(19)
(11)EP 3 446 943 B1

(12)FASCICULE DE BREVET EUROPEEN

(45)Mention de la délivrance du brevet:
11.03.2020  Bulletin  2020/11

(21)Numéro de dépôt: 18187534.5

(22)Date de dépôt:  06.08.2018
(51)Int. Cl.: 
B61D 27/00  (2006.01)

(54)

VÉHICULE FERROVIAIRE AVEC DISPOSITIF DE VENTILATION

SCHIENENFAHRZEUG MIT BELÜFTUNGSVORRICHTUNG

RAILWAY VEHICLE WITH VENTILATION DEVICE


(84)Etats contractants désignés:
AL AT BE BG CH CY CZ DE DK EE ES FI FR GB GR HR HU IE IS IT LI LT LU LV MC MK MT NL NO PL PT RO RS SE SI SK SM TR

(30)Priorité: 18.08.2017 FR 1757759

(43)Date de publication de la demande:
27.02.2019  Bulletin  2019/09

(73)Titulaire: SpeedInnov
75008 Paris (FR)

(72)Inventeurs:
  • MAES, Jean-François
    17440 Aytré (FR)
  • SARTI, Christophe
    17220 Saint-Médard-d'Aunis (FR)

(74)Mandataire: Lavoix 
2, place d'Estienne d'Orves
75441 Paris Cedex 09
75441 Paris Cedex 09 (FR)


(56)Documents cités: : 
EP-A1- 2 287 026
EP-A1- 3 205 547
US-A1- 2004 224 628
EP-A1- 2 868 545
US-A- 1 998 718
  
      
    Il est rappelé que: Dans un délai de neuf mois à compter de la date de publication de la mention de la délivrance de brevet européen, toute personne peut faire opposition au brevet européen délivré, auprès de l'Office européen des brevets. L'opposition doit être formée par écrit et motivée. Elle n'est réputée formée qu'après paiement de la taxe d'opposition. (Art. 99(1) Convention sur le brevet européen).


    Description


    [0001] La présente invention concerne un véhicule ferroviaire, du type comprenant :
    • une salle agencée pour loger des passagers ;
    • un dispositif de ventilation de la salle, comprenant :
      • un dispositif de circulation d'air, agencé pour assurer un renouvellement d'air dans la salle ;
      • un contrôleur, configuré pour contrôler le dispositif de circulation d'air de telle sorte que celui-ci assure un taux de renouvellement d'air courant dans la salle ;
      • un organe de commande, configuré pour donner au contrôleur des instructions de pilotage du dispositif de circulation d'air.


    [0002] On connaît des véhicules ferroviaires du type précité. Ils sont équipés de dispositifs de ventilation permettant de garantir une bonne ventilation et de fournir un volume d'air neuf suffisant par voyageur. Ces dispositifs permettent également d'éliminer de mauvaises odeurs en provenance par exemple de la nourriture consommée par les voyageurs.

    [0003] US 6910961 B2 décrit un dispositif pour fournir de l'air, monté sur une voiture d'un train ou dans les bâtiments, afin d'éliminer des odeurs ou maintenir une fourniture d'air neuf suffisante. Le débit d'air peut être ajusté en un mode de fonctionnement correspondant au débit maximal, pour faire circuler de l'air le plus rapidement possible.

    [0004] Un tel dispositif ne donne cependant pas entièrement satisfaction. En effet, le système de ventilation consomme trop d'énergie.

    [0005] Un but de l'invention est de fournir un système de ventilation qui consomme moins d'énergie.

    [0006] A cet effet, l'invention a pour objet un véhicule ferroviaire du type précité, dans lequel l'organe de commande est configuré pour donner sélectivement au contrôleur un ordre d'assainissement de l'atmosphère de la salle, le contrôleur étant configuré pour, quand il reçoit l'ordre d'assainissement, commander au dispositif de circulation d'air d'assurer un taux de renouvellement d'air maximal prédéterminé, et, après une temporisation, commander au dispositif de circulation d'air de revenir au taux de renouvellement d'air courant.

