(19)
(11)EP 3 407 758 B1

(12)FASCICULE DE BREVET EUROPEEN

(45)Mention de la délivrance du brevet:
24.06.2020  Bulletin  2020/26

(21)Numéro de dépôt: 17706296.5

(22)Date de dépôt:  30.01.2017
(51)Int. Cl.: 
A45D 40/06  (2006.01)
A45D 40/08  (2006.01)
(86)Numéro de dépôt:
PCT/FR2017/050208
(87)Numéro de publication internationale:
WO 2017/129928 (03.08.2017 Gazette  2017/31)

(54)

ARTICLE DE COSMÉTIQUE COMPRENANT UNE GRILLE

KOSMETIKARTIKEL MIT EINEM NETZ

COSMETIC ARTICLE COMPRISING A MESH


(84)Etats contractants désignés:
AL AT BE BG CH CY CZ DE DK EE ES FI FR GB GR HR HU IE IS IT LI LT LU LV MC MK MT NL NO PL PT RO RS SE SI SK SM TR

(30)Priorité: 29.01.2016 FR 1650761

(43)Date de publication de la demande:
05.12.2018  Bulletin  2018/49

(73)Titulaire: Chanel Parfums Beauté
92200 Neuilly-sur-Seine (FR)

(72)Inventeur:
  • CASTEX, Nicolas
    92700 Colombes (FR)

(74)Mandataire: LLR 
11 boulevard de Sébastopol
75001 Paris
75001 Paris (FR)


(56)Documents cités: : 
FR-A- 674 267
  
      
    Il est rappelé que: Dans un délai de neuf mois à compter de la date de publication de la mention de la délivrance de brevet européen, toute personne peut faire opposition au brevet européen délivré, auprès de l'Office européen des brevets. L'opposition doit être formée par écrit et motivée. Elle n'est réputée formée qu'après paiement de la taxe d'opposition. (Art. 99(1) Convention sur le brevet européen).


    Description


    [0001] L'invention concerne un article de cosmétique notamment pour les lèvres.

    [0002] Un rouge à lèvres comprend classiquement un tube ainsi qu'un bloc de produit cosmétique, aussi appelé raisin, logé mobile à translation verticale dans le tube. La formulation du raisin est choisie afin d'obtenir le meilleur résultat de maquillage possible tout en assurant une bonne résistance du raisin, notamment mécanique et thermique. Pour cela, il est possible de moduler les proportions des quatre composants principaux du raisin à savoir des cires, des huiles, des beurres et des pigments. Les cires jouent le rôle d'éléments structurants.

    [0003] Afin d'obtenir de bons résultats de maquillage, par exemple pour une couleur, une brillance ou un caractère mat renforcé, il est souhaitable de diminuer la solidité du raisin par exemple en augmentant la proportion des huiles et des beurres. On obtient alors une formule plus souple ou plus tendre. Cependant, cette augmentation a pour conséquence une baisse de la résistance mécanique du raisin et favorise donc sa casse. En outre, cette augmentation favorise des phénomènes d'exsudation qui, en plus de dénaturer la formulation initiale du raisin, ont un impact visuel négatif sur la consommatrice. On rappelle à ce sujet qu'une utilisatrice est susceptible de conserver un tel article de cosmétique durant plusieurs années.

    [0004] Le document FR 674 267 divulgue un exemple d'un article cosmétique destiné à être passé sur les lèvres.

    [0005] Un but de l'invention est d'améliorer les articles de cosmétique.

    [0006] A cet effet, on prévoit selon l'invention un article de cosmétique comprenant :
    • un bloc solide de produit cosmétique ayant un indice de rupture mesuré à 20°C compris entre 0,2 et 20 N, et
    • au moins une grille agencée pour le passage du produit à travers la grille et présentant des orifices traversants dont une plus grande dimension est comprise entre 50 et 450 µm.


    [0007] L'indice de rupture traduit la résistance mécanique du bloc. Dans la plage de valeur mentionnée ci-dessus, le bloc solide de produit cosmétique a une résistance satisfaisante qui permet de limiter les phénomènes de casse du raisin qui peuvent survenir par exemple en cas de chute de l'applicateur, de choc lors du transport de celui-ci dans un sac à main ou encore lors de son utilisation.

    [0008] Lors de l'utilisation, le bloc de produit passe à travers la grille et cette dernière déstructure une fraction du bloc de produit de sorte qu'elle passe d'un état solide à un état pâteux. Cet état est particulièrement avantageux puisqu'il permet une meilleure application du produit.. Dans le cas d'un rouge à lèvres, il permet notamment à l'utilisatrice d'obtenir un maquillage dont est renforcé la couleur, la brillance ou le caractère mat par exemple.

