(19)
(11)EP 3 375 307 B1

(12)FASCICULE DE BREVET EUROPEEN

(45)Mention de la délivrance du brevet:
13.05.2020  Bulletin  2020/20

(21)Numéro de dépôt: 18169311.0

(22)Date de dépôt:  13.11.2013
(51)Int. Cl.: 
A41C 3/00  (2006.01)
D04B 1/24  (2006.01)

(54)

SOUTIEN-GORGE RÉALISÉ EN TRICOT À ÉLASTICITÉ VARIABLE

BH AUS STRICKSTOFF MIT VARIABLER ELASTIZITÄT

KNITTED BRA HAVING VARIABLE ELASTICITY


(84)Etats contractants désignés:
AL AT BE BG CH CY CZ DE DK EE ES FI FR GB GR HR HU IE IS IT LI LT LU LV MC MK MT NL NO PL PT RO RS SE SI SK SM TR

(30)Priorité: 13.11.2012 FR 1260761
19.11.2012 FR 1260949

(43)Date de publication de la demande:
19.09.2018  Bulletin  2018/38

(62)Numéro de dépôt de la demande initiale en application de l'article 76 CBE:
13803135.6 / 2919601

(73)Titulaire: Hanes Operations Europe SAS
92500 Rueil-Malmaison (FR)

(72)Inventeur:
  • TURLAN, Manon
    71710 Marmagne (FR)

(74)Mandataire: Conroy, John 
Fish & Richardson P.C. Highlight Business Towers Mies-van-der-Rohe-Straße 8
80807 München
80807 München (DE)


(56)Documents cités: : 
WO-A2-2006/110387
US-B2- 7 163 432
  
      
    Il est rappelé que: Dans un délai de neuf mois à compter de la date de publication de la mention de la délivrance de brevet européen, toute personne peut faire opposition au brevet européen délivré, auprès de l'Office européen des brevets. L'opposition doit être formée par écrit et motivée. Elle n'est réputée formée qu'après paiement de la taxe d'opposition. (Art. 99(1) Convention sur le brevet européen).


    Description


    [0001] L'invention concerne un soutien-gorge qui est réalisé en tricot circulaire et qui comporte une pluralité de portions à élasticité variable.

    [0002] Il est connu de réaliser un soutien-gorge en tricot, notamment en tricot circulaire, ou tubulaire, tel que le soutien-gorge décrit et représenté dans le document US-A-4,531,525.

    [0003] Ce type de soutien-gorge, qui est réalisé au moyen d'une machine à tricoter circulaire prévue à cet effet, présente l'avantage d'être confortable à porter et d'offrir une certaine souplesse et extensibilité élastique.

    [0004] Il est également connu un soutien-gorge en tricot circulaire décrit et représenté dans le document WO 2006/110387 A2. Le soutien-gorge a un panneau arrière, un panneau avant ayant de préférence une paire de bonnets et de préférence une paire de bretelles. Le panneau arrière comporte au moins une zone renforcée. De préférence, les bonnets, les bretelles et rentre gorge ont également des zones renforcées. De préférence, les zones de renforcement sont formées pendant le processus de tricotage, et également de préférence en utilisant des combinaisons de construction de points manques à flotteur positif et ajoutés dans les fils. De préférence, le soutien-gorge a aussi une construction en maille éponge véritable ou simili sur le côté en tissu des zones renforcées, du côté de l'utilisateur, pour assurer des propriétés d'évacuation de l'humidité. Les zones renforcées de la présente invention peuvent également être tricotées dans des vêtements tels que les vêtements de maintien, les vêtements de maternité et les vêtements de sport.

    [0005] On connait aussi un soutien-gorge décrit et représenté dans le document US-A-7, 163,432, qui vise notamment à proposer un soutien-gorge ajustable à différentes tailles.

    [0006] Selon ce document, le soutien-gorge comporte un premier bonnet et un second bonnet tricotés qui sont alignés transversalement et qui présentent chacun une forme globalement hémisphérique.

    [0007] De façon conventionnelle, le soutien-gorge comporte une bande de fixation dorsale et une paire de bretelles.

    [0008] Chaque bonnet comporte une première portion périphérique inférieure qui est réalisée en tricot, pour le soutien de la poitrine.

    [0009] Complémentairement, chaque bonnet est soutenu par une armature tubulaire inférieure rapportée formant raidisseur, qui est cousue ou collée au dessous de chaque bonnet.

    [0010] Bien que ce type de soutien-gorge offre une certaine élasticité, permettant de s'adapter à différentes tailles, l'armature rapportée risque de provoquer un inconfort à la personne qui porte le soutien-gorge.

    [0011] De plus, la fixation de l'armature sur le soutien-gorge demande une opération de fabrication supplémentaire.