    [0007] Dans des modes réalisation particuliers de l'invention, le véhicule ferroviaire présente en outre l'une ou plusieurs des caractéristiques suivantes, prise(s) isolément ou suivant toute(s) combinaison(s) techniquement possible(s) :
    • l'organe de commande est une interface homme-machine configurée pour entrer manuellement l'ordre d'assainissement ;
    • l'organe de commande comprend au moins un détecteur mesurant la qualité d'air dans la salle, l'ordre d'assainissement étant lancé automatiquement par le contrôleur en fonction de la qualité d'air mesurée par le détecteur ;
    • le dispositif de circulation d'air comprend une unité de soufflage d'air traité, des bouches de soufflage débouchant dans la salle, des conduits de soufflage raccordant fluidiquement un refoulement de l'unité de soufflage aux bouches de soufflage, et des registres de soufflage disposés dans les conduits de soufflage et réglant le débit d'air traité soufflé par les bouches de soufflage dans la salle, le contrôleur étant configuré pour modifier un régime de fonctionnement de l'unité de soufflage et/ou pour modifier des positions des registres de soufflage quand il reçoit l'ordre d'assainissement ;
    • le dispositif de circulation d'air comprend une unité de reprise d'air usé, des bouches de reprise d'air débouchant dans la salle, des conduits de reprise d'air raccordant fluidiquement une aspiration de l'unité de reprise d'air usé à la salle, et des registres de reprise disposés dans les conduits de reprise d'air et réglant le débit d'air extrait par les bouches de reprise d'air de la salle, le contrôleur étant configuré pour modifier un régime de fonctionnement de l'unité de reprise d'air usé et/ou pour modifier des positions des registres de reprise d'air quand il reçoit l'ordre d'assainissement ;
    • le dispositif de circulation d'air comprend des conduits d'extraction d'air raccordant fluidiquement l'aspiration de l'unité de reprise d'air usé à l'extérieur du véhicule, et des registres d'extraction disposés dans les conduits d'extraction d'air et réglant le débit d'air extrait par les bouches de reprise d'air de la salle, le contrôleur étant configuré pour modifier des positions des registres d'extraction d'air quand il reçoit l'ordre d'assainissement.


    [0008] L'invention a également pour objet un procédé d'utilisation d'un véhicule ferroviaire tel que défini ci-dessus, le procédé comprenant les étapes successives suivantes :
    • détection de mauvaises odeurs dans la salle,
    • envoi au contrôleur d'un ordre d'assainissement de l'atmosphère de la salle,
    • le contrôleur commande au dispositif de circulation d'air de passer d'un taux de renouvellement d'air courant à un taux de renouvellement d'air maximal prédéterminé,
    • après une temporisation, le contrôleur commande automatiquement au dispositif de circulation d'air de revenir au taux de renouvellement d'air courant.


    [0009] Dans des modes réalisation particuliers de l'invention, le procédé d'utilisation d'un véhicule ferroviaire tel que défini ci-dessus présente en outre l'une ou plusieurs des caractéristiques suivantes, prise(s) isolément ou suivant toute(s) combinaison(s) techniquement possible(s) :
    • l'ordre d'assainissement est entré manuellement sur une interface homme-machine.
    • l'ordre d'assainissement est lancé automatiquement par le contrôleur en fonction de la qualité d'air mesurée par un détecteur dans la salle.


    [0010] D'autres caractéristiques et avantages de l'invention apparaîtront à la lecture de la description qui va suivre, donnée uniquement à titre d'exemple et faite en se référant aux dessins annexés, dans lesquels :
    • la Figure 1 est une vue en coupe d'un véhicule ferroviaire selon l'invention,
    • la Figure 2 est un diagramme d'étapes d'un procédé d'utilisation du véhicule ferroviaire selon l'invention.


    [0011] Le véhicule ferroviaire 10 est typiquement un train. Il comporte une salle agencée pour loger les passagers 12 et un dispositif de ventilation 14 de la salle.

    [0012] La salle 12 est agencée pour loger des passagers 16. Elle correspond typiquement à une voiture 17 du train. Dans une configuration, elle a un niveau. Alternativement, elle a deux niveaux.

    [0013] Le dispositif de ventilation 14 est propre à ventiler la salle. Il comporte un dispositif de circulation d'air 18, un contrôleur 20, et un organe de commande 22.

    [0014] Le dispositif de circulation d'air 18 est destiné à assurer un renouvellement d'air dans la salle 12.