    [0009] De cette manière, on obtient les avantages de la forme solide du produit cosmétique lorsque celui-ci n'est pas utilisé et ceux de la forme pâteuse lors de l'utilisation tout en évitant les inconvénients de la forme solide du produit lors de l'utilisation, à savoir une application plus difficile du produit et un résultat de maquillage moins satisfaisant, et les inconvénients de la forme pâteuse du produit lorsque celui-ci n'est pas utilisé, par exemple de moins bonnes propriétés mécaniques et des phénomènes d'exsudation.

    [0010] La gamme de tailles des plus grandes dimensions des orifices mentionnée plus haut permet d'obtenir de bons résultats de déstructuration du bloc sans nécessiter que l'utilisatrice fournisse un effort trop important pour obtenir la dose nécessaire au maquillage. De plus, le fait que le bloc soit sous une forme particulièrement solide permet d'utiliser des formulations donnant des résultats de brillance ou de matité particulièrement bons, ces formulations n'étant pas compatibles avec une forme plus souple du bloc. En outre, il est particulièrement avantageux que le passage de l'état solide à l'état pâteux du produit, du fait des caractéristiques de résistance mécanique et de taille des orifices de la grille ci-dessus mentionnées, ne nécessite pas d'effectuer une autre opération quelconque sur le produit, par exemple une opération de chauffage.

    [0011] On peut prévoir que la plus grande dimension des orifices est comprise entre 100 et 400 µm, de préférence entre 150 et 350 µm, de préférence encore entre 200 et 300 µm.

    [0012] Avantageusement, au moins l'une des grilles est agencée de sorte qu'une distance minimale bord à bord entre les orifices est comprise entre 100 et 300 µm.

    [0013] Cette disposition contribue également à obtenir de bons résultats de déstructuration du bloc sans que l'utilisatrice ait besoin de fournir un effort trop important. On peut prévoir que la distance minimale entre les différents orifices contigus de la grille ne soit pas constante entre les différents orifices. On peut en outre prévoir que la répartition des distances minimales entre les orifices contigus de la grille permet d'orienter le produit qui passe à travers la grille dans une direction souhaitée.

    [0014] On peut prévoir que la distance minimale entre les orifices est comprise entre 120 et 280 µm, de préférence entre 140 et 240 µm, de préférence encore entre 180 et 220 µm.

    [0015] De préférence, la grille ou au moins l'une des grilles est tissée.

    [0016] La grille est ainsi composée de fils de trame et de fils de chaîne entrecroisés.

    [0017] On peut prévoir que ces fils aient des diamètres différents. Cette disposition particulière permettant notamment d'orienter le produit passant au travers de la grille vers une direction souhaitée afin d'obtenir, par exemple, un résultat de maquillage particulier.

    [0018] On peut prévoir que la grille ou au moins l'une des grilles comprend une plaque présentant les orifices.

    [0019] Cette grille est obtenue par exemple par usinage et permet de donner aux contours des ouvertures des formes difficiles à obtenir autrement, par exemple par tissage, par exemple ronde, oblongue, etc.

    [0020] De manière préférée, tous les orifices de la grille ou d'au moins l'une des grilles ont des contours superposables.

    [0021] Ainsi, on a une répartition homogène de la pâte de produit sur la grille en sortie des orifices qui permet une application homogène du produit.

    [0022] Avantageusement, la grille ou d'au moins l'une des grilles présente des orifices ayant des contours non superposables.

    [0023] On peut ainsi concentrer la pâte à un ou plusieurs endroits particuliers de la surface de la grille pour obtenir certains effets lors de l'application ou rendre celle-ci plus précise.

    [0024] De préférence, les contours des orifices présentent l'une des formes suivantes : rectangulaire, pentagonale, hexagonale, octogonale, ronde, ovale ou oblongue.

    [0025] Certaines de ces différentes formes participent également à l'orientation du produit lors de son passage à travers la grille.

    [0026] De préférence encore, l'article comprend au moins deux grilles se faisant suite suivant une direction de passage du produit à travers les grilles.

    [0027] Cette caractéristique présente plusieurs avantages. La présence de plusieurs grilles permet d'obtenir un effet de guidage du produit plus important, chaque grille orientant un peu plus le produit dans la direction souhaitée. Ces grilles successives permettent également de réduire l'effort à fournir par l'utilisatrice afin de faire passer une partie du bloc de produit cosmétique de l'état solide à l'état pâteux. En effet, la grille amont engendre une première déstructuration d'une fraction du produit, lequel est ensuite davantage déstructuré à travers la grille aval.

    [0028] Avantageusement, les deux grilles formant des grilles amont et aval, une plus grande dimension d'un orifice de la grille amont est plus grande qu'une plus grande dimension d'un orifice de la grille aval, le rapport entre ces deux dimensions étant de préférence supérieur à 1 et inférieur ou égal à 100.

