(19)
(11)EP 3 181 991 A1

(12)DEMANDE DE BREVET EUROPEEN

(43)Date de publication:
21.06.2017  Bulletin  2017/25

(21)Numéro de dépôt: 16201856.8

(22)Date de dépôt:  02.12.2016
(51)Int. Cl.: 
F21S 8/10  (2006.01)
(84)Etats contractants désignés:
AL AT BE BG CH CY CZ DE DK EE ES FI FR GB GR HR HU IE IS IT LI LT LU LV MC MK MT NL NO PL PT RO RS SE SI SK SM TR
Etats d'extension désignés:
BA ME
Etats de validation désignés:
MA MD

(30)Priorité: 10.12.2015 FR 1562118

(71)Demandeur: VALEO VISION
93012 Bobigny Cedex (FR)

(72)Inventeurs:
  • DE LAMBERTERIE, Antoine
    75019 PARIS (FR)
  • MEYRENAUD, Jean-Luc
    93190 LIVRY GARGAN (FR)

  


(54)MODULE D'ECLAIRAGE AUTOMOBILE AVEC FONCTIONS CODE ET ROUTE COMBINEES ET UNE SOURCE LUMINEUSE AJUSTABLE


(57) L'invention a trait à un module d'éclairage (2) pour véhicule automobile, comprenant un axe optique (4) ; un premier système optique (6) avec au moins une première source lumineuse (8), ledit système (6) étant configuré pour former un premier faisceau d'éclairage suivant l'axe optique (4), à coupure horizontale ; et un deuxième système optique (20) avec au moins une deuxième source lumineuse (22), ledit système (20) étant configuré pour produire, en combinaison avec le premier système optique (6), un deuxième faisceau d'éclairage suivant l'axe optique (4), verticalement plus étendu que le premier faisceau. La ou les premières sources lumineuses (8) présentent une puissance d'éclairage variable entre un niveau haut et un niveau bas, le premier faisceau étant réalisé au niveau bas de puissance d'éclairage et le deuxième faisceau étant réalisé au niveau haut.




Description


[0001] L'invention a trait au domaine de l'éclairage, notamment pour véhicule automobile. Plus particulièrement, l'invention a trait au domaine des projecteurs pour véhicule automobile.

[0002] Le document de brevet publié US 2005/0068787 A1 divulgue un module d'éclairage comprenant deux systèmes optiques disposés de manière opposée. Chacun de ces deux systèmes optiques comprend, essentiellement, une source lumineuse et une surface réfléchissante. Ces deux sources lumineuses sont disposées sur deux faces opposées d'un support commun. Chacune des surfaces réfléchissantes est une surface de révolution dans un demi-espace délimité par le support commun. Les deux surfaces réfléchissantes forment ainsi deux demi-coquilles opposées l'une à l'autre. Un des deux systèmes optiques est configuré pour former un faisceau d'éclairage à coupure horizontale, correspondant à un faisceau dit « code » (en anglais « low-beam »). Pour ce faire, le module comprend une surface réfléchissante avec un bord dit de « coupure » situé au niveau d'un foyer de la surface réfléchissante. Les rayons rencontrant la surface en question à l'arrière du bord de coupure sont réfléchis vers une partie supérieure d'une lentille de projection alors que ceux passant à l'avant du bord en question ne sont pas déviés et rencontrent une partie inférieure de la lentille en question. Ce phénomène assure une coupure, essentiellement horizontale, du faisceau. L'autre des deux systèmes optiques fonctionne essentiellement de la même manière, à cette différence près que sa configuration est symétrique à celle du premier système. Le faisceau produit par le deuxième système optique est combiné avec celui du premier système pour produire un faisceau d'éclairage du type « route » (en anglais « high-beam »), c'est-à-dire un faisceau sans coupure horizontale. Cette configuration est intéressante en ce qu'elle exploite le faisceau à coupure pour produire un faisceau du type « route ». Elle peut toutefois présenter des difficultés de photométrie dans la partie inférieure du faisceau du type « route », compte tenu qu'elle est assurée essentiellement par le faisceau à coupure du type « code ».