    [0015] Il comprend par exemple une unité de soufflage 24 d'air traité, des bouches de soufflage 26 débouchant dans la salle 12, des conduits de soufflage 28 raccordant fluidiquement un refoulement de l'unité de soufflage 24 aux bouches de soufflage 26, et des registres de soufflage 30 disposés dans les conduits de soufflage 28 et réglant le débit d'air soufflé par les bouches de soufflage 26 dans la salle 12.

    [0016] L'unité de soufflage 24 d'air traité est par exemple montée sur le toit de la voiture 17 du train hors de la voiture 17. Elle aspire l'air neuf extérieur par une aspiration, le mélange dans une certaine proportion avec l'air repris, et le refoule dans les conduits 28. L'unité de soufflage 24 comprend typiquement un ou plusieurs ventilateurs.

    [0017] L'unité de soufflage 24 est pilotée par le contrôleur 20, qui règle le régime de fonctionnement de l'unité de soufflage, c'est-à-dire soit le débit d'air refoulé par l'unité de soufflage compte tenu de la position des registres de soufflage 30, soit le taux d'air neuf, c'est-à-dire le ratio entre l'air neuf et l'air repris.

    [0018] Les bouches 26 sont adaptées à fournir l'air traité individuellement à chaque passager 16.

    [0019] Les registres de soufflage 30 permettent de faire varier la perte de charge dans les conduits 28, et donc contribuent à régler le débit d'air soufflé. Ils sont pilotés par le contrôleur 20.

    [0020] Le dispositif de circulation d'air 18 comprend avantageusement une unité de reprise d'air usé 24' hors de la salle 12, des bouches de reprise d'air 26' débouchant dans la salle 12, des conduits de reprise d'air 28' raccordant fluidiquement une aspiration de l'unité de reprise d'air usé 24' à la salle 12, et des registres de reprise d'air 30' disposés dans les conduits de reprise d'air 28' et réglant le débit d'air repris par les bouches de reprise d'air 26' de la salle 12,

    [0021] L'unité de reprise d'air usé 24' comprend typiquement un ou plusieurs ventilateurs.

    [0022] L'unité de reprise d'air usé 24' est pilotée par le contrôleur 20, qui règle le régime de fonctionnement de l'unité de reprise d'air usé 24', c'est-à-dire le débit d'air repris par l'unité de reprise d'air usé 24' compte tenu de la position des registres de reprise 30'.

    [0023] Les bouches de reprise d'air 26' se situent de préférence à côté des sièges 38 des passagers 16.

    [0024] Les registres de reprise 30' permettent de faire varier la perte de charge dans les conduits 28', et donc contribuent à régler le débit d'air repris. Ils sont pilotés par le contrôleur 20.

    [0025] Par ailleurs, un circuit d'air extrait, dont les entrées sont généralement localisées pour partie dans les toilettes et les locaux annexes, permet d'extraire un volume d'air égal à l'air neuf admis dans le système.

    [0026] Le circuit d'air extrait comprend avantageusement des conduits d'extraction d'air 28" raccordant fluidiquement l'aspiration de l'unité de reprise 24' d'air usé à l'extérieur du véhicule 10, et des registres d'extraction 30" disposés dans les conduits d'extraction d'air 28".

    [0027] Les registres d'extraction 30" permettent de faire varier la perte de charge dans les conduits d'extraction 28", et donc contribuent à régler le débit d'air extrait. Ils sont pilotés par le contrôleur 20.

    [0028] Le contrôleur 20 est par exemple une partie du TCMS (« Train Control and Management System » en anglais, non-présenté sur les figures). Il est configuré pour contrôler le dispositif de circulation d'air 18 de telle sorte que celui-ci assure un taux de renouvellement d'air courant dans la salle 12.

    [0029] Le taux de renouvellement courant est le taux de renouvellement d'air assuré en situation normale. Il est réglé par tous moyens adaptés, par exemple par l'organe de commande 22. Il est réglé dans une plage prédéterminée, par exemple entre 0 et une valeur maximum prédéterminée.

    [0030] Pour régler le taux de renouvellement d'air, le contrôleur 20 agit sur l'unité de soufflage 24, et/ou les registres de soufflage 30, et/ou l'unité de reprise 24' et/ou les registres de reprise 30', et/ou les registres d'extraction 30".