    [0029] Cette caractéristique facilite le passage du bloc de produit de l'état solide à l'état pâteux. En effet, le bloc de produit solide passe dans un premier temps à travers la grille présentant les orifices de plus grandes dimensions qui déstructure le bloc de manière à passer d'un produit solide à un produit pâteux, et dans un deuxième temps passe à travers la grille présentant des orifices de plus petites dimensions qui permettent de diminuer la viscosité du produit déjà sous forme pâteuse afin d'obtenir un produit applicable plus facilement et avec un meilleur résultat de maquillage.

    [0030] De préférence, l'article comprend en outre au moins une grille intermédiaire entre la grille amont et la grille aval, une plus grande dimension des orifices de la grille intermédiaire étant comprise entre la plus grande dimension des orifices de la grille amont et la plus grande dimension des orifices de la grille aval.

    [0031] On a ainsi une diminution progressive de la plus grande dimension des orifices des grilles successives de la grille amont vers la grille aval. L'énergie nécessaire pour faire passer le bloc de produit de l'état solide à l'état pâteux est ainsi réduite. L'utilisatrice fournit donc moins d'effort lors de l'utilisation de l'article.

    [0032] Avantageusement, le produit cosmétique est un produit cosmétique pour les lèvres. De préférence enfin, l'article comprend en outre :
    • un corps présentant une rampe hélicoïdale,
    • un tube de distribution du produit présentant au moins une rampe rectiligne, la grille étant située au niveau d'une extrémité distale du tube, et
    • un piston apte à faire coulisser le bloc de produit à l'intérieur du tube, le piston étant solidaire de deux protubérances aptes à parcourir chacun à la fois la rampe hélicoïdale du corps et la rampe rectiligne du tube.


    [0033] De cette façon, lorsque l'utilisatrice fait tourner le corps par rapport au tube, les protubérances du piston parcourent leurs rampes respectives et le piston coulisse verticalement, en entrainant avec lui le bloc de produit, suivant l'axe longitudinal de l'article, ce mouvement se faisant sans qu'il y ait rotation du piston selon l'axe et donc sans qu'il y ait rotation du bloc de produit. Cette caractéristique est particulièrement avantageuse puisque qu'elle facilite le passage du bloc de produit à travers la grille. La sortie sans rotation du produit présente également l'avantage de permettre de donner une forme en biseau au tube, cette forme étant généralement recherchée puisqu'elle facilite le maquillage.

    [0034] Nous allons maintenant présenter des modes de réalisation de l'invention à titre d'exemples non limitatifs en référence aux dessins sur lesquels :
    • les figures 1, 8 et 9 sont des vues en coupe longitudinale d'articles selon trois modes de réalisation de l'invention,
    • la figure 2 est une vue en perspective de la grille fixée à son support de l'article de la figure 1,
    • la figure 3 est une vue partielle agrandie en plan de la grille de la figure 2,
    • la figure 4 est une vue partielle agrandie en plan d'un mode de réalisation alternatif de la grille,
    • les figures 5, 6 et 7 sont des vues en coupes longitudinales respectivement du piston, du tube et du corps des articles des figures 1, 8 et 9, et
    • la figure 10 est une représentation schématique de côté du dispositif permettant de mesuré l'indice de rupture du bloc de produit.


    [0035] Nous allons décrire en référence aux figures 1 à 10 un article de cosmétique pour les lèvres. Nous traiterons ci-dessous du cas dans lequel cet article est un rouge à lèvres. Bien entendu, le produit cosmétique pour les lèvres peut être différent et on ne se limite pas non plus ici aux rouges à lèvres de couleur rouge, la couleur du produit cosmétique pouvant être rose, noire, marron, etc.

    Le dispositif



    [0036] L'enveloppe extérieure de l'article 1 de cosmétique représenté à la figure 1 est formée par un corps 2 ainsi qu'un capuchon (non représenté). Le corps présente une butée, formée par un épaulement, contre laquelle le capuchon est apte à venir en appui de sorte que le corps s'emboite en partie dans le capuchon.

    [0037] Le corps comprend deux portions cylindriques, par exemple à section sensiblement carrée dans un plan transversal au corps de l'applicateur, la seconde section ayant une dimension réduite par rapport à la première section. Ces deux sections sont séparées par la butée. Le corps est creux et ouvert au niveau de ses extrémités distale et proximale. L'ouverture 11 de l'extrémité proximale du corps est partiellement obturée par une partie de fond 3 du corps qui s'étend, à partir de cette extrémité, dans un plan transversal au corps de l'applicateur.

    [0038] Une cavité formée par le corps 2 comprend, de l'extérieur vers l'intérieur, en direction d'un axe 13 du corps, un élément tubulaire 4 présentant une rampe en hélice, un tube 5 et un piston 6 dont les axes longitudinaux principaux 13 sont confondus.

