(19)
(11)EP 3 315 851 A1

(12)DEMANDE DE BREVET EUROPEEN

(43)Date de publication:
02.05.2018  Bulletin  2018/18

(21)Numéro de dépôt: 17196701.1

(22)Date de dépôt:  16.10.2017
(51)Int. Cl.: 
F21S 41/143(2018.01)
(84)Etats contractants désignés:
AL AT BE BG CH CY CZ DE DK EE ES FI FR GB GR HR HU IE IS IT LI LT LU LV MC MK MT NL NO PL PT RO RS SE SI SK SM TR
Etats d'extension désignés:
BA ME
Etats de validation désignés:
MA MD

(30)Priorité: 28.10.2016 FR 1660529

(71)Demandeur: Valeo Vision
93012 Bobigny Cedex (FR)

(72)Inventeur:
  • GROMFELD, Yves
    49000 ANGERS (FR)

(74)Mandataire: Valeo Vision 
IP Department 34, rue Saint André
93012 Bobigny
93012 Bobigny (FR)

  


(54)MODULE OPTIQUE POUR PROJETER UN FAISCEAU LUMINEUX À COUPURE COMPORTANT DES MOYENS DE FOCALISATION HORIZONTALE


(57) L'invention concerne un module (22) optique destiné à projeter un faisceau (24) lumineux final présentant un profil de coupure (28) présentant au moins un tronçon (28A, 28C) horizontal, et comportant :
- une source (34) lumineuse commandée émettant un faisceau (46) initial ;
- des moyens (36) optiques de coupure pour transformer le faisceau (46) initial en un faisceau (48) intermédiaire à coupure (28) dans lequel les rayons lumineux sont distribués verticalement au-dessous dudit profil de coupure (28) ;
caractérisé en ce que le module (22) optique comporte :
- des moyens (38) optiques de focalisation horizontale pour focaliser le faisceau (48) intermédiaire à coupure vers une ligne (54) de focalisation sensiblement verticale ;
- une lentille (40) de sortie présentant une ligne (54) focale verticale qui est confondue avec la ligne (54) de focalisation pour transformer le faisceau (48) intermédiaire à coupure en ledit faisceau (24) final.




Description

DOMAINE TECHNIQUE DE L'INVENTION



[0001] L'invention concerne un module optique destiné à projeter un faisceau lumineux final présentant un profil de coupure présentant au moins un tronçon horizontal, et comportant :
  • une source lumineuse commandée émettant un faisceau initial ;
  • des moyens optiques de coupure pour transformer le faisceau initial en un faisceau intermédiaire à coupure dans lequel les rayons lumineux sont distribués verticalement au-dessous dudit profil de coupure.

ARRIERE PLAN TECHNIQUE DE L'INVENTION



[0002] Certains feux réglementaires de véhicules automobiles, tels que les feux de croisement ou les feux antibrouillards, doivent projeter un faisceau lumineux délimité vers le haut par un profil de coupure. Ce profil de coupure est adapté pour éviter d'éblouir les conducteurs d'autres véhicules.

[0003] Le profil de coupure s'étend globalement horizontalement qui permet de limiter la portée du faisceau du côté de la route sur lequel les véhicules sont susceptibles de circuler en sens inverse, par exemple à gauche en France ou à droite au Royaume-Uni, tout en éclairant sur une plus grande portée le bord de la route situé de l'autre côté.

[0004] A cet effet, le profil de coupure présente par exemple deux paliers horizontaux étagés qui sont reliés par un tronçon intermédiaire incliné. L'inclinaison du tronçon intermédiaire est par exemple de 15° par rapport à l'horizontale.

[0005] Par ailleurs, on cherche à réaliser des modules d'éclairage présentant une face de sortie étroite et allongée verticalement, c'est-à-dire orthogonalement aux paliers horizontaux du profil de coupure. Un tel module d'éclairage permet ainsi de réaliser une fonction de feu d'éclairage ou de signalisation peu encombrante transversalement.

[0006] En outre un tel module d'éclairage à face de sortie étroite permet aux concepteurs de réaliser un véhicule ayant une signature visuelle reconnaissable de loin.

BREF RESUME DE L'INVENTION



[0007] L'invention propose un module d'éclairage du type décrit précédemment, caractérisé en ce que le module optique comporte :
  • des moyens optiques de focalisation horizontale pour focaliser le faisceau intermédiaire à coupure vers une ligne de focalisation sensiblement verticale ;
  • une lentille de sortie présentant une ligne focale verticale qui est confondue avec la ligne de focalisation pour transformer le faisceau intermédiaire à coupure en ledit faisceau final.