    [0031] L'organe de commande 22 est configuré pour donner au contrôleur 20 des instructions de pilotage du dispositif de circulation d'air 18.

    [0032] L'organe de commande 22 est configuré pour donner sélectivement au contrôleur 20 un ordre d'assainissement de l'atmosphère de la salle 12.

    [0033] Le contrôleur 20 est configuré pour, quand il reçoit l'ordre d'assainissement, commander au dispositif de circulation d'air 18 d'assurer d'une part un débit maximal, d'autre part un taux de renouvellement d'air maximal, et, après une temporisation, commander au dispositif de circulation d'air 18 de revenir au taux de renouvellement d'air courant.

    [0034] Le contrôleur 20 est configuré pour, quand il reçoit l'ordre d'assainissement, modifier le régime de fonctionnement de l'unité de soufflage 24, et/ou pour modifier des positions des registres de soufflage 30, et/ou pour modifier un régime de fonctionnement de l'unité de reprise d'air usé 24', et/ou pour modifier des positions des registres de reprise d'air 30'.

    [0035] Le dispositif de circulation d'air 18 présente ainsi au moins deux modes de fonctionnement : un mode correspondant à un taux de renouvellement d'air courant, et un mode correspondant à un taux de renouvellement d'air maximal.

    [0036] L'ordre d'assainissement est envoyé par exemple dans le cas où il faut éliminer une mauvaise odeur régnant dans la salle 12, et gênant les passagers.

    [0037] Selon un premier mode de réalisation, l'organe de commande 22 est une interface homme-machine configurée pour entrer manuellement l'ordre d'assainissement.

    [0038] Il comporte par exemple un clavier 40 placé dans un couloir du véhicule, dont les boutons 42 permettent à un utilisateur de donner des commandes au contrôleur 20, et un écran 44 pour afficher les informations concernant le fonctionnement du dispositif de circulation d'air 18.

    [0039] Selon un second mode de réalisation, l'organe de commande 22 comprend au moins un détecteur 45 mesurant la qualité d'air dans la salle 12.

    [0040] Le détecteur 45 mesure par exemple le taux de CO2 dans l'atmosphère de la salle 12. Il renseigne le contrôleur 20.

    [0041] L'ordre d'assainissement est lancé automatiquement par le contrôleur 20 en fonction de la qualité d'air mesurée par le détecteur 45.

    [0042] Par exemple, l'ordre d'assainissement est lancé automatiquement par le contrôleur 20 quand le taux de CO2 mesuré par le détecteur 45 dépasse une valeur prédéterminée.

    [0043] La temporisation a une durée prédéterminée, choisie essentiellement en fonction du taux de renouvellement d'air maximum. A l'issue de cette temporisation, le contrôleur 20 commande automatiquement au dispositif de circulation d'air 18 de revenir au taux de renouvellement d'air courant, sans intervention de l'organe de commande 22.

    [0044] Le contrôleur 20 est configuré pour, à l'issue de la temporisation, ramener l'unité de soufflage 24 et/ou l'unité de reprise d'air usé 24' à leurs régimes de fonctionnement initiaux, et ramener les registres de soufflage 30 et/ou les registres de reprise d'air 30' à leurs positions initiales.

    [0045] Le véhicule ferroviaire 10 est utilisé de la manière décrite ci-dessous. Le procédé comprend les étapes suivantes.

    [0046] A l'état initial, le dispositif de ventilation 14 fonctionne en état nominal, le dispositif de circulation d'air 18 assurant un taux de renouvellement d'air courant dans la salle 12.

    [0047] A l'étape 110, de mauvaises odeurs 46 sont détectées dans la salle 12.

    [0048] Ces mauvaises odeurs 46 sont dues par exemple à une source interne à la voiture 17, et peuvent être constatées par des passagers 16 ou l'agent de train 48.

    [0049] A l'étape 120, un ordre d'assainissement de l'atmosphère de la salle 12 est envoyé au contrôleur 20.

    [0050] Pour éliminer cette odeur 46 non-désirée le plus rapidement possible, il faut augmenter le taux de renouvellement d'air dans la salle 12.