    [0039] L'élément tubulaire 4 (voir figure 7) est de forme générale cylindrique creuse à section circulaire dans un plan perpendiculaire à l'axe longitudinal 13 et est ouvert au niveau de ses deux extrémités. Il présente une face externe sensiblement lisse et une face interne présentant un sillon formant une rampe hélicoïdale 7 s'étendant sur une plus grande partie de la longueur de l'élément tubulaire 4. Sur la figure 7, on distingue huit tours d'hélice. Bien entendu, on pourra prévoir un nombre différent de tours d'hélice, plus grand ou plus faible, en fonction de l'effet souhaité. Cet élément repose par son extrémité proximale sur la partie de fond 3. L'extrémité distale de cet élément 4 s'étend elle sensiblement au niveau de la butée. Cet élément est rigidement fixé au corps 2 de l'article.

    [0040] Le tube 5 (voir figure 6) forme un cylindre creux à section circulaire dans un plan perpendiculaire à l'axe 13 et est ouvert au niveau de ses deux extrémités. L'extrémité distale du tube 5 est biseautée. On peut bien entendu prévoir que cette extrémité ne soit pas biseautée. Le tube 5 présente deux échancrures formant deux rampes 8 qui s'étendent depuis l'extrémité proximale du tube jusqu'à une portion médiane du tube. Les rampes sont de forme générale rectiligne allongée parallèles à l'axe 13. Elles sont diamétralement opposées l'une à l'autre de part et d'autre de cet axe.

    [0041] Le piston 6 (voir figure 5) forme un cylindre creux à section circulaire dans un plan perpendiculaire à l'axe 13. L'extrémité proximale du piston est ouverte et son extrémité distale est en biseau et est fermée par une portion 9 qui est légèrement en retrait par rapport à l'extrémité distale du piston de façon à former une cuvette dans laquelle est engagée la base du raisin. Ceci améliore la liaison entre le raisin et le piston. Sur la figure 1, la portion 9 du piston qui ferme l'extrémité distale est plane et inclinée par rapport à l'axe 13 de sorte qu'elle est aussi biseautée. Le piston présente, au niveau de la face externe de sa portion proximale, deux plots 10 de guidage diamétralement opposés qui s'étendent en saillie de la face externe du piston. Bien entendu, on peut prévoir que les plots soient disposés à d'autres endroits de la face externe du piston. Ces plots sont aptes à parcourir chacun à la fois la rampe rectiligne 8 du tube 5 et la rampe hélicoïdale 7 de l'élément tubulaire 4. Eventuellement le piston présente en outre au niveau de son extrémité distale un bourrelet d'étanchéité 12 s'étendant sur tout le pourtour de l'extrémité distale du piston. D'autres moyens de guidage du piston peuvent également convenir.

    [0042] La portion proximale du tube 5 est donc logée à l'intérieur du corps et de l'élément tubulaire 4 et sa partie distale s'étend en dehors, en saillie du corps 2 de l'article 1. Le tube est monté mobile à rotation autour de l'axe 13 par rapport à l'ensemble formé par le corps 2 et l'élément tubulaire 4, par des moyens de guidage adaptés. Le piston 6 est lui logé mobile à translation dans le tube 5 grâce à ses plots 10 aptes à parcourir les différentes rampes 7, 8.

    [0043] L'article 1 comprend en outre un bloc solide 14 de rouge à lèvres ou raisin. Ce raisin 14 a une forme générale cylindrique pleine à section circulaire dans un plan perpendiculaire à l'axe 13. L'extrémité distale du raisin 14 a une forme biseautée. Bien entendu, on peut prévoir d'autres formes de cette extrémité, ces formes étant largement connues de l'homme du métier. Le raisin 14 repose par sa partie proximale sur l'extrémité distale 9 du piston 6. Le piston est donc apte à entrainer en coulissement le raisin 14 le long de l'axe 13 à l'intérieur du tube 5.

    [0044] Ce raisin a un indice de rupture mesuré à 20°C comp-is entre 0,2 et 20 N (soit environ entre 20 et 2000 grammes-force).

    [0045] Cette mesure est par exemple obtenue avec un banc d'essai de référence TCM 201 M, et un capteur de force 23 (dynamomètre) de référence DFS 5 Kilogramme-Force (KgF) (soit environ 49 N) commercialisés par Chatillon avec une vitesse de descente de tige de 132 mm/min. L'indice de rupture d'un raisin représente la force moyenne qu'il faut appliquer pour casser le raisin.

    [0046] Pour la mesure, la température du produit est contrôlée puisqu'elle a un impact direct sur les résultats. Le raisin pourra être porté à la température souhaitée avant la mesure selon des méthodes connues. On peut par exemple laisser le raisin dans une enceinte thermostatée à 20°C ou bien dans une pièce réguléeà 20°C. La température du produit est mesurée à l'aide d'un thermomètre inséré au cœur du raisin avant la mesure afin de s'assurer qu'elle soit comprise entre 19,5°C et 215°C.