[0008] Dans un exemple de réalisation de l'invention, le faisceau intermédiaire à coupure est émis selon un axe principal coaxial à celui du faisceau final

[0009] Selon d'autres caractéristiques du module d'éclairage :
  • la source lumineuse est une puce à semi-conducteur comportant une surface émettrice de lumière comportant au moins un bord inférieur rectiligne ;
  • le module optique comporte une lentille d'entrée formant un moyen optique de coupure et qui est conformée pour transformer au moins une première partie du faisceau initial en au moins une première partie du faisceau intermédiaire comportant au moins un tronçon horizontal du profil de coupure ;
  • la lentille d'entrée est avantageusement agencée pour collimater les rayons dans plan vertical longitudinal et pour focaliser les rayons dans un plan horizontal vers la ligne focale verticale ;
  • la lentille d'entrée est focalisée sur le bord rectiligne inférieur de la surface émettrice, l'image nette de ce bord inférieur formant tout ou partie dudit tronçon horizontal du profil de coupure ;
  • la lentille d'entrée forme un moyen optique de focalisation en focalisant les rayons lumineux vers la ligne verticale de focalisation, par exemple la lentille d'entrée présente une ligne focale confondue avec la ligne verticale de focalisation ;
  • la source lumineuse est une puce à semi-conducteur comportant une surface émettrice de lumière comportant au moins un bord supérieur horizontal
  • le module optique comporte une surface de réflexion formant un moyen optique de coupure et qui reçoit au moins une deuxième partie des rayons du faisceau initial pour réaliser au moins une deuxième partie du faisceau intermédiaire comportant au moins un tronçon du profil de coupure ;
  • selon un exemple de réalisation, le module comporte une deuxième lentille d'entrée pour recevoir ladite deuxième partie des rayons du faisceau initial. Par exemple, la première et la deuxième lentilles d'entrée forment une portion d'entrée du faisceau initial dans le module, les première et deuxième parties des rayons lumineux formant la totalité du faisceau initial reçu par cette portion d'entrée. La deuxième lentille d'entrée est par exemple une lentille neutre optiquement, par exemple sphérique et centrée sur le milieu de la puce.
  • la surface de réflexion est divisée en zones de formes distinctes permettant chacune de réaliser une partie du faisceau intermédiaire ;
  • au moins une première zone de la surface de réflexion est focalisée sur le bord supérieur de la surface émettrice pour former un tronçon oblique du profil de coupure, l'image nette de ce bord supérieur formant ledit tronçon oblique du profil de coupure;
  • au moins une deuxième zone de la surface de réflexion est focalisée sur le bord supérieur de la surface émettrice pour former un tronçon horizontal du profil de coupure, l'image nette de ce bord supérieur formant ledit tronçon horizontal du profil de coupure ;
  • la surface de réflexion forme un moyen optique de focalisation, la totalité de la surface de réflexion focalisant les rayons lumineux vers la ligne verticale de focalisation, chaque zone comportant ainsi une ligne focale confondue avec la ligne verticale de focalisation ;
  • la lentille de sortie est conçue pour former le faisceau final en étalant le faisceau intermédiaire horizontalement après focalisation sur la ligne de focalisation tout en demeurant neutre pour la distribution verticale des rayons lumineux ;
  • la lentille de sortie comporte une face de sortie présentant une hauteur verticale sensiblement supérieure à sa largeur transversale ;
  • la lentille de sortie comporte une face de sortie générée par une directrice verticale rectiligne déplacée sur une génératrice horizontale courbe ;
  • la génératrice horizontale présente un foyer agencé sur la ligne de focalisation ;
  • le module optique comporte un bloc plein réalisé en une seule pièce de matériau transparent comportant les moyens optiques de coupure, les moyens optiques de focalisation, et la lentille de sortie. Par exemple, les moyens optiques et les lentilles sont des dioptres formés par des parois intérieures de ce bloc, le matériau étant avantageusement choisi de sorte à ce que des rayons lumineux pénétrant dans le bloc via une portion d'entrée, notamment la lentille d'entrée, se propage dans le bloc par réflexion interne totale sur ces dioptres jusqu'à la lentille de sortie ;
  • le faisceau final est un faisceau de croisement réglementaire.


[0010] L'invention concerne aussi un dispositif d'éclairage pour un véhicule automobile comportant une juxtaposition de plusieurs modules optiques réalisés selon les enseignements de l'invention.

