(19)
(11)EP 3 471 128 A1

(12)DEMANDE DE BREVET EUROPEEN

(43)Date de publication:
17.04.2019  Bulletin  2019/16

(21)Numéro de dépôt: 18193717.8

(22)Date de dépôt:  11.09.2018
(51)Int. Cl.: 
H01H 71/46  (2006.01)
(84)Etats contractants désignés:
AL AT BE BG CH CY CZ DE DK EE ES FI FR GB GR HR HU IE IS IT LI LT LU LV MC MK MT NL NO PL PT RO RS SE SI SK SM TR
Etats d'extension désignés:
BA ME
Etats de validation désignés:
KH MA MD TN

(30)Priorité: 12.10.2017 FR 1759545

(71)Demandeur: Schneider Electric Industries SAS
92500 Rueil-Malmaison (FR)

(72)Inventeur:
  • BURNOT, Claude
    38050 Grenoble (FR)

(74)Mandataire: Colette, Marie-Françoise 
Schneider Electric Industries SAS Service Propriété Industrielle WTC - 38EE1 5, place Robert Schuman
38050 Grenoble Cedex 09
38050 Grenoble Cedex 09 (FR)

  


(54)ENSEMBLE COMPORTANT UN APPAREIL ELECTRIQUE MODULAIRE ET UN AUXILIAIRE MODULAIRE APTE A ETRE ASSOCIE AUDIT APPAREIL SUR UN RAIL DE MONTAGE


(57) La présente invention concerne un ensemble comportant un appareil électrique modulaire et un auxiliaire modulaire apte à être associé audit appareil sur un rail de montage, ledit appareil électrique étant logé dans un boîtier de forme sensiblement parallélépipédique et comportant sur l'une de ses faces, un ensemble de bornes dites amont, et sur une face opposée à la précédente par rapport au rail, un ensemble de bornes dites aval. Cet ensemble est caractérisé en ce que le boîtier précité dit premier (3), comporte un évidement (i) apte à recevoir le module auxiliaire précité (2) ou bien une pièce formant un enjoliveur présentant sensiblement le même encombrement que l'auxiliaire précité (2), et en ce que l'un (5) des ensembles de bornes, dit premier, comporte des bornes présentant un pas correspondant à celui d'un peigne standard et s'étend sur sensiblement toute la largeur de l'appareil (1), tandis que l'autre (6) des deux ensembles de bornes (5,6), dit second, comporte des bornes présentant un pas réduit par rapport au précédent et s'étend sur une partie seulement de la largeur de l'appareil électrique (1), de manière que l'association de ce module auxiliaire (2) à l'appareil électrique précité (1), n'augmente pas l'encombrement de l'appareil auquel il est associé, et permette le raccordement électrique des bornes dudit premier ensemble (5) de bornes à un peigne standard.




Description

DOMAINE TECHNIQUE



[0001] La présente invention concerne un ensemble comportant un appareil électrique modulaire et un auxiliaire modulaire apte à être associé audit appareil sur un rail de montage, ledit appareil électrique étant logé dans un boîtier de forme sensiblement parallélépipédique et comportant sur l'une de ses faces, un ensemble de bornes dites amont, et sur une face opposée à la précédente par rapport au rail, un ensemble de bornes dites aval.

ETAT DE LA TECHNIQUE ANTERIEURE



[0002] On connaît des contacteurs modulaires, présentant une largeur de 54 mm, pouvant être équipés à leur droite d'un module auxiliaire de signalisation de l'état ouvert ou fermé de l'appareil, dit auxiliaire OF, d'une largeur de 9 mm, le tout présentant une longueur de 63mm.
Dans ce type d'ensemble, les appareils de départ sont raccordables électriquement au contacteur soit directement par des câbles, ou bien par des câbles reliés à un peigne de raccordement, lequel peigne est relié électriquement auxdits appareils de départ.
Ainsi, il n'est pas possible de raccorder ces appareils de départ directement au contacteur par l'intermédiaire d'un peigne standard.