    [0047] De manière générale, on peut utiliser des capteurs de force de 1 ou 5 KgF, les capteurs de force de 1 KgF permettant des mesures jusqu'à une valeur maximale mesurée de 1000 gF (soit environ 9,8 N), au-delà le capteur 5 KgF doit être utilisé.

    [0048] En référence à la figure 10, la mesure est effectuée avec un tube 24 de même diamètre que le tube 5. Ce tube 24 est placé à l'horizontal avec le raisin 14 dans son état d'origine dans sa position la plus sortie de l'article possible. Le tube est maintenu immobile avec une bague de calage 20 et une vis de fixation 21, la face biseautée du raisin étant orientée vers le bas (voir figure 10). La tige 22, qui comprend une butée en forme de « V » renversé, descend verticalement à la vitesse programmée, soit 132 mm/min dans le cas présent, entre en contact avec le raisin 14 et le casse. Le dynamomètre 23 donne une valeur qui correspond à la force de compression maximale mesurée pendant la rupture du raisin, c'est-à-dire l'indice de rupture. Plusieurs essais peuvent être réalisés pour une même formulation de raisin afin de pouvoir calculer une moyenne et un écart-type de l'indice de rupture.

    [0049] L'article 1 comprend en outre une grille 15 de forme générale plane circulaire. Dans le mode de réalisation présenté, la grille est une grille tissée, par exemple en métal, comprenant des fils de chaîne 18 et des fils de trame 19, ces fils formant des orifices 16 de forme générale rectangulaire. Le fait que la grille soit en métal est particulièrement avantageux puisque cela procure lors de l'application du produit sur les lèvres un effet « rafraichissant » plaisant pour l'utilisatrice. Une plus grande dimension d, ici une diagonale, des orifices 16 est comprise entre 50 et 450 µm. Les fils de trame et de chaîne ont un diamètre a, b compris entre 100 et 300 µm qui correspond donc également aux valeurs de distances minimales entre les orifices. La grille 15 est rigidement fixée à l'extrémité distale du tube 5 via un support 17. Dans le présent exemple, les orifices sont comme suit :
    • plus grande dimension : 280 µm,
    • largeur : 100 µm,
    • longueur : 261 µm,
    • diamètre des fils de chaine a : 150 µm,
    • diamètre des fils de trame b : 100 µm,
    • distance entre les orifices : 100 µm.


    [0050] Le support 17 a une forme générale cylindrique à section circulaire dans un plan perpendiculaire à l'axe 13. La grille 15 est par exemple associée au support 17 par surmoulage du support sur la grille, le support étant réalisée en matière plastique. Le support est lié au tube 5, cette liaison se faisant sur l'ensemble du pourtour de l'extrémité distale du tube.

    [0051] La figure 4 représente en alternative une grille qui est réalisée par usinage, les orifices 16 peuvent alors présenter toute forme appropriée, ronde, ovale ou autre.

    Le fonctionnement



    [0052] Lorsque l'applicateur n'est pas utilisé, le piston 6 est dans sa position la plus basse, c'est-à-dire que son extrémité proximale est au contact de la partie 3 de l'article. Le raisin 14 est situé à distance et en regard de la grille 15 (non illustré).

    [0053] Lors de l'utilisation, l'utilisatrice tient l'article 1 des deux mains, sa première main tenant l'extrémité du tube 5 faisant saillie hors du corps de l'article et son autre main tenant le corps 2 de l'article au niveau de sa portion de plus grande dimension.

    [0054] L'utilisatrice applique un mouvement de rotation au corps 2 de l'article par rapport à au tube, autour l'axe 13. Ce mouvement de rotation entraine le parcours de la rampe hélicoïdale 7 de l'élément tubulaire 4 et de la rampe rectiligne 8 du tube 5 par les deux plots de guidage 10 du piston. Ce parcours entraine un mouvement de translation ou coulissement rectiligne du piston 6 suivant l'axe 13, le piston entrainant avec lui le raisin 14. Le mouvement de translation continue jusqu'à ce que le raisin 14 arrive au contact de la grille 15.

    [0055] L'utilisatrice continue d'appliquer un mouvement de rotation au corps 2 de l'article faisant ainsi passer l'extrémité du raisin 14 à travers la grille 15. Ce passage à travers la grille entraine une déstructuration d'une fraction d'extrémité du raisin solide qui est découpée en de fines lamelles qui se réunissent ensuite après le passage de la grille, hors de celle-ci et sur celle-ci de sorte à former une pâte homogène. Une fois que le raisin a traversé la grille et qu'il a été déstructuré en pâte, cette pâte est prête à être appliquée. L'utilisatrice peut ainsi aisément appliquer cette pâte sur ses lèvres. Bien entendu, seule l'extrémité du bloc de produit est déstructurée à chaque application, la plus grande partie du raisin gardant son intégrité. Le bloc est progressivement déstructuré au fur et à mesure des applications, tandis qu'il monte vers la grille.