BREVE DESCRIPTION DES FIGURES



[0011] D'autres caractéristiques et avantages de l'invention apparaitront au cours de la lecture de la description détaillée qui va suivre pour la compréhension de laquelle on se reportera aux dessins annexés dans lesquels :
  • la figure 1 est une vue de côté qui représente schématiquement un véhicule équipé d'un module optique réalisé selon les enseignements de l'invention projetant un faisceau lumineux final vers un écran situé à distance du véhicule ;
  • la figure 2 est une vue de face qui représente une face de l'écran comportant une zone éclairée par le faisceau lumineux final, ladite zone éclairée étant délimitée par un profil de coupure;
  • la figure 3 est une vue de face qui représente schématiquement un dispositif d'éclairage avant du véhicule automobile comportant un module optique réalisé selon les enseignements de l'invention ;
  • la figure 4 est une vue en coupe longitudinale verticale selon le plan de coupe 4-4 de la figure 5 passant par un axe optique du module optique qui représente le module optique réalisé selon un premier mode de réalisation de l'invention ;
  • la figure 5 est une vue en coupe horizontale selon le plan de coupe 5-5 de la figure 4 passant par un axe optique du module optique qui représente le module optique réalisé selon le premier mode de réalisation de l'invention ;
  • la figure 6 est une vue de face à plus grande échelle qui représente schématiquement la source lumineuse du module optique ;
  • la figure 7 est une vue similaire à celle de la figure 4 qui représente un deuxième mode de réalisation du module optique ;
  • la figure 8 est une vue similaire à celle de la figure 5 qui représente un deuxième mode de réalisation du module optique ;
  • les figures 9 et 10 sont des vues en perspective sous différents points de vue qui représentent le module optique selon le deuxième mode de réalisation comportant un bloc réunissant en une seule pièces les moyens de coupure, les moyens de focalisation et la lentille de sortie ;
  • la figure 11 est une vue de détail à plus grande échelle du bloc de la figure 9 qui représente la lentille d'entrée circonscrite par une lentille neutre d'entrée ;
  • la figure 12 est une vue similaire à celle de la figure 2 qui représente les courbes isolux de la zone éclairée par le faisceau final projeté par le module optique réalisé selon le deuxième mode de réalisation ;
  • la figure 13 est une vue en perspective qui représente un dispositif d'éclairage comportant une juxtaposition de deux modules optiques agencés parallèlement ;
  • la figure 14 est une vue en perspective qui représente un dispositif d'éclairage comportant une juxtaposition de deux modules optiques alignés verticalement.

DESCRIPTION DETAILLEE DES FIGURES



[0012] Dans la suite de la description, on adoptera à titre non limitatif des orientations :
  • longitudinale dirigée d'arrière en avant selon le sens de sortie du faisceau lumineux final ;
  • verticale dirigée de bas en haut ;
  • transversale dirigée orthogonalement aux directions longitudinale et verticale.


[0013] Un plan transversal longitudinal sera appelé plan "horizontal".

[0014] L'orientation transversale correspond à l'orientation du palier horizontal du profil de coupure du faisceau lumineux final. L'orientation verticale est utilisée à titre de repère géométrique sans référence à la direction de la gravité. L'orientation verticale est définie comme étant orthogonale au palier horizontal du profil de coupure du faisceau lumineux final.

[0015] Dans la suite de la description, des éléments présentant une même structure ou des fonctions analogues seront désignés par des mêmes références.

[0016] On a représenté à la figure 1 un véhicule 20 automobile équipé d'un module 22 optique réalisé selon les enseignements de l'invention projetant un faisceau 24 lumineux final longitudinalement vers l'avant.

[0017] Il s'agit d'un faisceau 24 final présentant un profil de coupure 28. La figure 2 illustre la zone éclairée par le faisceau 24 final sur un écran 26 vertical transversal placé à 25 mètres du dispositif d'éclairage, perpendiculairement à l'axe optique dont l'intersection avec l'écran 26 correspond au croisement entre l'axe des abscisses et l'axe des ordonnées.

[0018] On observe que la zone éclairée par le faisceau 24 final est délimitée vers le haut par un profil de coupure 28. Le profil de coupure 28 présente au moins un premier palier 28A horizontal inférieur et un deuxième tronçon 28B oblique qui prolonge le premier palier 28A horizontal. Ce tronçon 28B oblique est incliné d'un angle α déterminé par rapport au palier horizontal, par exemple de 15°.

[0019] Le faisceau 24 final est ici un faisceau de croisement réglementaire.

[0020] Le premier palier 28A horizontal permet d'éviter d'éblouir les conducteurs des véhicules roulant en sens inverse. Le profil de coupure 28 est ici adapté pour un véhicule roulant dans un pays imposant aux véhicules de rouler à droite de la route.

[0021] Le profil de coupure 28 comporte ici un deuxième palier 28C horizontal supérieur qui prolonge le tronçon 28B oblique du côté opposé au premier palier 28A horizontal inférieur.