[0003] Le document de brevet publié US 2007/0279924 A1 divulgue un module d'éclairage pour véhicule automobile, comprenant une source lumineuse avec plusieurs zones lumineuses aptes à être alimentées séparément. Il comprend également une surface réfléchissante formant une demi-coquille, similairement aux surfaces réfléchissantes de l'enseignement précédent. L'image produite avec le faisceau d'éclairage varie en fonction des zones lumineuses qui sont alimentées. Un faisceau limité verticalement et étalé horizontalement peut être produit ainsi qu'un faisceau plus étendu verticalement et plus limité horizontalement. Cet enseignement est intéressant en ce que la forme du faisceau peut être modulée par la source lumineuse.

[0004] L'invention a pour objectif de pallier au moins un des inconvénients de l'état de l'art, en particulier de l'état de l'art susmentionné. Plus particulièrement, l'invention a pour objectif de proposer un module d'éclairage performant apte à produire un faisceau à coupure et, en combinaison avec le faisceau à coupure, un faisceau sans coupure.

[0005] L'invention a pour objet un module d'éclairage pour véhicule automobile, comprenant: un axe optique ; un premier système optique avec au moins une première source lumineuse, ledit système étant configuré pour former un premier faisceau d'éclairage suivant l'axe optique, à coupure horizontale ; un deuxième système optique avec au moins une deuxième source lumineuse, ledit système étant configuré pour produire, en combinaison avec le premier système optique, un deuxième faisceau d'éclairage suivant l'axe optique, verticalement plus étendu que le premier faisceau ; remarquable en ce que la ou les premières sources lumineuses présentent une puissance d'éclairage variable entre un niveau haut et un niveau bas, le premier faisceau étant réalisé au niveau bas de puissance d'éclairage et le deuxième faisceau étant réalisé au niveau haut.

[0006] Le premier faisceau est avantageusement un faisceau dit « code » (en anglais low-beam »). Le deuxième faisceau est avantageusement un faisceau dit « route » (en anglais « high-beam »).

[0007] La variation de puissance d'éclairage de la ou des premières sources lumineuses peut être réalisée par une variation du courant d'alimentation électrique de ladite ou desdites sources et/ou par une alimentation sélective de zones lumineuses de ladite ou desdites sources.

[0008] Selon un mode avantageux de l'invention, la ou chacune des premières sources lumineuses comprend au moins une zone lumineuse principale et au moins une zone lumineuse auxiliaire, lesdites zones principale(s) et auxiliaire(s) étant aptes à être alimentées électriquement séparément, le niveau bas de puissance d'éclairage étant réalisé par l'alimentation de la ou des zones principales uniquement et le niveau haut de puissance étant réalisé par l'alimentation des zones principale(s) et auxiliaire(s).

[0009] Selon un mode avantageux de l'invention, les zones lumineuses principale(s) et auxiliaire(s) de la ou de chacune des premières sources lumineuses sont disposées sur un même composant.

[0010] Selon un mode avantageux de l'invention, les zones lumineuses principale(s) et auxiliaire(s) de la ou de chacune des premières sources lumineuses sont disposées sur plusieurs composants.

[0011] Selon un mode avantageux de l'invention, la ou les zones lumineuses auxiliaires de la ou de chacune des premières sources lumineuses sont disposées, suivant l'axe optique, à l'avant de la ou des zones lumineuses principales. La notion « avant » est à comprendre dans le sens général de parcours de rayons lumineux.

[0012] Selon un mode avantageux de l'invention, le niveau haut de puissance d'éclairage est supérieur ou égal à 150% du niveau bas.

[0013] Selon un mode avantageux de l'invention, le deuxième faisceau présente un flux lumineux moyen dans une zone qui est supérieur ou égal à 150% du flux lumineux moyen du premier faisceau dans la zone, ladite zone étant située sous l'axe optique. La zone en question peut s'étendre verticalement sur 3% de pente vers le bas à compter de l'axe optique et/ou horizontalement sur 10% de pente de part et d'autre de l'axe optique.

