding of the blade (2) concomitantly to said pivoting.
     
    5. The orientable shading blade (2) according to any one of the preceding claims, comprising:

    - a central panel (3) delimited by first and second opposite longitudinal sides (31, 32) extending in the longitudinal direction (X), first and second opposite end sides extending in the transverse direction (Y), and opposite inner face (33) and outer face (34); and

    - first and second longitudinal supports (41, 42) fastened on the respective first and second longitudinal sides (31, 32) of said central panel (3).


     
    6. The orientable shading blade (2) according to claim 5, wherein the central panel (3) is of the composite sandwich panel type and comprises a central core (30) interposed between two outer skins.
     
    7. The orientable shading blade (2) according to claim 5 or 6, wherein each longitudinal support (41; 42) is of the thermal bridge breaking profile type and comprises a longitudinal lower profile (411; 421), a longitudinal upper profile (412; 422) and at least one insulating strip (413; 423) made of plastic material interposed between the lower profile (411; 421) and the upper profile (412; 422).
     
    8. The orientable shading blade (2) according to any one of the preceding claims, wherein are provided:

    - on the first longitudinal edge (410), a first wing (416) protruding upwardly and projecting above the outer face (34) of the blade (2), said first wing (416) being curved towards the inside of the blade (2); and

    - on the second longitudinal edge (420), a second wing (426) protruding upwardly and projecting above the outer face (34) of the blade (2), said second wing (426) being curved towards the outside of the blade (2);

    such that, in a situation on a sun protection installation (1) with several adjacent blades (2) in closed position, the second wing (426) of a blade (2) overlaps the first wing (416) of an adjacent blade (2).
     
    9. A solar protection installation (1) with orientable blades forming an opening and closing protection roof of the type comprising several blades (2) in accordance with any one of the preceding claims, said blades (2) being hinged on a supporting structure (7) between two configurations of the installation (1):

    - a closed configuration in which the blades (2) are substantially contiguous and parallel to a plane called roof plane in order to close the roof; and

    - an open configuration in which the blades (2) have an inclination greater than 45° relative to the roof plane in order to open the roof;

    said installation (1) further comprising a drive system (8) comprising at least one actuator (9) associated to at least one transmission mechanism (10) cooperating with the hinges (6) of the blades in order to pivot the blades (2) concomitantly between the open configuration and the closed configuration, and conversely.
     
    10. The solar protection installation (1) according to claim 9, wherein the supporting structure (7) comprises:

    - first and second support beams (71) extending in the transverse direction (Y) and on which respectively the first and second hinges (6) of the blades are hinged; and

    - first and second bearing beams (72) extending in the transverse direction (Y) and shifted in the longitudinal direction (X) towards the inside of the blades relative to the respective first and second support beams (71);

    where the first and second bearing beams (72) are disposed such that the lower faces (33) of the blades (2) bear, preferably over the entire width of the blades (2), on the first and second bearing beams (72) when the blades (2) are in closed configuration.
     
    11. The solar protection installation (1) according to claim 10, wherein the first and second bearing beams (72) each support at least one upper seal (723) on which the lower faces (33) of the blades (2) are pressed when the blades (2) are in closed configuration.
     
    12. The solar protection installation (1) according to claim 10 or 11, wherein each bearing beam (72) is of the thermal bridge breaking profile type and comprises a transverse inner profile (720), a transverse outer profile (721) and at least one insulating strip (722) made of plastic material interposed between the inner profile (720) and the outer profile (721).
     
    13. The solar protection installation (1) according to any one of claims 9 to 12, wherein each blade (2) is in accordance with claim 4, and the supporting structure (7) comprises first and second support beams (71) extending in the transverse direction (Y) and on which respectively the first and second hinges (6) of the blades (2) are hinged, where each support beam (71) comprises a guide rail (710) receiving the rolling members (60) of the concerned hinges (6) of the blades (2), and the transmission mechanism (10) is shaped to make the rolling members (60) slide inside the guide rails (710) of the support beams (71) concomitantly to the pivoting of the blades (2) about their respective pivot axes (A), such that, in the closed configuration, the blades (2) are deployed along the support beams (71) and, in the open configuration, the blades (2) are retracted and gathered against each other at an end of the supporting structure (7).
     
    14. The solar protection installation (1) according to claim 13, wherein the transmission mechanism (10) of the drive system (8) comprises at least one pantograph mechanism cooperating with the end edges (5) of the blades (2), where the or each pantograph mechanism comprises several arms (11) each having three fasteners (12, 13, 14) pivotally hinged along axes parallel to the pivot axes (A) of the blades (2), including a first fastener (12) provided at an upper end of the arm (11) and hinged on the concerned end edge (5) of a first blade (2), a second fastener (13) provided substantially at the center of the arm (11) and hinged on the concerned end edge (5) of a second blade (2) adjacent to the first blade (2), and a third fastener (14) provided at a lower end of the arm (11) and hinged on the concerned end edge (5) of a third blade (2) adjacent to the second blade (2).
     
    15. The solar protection installation (1) according to claim 13 or 14, wherein the actuator (9) of the drive system (8) comprises a cylinder provided with a sliding rod (91) provided with an end connected to the transmission mechanism (10) which converts the displacement of the rod (91) into a sliding of the rolling members (60) in the corresponding guide rails (710).
     




    Dessins





















    RÉFÉRENCES CITÉES DANS LA DESCRIPTION



    Cette liste de références citées par le demandeur vise uniquement à aider le lecteur et ne fait pas partie du document de brevet européen. Même si le plus grand soin a été accordé à sa conception, des erreurs ou des omissions ne peuvent être exclues et l'OEB décline toute responsabilité à cet égard.

    Documents brevets cités dans la description