EXPOSE DE L'INVENTION



[0003] La présente invention résout ces problèmes et propose un ensemble comportant un appareil électrique modulaire et un module auxiliaire destiné à être associé audit appareil, cette association n'augmentant pas l'encombrement de l'appareil et permettant le raccordement des appareils de départ à l'aval de l'appareil électrique par l'intermédiaire d'un peigne de raccordement standard.

[0004] A cet effet, la présente invention a pour objet un ensemble du genre précédemment mentionné, cet ensemble étant caractérisé en ce que le boîtier précité dit premier comporte un évidement apte à recevoir le module auxiliaire précité, et en ce que l'un des ensembles de bornes, dit premier, comporte des bornes présentant un pas correspondant à celui d'un peigne standard et s'étend sur sensiblement toute la largeur de l'appareil, tandis que l'autre des deux ensembles de bornes, dit second, comporte des bornes présentant un pas réduit par rapport au précédent et s'étend sur une partie seulement de la longueur de l'appareil électrique, de manière que l'association de ce module auxiliaire à l'appareil électrique précité, n'augmente pas l'encombrement de l'appareil auquel il est associé, et permette le raccordement électrique des bornes dudit premier ensemble de bornes à un peigne standard.

[0005] Selon une caractéristique particulière, l'évidement précité est apte à recevoir à la place de l'auxiliaire précité, une pièce formant un enjoliveur présentant sensiblement le même encombrement que l'auxiliaire précité, lorsque cet auxiliaire n'est pas destiné à être utilisé.

[0006] Selon une caractéristique particulière, le boîtier dit premier comporte une partie de raccordement logeant l'ensemble de bornes dit premier, cette partie de raccordement s'étendant parallèlement au rail au-delà de la face latérale du boîtier dit premier, ladite face étant destinée à être accolée au module auxiliaire.

[0007] Selon une autre caractéristique, ce module auxiliaire est logé dans un boîtier dit second de forme sensiblement parallélépipédique destiné à être monté sur le rail précité, ce boîtier dit second comportant une face latérale apte à être accolée à la face latérale du boîtier dit premier précitée, une face dite supérieure apte à être amenée contre une face dite intérieure appartenant à la partie de raccordement précitée, et une face dite inférieure comportant des bornes de raccordement électriques.

[0008] Selon une autre caractéristique, le module auxiliaire ou l'enjoliveur précité, est associé à droite de l'appareil électrique précité.

[0009] Selon une caractéristique particulière, cet appareil électrique est un contacteur électrique.

[0010] Selon une caractéristique particulière, le module auxiliaire est un auxiliaire de signalisation de la position ouverte ou fermée de l'appareil électrique.

[0011] Selon une autre caractéristique, ce module auxiliaire est actionné par des moyens de transmission du mouvement d'un arbre porte contacts appartenant à l'appareil électrique.

[0012] Selon une autre caractéristique, l'appareil électrique est du type tripolaire ou tétra polaire.

[0013] Selon une autre caractéristique, les bornes de raccordement de l'ensemble dit premier sont les bornes aval de l'appareil.

[0014] Selon une autre caractéristique, le peigne standard précité est du type tripolaire ou tétra polaire, avec interposition d'une dent de neutre entre deux dents de phase successives.

[0015] La présente invention a encore pour objet un ensemble comportant les caractéristiques précédemment mentionnées prises seules ou en combinaison, l'appareil électrique étant un contacteur.

[0016] La présente invention a encore pour objet un tableau électrique comportant au moins un ensemble comportant les caractéristiques précédemment mentionnées prises seules ou en combinaison.

[0017] La présente invention a encore pour objet un module auxiliaire de signalisation dans un ensemble comportant les caractéristiques précédemment mentionnées prises seules ou en combinaison, ce module étant caractérisé en ce qu'il est logé dans un boîtier de forme sensiblement parallélépipédique dit second, ledit boîtier renfermant deux circuits électriques comportant chacun un interrupteur, chaque circuit électrique étant relié électriquement par l'une de ses extrémités, à une borne d'alimentation électrique, et par son extrémité opposée, à une borne de raccordement à un moyen de signalisation, ces deux moyens de signalisation étant destinés à signaler pour l'un, un état ouvert de l'appareil, et pour l'autre, un état fermé de l'appareil, les deux interrupteurs précités étant commandés par un moyen de transmission du mouvement de l'arbre d'entraînement des contacts de l'appareil électrique, de telle manière que ce moyen de transmission soit mobile entre une première position dans laquelle le premier interrupteur électrique est fermé et le second ouvert, et une seconde position dans laquelle le premier interrupteur est ouvert et le second fermé.