    [0012] Pour pallier notamment ces inconvénients l'invention définit un soutien-gorge constitué d'un tricot selon les caractéristiques de la revendication 1.

    [0013] Ainsi, l'invention permet de fournir un soutien-gorge permettant un maintien optimal de la poitrine sans qu'il soit nécessaire de recourir à des armatures rapportées ni à des bonnets thermoformés.

    [0014] Les revendications dépendantes 2 à 12 définissent plus précisément le soutien-gorge de la revendication 1. Ces caractéristiques sont décrites ci-dessous.

    [0015] Selon une autre caractéristique, le raidisseur présente une extensibilité élastique faible ou nulle selon une direction verticale, perpendiculaire à une direction transversale, de façon à soutenir la poitrine.

    [0016] De plus, la première portion périphérique de soutien de chaque bonnet présente une extensibilité élastique verticale supérieure à celle du raidisseur, et en ce que ladite première portion est nerveuse verticalement, de façon à lever la poitrine sans l'écraser.

    [0017] La deuxième portion permet notamment d'apporter de la profondeur aux bonnets lorsque le soutien-gorge est porté.

    [0018] Selon un autre aspect, le raidisseur et la première portion de chaque bonnet comporte un nombre de mailles par unité de surface qui est inférieur au nombre de mailles par unité de surface de la deuxième portion de chaque bonnet, pour rendre le raidisseur et ladite première portion moins extensible transversalement que la deuxième portion.

    [0019] De plus, chaque bonnet comporte une troisième portion centrale qui est adjacente à la deuxième portion, qui présente une forme globalement circulaire agencée globalement au centre du bonnet associé, et qui présente une extensibilité élastique verticale et transversale inférieure à celle de la deuxième portion voisine.

    [0020] De même, la troisième portion comporte un nombre de mailles par unité de surface qui est inférieur au nombre de mailles par unité de surface de la deuxième portion de chaque bonnet, pour rendre la troisième portion moins extensible transversalement que la deuxième portion.

    [0021] Aussi, chaque portion de chaque bonnet est réalisée en tricot selon un type de maille différent.

    [0022] De plus, le raidisseur forme une bande centrale qui relie le premier bonnet et le second bonnet entre eux de façon à limiter leur écartement transversal.

    [0023] Enfin, les différentes portions de chaque bonnet, le raidisseur et la bande de fixation dorsale sont réalisés en une seule pièce par tricotage circulaire.

    [0024] Cette caractéristique permet de réaliser une grande partie du soutien-gorge selon l'invention sur une machine à tricoter circulaire en une seule étape de tricotage.

    [0025] D'autres caractéristiques et avantages de l'invention apparaîtront à la lecture de la description détaillée qui suit pour la compréhension de laquelle on se reportera aux dessins annexés dans lesquels :
    • la figure 1 est une vue en perspective, qui illustre un soutien-gorge réalisé en tricot comportant une pluralité de portions à élasticité variable, selon l'invention ;
    • la figure 2 est une vue en plan, qui illustre le soutien-gorge de la figure 1 ;
    • la figure 3 est une vue schématique de face, qui illustre un premier type de maille formant raidisseur ;
    • la figure 4 est une vue schématique de face similaire à la figure 3, qui illustre un deuxième type de maille formant une première portion de chaque bonnet ;
    • la figure 5 est une vue schématique de face similaire à la figure 3, qui illustre un troisième type de maille formant une deuxième portion de chaque bonnet ;
    • la figure 6 est une vue schématique de face similaire à la figure 3, qui illustre un quatrième type de maille formant une troisième portion de chaque bonnet.


    [0026] Pour clarifier la description et les revendications, on adoptera à titre non limitatif la terminologie longitudinal, vertical et transversal en référence au trièdre L, V, T indiqué aux figures.

    [0027] On a représenté à la figure 1 un soutien-gorge 10 réalisé en tricot, qui est représenté dans une configuration portée par une personne debout, de sorte que la direction transversale T représentée par le trièdre L,V,T à la figure 1 correspond à une direction horizontale.

    [0028] Le soutien-gorge 10 comporte un premier bonnet 12a et un second bonnet 12b tricotés qui sont alignés transversalement et qui présentent chacun une forme globalement hémisphérique, de convexité orientée vers l'avant selon une direction longitudinale.

    [0029] De plus, le soutien-gorge 10 comporte une bande de fixation 14 dorsale qui est ici composée d'un premier pan 16a et d'un second pan 16b qui sont raccordables entre eux dans le dos de la personne utilisatrice par un moyen d'attache 17 amovible, représenté à la figure 2.

    [0030] Le moyen d'attache 17 est du type à agrafe et à crans complémentaires, par exemple.