    [0051] Dans le premier mode de réalisation, l'ordre d'assainissement est donné manuellement par l'agent de train 48 au contrôleur 20 via l'interface homme-machine.

    [0052] Dans le second mode de réalisation, l'ordre d'assainissement est lancé automatiquement par le contrôleur 20 en fonction de la qualité d'air mesurée par le détecteur 45.

    [0053] Cette demande a typiquement pour périmètre une voiture 17 (les deux niveaux dans l'alternative où la voiture comprend deux niveaux).

    [0054] A l'étape 130, le contrôleur 20 commande au dispositif de circulation d'air 18 de passer d'un taux de renouvellement d'air courant à un taux de renouvellement d'air maximal prédéterminé.

    [0055] L'air traité comprenant un mélange d'air neuf et d'air repris est soufflé par les bouches 26 d'air traité dans la salle 12 sous l'effet de l'unité de soufflage 24 d'air traité. L'air usé, qui présentait de mauvaises odeurs 46, est extrait de la salle 12 par l'unité de reprise d'air usé 24' installée dans le véhicule ferroviaire 10. L'air repris est en partie mélangé à l'air neuf et en partie extrait hors du véhicule par les conduits d'extraction d'air 28".

    [0056] Grâce à cette fourniture d'air neuf augmentée, la circulation d'air dans la salle 12 est accélérée et les mauvaises odeurs 46 sont largement réduites ou bien éliminées.

    [0057] A l'étape 140, après une temporisation, le contrôleur 20 commande automatiquement au dispositif de circulation d'air 18 de revenir au taux de renouvellement d'air courant.

    [0058] Autrement dit, après une période de temps prédéterminée, cette demande d'augmentation du débit d'air s'arrête automatiquement, l'objectif étant atteint.

    [0059] Grâce à l'invention décrite ci-dessus, le confort des passagers 16 d'un train est garanti tout en assurant une consommation d'énergie réduite. L'augmentation du débit d'air permet d'évacuer de mauvaises odeurs 46 rapidement, et la désactivation du système de ventilation 14 assure une consommation d'énergie optimisée.

    [0060] En variante, le dispositif de circulation d'air est différent de celui décrit ci-dessus. Il ne comporte pas d'unité de soufflage et/ou d'unité d'extraction, et/ou de registre de soufflage, et/ou de registre d'extraction.


    Revendications

    1. Véhicule ferroviaire (10), comprenant :

    - une salle (12) agencée pour loger des passagers (16) ;

    - un dispositif de ventilation (14) de la salle (12), comprenant :

    - un dispositif de circulation d'air (18), agencé pour assurer un renouvellement d'air dans la salle (12) ;

    - un contrôleur (20), configuré pour contrôler le dispositif de circulation d'air (18) de telle sorte que celui-ci assure un taux de renouvellement d'air courant dans la salle (12) ;

    - un organe de commande (22), configuré pour donner au contrôleur (20) des instructions de pilotage du dispositif de circulation d'air (18) ;

    caractérisé en ce que l'organe de commande (22) est configuré pour donner sélectivement au contrôleur (20) un ordre d'assainissement de l'atmosphère de la salle (12), le contrôleur (20) étant configuré pour, quand il reçoit l'ordre d'assainissement, commander au dispositif de circulation d'air (18) d'assurer un taux de renouvellement d'air maximal prédéterminé, et, après une temporisation, commander au dispositif de circulation d'air (18) de revenir au taux de renouvellement d'air courant.


     
    2. Véhicule ferroviaire (10) selon la revendication 1, dans lequel l'organe de commande (22) est une interface homme-machine configurée pour entrer manuellement l'ordre d'assainissement.
     
    3. Véhicule ferroviaire (10) selon la revendication 1, dans lequel l'organe de commande (22) comprend au moins un détecteur (45) mesurant la qualité d'air dans la salle (12), l'ordre d'assainissement étant lancé automatiquement par le contrôleur (20) en fonction de la qualité d'air mesurée par le détecteur (45).
     