[0014] Selon un mode avantageux de l'invention, la ou les premières sources lumineuses sont disposées de manière à éclairer dans une première direction, la ou les deuxièmes sources lumineuses étant disposées de manière à éclairer dans une deuxième direction opposée à la première direction.

[0015] Selon un mode avantageux de l'invention, la ou les premières sources lumineuses et la ou les deuxièmes sources lumineuses sur disposées sur des faces opposées d'un support commun.

[0016] Selon un mode avantageux de l'invention, chacun du premier et deuxième système optique comprend une surface réfléchissante apte à réfléchir les rayons émis par la ou les premières et/ou deuxièmes sources lumineuses, respectivement, vers un bord de coupure situé sur l'axe optique du module.

[0017] Selon un mode avantageux de l'invention, la surface réfléchissante du premier et/ou du deuxième système optique présente une forme de demi-coquille, préférentiellement avec un profil elliptique.

[0018] Selon un mode avantageux de l'invention, le module comprend une unité électronique de contrôle des première(s) et deuxième(s) sources lumineuses, configurée pour alimenter la ou les premières sources lumineuses selon le niveau bas pour former le premier faisceau et pour alimenter ladite ou lesdites sources lumineuses selon le niveau haut et la ou les deuxièmes sources lumineuses pour former le deuxième faisceau.

[0019] Selon un mode avantageux de l'invention, les premières sources lumineuses sont au nombre de deux, disposées de part et d'autre, respectivement, de l'axe optique du module.

[0020] Selon un mode avantageux de l'invention, la surface réfléchissante du premier système optique comprend deux portions de surface de révolution suivant deux axes optiques dudit système optique, lesdits axes convergeant vers l'axe optique du module.

[0021] Selon un mode avantageux de l'invention, la ou les zones lumineuses principales de chacune des deux premières sources lumineuses sont centrées sur un des deux axes optiques du premier système optique, respectivement, et les zones lumineuses auxiliaires sont disposées latéralement audit axe optique correspondant, du côté de l'axe optique du module, et à l'avant des zones lumineuses principales.

[0022] Selon un mode avantageux de l'invention, les zones lumineuses principales de chacune des deux premières sources lumineuses sont alignées suivant une première direction perpendiculaire à l'axe optique correspondant du premier système optique.

[0023] Selon un mode avantageux de l'invention, les zones lumineuses auxiliaires de chacune des deux premières sources lumineuses sont alignées suivant une deuxième direction perpendiculaire à l'axe optique correspondant du premier système optique, ladite deuxième direction étant située à l'avant de la première direction perpendiculaire correspondante. La distance d entre les première et deuxième directions perpendiculaires peut être comprise entre 0.5 et 3 mm, préférentiellement entre 1 et 2 mm.

[0024] Selon un mode avantageux de l'invention, le module comprend une lentille configurée pour recevoir des rayons lumineux des premier et deuxième systèmes optiques en vue de former les premier et deuxième faisceaux.

[0025] L'invention peut également avoir pour objet un projecteur comprenant un module conforme à l'invention.

[0026] Les mesures de l'invention sont intéressantes en ce qu'elles permettent de réaliser, outre un premier faisceau à coupure, un deuxième faisceau sans coupure et avec un flux lumineux plus important, et ce grâce au premier système optique.

[0027] D'autres caractéristiques et avantages de la présente invention seront mieux compris à l'aide de la description et des dessins parmi lesquels :
  • La figure 1 est un schéma de principe d'un module d'éclairage conforme à un premier mode de réalisation de l'invention ;
  • La figure 2 illustre l'image d'un faisceau à coupure horizontale produit par le module de la figure 1 ;
  • La figure 3 illustre l'image d'un faisceau sans coupure horizontale produit par le module de la figure 1 ;
  • La figure 4 est une vue schématique en élévation des zones lumineuses supérieures du module de la figure 1 ;
  • La figure 5 est une schématique en élévation des zones lumineuses supérieures d'un module d'éclairage selon un deuxième mode de réalisation de l'invention.