    [0031] Toutefois, à titre non limitatif, le soutien-gorge 10 peut aussi être conçu pour être attaché par l'avant, entre les deux bonnets 12a, 12b, selon un exemple de conception non représenté.

    [0032] De même, le soutien-gorge 10 peut être réalisé en tube sans moyen d'attache, pour être enfilé par la tête.

    [0033] La bande de fixation 14 dorsale est réalisée en tricot extensible selon une direction transversale correspondant à sa grande longueur.

    [0034] En outre, le soutien-gorge 10 est équipé d'une paire de bretelles 18a, 18b qui sont conçues pour supporter le soutien-gorge 10 sur les épaules de la personne utilisatrice.

    [0035] Comme on peut le voir aux figures 1 et 2, le soutien-gorge 10 comporte une partie de tricot 20 qui est appelée « raidisseur » 20 dans la suite de la description.

    [0036] Le raidisseur 20 forme notamment une bande d'armature 22 qui s'étend au dessous de chaque bonnet 12a, 12b pour favoriser le support et la tenue de chaque bonnet 12a, 12b.

    [0037] A cet effet, la bande d'armature 22 du raidisseur 20 entoure la périphérie inférieure de chaque bonnet 12a, 12b, globalement la moitié inférieure de chaque bonnet 12a, 12b.

    [0038] De plus, le raidisseur 20 forme une bande centrale 24 qui relie le premier bonnet 12a et le second bonnet 12b entre eux de façon à limiter leur écartement transversal l'un par rapport à l'autre.

    [0039] Aussi, le raidisseur 20 forme une première bande latérale 26a qui relie le premier bonnet 12a sur le premier pan 16a, et une seconde bande latérale 26b qui relie le second bonnet 12b sur le second pan 16b de la bande de fixation 14.

    [0040] Le raidisseur 20 est réalisé en tricot selon un premier type de maille 28 illustré à la figure 3 et décrit ultérieurement, qui est conçu pour se substituer à une armature rapportée, comme une armature métallique par exemple.

    [0041] Dans ce but, le premier type de maille 28 du raidisseur 20 présente une extensibilité élastique faible, voire nulle, selon une direction verticale.

    [0042] On entend ici par « extensibilité élastique faible » une extensibilité qui est inférieure ou égale à vingt pour cent, et de préférence inférieure ou égale à dix pour cent par rapport à un état au repos du tricot.

    [0043] Selon un autre aspect, chaque bonnet 12a, 12b comporte, depuis la périphérie vers le centre du bonnet, une première portion 30a, 30b, une deuxième portion 32a, 32b, et une troisième portion 34a, 34b respectivement.

    [0044] La première portion 30a, 30b forme la périphérie inférieure de chaque bonnet 12a, 12b, de façon à soutenir la poitrine.

    [0045] Comme on peut le voir à la figure 1, la première portion 30a, 30b de chaque bonnet 12a, 12b entoure sensiblement les trois quarts de chaque bonnet 12a, 12b, dont une moitié inférieure et un quart supérieur extérieur latéral, du côté du bras de la personne utilisatrice.

    [0046] De plus, la première portion 30a, 30b de chaque bonnet 12a, 12b est extensible élastiquement et elle est réalisée en tricot selon un deuxième type de maille 36 qui sera décrit par la suite.

    [0047] En outre, la première portion 30a, 30b de chaque bonnet 12a, 12b présente une extensibilité élastique verticale supérieure à celle du raidisseur 20.

    [0048] De même, la première portion 30a, 30b de chaque bonnet 12a, 12b est suffisamment nerveuse verticalement pour lever la poitrine sans l'écraser.

    [0049] Le terme « nerveuse » traduit ici une capacité à exercer une force de rappel importante verticalement lorsque le tricot est tendu.

    [0050] De façon complémentaire, la deuxième portion 32a, 32b de chaque bonnet 12a, 12b forme un anneau qui est agencé à l'intérieur de la première portion 30a, 30b.

    [0051] De plus, la deuxième portion 32a, 32b est extensible élastiquement selon une direction transversale et elle présente une extensibilité élastique supérieure à celle de la première portion 30a, 30b, de façon à obtenir une profondeur de bonnet 12a, 12b satisfaisante.

    [0052] A cet effet la deuxième portion 32a, 32b est réalisée en tricot selon un troisième type de maille 38 qui est décrit par la suite.

    [0053] Enfin, la troisième portion 34a, 34b de chaque bonnet 12a, 12b forme un cercle qui est agencé au centre du bonnet associé et qui est entouré par la deuxième portion 32a, 32b adjacente.

    [0054] De plus, la troisième portion 34a, 34b est extensible élastiquement et elle présente une extensibilité élastique inférieure à celle de la deuxième portion 32a, 32b.