[0018] La présente invention a encore pour objet un appareil électrique modulaire logé dans un boîtier de forme sensiblement parallélépipédique et comportant sur l'une de ses faces, un ensemble de bornes dites amont, et sur une face opposée à la précédente par rapport au rail, un ensemble de bornes dites aval, cet appareil étant caractérisé en ce que le boîtier précité comporte un évidement apte à recevoir un module auxiliaire ou bien une pièce formant un enjoliveur présentant sensiblement le même encombrement que le module auxiliaire précité, et en ce que l'un des ensembles de bornes, dit premier, comporte des bornes présentant un pas correspondant à celui d'un peigne standard et s'étend sur sensiblement toute la longueur de l'appareil, tandis que l'autre des deux ensembles de bornes, dit second, comporte des bornes présentant un pas réduit par rapport au précédent et s'étend sur une partie seulement de la longueur de l'appareil électrique, de manière que ce module auxiliaire, après association à l'appareil électrique précité, n'augmente pas l'encombrement de l'appareil auquel il est associé, et permette le raccordement électrique des bornes dudit premier ensemble de bornes à un peigne standard.

[0019] Selon une caractéristique particulière, cet appareil est un contacteur.

[0020] Selon une autre caractéristique particulière, cet appareil présente une largeur d'environ 63 mm.

[0021] Mais d'autres avantages et caractéristiques de l'invention apparaîtront mieux dans la description détaillée qui suit et se réfère aux dessins annexés donnés uniquement à titre d'exemple et dans lesquels :
  • La figure 1 est une vue en perspective illustrant un ensemble selon une réalisation particulière de l'invention comportant un contacteur associé à un module auxiliaire de signalisation de l'état ouvert ou fermé du contacteur,
  • La figure 1a est une vue similaire à la figure 1, illustrant le contacteur et le module auxiliaire séparément,
  • La figure 2 est une vue similaire à la figure précédente, illustrant un ensemble selon une seconde réalisation de l'invention, dans lequel l'auxiliaire de signalisation est remplacé par un élément formant un enjoliveur,
  • La figure 3 est une vue en perspective illustrant un ensemble selon la première réalisation de l'invention monté au côté d'un certain nombre d'appareils de départ sur un rail de montage, les appareils étant reliés électriquement au moyen d'un peigne standard,
  • La figure 4 est une vue en perspective d'un module auxiliaire seul,
  • La figure 5 est une vue en plan, illustrant la partie intérieure d'un tel module auxiliaire.