    4. Véhicule ferroviaire selon l'une quelconque des revendications précédentes, dans lequel le dispositif de circulation d'air (18) comprend une unité de soufflage (24) d'air traité, des bouches de soufflage (26) débouchant dans la salle (12), des conduits de soufflage (28) raccordant fluidiquement un refoulement de l'unité de soufflage (24) aux bouches de soufflage (26), et des registres de soufflage (30) disposés dans les conduits de soufflage (28) et réglant le débit d'air traité soufflé par les bouches de soufflage (26) dans la salle (12), le contrôleur (20) étant configuré pour modifier un régime de fonctionnement de l'unité de soufflage (24) et/ou pour modifier des positions des registres de soufflage (30) quand il reçoit l'ordre d'assainissement.
     
    5. Véhicule ferroviaire (10) selon l'une quelconque des revendications précédentes, dans lequel le dispositif de circulation d'air (18) comprend une unité de reprise (24') d'air usé, des bouches de reprise d'air (26') débouchant dans la salle (12), des conduits de reprise d'air (28') raccordant fluidiquement une aspiration de l'unité de reprise (24') d'air usé à la salle (12), et des registres de reprise (30') disposés dans les conduits de reprise d'air (28') et réglant le débit d'air extrait par les bouches de reprise d'air (26') de la salle (12), le contrôleur (20) étant configuré pour modifier un régime de fonctionnement de l'unité de reprise (24') d'air usé et/ou pour modifier des positions des registres de reprise d'air (30') quand il reçoit l'ordre d'assainissement.
     
    6. Véhicule ferroviaire (10) selon l'une quelconque des revendications précédentes, dans lequel le dispositif de circulation d'air (18) comprend des conduits d'extraction d'air (28") raccordant fluidiquement l'aspiration de l'unité de reprise (24') d'air usé à l'extérieur du véhicule (10), et des registres d'extraction (30") disposés dans les conduits d'extraction d'air (28") et réglant le débit d'air extrait par les bouches de reprise d'air (26') de la salle (12), le contrôleur (20) étant configuré pour modifier des positions des registres d'extraction d'air (30") quand il reçoit l'ordre d'assainissement.
     
    7. Procédé d'utilisation d'un véhicule ferroviaire (10) selon l'une quelconque des revendications 1 à 5, caractérisé en ce qu'il comprend les étapes successives suivantes :

    - Étape (110) : détection de mauvaises odeurs (46) dans la salle (12),

    - Étape (120) : envoi au contrôleur (20) d'un ordre d'assainissement de l'atmosphère de la salle (12),

    - Étape (130) : le contrôleur (20) commande au dispositif de circulation d'air (18) de passer d'un taux de renouvellement d'air courant à un taux de renouvellement d'air maximal prédéterminé,

    - Étape (140) : après une temporisation, le contrôleur (20) commande automatiquement au dispositif de circulation d'air (18) de revenir au taux de renouvellement d'air courant.


     
    8. Procédé selon la revendication 7, dans lequel l'ordre d'assainissement est entré manuellement sur une interface homme-machine.
     
    9. Procédé selon la revendication 7 ou 8, dans lequel l'ordre d'assainissement est lancé automatiquement par le contrôleur (20) en fonction de la qualité d'air mesurée par un détecteur (45) dans la salle (12).
     


    Ansprüche

    1. Schienenfahrzeug (10), umfassend:

    - einen Raum (12), der angeordnet ist, Passagiere (16) aufzunehmen;

    - eine Lüftungsvorrichtung (14) für den Raum (12), umfassend:

    - eine Umluftvorrichtung (18), die angeordnet ist, einen Austausch der Luft in dem Raum (12) sicherzustellen;

    - eine Steuervorrichtung (20), die ausgebildet ist, die Umluftvorrichtung (18) in der Weise zu steuern, dass sie eine laufende Luftwechselrate in dem Raum (12) sicherstellt;

    - ein Steuerelement (22), das ausgebildet ist, der Steuervorrichtung (20) Befehle zur Steuerung der Umluftvorrichtung (18) zu liefern;

    dadurch gekennzeichnet, dass das Steuerelement (22) ausgebildet ist, der Steuervorrichtung (20) selektiv einen Befehl zur Aufbereitung der Atmosphäre des Raums (12) zu geben, wobei die Steuervorrichtung (20) ausgebildet ist, wenn sie den Aufbereitungsbefehl bekommt, die Umluftvorrichtung (18) so zu steuern, dass sie eine vorbestimmte maximale Luftwechselrate sicherstellt und nach einer Verzögerungsdauer die Umluftvorrichtung (18) so zu steuern, dass sie zu der laufenden Luftwechselrate zurückkehrt.