[0028] La figure 1 est une représentation schématique d'un module d'éclairage conforme à l'invention. Le module 2 comprend un axe optique 4, un premier système optique 6, un deuxième système optique 20 et une lentille 18. Les premier et deuxième systèmes optiques 6 et 20 sont opposés l'un à l'autre, de part et d'autre de l'axe optique 4.

[0029] Le premier système optique 6 comprend, essentiellement, une source lumineuse 8 disposée sur un support 10, et une surface réfléchissante 12. Celle-ci forme une demi-coquille dans le demi-espace délimité par le support 10. Ce dernier est avantageusement généralement plan. La surface réfléchissante 12 présente avantageusement un profil elliptique avec deux foyers F1 et F2, l'un (F1) correspondant à l'emplacement de la source lumineuse 8 et l'autre (F2) étant au niveau d'un bord de coupure 14 d'une surface réfléchissante 16.

[0030] Le deuxième système optique 20 comprend, essentiellement et similairement au premier système optique 6, une source lumineuse 22 disposée sur le support 10 qui est avantageusement commun avec la première source lumineuse 8, et une surface réfléchissante 24. Cette dernière forme une demi-coquille dans le demi-espace délimité par le support 10 et est avantageusement de profil elliptique avec deux foyers F1' et F2', l'un (F1') correspondant à l'emplacement de la source lumineuse 22 et l'autre (F2') étant au niveau du bord de coupure 14 de la surface réfléchissante 16. Le foyer F2' du deuxième système optique 20 peut être confondu avec celui (F2) du premier système optique 6.

[0031] Les surfaces réfléchissantes 12 et 24 des premier et deuxième systèmes optiques 6 et 20 peuvent être des surfaces de révolution, configurées pour réfléchir les rayons émis dans les deux demi-espaces délimités par le support 10 vers les foyers F2 et F2'.

[0032] En référence à la figure 1, on peut observer que la première source lumineuse 8 comprend plusieurs zones lumineuses 81 et 82 distinctes les unes des autres. En l'occurrence la ou les zones lumineuses principales 81 sont disposées au niveau du premier foyer F1 alors que la ou les zones lumineuses auxiliaires 82 sont disposées en avant, suivant la direction de l'axe optique et le sens général de parcours des rayons, de la ou des zones 81 située(s) au foyer F1.

[0033] Le fonctionnement du module est le suivant :

Lorsque la ou les zones lumineuses principales 81 de la source lumineuse 8 du premier système optique est/sont alimentées électriquement, les rayons produits sont essentiellement réfléchis vers le deuxième foyer F2. Une partie des rayons passent directement à l'avant du bord de coupure 14 et rencontrent la moitié inférieure de la lentille 18. Ces rayons sont alors réfractés une première fois au passage du premier dioptre formé par la face arrière de la lentille et ensuite une deuxième fois au passage du deuxième dioptre formé par la face avant de ladite lentille. Ces rayons sont illustrés par le rayon représenté en trait continu à la figure 1. Une autre partie des rayons rencontrent la surface réfléchissante 16 à l'arrière du bord de coupure 14 et sont réfléchis vers la moitié supérieure de la lentille 18. Ces rayons sont alors réfractés une première fois au passage du premier dioptre de la lentille et ensuite une deuxième fois au passage du deuxième dioptre. Ces rayons, s'ils n'étaient pas réfléchis vers la moitié supérieure de la lentille, rencontreraient la moitié inférieure de la lentille de telle manière qu'ils seraient réfractés vers le haut du faisceau à la sortie de la lentille. Le fait de les réfléchir au moyen de la surface réfléchissante 16 réalise une coupure essentiellement horizontale du faisceau. Ce phénomène est bien connu en soi de l'homme de métier. Ces rayons sont illustrés par les rayons représentés en trait interrompu. Un faisceau avec une image telle que représentée à la figure 2 est alors produit. On peut observer que ce faisceau présente une coupure essentiellement horizontale, la zone située au-dessus de la coupure en question étant très peu, voire pas du tout éclairée, alors que la zone située en-dessous de la dite coupure est éclairée.