    [0055] A cet effet, la troisième portion 34a, 34b est réalisée en tricot selon un quatrième type de maille 40 décrit par la suite.

    [0056] Les différentes portions 30a, 30b, 32a, 32b, 34a, 34b de chaque bonnet 12a, 12b, le raidisseur 20 et la bande de fixation 14 dorsale sont réalisés en une seule pièce par tricotage circulaire.

    [0057] De plus, les différentes portions 30a, 30b, 32a, 32b, 34a, 34b de chaque bonnet 12a, 12b sont agencées de façon globalement concentrique, comme on peut le voir au figures 1 et 2.

    [0058] On a représenté schématiquement aux figures 3 à 6 le rendu visuel d'une unité de surface 42 du premier type de maille 28, du second type de maille 36, du troisième type de maille 38 et du quatrième type de maille 40 respectivement, chaque unité de surface 42 étant constituée par huit rangées transversales de fils formant huit colonnes verticales de tricot.

    [0059] Les huit rangées de fils de chaque type de maille de tricot sont constituées successivement par un fil guipé F1, un premier fil en polypropylène F2, un premier fil texturé F3, un second fil en polypropylène F4, un fil plat F5, un troisième fil en polypropylène F6, un second fil texturé F7 et un quatrième fil en polypropylène F8.

    [0060] On entend par « fil guipé » un fil constitué d'une partie centrale appelée âme, et d'une partie périphérique appelée couverture.

    [0061] La partie centrale est un fil d'élasthanne ou de gomme naturelle, par exemple, qui donne au fil guipé des caractéristiques élastiques.

    [0062] La partie périphérique est en fibres naturelles, comme du coton ou de la laine, ou en fibres synthétiques, comme du polyamide ou du polyester, par exemple.

    [0063] Toutefois, selon l'exemple décrit ici, le fil guipé F1 comporte une partie centrale en élasthanne et une partie périphérique en polyamide.

    [0064] On entend par « fil texturé » est un fil souple et volumineux ayant des propriétés d'extensibilité élastique, contrairement à un fil plat.

    [0065] Le fil texturé est par exemple obtenu par torsion de fibres lisses, généralement synthétiques, pour en en accroître le volume, le rendant doux au toucher et un peu extensible.

    [0066] On entend par « fil plat » un fil qui ne s'allonge pas, qui est ici en polyester ou en polyamide.

    [0067] Le fil plat est un fil mono-filament, par opposition à un fil texturé qui est un multi-filaments. Le fil plat est obtenu par filage de la matière à une vitesse suffisante, généralement comprise entre 1000 mètres par minute et 5000 mètres par minute, et si nécessaire au moyen d'un étirage complémentaire pour obtenir un fil amorphe ou ayant un degré de cristallinité faible, généralement inférieur à 5 pour cent.

    [0068] L'extensibilité de chaque type de maille 28, 36, 38, 40, dans une direction transversale dans le sens du fil, et dans une direction verticale dans le sens de la maille, est déterminée par la nature du fil utilisé et le type de tricot réalisé.

    [0069] En effet, la technique du saut de mailles, qui consiste à « garder » une maille sur plusieurs rangées, permet de faire varier l'extensibilité verticale du tricot.

    [0070] Le saut de maille est illustré aux figures 3 à 6, par les boucles qui s'étendent verticalement sur plusieurs rangées à la suite. Plus le saut de maille est étendu, plus l'extensibilité élastique verticale intrinsèque du tricot est faible.

    [0071] Comme on peut le voir aux figures 3 et 4, le premier type de maille 28 et le second type de maille 36 comportent chacun une maille « gardée » sur huit rangées, en alternance une colonne sur deux.

    [0072] Le fil de la maille gardée du premier type de maille 28 est le fil plat F5, qui ne s'allonge pas, de sorte que le premier type de maille 28 présente une extensibilité élastique verticale faible, voire nulle.

    [0073] Selon la figure 4, le fil de la maille « gardée » du second type de maille 36 est le fil guipé F1, qui est relativement élastique, de sorte que le second type de maille 36 est très nerveux verticalement.

    [0074] A titre indicatif, selon un exemple de réalisation, le second type de maille 36 présente une extensibilité verticale de cent quarante pour cent par rapport à un état au repos.

    [0075] Comme on peut le voir à la figure 5, qui illustre le troisième type de maille 38, le premier fil guipé F1, le troisième fil texturé F3, le fil plat F5 et le fil texturé F7 sont chacun « gardés » sur deux rangées, une colonne sur quatre, formant des sauts de mailles agencés en quinconce.

    [0076] De même, selon la figure 6 qui illustre le quatrième type de maille 40, le premier fil guipé F1, le troisième fil texturé F3, le fil plat F5 et le fil texturé F7 sont chacun gardés sur deux rangées, une colonne sur deux, formant des sauts de mailles agencés en quinconce.