     
    2. Schienenfahrzeug (10) nach Anspruch 1, bei dem das Steuerelement (22) eine Schnittstelle Mensch-Maschine ist, die ausgebildet ist, manuell den Aufbereitungsbefehl einzugeben.
     
    3. Schienenfahrzeug (10) nach Anspruch 1, bei dem das Steuerelement (22) mindestens einen Detektor (45) umfasst, der die Luftqualität in dem Raum (12) misst, wobei der Aufbereitungsbefehl automatisch von der Steuervorrichtung (20) abhängig von der von dem Detektor (45) gemessenen Luftqualität gestartet wird.
     
    4. Schienenfahrzeug nach einem beliebigen der vorhergehenden Ansprüche, bei der die Umluftvorrichtung (18) eine Gebläseeinheit (24) der aufbereiteten Luft, Ausblasöffnungen (26), die in den Raum (12) münden, Gebläsekanäle (28), die fluidisch einen Verdrängungsstrom der Gebläseeinheit (24) mit den Ausblasöffnungen (26) verbinden, und Gebläseklappen (30), die in den Gebläsekanälen (28) angeordnet sind und den durch die Ausblasöffnungen in den Raum (12) ausgeblasenen aufbereiteten Luftdurchfluss regeln, umfasst, wobei die Steuervorrichtung (20) ausgebildet ist, einen Betriebszustand der Gebläseeinheit (24) zu modifizieren und/oder die Stellungen der Gebläseklappen (30) zu modifizieren, wenn sie den Aufbereitungsbefehl erhält.
     
    5. Schienenfahrzeug (10) nach einem beliebigen der vorhergehenden Ansprüche, bei dem die Umluftvorrichtung (18) eine Rückführeinheit (24') der Abluft, Abluftöffnungen (26'), die in den Raum münden, Abluftkanäle (28'), die fluidisch eine Absaugung der Rückführeinheit (24') der Abluft mit dem Raum (12) verbinden, und Rückführklappen (30') die in den Abluftkanälen (28') angeordnet sind und den von den Abluftöffnungen (26') abgesaugten Luftdurchfluss regeln, umfasst, wobei die Steuervorrichtung (20) ausgebildet ist, einen Betriebszustand der Rückführeinheit der Abluft zu modifizieren und/oder die Stellungen der Rückführklappen (30') zu modifizieren, wenn sie den Aufbereitungsbefehl erhält.
     
    6. Schienenfahrzeug (10) nach einem beliebigen der vorhergehenden Ansprüche, bei dem die Umluftvorrichtung (18) Luftabführkanäle (28"), die fluidisch die Absaugung der Rückführeinheit (24') der Abluft mit dem Außenbereich des Fahrzeugs (10) verbinden, und Luftabführklappen (30"), die in den Luftabführkanälen angeordnet sind und den über die Abluftöffnungen abgeführten Luftdurchfluss regeln, umfasst, wobei die Steuervorrichtung (20) ausgebildet ist, die Stellungen der Luftabführklappen (30") zu modifizieren, wenn sie den Aufbereitungsbefehl erhält.
     
    7. Verfahren zum Verwenden eines Schienenfahrzeugs (10) nach einem beliebigen der Ansprüche 1 bis 5, dadurch gekennzeichnet, dass es die folgenden aufeinanderfolgenden Schritte umfasst:

    - Schritt (110): Erfassen von schlechten Gerüchen (46) in dem Raum (12),

    - Schritt (120): Schicken einen Befehl zur Aufbereitung der Atmosphäre des Raums (12) an die Steuervorrichtung (20),

    - Schritt (130): die Steuervorrichtung (20) befiehlt der Umluftvorrichtung (18) von einer laufenden Luftwechselrate zu einer vorbestimmten maximalen Luftwechselrate überzugehen,

    - Schritt (140): nach einer Verzögerungsdauer befiehlt die Steuervorrichtung (20) der Umluftvorrichtung automatisch zu der laufenden Luftwechselrate zurückzukehren.


     
    8. Verfahren nach Anspruch 7, bei dem der Aufbereitungsbefehl manuell an einer Schnittstelle Mensch-Maschine eingegeben wird.
     