[0034] Lorsque la source lumineuse 22 du deuxième système optique est alimentée électriquement, un faisceau complémentaire au faisceau du premier système optique est produit. Lorsque la source lumineuse 22 du deuxième système optique est alimentée électriquement en même temps que les zones lumineuses principales 81 du premier système optique, un faisceau tel que celui illustré en trait continu à la figure 3 est produit. Afin d'atteindre des valeurs photométriques voulues pour une fonction d'éclairage du type route (en anglais « high-beam »), les zones lumineuses auxiliaires 82 de la source lumineuse 8 du premier système optique 6 sont également alimentées électriquement. Le faisceau produit par le premier système optique 6 est alors plus intense d'un point de vue photométrique et permet alors de produire un faisceau d'éclairage correspondant à l'image représentée en trait interrompu à la figure 3. Ce faisceau est non seulement plus large, notamment dans sa partie inférieure, mais également plus intense que le faisceau produit avec les deux systèmes optiques 6 et 20 lorsque uniquement les zones lumineuses principales 81 du premier système 6 sont alimentées. L'augmentation d'intensité lumineuse est avantageusement concentrée sur la zone hachurée à la figure 3, dont la hauteur correspond à 3% de pente vers le bas à compter de l'horizontale et dont la largeur correspond à 20% de pente. Le flux lumineux moyen dans cette zone peut passer de 120 Lm à 170 Lm. L'augmentation dans cette zone est avantageusement supérieure ou égale à 50%.

[0035] En référence à la figure 1, la ou les zones lumineuses auxiliaires 82 (qui ne sont alimentées qu'en combinaison avec celle(s) du deuxième système optique 20) sont avantageusement disposées, suivant la direction de l'axe optique et le sens de parcours des rayons lumineux, à l'avant des zones lumineuses principales 81. Le parcours d'un rayon depuis une des zones lumineuses auxiliaires 82 est illustré en trait interrompu à la figure 1. On peut observer que le rayon émis par la zone lumineuse 82, après réflexion sur la surface réfléchissante 12, rencontre la surface réfléchissante 16 à l'arrière du bord de coupure 14 et est réfléchi vers la moitié supérieure de la lentille 18. Il rencontre la lentille 18 avec un angle d'incidence inférieur à celui du rayon correspondant, également en trait interrompu, provenant d'un des zones lumineuses principales 81. Le rayon provenant de la zone lumineuse auxiliaire 82, située à l'avant des zones lumineuses principales 81, sort de la lentille 18 suivant une direction dirigée vers le bas. Le fait de positionner la ou les zones lumineuses auxiliaires à l'avant de la ou des zones lumineuses principales, plus particulièrement à l'avant du premier foyer F1 permet ainsi d'augmenter l'intensité lumineuse à proximité de la coupure horizontale, dans la partie inférieure du faisceau produit.

[0036] La figure 4 est une vue en élévation de la face supérieure du support 10 de la source lumineuse 8 du premier système optique 6 de la figure 1. On peut observer que la source lumineuse 8 comprend quatre zones lumineuses principales 81 disposées le long d'une première direction 26 perpendiculaire à l'axe optique 4. Les zones lumineuses auxiliaires 82 sont au nombre de deux et sont également disposées suivant une deuxième direction 28 perpendiculaire à l'axe optique 4, cette direction étant située à l'avant de la première direction perpendiculaire 26. La distance d entre ces deux directions perpendiculaires 26 et 28 peut être comprise entre 0.5 et 3 mm, préférentiellement entre 1 et 2 mm. Toujours en référence à la figure 4, on peut observer que la distance d en question correspond au rayon r d'un cercle centré sur le premier foyer F1 et par lequel passe la deuxième direction perpendiculaire 28. Les zones lumineuses principales 81 sont avantageusement réparties suivant la première direction perpendiculaire 26 sur le diamètre 2r du cercle. Cette disposition est particulièrement intéressante d'un point de vue optique car les zones lumineuses principales 81, en étant alignées le long de la direction perpendiculaire 26 passant par le premier foyer F1 assurent que les rayons produits se concentrent vers le bord de coupure au deuxième foyer F2 et, partant, un faisceau homogène avec une coupure horizontale nette.