    [0077] De façon complémentaire, l'extensibilité de chaque type de maille 28, 36, 38, 40, dans une direction transversale, dans le sens du fil, est déterminée par le nombre de mailles par unité de surface 42. Plus le nombre de mailles est élevé et plus l'extensibilité élastique transversale de la maille tend à être grande.

    [0078] En référence aux figure 3 à 6, le premier type de maille 28 et le second type de maille 36 comportent chacun trente six mailles par unité de surface 42, le troisième type de maille 38 comporte cinquante six mailles par unité de surface 42 et le quatrième type de maille 40 comporte quarante huit mailles par unité de surface 42.

    [0079] Le nombre de mailles élevé du quatrième type de maille 40, permet de rendre la troisième portion 34a, 34b centrale de chaque bonnet 12a, 12b opaque, cachant ainsi la poitrine.

    [0080] Les caractéristiques d'extensibilité élastique verticale relatives des différents types de mailles 28, 36, 38, 40 sont décrites par la suite.

    [0081] Le premier type de maille 28 présente l'extensibilité verticale la plus faible, qui est par exemple comprise entre zéro et vingt pour cent, et qui est égale de préférence à dix pour cent, voire zéro pour cent, par rapport à un état au repos.

    [0082] Le second type de maille 36 présente une extensibilité verticale qui est supérieure à celle du premier type de maille 28, et qui est par exemple égale à cent quarante pour cent d'allongement par rapport à un état au repos.

    [0083] Le troisième type de maille 38 présente une extensibilité verticale qui est supérieure à celle du second type de maille 36, et qui est par exemple égale à cent soixante quinze pour cent d'allongement par rapport à un état au repos.

    [0084] Le quatrième type de maille 40 présente une extensibilité verticale qui est inférieure à celle du troisième type de maille 38, et qui est par exemple égale à cent cinquante pour cent d'allongement par rapport à un état au repos.

    [0085] Concernant les caractéristiques d'extensibilité élastique transversales relatives des différents types de mailles 28, 36, 38, 40, le premier type de maille 28 et le second type de maille 36 présentent une extensibilité transversale plus faible que celle du troisième type de maille 38 et du quatrième type de maille 40, qui est par exemple de soixante quinze pour cent d'allongement par rapport à un état au repos.

    [0086] Enfin, l'extensibilité élastique transversale du troisième type de maille 38 et du quatrième type de maille 40 est par exemple de cent soixante quinze pour cent d'allongement par rapport à un état au repos.

    [0087] Ainsi, le soutien-gorge 10 selon l'invention permet de s'affranchir d'une armature rapportée.

    [0088] Toutefois, à titre non limitatif, le soutien-gorge 10 selon l'invention peut être équipé d'une armature rapportée pour améliorer le maintien de la poitrine.

    [0089] De plus, la disposition des différentes portions 30a, 30b, 32a, 32b, 34a, 34b de chaque bonnet 12a, 12b et du raidisseur 20, ainsi que les caractéristiques mécaniques de chaque type de maille 28, 36, 38, 40 permettent d'offrir un maintien optimal de la poitrine.

    [0090] Selon une variante de réalisation non représentée, le raidisseur 20 entoure la périphérie inférieure de chaque bonnet 12a, 12b, ainsi qu'une partie de la périphérie supérieure de chaque bonnet 12a, 12b, pour mettre en valeur le volume des bonnets 12a, 12b.


    Revendications

    1. Soutien-gorge (10) constitué d'un tricot, le soutien-gorge comprenant :

    un premier bonnet tricoté (12a) et un second bonnet tricoté (12b) qui sont alignés transversalement et qui présentent chacun une forme globalement hémisphérique, chaque bonnet (12a, 12b) comprenant une première partie périphérique (30a, 30b) extensible de manière élastique qui est constituée d'un tricot, servant à soutenir la poitrine,

    une partie formant raidisseur (20) qui s'étend au moins partiellement sous chaque bonnet (12a, 12b), et

    une bande (14) servant à fixer l'arrière du soutien-gorge (10), le raidisseur (20) formant une bande d'armature qui entoure au moins partiellement la première partie périphérique de soutien (30a, 30b) de chaque bonnet (12a, 12b), le raidisseur (20) étant constitué d'un tricot selon un premier type de maille (28) conçu pour remplacer une armature additionnelle, et caractérisé en ce que chaque bonnet parmi le premier bonnet tricoté et le second bonnet tricoté comprend une deuxième partie annulaire intérieure (32a, 32b) qui est adjacente à la première partie (30a, 30b), qui est extensible de manière élastique transversalement et verticalement, et qui présente une extensibilité élastique verticale et transversale supérieure ou égale à celle de la première partie (30a, 30b).