[0022] On comprendra que ce profil de coupure 28 est donné à titre d'exemple non limitatif.

[0023] Pour obtenir un tel faisceau 24 final à coupure, l'invention propose un module 22 optique présentant une face 30 de sortie étroite présentant une dimension transversale très inférieure à sa dimension verticale, comme cela est illustré à la figure 3 représentant un dispositif 32 d'éclairage avant du véhicule 20.

[0024] Un tel module 22 optique comporte une source 34 lumineuse commandée émettant un faisceau 46 initial. Il s'agit par exemple d'une puce à semi-conducteur comportant une surface émettrice de lumière. Une telle puce émettrice de lumière est plus connue sous son acronyme anglosaxon "LED" signifiant "diode électroluminescente" ou "Light Emitting Diode".

[0025] Le module 22 optique comporte aussi des moyens 36 optiques de coupure pour transformer le faisceau 46 initial en un faisceau 48 intermédiaire à coupure dans lequel les rayons lumineux sont distribués verticalement au-dessous dudit profil de coupure, le faisceau intermédiaire à coupure étant émis selon un axe principal longitudinal coaxial à celui du faisceau 24 final.

[0026] Pour permettre d'obtenir un faisceau 24 final à coupure présentant un profil de coupure 28 net, le module 22 optique comporte aussi des moyens 38 optiques de focalisation horizontale pour focaliser le faisceau 48 intermédiaire à coupure vers une ligne 54 de focalisation sensiblement verticale, ainsi qu'une lentille 40 de sortie présentant une ligne focale verticale qui est confondue avec la ligne de focalisation pour transformer le faisceau intermédiaire à coupure en ledit faisceau final.

[0027] Le terme "focalisation horizontale" signifie que la direction de propagation des rayons lumineux en projection sur un plan vertical longitudinal n'est sensiblement pas déviée par lesdits moyens 38 optiques tandis que la direction de propagation des rayons lumineux en projection sur un plan horizontal est déviée vers la ligne 54 de focalisation.

[0028] Cet agencement permet d'obtenir un faisceau 24 final dans lequel le profil de coupure 28 est une image inversée par symétrie verticale du profil de coupure du faisceau 48 intermédiaire. Etant donné que le faisceau 48 intermédiaire est focalisé vers une unique ligne 54 verticale de focalisation.

[0029] En outre le fait de focaliser le faisceau 48 intermédiaire vers la ligne 54 verticale de focalisation permet de distribuer de manière précise et maîtrisée les rayons lumineux dans le faisceau 24 final. Ceci permet notamment de maîtriser la distribution de l'intensité lumineuse dans le faisceau 24 final.

[0030] Dans un premier mode de réalisation de l'invention représenté aux figures 4 et 5, les moyens 36 de coupure et les moyens 38 de focalisation sont formés par des éléments distincts.

[0031] La source 34 lumineuse est une puce qui présente une surface 44A émettrice de lumière de forme rectangulaire comme cela est illustré à la figure 6. La surface 44 émettrice de lumière est ainsi délimitée verticalement par un bord 44A inférieur transversal et par un bord 44B supérieur transversal.

[0032] La source 34 lumineuse est agencée de manière à émettre un faisceau 46 lumineux initial dans une direction longitudinale orientée vers l'avant. A cet effet, la surface 44 émettrice de lumière est ainsi agencée verticalement transversalement et tournée vers l'avant. Le faisceau 46 lumineux initial présente plus particulièrement un axe principal d'émission sensiblement coaxial avec un axe principal d'émission du faisceau 24 final.

[0033] Les moyens 36 de coupure sont agencé directement en avant de la source 34 lumineuse de manière à conformer tous les rayons lumineux du faisceau 46 initial en un faisceau 48 intermédiaire à coupure présentant un profil de coupure symétrique au profil de coupure du faisceau 24 final par rapport à un axe vertical central.

[0034] Les moyens 36 de coupure comportent une lentille 42 d'entrée qui est conformée pour transformer au moins une première partie du faisceau 46 initial en au moins une première partie du faisceau intermédiaire comportant au moins un tronçon horizontal du profil de coupure.

[0035] A cet effet, un foyer objet de la lentille 42 est agencé sensiblement sur le bord 44A inférieur de la surface 44 émettrice de lumière. Ainsi, la lentille 42 d'entrée est focalisée sur le bord 44A rectiligne inférieur de la surface 44 émettrice.