    [0056] Dans un mode de réalisation alternatif présenté à la figure 8, l'article 1 comprend deux grilles 15 au niveau de l'extrémité distale du tube 5, ces deux grilles étant au contact l'une de l'autre et étant fixées sur le même support 17. Les deux grilles sont en regard l'une de l'autre et parallèles l'une à l'autre.

    [0057] Lors de l'utilisation, le raisin passe à travers la grille amont puis immédiatement à travers la grille aval.

    [0058] Cette disposition présente plusieurs avantages. En effet, cela permet d'avoir une déstructuration du bloc de produit plus importante et d'obtenir ainsi une pâte plus fluide. En outre, notamment si les plus grandes dimensions des orifices 16 de la grille proximale ou amont sont plus grandes que les plus grandes dimensions des orifices 16 de la grille distale ou aval, l'effort à fournir afin de faire traverser les grilles à une partie du raisin est réduit. Le rapport entre ces deux dimensions est supérieur à 1 et inférieur ou égal à 100, et par exemple égal à 60.

    [0059] Ces deux grilles 15 peuvent être de la même matière ou dans des matières différentes. Les deux peuvent en outre avoir des orifices 16 dont les contours ont des formes différentes, que ce soit au sein d'une même grille 15 ou entre les orifices 16 des deux grilles. Par exemple, on peut prévoir une première grille dont les contours des orifices ont une forme rectangulaire et une deuxième grille dont les contours des orifices ont une forme générale oblongue. Bien entendu, un nombre plus grand de grilles peut être envisagé par exemple trois grilles, quatre grilles, cinq grilles ou six grilles.

    [0060] Dans un mode de réalisation alternatif présenté à la figure 9, l'article 1 comprend deux grilles 15 qui sont à proximité et en regard l'une de l'autre mais sans contact mutuel cette fois. L'espace entre ces deux grilles est apte à accueillir le raisin après que celui-ci a traversé la première grille, c'est-à-dire la grille proximale et avant son passage à travers la deuxième grille. L'espacement entre ces deux grilles peut être maintenu par exemple par des entretoises.

    [0061] Les avantages de ce mode de réalisation sont les même que ceux du mode de réalisation précédent. Il permet donc l'obtention d'une pâte de produit plus fluide et de diminuer l'effort à fournir par l'utilisatrice pour passer du raisin solide à la pâte fluide. Comme précédemment, un nombre plus grand de grilles peut être envisagé par exemple trois grilles, quatre grilles, cinq grilles ou six grilles. Ces deux grilles 15 peuvent être de la même matière ou dans des matières différentes. Les deux peuvent en outre avoir des orifices 16 dont les contours ont des formes différentes, que ce soit au sein d'une même grille 15 ou entre les orifices 16 de deux grilles. Par exemple, on peut prévoir une première grille dont les contours des orifices ont une forme rectangulaire et une deuxième grille dont les contours des orifices ont une forme générale oblongue.

    [0062] Bien entendu, on pourra apporter à l'invention de nombreuses modifications sans sortir du cadre de celle-ci.

    [0063] Les modes de réalisation présentés utilisent un mécanisme permettant de mouvoir le raisin. Tout autre mécanisme connu de l'homme du métier pourrait être utilisé. Par exemple, les rampes rectilignes peuvent s'étendre à l'extérieur de la pièce portant la rampe hélicoïdale. Toutefois la configuration décrite à l'appui des figures, dans laquelle la rampe hélicoïdale est à l'extérieur des rampes rectilignes, permet de donner un pas réduit à l'hélice et donc de réduire l'effort à fournir par l'utilisatrice pour faire passer le raisin à travers la ou les grilles.

    [0064] On peut prévoir un mécanisme permettant à l'utilisatrice de fournir directement un effort de coulissement pour faire monter le raisin.

    [0065] On peut aussi prévoir un mécanisme dans lequel le raisin est rigidement fixé au corps et c'est la grille ou les grilles qui descendent sur le raisin pour le déstructurer.

    [0066] On peut prévoir que la grille ou l'une des grilles ne soit pas tissée mais soit réalisée par usinage d'une plaque pour y réaliser des orifices, ou encore par une technique de fabrication additive (impression 3D).

    [0067] On peut prévoir que la dimension et/ou la répartition des orifices varie sur la surface de la grille.

    [0068] On peut également prévoir que les orifices présentent une dimension supérieure à une autre afin de déstructurer la formule davantage dans une direction.

    [0069] On peut aussi prévoir que la grille soit concave ou convexe.

    [0070] On peut prévoir que la grille est en matière plastique, en tissu ou en métal.

    [0071] On peut prévoir que le produit cosmétique est destiné à une autre partie du visage. Il peut notamment être appliqué à l'ensemble du corps. Il peut s'agir d'un produit cosmétique différent d'un rouge à lèvres, par exemple d'un produit de soins.