     
    2. Soutien-gorge (10) selon la revendication 1, caractérisé en ce que le raidisseur (20) présente une extensibilité élastique faible ou nulle suivant une direction verticale, perpendiculaire à une direction transversale, de façon à soutenir la poitrine.
     
    3. Soutien-gorge (10) selon l'une quelconque des revendications précédentes, caractérisé en ce que la première partie périphérique de soutien (30a, 30b) de chaque bonnet (12a, 12b) présente une extensibilité élastique verticale plus élevée que celle du raidisseur (20), et en ce que ladite première partie (30a, 30b) est réactive verticalement, de façon à relever la poitrine sans l'écraser.
     
    4. Soutien-gorge (10) selon la revendication 1, caractérisé en ce que le raidisseur (20) et la première partie (30a, 30b) de chaque bonnet (12a, 12b) comprennent un nombre de mailles par unité de surface (42) qui est moins élevé que le nombre de mailles par unité de surface (42) de la deuxième partie (32a, 32b) de chaque bonnet (12a, 12b), de façon à rendre le raidisseur (20) et ladite première partie (30a, 30b) moins extensibles transversalement que la deuxième partie (32a, 32b).
     
    5. Soutien-gorge (10) selon l'une quelconque des revendications 1 à 4, caractérisé en ce que chaque bonnet (12a, 12b) comprend une troisième partie centrale (34a, 34b) qui est adjacente à la deuxième partie (32a, 32b), qui présente une forme globalement circulaire disposée globalement au centre du bonnet associé (12a, 12b), et qui présente une extensibilité élastique verticale et transversale moins élevée que celle de la deuxième partie (32a, 32b).
     
    6. Soutien-gorge (10) selon la revendication 5, caractérisé en ce que la troisième partie (34a, 34b) comprend un nombre de mailles par unité de surface (42) moins élevé que le nombre de mailles par unité de surface (42) de la deuxième partie (32a, 32b) de chaque bonnet (12a, 12b), de façon à rendre la troisième partie (34a, 34b) moins extensible transversalement que la deuxième partie (32a, 32b).
     
    7. Soutien-gorge (10) selon l'une quelconque des revendications 1 à 6, caractérisé en ce que chaque partie (30a, 30b, 32a, 32b, 34a, 34b) de chaque bonnet (12a, 12b) est constituée d'un tricot selon un type de maille différent.
     
    8. Soutien-gorge (10) selon l'une quelconque des revendications précédentes, caractérisé en ce que le raidisseur (20) forme une bande centrale (24) qui relie le premier bonnet (12a) et le second bonnet (12b) l'un à l'autre de façon à limiter leur espacement transversal.
     
    9. Soutien-gorge (10) selon l'une quelconque des revendications précédentes, caractérisé en ce que les différentes parties (30a, 30b, 32a, 32b, 34a, 34b) de chaque bonnet (12a, 12b), le raidisseur (20) et la bande (14) servant à fixer l'arrière sont réalisés d'un seul tenant par tricotage circulaire.
     
    10. Soutien-gorge (10) selon l'une quelconque des revendications 1 à 9, caractérisé en ce que la deuxième partie de chaque bonnet forme un anneau disposé à l'intérieur de la première partie de chaque bonnet parmi le premier bonnet tricoté et le second bonnet tricoté.
     
    11. Soutien-gorge (10) selon l'une quelconque des revendications 5 à 10, caractérisé en ce que la troisième partie de chaque bonnet forme un cercle disposé au niveau d'un centre de chaque bonnet et à l'intérieur de la deuxième partie de chaque bonnet parmi le premier bonnet tricoté et le second bonnet tricoté.
     
    12. Soutien-gorge (10) selon l'une quelconque des revendications 5 à 11, caractérisé en ce que la première partie, la deuxième partie et la troisième partie sont disposées de manière concentrique sur chaque bonnet parmi le premier bonnet tricoté et le second bonnet tricoté.
     


    Ansprüche

    1. BH (10) aus einem Strickstoff, wobei der BH umfasst:

    ein erstes gestricktes Körbchen (12a) und ein zweites gestricktes Körbchen (12b), die quer ausgerichtet sind und die jeweils eine insgesamt halbkugelförmige Form aufweisen, wobei jedes Körbchen (12a, 12b) einen ersten elastisch dehnbaren Umfangsteil (30a, 30b) umfasst, der aus einem Strickstoff besteht und dazu dient, die Brust zu stützen,

    einen eine Aussteifung (20) bildenden Teil, der sich zumindest teilweise unterhalb jedes Körbchens (12a, 12b) erstreckt, und