[0037] La figure 5 est une représentation similaire à celle de la figure 4 d'une configuration du premier système optique du module de la figure 1 selon un deuxième mode de réalisation de l'invention. Les numéros de référence du premier mode de réalisation selon les figures 1 à 4 sont utilisés pour les éléments identiques ou correspondants, ces numéros étant toutefois majorés de 100. Il est par ailleurs fait référence à la description de ces éléments dans le cadre du premier mode de réalisation. Des numéros de référence spécifiques, compris entre 100 et 200, sont utilisés pour les éléments spécifiques.

[0038] Le premier système optique 106 illustré à la figure 5 comprend deux sources lumineuses 108 disposées latéralement, de part et d'autre, de l'axe optique 104 du module. Ces sources lumineuses 108 sont disposées de manière à ce que leurs rayons lumineux convergent vers le deuxième foyer F2 sur l'axe optique 104 du module. Pour ce faire, la surface réfléchissante 112 forme deux portions de surfaces en forme de demi-coquille, préférentiellement suivant un profil elliptique avec deux foyers F1 et F2. Les deux portions de surface sont avantageusement des portions de surface de révolution autour des axes optiques 105 et 107 du système optique 106, lesdits axes convergeant vers le deuxième foyer F2. Chacune des deux sources lumineuses 108 est disposée au premier foyer F1 sur l'axe optique correspondant 105 et 107. Une lentille similaire à la lentille 10 de la figure 1 est disposée à l'avant du deuxième foyer F2, plus particulièrement de manière à ce que son foyer corresponde au foyer F2 en question.

[0039] Similairement à la source lumineuse 8 du premier mode de réalisation, les sources lumineuses 108 comprennent, chacune, des zones lumineuses principales 1081 et des zones lumineuses auxiliaires 1082. Similairement à la configuration du premier mode illustré à la figure 5, les zones lumineuses principales 1081 peuvent être alignées suivant une première direction 126 perpendiculaire à l'axe optique 105 ou 107 correspondant. Toujours similairement au premier mode de réalisation, les zones lumineuses auxiliaires 1082 peuvent être disposées à l'avant des zones lumineuses principales 1081, préférentiellement alignées suivant une deuxième direction 128 perpendiculaire à l'axe optique correspondant. En l'occurrence, les zones lumineuses auxiliaires 1082 sont au nombre de deux et les zones lumineuses principales 1081 sont au nombre de quatre, et ce pour chacune des deux sources lumineuses 108. Il est bien sûr entendu que ces nombres peuvent varier. Il est intéressant de noter que les zones lumineuses auxiliaires 1082 sont disposées latéralement par rapport à l'axe optique 105 ou 107 correspondant, du côté de l'axe optique 104 du module. Cette configuration est intéressante en ce que ce décalage latéral des zones lumineuses auxiliaires 1082 permet de concentrer les rayons horizontalement vers le centre du faisceau.

[0040] La distance d entre les deux directions perpendiculaires 126 et 128 peut être comprise entre 0.5 et 3 mm, préférentiellement entre 1 et 2 mm. On peut observer à la figure 5 que la distance den question correspond au rayon rd'un cercle centré sur chacun des premiers foyers F1 et par lequel passe la deuxième direction perpendiculaire 128. Les zones lumineuses principales 1081 sont avantageusement réparties suivant la première direction perpendiculaire 126 sur le diamètre 2r du cercle.