    Revendications

    1. Article (1) de cosmétique comprenant :

    - un bloc solide (14) de produit cosmétique ayant un indice de rupture mesuré à 20°C compris entre 0,2 et 20 N, et

    - au moins une grille (15) agencée pour le passage du produit à travers la grille et présentant des orifices traversants (16) dont une plus grande dimension est comprise entre 50 et 450 µm.


     
    2. Article (1) selon la revendication précédente dans lequel la grille (15) ou au moins l'une des grilles est agencée de sorte qu'une distance minimale entre les orifices (16) est comprise entre 100 et 300 µm.
     
    3. Article (1) selon l'une quelconque des revendications précédentes, dans lequel la grille (15) ou au moins l'une des grilles est tissée.
     
    4. Article (1) selon l'une quelconque des revendications précédentes, dans lequel la grille (15) ou au moins l'une des grilles comprend une plaque présentant les orifices (16).
     
    5. Article (1) selon l'une quelconque des revendications précédentes, dans lequel tous les orifices (16) de la grille ou d'au moins l'une des grilles ont des contours superposables.
     
    6. Article (1) selon l'une quelconque des revendications précédentes, dans lequel la grille (15) ou au moins l'une des grilles présente des orifices (16) ayant des contours non superposables.
     
    7. Article (1) selon l'une quelconque des revendications précédentes, dans lequel les contours des orifices (16) présentent l'une des formes suivantes: rectangulaire, pentagonale, hexagonale, octogonale, ronde, ovale ou oblongue.
     
    8. Article (1) selon l'une quelconque des revendications précédentes, comprenant au moins deux grilles (15) se faisant suite suivant une direction de passage du produit à travers les grilles.
     
    9. Article (1) selon la revendication précédente, dans lequel, les deux grilles (15) formant des grilles amont et aval, une plus grande dimension d'un orifice (16) de la grille amont est plus grande qu'une plus grande dimension d'un orifice de la grille aval, le rapport entre ces deux dimensions étant de préférence supérieur à 1 et inférieur ou égal à 100.
     
    10. Article (1) selon la revendication précédente, comprenant en outre au moins une grille intermédiaire (15) entre la grille amont et la grille aval, une plus grande dimension des orifices (16) de la grille intermédiaire étant comprise entre la plus grande dimension des orifices de la grille amont et la plus grande dimension des orifices de la grille aval.
     
    11. Article (1) selon l'une quelconque des revendications précédentes, comprenant en outre :

    - un corps (2) présentant une rampe hélicoïdale (7),

    - un tube (5) de distribution du produit présentant au moins une rampe rectiligne (8), la grille (15) étant situé au niveau d'une extrémité distale du tube, et

    - un piston (6) apte à faire coulisser le bloc de produit (14) à l'intérieur du tube, le piston étant solidaire de deux protubérances (10) aptes à parcourir chacune à la fois la rampe hélicoïdale du corps et la rampe rectiligne du tube.


     
    12. Article (1) de produit cosmétique selon l'une quelconque des revendications précédentes, dans lequel le produit cosmétique est un produit cosmétique pour les lèvres.
     


    Ansprüche

    1. Kosmetikartikel (1), umfassend:

    - einen festen Block (14) aus einem kosmetischen Produkt mit einem bei 20 °C gemessenen Bruchindex zwischen 0,2 und 20 N, und

    - mindestens ein Gitter (15), das für den Durchgang des Produkts durch das Gitter angeordnet ist und Durchgangsöffnungen (16) aufweist, deren größere Abmessung zwischen 50 und 450 µm liegt.


     
    2. Artikel (1) nach dem vorhergehenden Anspruch, wobei das Gitter (15) oder mindestens eines der Gitter so angeordnet ist, dass ein Mindestabstand zwischen den Öffnungen (16) zwischen 100 und 300 µm liegt.
     
    3. Artikel (1) nach einem der vorhergehenden Ansprüche, wobei das Gitter (15) oder mindestens eines der Gitter geflochten ist.
     
    4. Artikel (1) nach einem der vorhergehenden Ansprüche, wobei das Gitter (15) oder mindestens eines der Gitter eine Platte mit den Öffnungen (16) umfasst.
     
    5. Artikel (1) nach einem der vorhergehenden Ansprüche, wobei alle Öffnungen (16) des Gitters oder mindestens eines der Gitter überlagerbare Umrisse haben.
     
    6. Artikel (1) nach einem der vorhergehenden Ansprüche, wobei das Gitter (15) oder mindestens eines der Gitter Öffnungen (16) mit nicht überlagerbaren Umrissen aufweist.
     
    7. Artikel (1) nach einem der vorhergehenden Ansprüche, wobei die Umrisse der Öffnungen (16) eine der folgenden Formen haben:
    rechteckig, fünfeckig, sechseckig, achteckig, rund, oval oder länglich.
     
    8. Artikel (1) nach einem der vorhergehenden Ansprüche, mindestens umfassend zwei Gitter (15), die in einer Richtung für den Durchgang des Produkts durch die Gitter angeordnet sind.
     