[0022] Sur la figure 1, on voit un ensemble E comportant de manière connue en soi, un contacteur 1 du type tétra polaire associé à un module auxiliaire de signalisation 2, le tout étant destiné à être monté sur un rail de montage.
Ce contacteur 1 et ce module auxiliaire 2 sont montés chacun dans un boîtier 3,4, l'ensemble des deux boîtiers réunis lors de l'association présentant une forme sensiblement parallélépipédique.
Ce contacteur 1 comporte d'un côté du rail de montage, un ensemble 5 de bornes de raccordement dit premier, destiné à permettre le raccordement électrique du contacteur 1 à des appareils de départ D destinés à être montés à droite du contacteur, et de l'autre côté du rail, un ensemble 6 de bornes de raccordement dit second, destinées à être reliées électriquement à des câbles d'alimentation électrique, ce contacteur étant donc du type alimenté par le bas.
Conformément à l'invention, les bornes de l'ensemble 5 de bornes dit premier, présentent un pas leur permettant d'être raccordées à un peigne de raccordement P dit standard du type tétra polaire, tandis que les bornes de l'ensemble 6 de raccordement dit second, présentent un pas propre à celui des contacteurs, c'est-à-dire ne permettant pas d'être raccordées à un peigne de raccordement P de type standard.
Ainsi, cette partie de raccordement R comportant l'ensemble 5 de bornes de raccordement dit premier, comporte une première borne de neutre 7 destinée à recevoir une première dent de neutre du peigne P, puis trois bornes de phase 8,9,10 destinées à recevoir respectivement trois dents de phase p du peigne P, avec entre deux bornes de phases successives, un évidement e destiné à recevoir une dent de neutre n du peigne P, ledit peigne comportant de manière connue en soi un ensemble de dents de phase p consécutives avec interposition d'une dent de neutre n entre deux dents de phase p successives.
Afin de permettre ce raccordement à un peigne standard P, la partie de raccordement R dite première, comportant l'ensemble 5 de bornes dit premier, présente une largeur supérieure à la largeur de la partie de raccordement dite seconde S logeant les bornes de l'ensemble 6 de bornes dit second, de telle manière que cette première partie de raccordement R s'étende au-delà de la face de raccordement a du boîtier 3 du contacteur 1 destinée à être accolée au module auxiliaire 2. Ainsi, le boîtier 3 du contacteur 1, dit premier, présente un évidement i de forme sensiblement parallélépipédique destiné à recevoir le boîtier dit second 4 de forme correspondante appartenant au module auxiliaire 2, ce boîtier dit second prenant appui sur le boîtier 3 du contacteur 1 par l'intermédiaire d'une part, d'une face latérale b apte à être amenée en contact avec la face latérale a située du même côté appartenant au contacteur 1, et d'autre part, d'une face dite supérieure c apte à être amenée en contact avec une face interne d située en regard du rail U, appartenant à la première partie de raccordement R du contacteur.
Ainsi, l'on voit que le module auxiliaire 2 ne comporte des bornes de raccordement que d'un côté du rail de montage U.
Avantageusement, l'ensemble ainsi constitué présente une largeur de 63 mm, la partie inférieure de cet ensemble correspondant à celle d'un ensemble selon l'art antérieur, seule la partie supérieure de cet ensemble étant différente de manière à permettre le raccordement électrique des bornes aval de l'appareil 1 à un peigne standard P.
Dans cette réalisation particulière de l'invention, le module auxiliaire 2 est un module de signalisation de l'état ouvert ou fermé de l'appareil modulaire électrique 1 lequel est un contacteur électrique.

[0023] Selon une autre réalisation de l'invention illustrée sur la figure 2, cet ensemble E selon l'invention comporte en lieu et place du module auxiliaire de signalisation 2, une pièce formant un enjoliveur 14, destinée à remplacer ce modulaire auxiliaire 2 lorsqu'aucun modulaire auxiliaire n'est destiné à être utilisé. Cette pièce est constituée par un boîtier 15 présentant sensiblement la même forme que celle du module auxiliaire précité 2, et est apte à être placé dans l'évidement précité i de telle manière que l'encombrement du contacteur 1 ne soit pas augmenté, comme ceci est déjà le cas lorsqu'un module auxiliaire est associé au contacteur.

[0024] Sur la figure 3, l'on voit un ensemble comportant, montés sur même un rail de montage U, un contacteur 1 auquel a été associé à droite, un module auxiliaire de signalisation 2, cet ensemble étant destiné à être alimenté par le bas au moyen de câbles, et étant destiné à être relié électriquement en aval à un certain nombre d'appareils de départ D tels des disjoncteurs ou autres, au moyen d'un peigne de raccordement tripolaire et neutre standard P.
Sur les figures 4 et 5, l'on voit que le module auxiliaire de signalisation 2 est logé dans un boîtier 4 présentant une face f comportant un évidement g permettant le montage du boîtier sur le rail U, le module auxiliaire 2 étant destiné à être fixé sur le boîtier 3 du contacteur 1. Ce boîtier 4 comporte une partie de raccordement T comportant trois bornes 11,12,13 situées d'un côté de l'évidement précité g, ces bornes étant présentées de manière étagée, de manière à faciliter le raccordement.
Ces trois bornes, respectivement première, seconde et troisième, sont destinées à être reliées électriquement respectivement à un moyen de signalisation de l'état ouvert de l'appareil modulaire électrique, à un moyen d'alimentation électrique, et à un moyen de signalisation de l'état fermé de l'appareil modulaire, ces différents moyens n'étant pas représentés sur ces figures.
Ce boîtier dit second 4 renferme deux circuits électriques 16,17 comportant chacun un interrupteur 18,19, le premier 16 de ces circuits étant relié à l'une de ses extrémités, à la borne dite première 11 et à son autre extrémité, à la borne dite seconde 12, alors que le second circuit 17 est relié par l'une de ses extrémités, à la borne dite troisième 13 et par son autre extrémité à la borne dite seconde 12,