[0041] De manière générale, les zones lumineuses de la ou des sources lumineuses du premier système optique peuvent être situées sur un même composant semiconducteur, ces zones étant alors adressables d'un point de vue activation, de manière à pouvoir les alimenter de manière individuelle. Alternativement, ces zones peuvent correspondre à plusieurs composants semi-conducteurs distincts, auquel cas ces composants sont alimentés de manière individuelle, par exemple au moyen de pistes conductrices électriquement sur une platine commune à ces composants. Toujours de manière générale, une unité de contrôle (non représentée) est avantageusement raccordée électriquement aux sources lumineuses des premier et deuxième systèmes optiques, et configurée de manière à alimenter uniquement les zones lumineuses principales de la ou des premières sources pour produire le faisceau à coupure horizontale et toutes les zones lumineuses de la ou des premières sources, ainsi que la deuxième source pour produire le faisceau sans coupure horizontale.


Revendications

1. Module d'éclairage (2) pour véhicule automobile, comprenant :

- un axe optique (4 ; 104) ;

- un premier système optique (6 ; 106) avec au moins une première source lumineuse (8 ; 108), ledit système (6 ; 106) étant configuré pour former un premier faisceau d'éclairage suivant l'axe optique (4; 104), à coupure horizontale ;

- un deuxième système optique (20) avec au moins une deuxième source lumineuse (22), ledit système (20) étant configuré pour produire, en combinaison avec le premier système optique (6 ; 106), un deuxième faisceau d'éclairage suivant l'axe optique (4 ; 104), verticalement plus étendu que le premier faisceau ;

caractérisé en ce que
la ou les premières sources lumineuses (8 ; 108) présentent une puissance d'éclairage variable entre un niveau haut et un niveau bas, le premier faisceau étant réalisé au niveau bas de puissance d'éclairage et le deuxième faisceau étant réalisé au niveau haut.
 
2. Module d'éclairage (2) selon la revendication 1, caractérisé en ce que la ou chacune des premières sources lumineuses (8 ; 108) comprend au moins une zone lumineuse principale (81 ; 1081) et au moins une zone lumineuse auxiliaire (82 ; 1082), lesdites zones principale(s) (81 ; 1081) et auxiliaire(s) (82 ; 1082) étant aptes à être alimentées électriquement séparément, le niveau bas de puissance d'éclairage étant réalisé par l'alimentation de la ou des zones principales (81 ; 1081) uniquement et le niveau haut de puissance étant réalisé par l'alimentation des zones principale(s) (81 ; 1081) et auxiliaire(s) (82 ; 1082).
 
3. Module d'éclairage (2) selon la revendication 2, caractérisé en ce que les zones lumineuses principale(s) (81 ; 1081) et auxiliaire(s) (82 ; 1082) de la ou de chacune des premières sources lumineuses (8 ; 108) sont disposées sur un même composant.
 
4. Module d'éclairage (2) selon la revendication 2, caractérisé en ce que les zones lumineuses principale(s) (81 ; 1081) et auxiliaire(s) (82 ; 1082) de la ou de chacune des premières sources lumineuses (8 ; 108) sont disposées sur plusieurs composants.
 
5. Module d'éclairage (2) selon l'une des revendications 2 à 4, caractérisé en ce que la ou les zones lumineuses auxiliaires (82 ; 1082) de la ou de chacune des premières sources lumineuses (8 ; 108) sont disposées, suivant l'axe optique (4 ; 104), à l'avant de la ou des zones lumineuses principales (81 ; 1081).
 
6. Module d'éclairage (2) selon l'une des revendications 1 à 5, caractérisé en ce que le niveau haut de puissance d'éclairage est supérieur ou égal à 150% du niveau bas.
 
7. Module d'éclairage (2) selon l'une des revendications 1 à 6, caractérisé en ce que le deuxième faisceau présente un flux lumineux moyen dans une zone, qui est supérieur ou égal à 150% du flux lumineux moyen du premier faisceau dans la zone, ladite zone étant située sous l'axe optique.
 
8. Module d'éclairage (2) selon l'une des revendications 1 à 7, caractérisé en ce que la ou les premières sources lumineuses (8 ; 108) sont disposées de manière à éclairer dans une première direction, la ou les deuxièmes sources lumineuses (22) étant disposées de manière à éclairer dans une deuxième direction opposée à la première direction.
 