    ein Band (14), das zum Befestigen des Rückenteils des BH (10) dient, wobei die Aussteifung (20) ein Verstärkungsband bildet, das den ersten Stütz-Umfangsteil (30a, 30b) jedes Körbchens (12a, 12b) zumindest teilweise umgibt, wobei die Aussteifung (20) aus einem Strickstoff gemäß einem ersten Maschentyp (28) besteht, der dazu ausgelegt ist, eine zusätzliche Aussteifung zu ersetzen, und dadurch gekennzeichnet ist, dass jedes Körbchen unter dem ersten gestrickten Körbchen und dem zweiten gestrickten Körbchen einen zweiten ringförmigen inneren Teil (32a, 32b) umfasst, der benachbart zu dem ersten Teil (30a, 30b) ist, der transversal und vertikal elastisch dehnbar ist und der eine vertikale und transversale elastische Dehnbarkeit aufweist, die größer oder gleich der des ersten Teils (30a, 30b) ist.


     
    2. BH (10) nach Anspruch 1, dadurch gekennzeichnet, dass die Aussteifung (20) eine geringe oder keine elastische Dehnbarkeit entlang einer vertikalen Richtung, die senkrecht zu einer transversalen Richtung verläuft, aufweist, so dass die Brust gestützt wird.
     
    3. BH (10) nach einem der vorhergehenden Ansprüche, dadurch gekennzeichnet, dass der erste Stütz-Umfangsteil (30a, 30b) jedes Körbchens (12a, 12b) eine höhere vertikale elastische Dehnbarkeit als die Aussteifung (20) aufweist und dass der erste Teil (30a, 30b) vertikal reaktiv ist, so dass die Brust gehoben wird, ohne sie zu quetschen.
     
    4. BH (10) nach Anspruch 1, dadurch gekennzeichnet, dass die Aussteifung (20) und der erste Teil (30a, 30b) jedes Körbchens (12a, 12b) eine Maschenzahl je Flächeneinheit (42) umfassen, die kleiner als die Maschenzahl je Flächeneinheit (42) des zweiten Teils (32a, 32b) jedes Körbchens (12a, 12b) ist, so dass die Aussteifung (20) und der erste Teil (30a, 30b) transversal weniger dehnbar als der zweite Teil (32a, 32b) gemacht werden.
     
    5. BH (10) nach einem der Ansprüche 1 bis 4, dadurch gekennzeichnet, dass jedes Körbchen (12a, 12b) einen dritten mittleren Teil (34a, 34b) umfasst, der benachbart zu dem zweiten Teil (32a, 32b) ist, der eine insgesamt kreisförmige Form hat, die insgesamt in der Mitte des zugehörigen Körbchens (12a, 12b) angeordnet ist, und der eine geringere vertikale und transversale elastische Dehnbarkeit als der zweite Teil (32a, 32b) aufweist.
     
    6. BH (10) nach Anspruch 5, dadurch gekennzeichnet, dass der dritte Teil (34a, 34b) eine Maschenzahl je Flächeneinheit (42) umfasst, die kleiner als die Maschenzahl je Flächeneinheit (42) des zweiten Teils (32a, 32b) jedes Körbchens (12a, 12b) ist, so dass der dritte Teil (34a, 34b) transversal weniger dehnbar als der zweite Teil (32a, 32b) gemacht wird.
     
    7. BH (10) nach einem der Ansprüche 1 bis 6, dadurch gekennzeichnet, dass jeder Teil (30a, 30b, 32a, 32b, 34a, 34b) jedes Körbchens (12a, 12b) aus einem Strickstoff gemäß einem unterschiedlichen Maschentyp besteht.
     
    8. BH (10) nach einem der vorhergehenden Ansprüche, dadurch gekennzeichnet, dass die Aussteifung (20) ein mittleres Band (24) bildet, welches das erste Körbchen (12a) und das zweite Körbchen (12b) so miteinander verbindet, dass ihr Querabstand begrenzt wird.
     
    9. BH (10) nach einem der vorhergehenden Ansprüche, dadurch gekennzeichnet, dass die verschiedenen Teile (30a, 30b, 32a, 32b, 34a, 34b) jedes Körbchens (12a, 12b), die Aussteifung (20) und das zur Befestigung des Rückenteils dienende Band (14) einstückig durch Rundstricken ausgeführt sind.
     
    10. BH (10) nach einem der Ansprüche 1 bis 9, dadurch gekennzeichnet, dass der zweite Teil jedes Körbchens einen Ring bildet, der im Innern des ersten Teils jedes Körbchens unter dem ersten gestrickten Körbchen und dem zweiten gestrickten Körbchen angeordnet ist.
     