[0036] Les rayons lumineux émis par le bord 44A inférieur forment des rayons lumineux collimatés sensiblement longitudinaux dans le faisceau 48 intermédiaire. Ceci est illustré par le rayon r1 illustré à la figure 4. Les rayons r2 lumineux issus du reste de la surface 44 émettrice sont distribués dans le faisceau 48 intermédiaire au-dessous des rayons r1 issus de du bord inférieur.

[0037] Une image nette du bord 44A inférieur de la surface 44 émettrice de lumière est ainsi formée dans le faisceau 48 intermédiaire pour former ledit tronçon horizontal du profil de coupure 28.

[0038] Certains rayons lumineux du faisceau 46 initial ne sont pas collectés par la lentille 42 d'entrée. Ces rayons lumineux passent autour de la lentille 42 sans être déviés.

[0039] Les moyens 36 de coupure présentent une surface 50 de réflexion qui reçoit ces rayons non collectés du faisceau initial pour réaliser au moins une deuxième partie du faisceau intermédiaire comportant au moins un deuxième tronçon du profil de coupure 28.

[0040] La surface 50 de réflexion est une surface complexe divisée en zones de formes distinctes permettant chacune de réaliser une partie du faisceau intermédiaire.

[0041] Une première zone 50A de la surface de réflexion est focalisée sur le bord 44B supérieur de la surface 44 émettrice de lumière.

[0042] Les rayons lumineux émis par le bord 44B supérieur forment des rayons lumineux collimatés sensiblement longitudinaux dans le faisceau 48 intermédiaire. Ceci est illustré par le rayon r3 illustré à la figure 4. Les rayons lumineux issus du reste de la surface 44 émettrice sont distribués par la zone 50A au-dessous des rayons r3 issus du bord 44B supérieur dans le faisceau 48 intermédiaire. En outre, l'image du bord 44B supérieur est tournée de 15° autour de l'axe longitudinal pour former le tronçon 28B oblique du profil de coupure 28.

[0043] Au moins une deuxième zone 50B de la surface de réflexion est focalisée sur le bord 44B supérieur de la surface 44 émettrice de lumière pour former un tronçon horizontal du profil de coupure 28. Dans l'exemple représenté à la figure 4, la surface 50 de réflexion comporte deux zones 50B agencées verticalement de part et d'autre de la première zone 50A de réflexion.

[0044] Les rayons lumineux émis par le bord 44B supérieur forment des rayons lumineux collimatés sensiblement longitudinaux dans le faisceau 48 intermédiaire. Les rayons lumineux issus du reste de la surface 44 émettrice sont distribués par la zone 50B au-dessous des rayons issus du bord 44B supérieur dans le faisceau 48 intermédiaire. L'image nette de ce bord 44B supérieur forme ainsi un tronçon horizontal du profil de coupure 28.

[0045] Comme cela est illustré à la figure 5, la lentille 42 d'entrée et la surface 50 de réflexion sont conformées de manière à collimater des rayons lumineux du faisceau 48 intermédiaire dans un plan horizontal.

[0046] Les moyens 38 de focalisation sont ici formés par une lentille 52 convergente cylindrique qui est interposée sur le trajet du faisceau 48 intermédiaire. Cette lentille 52 est conçue pour laisser inchangée la distribution des rayons lumineux dans un plan vertical longitudinal, comme cela est indiqué à la figure 4, et pour focaliser les rayons lumineux du faisceau 48 intermédiaire vers une ligne 54 verticale de focalisation comme cela est indiqué à la figure 5.

[0047] A cet effet, la lentille 52 convergente présente une forme cylindrique de directrice rectiligne verticale.

[0048] La lentille 40 de sortie est interposé sur le faisceau 48 intermédiaire, longitudinalement en avant de la ligne 54 verticale de focalisation. La lentille 40 de sortie est conçue pour former le faisceau 24 final en étalant le faisceau 48 intermédiaire horizontalement après focalisation sur la ligne 54 de focalisation, comme illustré à la figure 5, tout en demeurant neutre pour la distribution verticale des rayons lumineux, comme illustré à la figure 4.

[0049] A cet effet, la lentille 40 de sortie comporte une face 30 de sortie générée par une directrice verticale rectiligne déplacée sur une génératrice horizontale courbe. La génératrice horizontale présente un foyer agencé sur la ligne 54 de focalisation. La face de sortie 30 présente, en section horizontale, une forme adaptée pour étaler les rayons lumineux de part et d'autre de l'axe principal d'émission. La face 30 de sortie présente par exemple une forme ellipsoïdale.

[0050] Cet agencement permet avantageusement d'obtenir une lentille 40 de sortie présentant une face 30 de sortie dont la hauteur verticale est sensiblement supérieure à sa largeur transversale, comme illustré à la figure 3.