    9. Verfahren nach Anspruch 7 oder 8, bei dem der Aufbereitungsbefehl automatisch von der Steuervorrichtung (20) abhängig von der von einem Detektor (45) in dem Raum (12) gemessenen Luftqualität zu starten.
     


    Claims

    1. Railway vehicle (10), comprising:

    - a coach (12) provided for accommodating passengers (16);

    - a device (14) for ventilating the coach (12), comprising:

    - an air circulation device (18), provided to ensure air renewal in the coach (12);

    - a controller (20), configured to control the air circulation device (18) such that the latter ensures a rate of renewal of air flowing in the coach (12);

    - a control element (22), configured to give to the controller (20) instructions for controlling the air circulation device (18):

    characterised in that the control element (22) is configured to give selectively to the controller (20) an order to clean the air of the coach (12), the controller (20) being configured in order, when it receives the cleaning order, to order the air circulation device (18) to ensure a predetermined maximum rate of air renewal and, after a delay time, to order the air circulation device (18) to return to the current rate of air renewal.


     
    2. Railway vehicle (10) according to claim 1, in which the control element (22) is a man-machine interface configured to enter manually the cleaning order.
     
    3. Railway vehicle (10) according to claim 1, in which the control element (22) comprises at least one detector (45) measuring the air quality in the coach (12), the cleaning order being triggered automatically by the controller (20) as a function of the air quality measured by the detector (45).
     
    4. Railway vehicle according to any of the preceding claims, in which the air circulation device (18) comprises a unit (24) for blowing treated air, blowing vents (26) opening into the coach (12), blowing pipes (28) connecting fluidically a discharge of the blowing unit (24) to the blowing vents (26), and blowing dampers (30) disposed in the blowing pipes (28) and controlling the delivery of treated air blown via the blowing vents (26) into the coach (12), the controller (20) being configured to modify an operating regime of the blowing unit (24) and/or to modify the positions of the blowing dampers (30) when it receives the cleaning order.
     
    5. Railway vehicle (10) according to any of the preceding claims, in which the air circulation device (18) comprises a unit (24') for recovery of used air, vents (26') for air recovery opening into the coach (12), pipes (28') for air recovery connecting fluidically an intake of the unit (24') for recovery of used air to the coach (12), and recovery dampers (30') disposed in the air recovery pipes (28') and controlling the delivery of air extracted via the vents (26') for air recovery of the coach (12), the controller (20) being configured to modify an operating regime of the unit (24') for recovery of used air and/or to modify the positions of the air recovery dampers (30') when it receives the cleaning order.
     
    6. Railway vehicle (10) according to any of the preceding claims, in which the air circulation device (18) comprises air extraction pipes (28") connecting fluidically the intake of the unit (24') for recovery of used air on the outside of the vehicle (10), and extraction dampers (30") disposed in the air extraction pipes (28") and controlling the delivery of air extracted via the air recovery vents (26') of the coach (12), the controller (20) being configured to modify the positions of the air extraction dampers (30") when it receives the cleaning order.
     
    7. Method of use for a railway vehicle (10) according to any of the claims 1 to 5, characterised in that it comprises the following successive steps:

    - step (110): detection of bad smells (46) in the coach (12),

    - step (120): sending to the controller (20) an order to clean the air of the coach (12),

    - step (130): the controller (20) orders the air circulation device (18) to move from a current rate of air renewal to a predetermined maximum rate of air renewal,

    - step (140): after a delay time, the controller (20) orders automatically the air circulation device (18) to return to the current rate of air renewal.


     
    8. Method according to claim 7, in which the cleaning order is entered manually on a man-machine interface.
     
    9. Method according to claim 7 or 8, in which the cleaning order is triggered automatically by the controller (20) as a function of the air quality measured by a detector (45) in the coach (12).
     




    Dessins









    RÉFÉRENCES CITÉES DANS LA DESCRIPTION



    Cette liste de références citées par le demandeur vise uniquement à aider le lecteur et ne fait pas partie du document de brevet européen. Même si le plus grand soin a été accordé à sa conception, des erreurs ou des omissions ne peuvent être exclues et l'OEB décline toute responsabilité à cet égard.

    Documents brevets cités dans la description