    11. BH (10) nach einem der Ansprüche 5 bis 10, dadurch gekennzeichnet, dass der dritte Teil jedes Körbchens einen Kreis bildet, der auf Höhe eines Mittelpunkts jedes Körbchens und im Innern des zweiten Teils jedes Körbchens unter dem ersten gestrickten Körbchen und dem zweiten gestrickten Körbchen angeordnet ist.
     
    12. BH (10) nach einem der Ansprüche 5 bis 11, dadurch gekennzeichnet, dass der erste Teil, der zweite Teil und der dritte Teil bei jedem Körbchen unter dem ersten gestrickten Körbchen und dem zweiten gestrickten Körbchen konzentrisch angeordnet sind.
     


    Claims

    1. Bra (10) made of a knit, the bra comprising:

    a first knitted cup (12a) and a second knitted cup (12b) which are transversely aligned and which each have a hemispherical overall shape, each cup (12a, 12b) comprising a peripheral first part (30a, 30b) which is elastically stretchable and made of a knit, serving to support the bust,

    a stiffener-forming part (20) which extends at least partially under each cup (12a, 12b), and

    a band (14) serving to fasten the back of the bra (10), the stiffener (20) forming a reinforcing band which at least partially surrounds the supporting peripheral first part (30a, 30b) of each cup (12a, 12b), the stiffener (20) being made of a knit using a first type of stitch (28) designed to replace an additional reinforcer and characterized in that of the first knitted cup and the second knitted cup each comprises an inner annular second part (32a, 32b) which is adjacent to the first part (30a, 30b), which is stretchable elastically transversely and vertically and which has vertical and transverse elastic stretch greater than or equal to that of the first part (30a, 30b).


     
    2. Bra (10) according to Claim 1, characterized in that the stiffener (20) has low or zero elastic stretch in a vertical direction perpendicular to a transverse direction, so as to support the bust.
     
    3. Bra (10) according to any one of the preceding claims, characterized in that the supporting peripheral first part (30a, 30b) of each cup (12a, 12b) has a vertical elastic stretch higher than that of the stiffener (20), and in that the said first part (30a, 30b) is reactive vertically so as to lift the bust without compressing it.
     
    4. Bra (10) according to Claim 1, characterized in that the stiffener (20) and the first part (30a, 30b) of each cup (12a, 12b) comprise a number of stitches per unit area (42) which is not as high as the number of stitches per unit area (42) at the second part (32a, 32b) of each cup (12a, 12b) so as to render the stiffener (20) and the said first part (30a, 30b) less transversely stretchy than the second part (32a, 32b).
     
    5. Bra (10) according to any one of Claims 1 to 4, characterized in that each cup (12a, 12b) comprises a central third part (34a, 34b) which is adjacent to the second part (32a, 32b), which has a circular overall shape arranged overall at the centre of the associated cup (12a, 12b) and which has vertical and transverse elastic stretch that is not as high as that of the second part (32a, 32b).
     
    6. Bra (10) according to Claim 5, characterized in that the third part (34a, 34b) comprises a number of stitches per unit area (42) that is not as high as the number of stitches per unit area (42) of the second part (32a, 32b) of each cup (12a, 12b) so as to render the third part (34a, 34b) less transversely stretchy than the second part (32a, 32b).
     
    7. Bra (10) according to any one of Claims 1 to 6, characterized in that each part (30a, 30b, 32a, 32b, 34a, 34b) of each cup (12a, 12b) consists of a knit with a different type of stitch.
     
    8. Bra (10) according to any one of the preceding claims, characterized in that the stiffener (20) forms a central band (24) which connects the first cup (12a) and the second cup (12b) to one another in such a way as to limit their transverse spacing.
     
    9. Bra (10) according to any one of the preceding claims, characterized in that the various parts (30a, 30b, 32a, 32b, 34a, 34b) of each cup (12a, 12b), the stiffener (20) and the band (14) serving to fasten the back are made as a single piece using circular knitting.
     
    10. Bra (10) according to any one of Claims 1 to 9, characterized in that the second part of each cup forms an annulus arranged on the inside of the first part of each of the first knitted cup and the second knitted cup.
     
    11. Bra (10) according to any one of Claims 5 to 10, characterized in that the third part of each cup forms a circle positioned at the centre of each cup and on the inside of the second part of each of the first knitted cup and the second knitted cup.
     
    12. Bra (10) according to any one of Claims 5 to 11, characterized in that the first part, the second part and the third part are arranged concentrically on each of the first knitted cup and the second knitted cup.
     




    Dessins









    RÉFÉRENCES CITÉES DANS LA DESCRIPTION



    Cette liste de références citées par le demandeur vise uniquement à aider le lecteur et ne fait pas partie du document de brevet européen. Même si le plus grand soin a été accordé à sa conception, des erreurs ou des omissions ne peuvent être exclues et l'OEB décline toute responsabilité à cet égard.

    Documents brevets cités dans la description