[0051] En outre, cet agencement permet d'obtenir un profil de coupure 38 net permettant de respecter au mieux les réglementations en vigueur.

[0052] En variante de ce premier mode de réalisation, les moyens optiques de coupure sont réalisés par d'autres agencements connus, par exemple au moyen d'un réflecteur et d'un cache dont un bord libre permet de former le profil de coupure.

[0053] Selon un deuxième mode de réalisation de l'invention qui a été représenté aux figure 7 et 8, les moyens optiques de coupure et les moyens de focalisation sont formés par des mêmes éléments. Ceci permet avantageusement d'obtenir un module 22 optique moins encombrant longitudinalement.

[0054] Dans ce mode de réalisation, le module 22 optique comporte une source 34 lumineuse identique à celle décrite dans le premier mode de réalisation.

[0055] Le module 22 optique comporte aussi une lentille 42 d'entrée et une surface 50 complexe de réflexion qui permettent d'obtenir un faisceau 48 intermédiaire à coupure dont les rayons lumineux sont distribués dans un plan vertical de manière identique à ce qui a été décrit pour le premier mode de réalisation. Ceci a été illustré à la figure 7.

[0056] En revanche, à la différence du premier mode de réalisation, la lentille 42 d'entrée forme simultanément un moyen optique de coupure et un moyen optique de focalisation. Elle est ainsi conformée pour focaliser les rayons lumineux du faisceau 48 intermédiaire directement vers la ligne 54 verticale de focalisation comme cela est illustré à la figure 8. La lentille 42 d'entrée présente par exemple une ligne focale confondue avec la ligne 54 de focalisation.

[0057] De même, la surface 50 de réflexion forme simultanément un moyen optique de coupure et un moyen optique de focalisation. Ainsi, la totalité de la surface 50 de réflexion focalise les rayons lumineux du faisceau 48 intermédiaire directement vers la ligne 54 verticale de focalisation comme cela est illustré à la figure 8. Ainsi, chaque zone 50A, 50B de la surface 50 de réflexion présente une ligne focale confondue avec la ligne 54 verticale de focalisation.

[0058] La lentille 40 de sortie est identique à celle qui a été décrite dans le premier mode de réalisation.

[0059] Ce deuxième mode de réalisation permet de supprimer la lentille 52 convergente du premier mode de réalisation. Le module 22 optique est ainsi peu encombrant longitudinalement.

[0060] En outre, la réalisation simultanée des fonctions de coupure et de focalisation par des mêmes éléments permet de réaliser les différents éléments du module 22 optique en un seul bloc 58 de matériau transparent, à l'exception de la source 34 lumineuse.

[0061] Le module 22 optique ainsi obtenu est particulièrement compact. De plus, le bloc 58 est peu onéreux à fabriquer. En outre, le montage du module 22 optique dans un dispositif 32 d'éclairage de véhicule 20 est particulièrement aisé et rapide car le module 22 optique ne comporte que deux pièces, à savoir le bloc 58 et la source 34 lumineuse.

[0062] Comme cela est illustré aux figures 9 et 10, dans un tel module 22 optique, la lentille 42 d'entrée est formée par une face arrière d'entrée du bloc 58 qui est agencée en vis-à-vis de la source 34 lumineuse.

[0063] La surface 50 de réflexion est formée par une face délimitant radialement le bloc 58 du module 22 optique et formant un dioptre. Cette surface 50 de réflexion permet la réflexion totale des rayons lumineux issus de la source 34 lumineuse.

[0064] Au besoin, la surface 50 de réflexion pourra être aluminée au moins en partie pour permettre la réflexion de la totalité des rayons lumineux issus de la source 34 lumineuse.

[0065] Comme cela est représenté à la figure 11, la lentille 42 d'entrée forme une première lentille 42 d'entrée qui est circonscrite par une deuxième lentille 56 annulaire d'entrée du bloc 58. La deuxième lentille 56 d'entrée est neutre optiquement, c'est-à-dire qu'elle est conformée pour permettre aux rayons lumineux issus de la source 34 lumineuse qui ne sont pas collectés par la lentille 42 d'entrée de pénétrer dans le bloc 58 du module 22 optique sans être sensiblement déviés. La deuxième lentille 56 neutre d'entrée est ainsi intercalée radialement entre la première lentille 42 et une extrémité arrière de la surface 50 de réflexion.

[0066] La deuxième lentille 56 neutre d'entrée présente par exemple une forme hémisphérique centrée sur la surface 44 émettrice de lumière. La deuxième lentille 56 neutre est ainsi formée de manière concave dans une face arrière du bloc 58 et elle comporte en son centre la première lentille 42 d'entrée.