9. Module d'éclairage (2) selon l'une des revendications 1 à 8, caractérisé en ce que la ou les premières sources lumineuses (8 ; 108) et la ou les deuxièmes sources lumineuses (22) sont disposées sur des faces opposées d'un support commun (10, 110).
 
10. Module d'éclairage (2) selon l'une des revendications 1 à 9, caractérisé en ce que chacun du premier et deuxième système optique (6, 106 ; 20) comprend une surface réfléchissante (12, 112 ; 24) apte à réfléchir les rayons émis par la ou les premières et/ou deuxièmes sources lumineuses (8 ; 108 ; 22), respectivement, vers un bord de coupure (14) situé sur l'axe optique (4 ; 104) du module.
 
11. Module d'éclairage (2) selon la revendication 10, caractérisé en ce que la surface réfléchissante (12, 112 ; 24) du premier et/ou du deuxième système optique (6, 106 ; 20) présente une forme de demi-coquille, préférentiellement avec un profil elliptique.
 
12. Module d'éclairage (2) selon l'une des revendications 1 à 11, caractérisé en ce qu'il comprend une unité électronique de contrôle des première(s) et deuxième(s) sources lumineuses (8, 108 ; 22), configurée pour alimenter la ou les premières sources lumineuses (8, 108) selon le niveau bas pour former le premier faisceau et pour alimenter ladite ou lesdites sources lumineuses (8 ; 108) selon le niveau haut et la ou les deuxième sources lumineuses (22) pour former le deuxième faisceau.
 
13. Module d'éclairage (2) selon l'une des revendications 1 à 12, caractérisé en ce que les premières sources lumineuses (108) sont au nombre de deux, disposées de part et d'autre, respectivement, de l'axe optique (104) du module.
 
14. Module d'éclairage (2) selon les revendications 10 et 13, caractérisé en ce que la surface réfléchissante (112) du premier système optique (106) comprend deux portions de surface de révolution suivant deux axes optiques (105, 107) dudit système optique (106), lesdits axes (105, 107) convergeant vers l'axe optique (104) du module.
 
15. Module d'éclairage (2) selon les revendications 2 et 14, caractérisé en ce que la ou les zones lumineuses principales (1081) de chacune des deux premières sources lumineuses (108) sont centrées sur un des deux axes optiques (105, 107) du premier système optique (106), respectivement, et les zones lumineuses auxiliaires (1082) sont disposées latéralement audit axe optique (105, 107) correspondant, du côté de l'axe optique (104) du module, et à l'avant des zones lumineuses principales (1081).
 
16. Module d'éclairage (2) selon la revendication 15, caractérisé en ce que les zones lumineuses principales (1081) de chacune des deux premières sources lumineuses (108) sont alignées suivant une première direction (126) perpendiculaire à l'axe optique correspondant (105, 107) du premier système optique (106).
 
17. Module d'éclairage (2) selon la revendication 16, caractérisé en ce que les zones lumineuses auxiliaires (1082) de chacune des deux premières sources lumineuses (108) sont alignées suivant une deuxième direction (128) perpendiculaire à l'axe optique correspondant (105, 107) du premier système optique (106), ladite deuxième direction (128) étant située à l'avant de la première direction perpendiculaire correspondante (126).
 
18. Module d'éclairage (2) selon l'une des revendications 1 à 17, caractérisé en ce qu'il comprend une lentille (18) configurée pour recevoir des rayons lumineux des premier et deuxième systèmes optiques (6, 106 ; 20) en vue former les premier et deuxième faisceaux.
 




Dessins

















RÉFÉRENCES CITÉES DANS LA DESCRIPTION



Cette liste de références citées par le demandeur vise uniquement à aider le lecteur et ne fait pas partie du document de brevet européen. Même si le plus grand soin a été accordé à sa conception, des erreurs ou des omissions ne peuvent être exclues et l'OEB décline toute responsabilité à cet égard.

Documents brevets cités dans la description