    9. Artikel (1) nach dem vorhergehenden Anspruch, wobei mit den beiden Gittern (15), die stromaufwärtige und stromabwärtige Gitter bilden, eine größere Abmessung einer Öffnung (16) des stromaufwärtigen Gitters größer ist als eine größere Abmessung einer Öffnung des stromabwärtigen Gitters, wobei das Verhältnis zwischen diesen beiden Abmessungen vorzugsweise größer als 1 und kleiner oder gleich 100 ist.
     
    10. Artikel (1) nach dem vorhergehenden Anspruch, ferner umfassend mindestens ein Zwischengitter (15) zwischen dem stromaufwärtigen Gitter und dem stromabwärtigen Gitter, wobei eine größere Abmessung der Öffnungen (16) des Zwischengitters zwischen der größeren Abmessung der Öffnungen des stromaufwärtigen Gitters und der größeren Abmessung der Öffnungen des stromabwärtigen Gitters liegt.
     
    11. Artikel (1) nach einem der vorhergehenden Ansprüche, ferner umfassend:

    - einen Körper (2) mit einer schraubenförmigen Rampe (7),

    - ein Produktausgaberohr (5) mit mindestens einer geraden Rampe (8), wobei das Gitter (15) an einem distalen Ende des Rohrs angeordnet ist, und

    - einen Kolben (6), der in der Lage ist, den Produktblock (14) im Inneren des Rohrs zu verschieben, wobei der Kolben mit zwei Vorsprüngen (10) fest verbunden ist, die jeweils sowohl die schraubenförmige Rampe des Körpers als auch die gerade Rampe des Rohrs durchlaufen können.


     
    12. Artikel (1) eines kosmetischen Produkts nach einem der vorhergehenden Ansprüche, wobei das kosmetische Produkt ein kosmetisches Produkt für Lippen ist.
     


    Claims

    1. Cosmetic article (1) comprising:

    - a solid block (14) of cosmetic product having a breakage index measured at 20°C of between 0.2 and 20 N, and

    - at least one mesh (15) arranged such that the product passes through said mesh and having through-holes (16), the largest dimension of which is between 50 and 450 µm.


     
    2. Article (1) according to the preceding claim, wherein the mesh (15) or at least one of the meshes is arranged such that a minimum distance between the through-holes (16) is between 100 and 300 µm.
     
    3. Article (1) according to either of the preceding claims, wherein the mesh (15) or at least one of the meshes is woven.
     
    4. Article (1) according to any of the preceding claims, wherein the mesh (15) or at least one of the meshes comprises a plate having the through-holes (16).
     
    5. Article (1) according to any of the preceding claims, wherein all of the through-holes (16) in the mesh or at least one of the meshes have superposable contours.
     
    6. Article (1) according to any of the preceding claims, wherein the mesh (15) or at least one of the meshes has through-holes (16) of non-superposable contours.
     
    7. Article (1) according to any of the preceding claims, wherein the contours of the through-holes (16) have one of the following shapes:
    rectangular, pentagonal, hexagonal, octagonal, round, oval or oblong.
     
    8. Article (1) according to any of the preceding claims, comprising at least two meshes (15) arranged one after the other in a direction in which the product passes through the meshes.
     
    9. Article (1) according to the preceding claim, wherein, with the two meshes (15) forming an upstream mesh and a downstream mesh, the largest dimension of a through-hole (16) in the upstream mesh is larger than the largest dimension of a through-hole in the downstream mesh, the ratio between these two dimensions preferably being greater than 1 and less than or equal to 100.
     
    10. Article (1) according to the preceding claim, further comprising at least one intermediate mesh (15) between the upstream mesh and the downstream mesh, the largest dimension of the through-holes (16) in the intermediate mesh being between the largest dimension of the through-holes in the upstream mesh and the largest dimension of the through-holes in the downstream mesh.
     
    11. Article (1) according to any of the preceding claims, further comprising:

    - a body (2) having a helical ramp (7),

    - a tube (5) for distributing the product, which has at least one straight ramp (8), the mesh (15) being located at a distal end of the tube, and

    - a piston (6) capable of sliding the product block (14) inside the tube, the piston being secured to two projections (10) each capable of traveling along both the helical ramp of the body and the straight ramp of the tube.


     
    12. Article (1) of cosmetic product according to any of the preceding claims, wherein the cosmetic product is a cosmetic product for the lips.
     




    Dessins















    RÉFÉRENCES CITÉES DANS LA DESCRIPTION



    Cette liste de références citées par le demandeur vise uniquement à aider le lecteur et ne fait pas partie du document de brevet européen. Même si le plus grand soin a été accordé à sa conception, des erreurs ou des omissions ne peuvent être exclues et l'OEB décline toute responsabilité à cet égard.

    Documents brevets cités dans la description