[0067] La lentille 40 de sortie est formée en une pièce avec le bloc 58 en avant de la surface 50 de réflexion. La face 30 de sortie de la lentille 40 de sortie forme une face d'extrémité avant du bloc 58.

[0068] Le bloc 58 est par exemple réalisé par extrusion selon un axe vertical d'un matériau plastique transparent. Le matériau est avantageusement choisi de sorte à ce que des rayons lumineux pénétrant dans le bloc via la lentille 42 d'entrée et la surface 56 neutre se propagent dans le bloc 58 par réflexion interne totale sur la surface 50 de réflexion jusqu'à la lentille 40 de sortie

[0069] Selon une variante non représentée de ce deuxième mode de réalisation, la surface de réflexion est formée par la face interne d'un réflecteur distinct de la lentille d'entrée et la lentille de sortie est formée par un troisième élément indépendant.

[0070] On a illustré à la figure 12 une zone éclairée sur l'écran 26 de la figure 1 qui représente des courbes isolux.

[0071] Le point M est situé au voisinage de la croisée entre les axes horizontal et vertical, et correspond au point du faisceau dont l'éclairement est maximal. Ce point M est entouré par des courbes fermées de plus en plus grandes correspondant à des éclairements de moins en moins forts. Chaque courbe correspond à une valeur constante en lux qui décroît du point M vers l'extérieur. Dans le cas de la figure 12, le point M correspond à 35,7 lux, la première courbe fermée entourant M correspond à 32 lux, puis chaque courbe suivante correspond à 8 lux de moins.

[0072] Ainsi, un seul module 22 optique permet ainsi de réaliser un feu de croisement réglementaire.

[0073] Comme cela est illustré aux figures 13 et 14, le véhicule peut être équipé d'un dispositif d'éclairage comportant une juxtaposition de plusieurs modules 22 d'éclairage réalisés selon les enseignements de l'invention.

[0074] Une telle juxtaposition peut être effectuée pour des raisons esthétiques et/ou pour pouvoir obtenir un faisceau lumineux présentant des caractéristiques adaptées à une fonction d'éclairage ou de signalisation particulière.

[0075] Ainsi, comme représenté à la figure 13, le dispositif 32 d'éclairage comporte deux modules 22 optiques identiques. Chaque module 22 optique comporte un bloc 58 réalisé selon le deuxième mode de réalisation de l'invention. Les deux modules 22 optiques sont agencés parallèlement l'un à côté de l'autre transversalement de manière que leurs faces 30 de sortie soient sensiblement dans un même plan vertical transversal. Ces deux modules 22 optiques sont commandés simultanément pour réaliser la même fonction d'éclairage ou de signalisation par superposition de leurs faisceaux 24 finaux.

[0076] Dans l'exemple représenté à la figure 14, le dispositif 32 d'éclairage comporte deux modules 22 optiques qui sont agencés verticalement l'un au-dessus de l'autre. La face 30 de sortie du module 22 optique inférieur est ainsi agencée verticalement dans le prolongement de la face 30 optique du module 22 optique supérieur.

[0077] Le module 22 optique réalisé selon l'un quelconque des modes de réalisation de l'invention permet ainsi de projeter un faisceau à coupure nette par une face de sortie étroite transversalement et allongée verticalement. Un tel module optique est peu encombrant transversalement.

[0078] En outre le deuxième mode de réalisation de l'invention permet d'obtenir un module optique peu encombrant longitudinalement.

[0079] De plus, le module optique réalisé en un bloc selon le deuxième mode de réalisation de l'invention est particulièrement simple à fabriquer et peu onéreux.


Revendications

1. Module (22) optique destiné à projeter un faisceau (24) lumineux final présentant un profil de coupure (28) présentant au moins un tronçon (28A, 28C) horizontal, et comportant :

- une source (34) lumineuse commandée émettant un faisceau (46) initial ;

- des moyens (36) optiques de coupure pour transformer le faisceau (46) initial en un faisceau (48) intermédiaire à coupure (28) dans lequel les rayons lumineux sont distribués verticalement au-dessous dudit profil de coupure (28) ;

caractérisé en ce que le module (22) optique comporte :

- des moyens (38) optiques de focalisation horizontale pour focaliser le faisceau (48) intermédiaire à coupure vers une ligne (54) de focalisation sensiblement verticale ;

- une lentille (40) de sortie présentant une ligne (54) focale verticale qui est confondue avec la ligne (54) de focalisation pour transformer le faisceau (48) intermédiaire à coupure en ledit faisceau (24) final.


 
2. Module (22) optique selon la revendication précédente, caractérisé en ce que la source (34) lumineuse est une puce à semi-conducteur comportant une surface (44) émettrice de lumière comportant au moins un bord (44A) inférieur rectiligne.
 
3. Module (22) optique selon la revendication précédente, caractérisé en ce qu'il comporte une lentille (42) d'entrée formant un moyen (36) optique de coupure et qui est conformée pour transformer au moins une première partie du faisceau (46) initial en au moins une première partie du faisceau (48) intermédiaire comportant au moins un tronçon horizontal du profil de coupure (28).
 
4. Module (22) optique selon la revendication précédente, caractérisé en ce que la lentille (42) d'entrée est focalisée sur le bord (44A) rectiligne inférieur de la surface (44) émettrice, l'image nette de ce bord (44A) inférieur formant tout ou partie dudit tronçon horizontal du profil de coupure (28).
 
5. Module (22) optique selon l'une quelconque des revendications 3 ou 4, caractérisé en ce que la lentille (42) d'entrée forme un moyen (38) optique de focalisation en focalisant les rayons lumineux vers la ligne (54) verticale de focalisation.
 
6. Module (22) selon l'une quelconque des revendications 1 à 5, caractérisé en ce que la source (34) lumineuse est une puce à semi-conducteur comportant une surface (44) émettrice de lumière comportant au moins un bord (44B) supérieur horizontal.
 
7. Module (22) optique selon la revendication précédente, caractérisé en ce qu'il comporte une surface (50) de réflexion formant un moyen (36) optique de coupure et qui reçoit au moins une deuxième partie des rayons du faisceau (46) initial pour réaliser au moins une deuxième partie du faisceau (48) intermédiaire comportant au moins un tronçon du profil de coupure (28).
 
8. Module (22) optique selon la revendication précédente, caractérisé en ce que la surface (50) de réflexion est divisée en zones (50A, 50B) de formes distinctes permettant chacune de réaliser une partie du faisceau (48) intermédiaire.
 
9. Module (22) optique selon la revendication précédente, caractérisé en ce qu'au moins une première zone (50A) de la surface (50) de réflexion est focalisée sur le bord (44B) supérieur de la surface (44) émettrice pour former un tronçon (28B) oblique du profil de coupure (28), l'image nette de ce bord (44B) supérieur formant ledit tronçon (28B) oblique du profil de coupure (28).
 
10. Module (22) selon l'une quelconque des revendications 8 ou 9, caractérisé en ce qu'au moins une deuxième zone (50B) de la surface (50) de réflexion est focalisée sur le bord (44B) supérieur de la surface (44) émettrice pour former un tronçon horizontal du profil de coupure (28), l'image nette de ce bord (44B) supérieur formant ledit tronçon horizontal du profil de coupure (28).
 
11. Module (22) optique selon l'une quelconque des revendications 7 à 10, caractérisé en ce que la surface (50) de réflexion forme un moyen (38) optique de focalisation, la totalité de la surface (50) de réflexion focalisant les rayons lumineux vers la ligne (54) verticale de focalisation.
 
12. Module (22) optique selon l'une quelconque des revendications précédentes, caractérisé en ce que la lentille (40) de sortie est conçue pour former le faisceau (24) final en étalant le faisceau (48) intermédiaire horizontalement après focalisation sur la ligne (54) de focalisation tout en demeurant neutre pour la distribution verticale des rayons lumineux.
 
13. Module (22) optique selon la revendication précédente, caractérisé en ce que la lentille (40) de sortie comporte une face (30) de sortie présentant une hauteur verticale sensiblement supérieure à sa largeur transversale.
 
14. Module (22) selon l'une quelconque des revendications 12 ou 13, caractérisé en ce que la lentille (40) de sortie comporte une face (30) de sortie générée par une directrice verticale rectiligne déplacée sur une génératrice horizontale courbe.
 
15. Module (22) optique selon la revendication précédente, caractérisé en ce que la génératrice horizontale présente un foyer agencé sur la ligne (54) de focalisation.
 
16. Module (22) optique selon l'une quelconque des revendications précédentes, caractérisé en qu'il comporte un bloc (58) plein réalisé en une seule pièce de matériau transparent comportant :

- les moyens (36) optiques de coupure ;

- les moyens (38) optiques de focalisation ;

- la lentille (40) de sortie.


 
17. Module (22) optique selon l'une quelconque des revendications précédentes, caractérisé en ce que le faisceau (24) final est un faisceau de croisement réglementaire.
 
18. Dispositif (32) d'éclairage pour un véhicule (20) automobile comportant une juxtaposition de plusieurs modules (22) optiques réalisés selon l'une quelconque des revendications précédentes.
 




Dessins



















Rapport de recherche









Rapport de recherche