[0025] Ce boîtier dit second 4 renferme également un moyen de transmission 20 du mouvement de l'arbre porte-contacts du contacteur 1 au module auxiliaire 2, ce moyen de transmission comportant un support 21 monté coulissant par rapport au boîtier dit second 4 et apte à actionner les deux interrupteurs 18,19 de manière que lorsque les contacts du contacteur sont fermés, l'interrupteur 19 du second circuit 17 soit fermé alors que l'interrupteur 18 du premier circuit 16 est ouvert, et que lorsque les contacts du contacteur sont ouverts, l'interrupteur 18 du premier circuit 16 soit ouvert alors que celui 19 du second circuit 17 soit fermé. Ce support 21 est avantageusement formé par deux flasques 22,23 solidarisés l'un à l'autre par l'intermédiaire de traverses 24 réparties sur la longueur des flasques, lesdites traverses 24 étant aptes à coopérer avec les interrupteurs 18,19, ce support 21 étant relié mécaniquement à l'arbre précité.
Ainsi, grâce à l'invention, un module auxiliaire 2 peut être associé à droite d'un contacteur modulaire 1 de manière à signaler la position ouverte ou fermée du contacteur 1. Ce module auxiliaire après association, n'augmente pas l'encombrement du contacteur 1 auquel il est associé et permet le raccordement des appareils de départ D par un peigne P à l'aval du contacteur 1.
Cet auxiliaire de signalisation 2 de l'état des contacts est associable avantageusement à droite des contacteurs 1, après avoir retiré l'enjoliveur 14. Ces contacteurs sont avantageusement du type tripolaire ou tétra polaire. Cependant, il pourrait être envisagé d'appliquer l'invention à un contacteur comportant deux pôles et deux bornes, le peigne étant dans ce cas du type phase et neutre.
L'invention s'applique avantageusement à tout équipement, tel un tableau électrique, intégrant des contacteurs modulaires tête de groupe.
Ce nouveau contacteur conserve la possibilité d'être raccordé par câbles à l'amont et l'aval.
Ce dispositif ne modifie pas le principe de fonctionnement des contacteurs actuels. Les moyens de mesure, contrôle, vérification et validation seront les mêmes que ceux du contacteur actuel.

[0026] Bien entendu, l'invention n'est pas limitée aux modes de réalisation décrits et illustrés qui n'ont été donnés qu'à titre d'exemple.

[0027] Au contraire, l'invention comprend tous les équivalents techniques des moyens décrits ainsi que leurs combinaisons si celles-ci sont réalisées suivant son esprit.


Revendications

1. Ensemble comportant un appareil électrique modulaire et un module auxiliaire apte à être associé audit appareil sur un rail de montage, ledit appareil électrique étant logé dans un boîtier de forme sensiblement parallélépipédique et comportant sur l'une de ses faces, un ensemble de bornes dites amont, et sur une face opposée à la précédente par rapport au rail, un ensemble de bornes dites aval,
caractérisé en ce que le boîtier précité dit premier (3), comporte un évidement (i) apte à recevoir le module auxiliaire précité (2) et en ce que l'un (5) des ensembles de bornes, dit premier, comporte des bornes présentant un pas correspondant à celui d'un peigne standard P et s'étend sur sensiblement toute la largeur de l'appareil (1), tandis que l'autre (6) des deux ensembles de bornes (5,6), dit second, comporte des bornes présentant un pas réduit par rapport au précédent et s'étend sur une partie seulement de la longueur de l'appareil électrique (1), de manière que l'association de ce module auxiliaire (2) à l'appareil électrique précité (1), n'augmente pas l'encombrement de l'appareil auquel il est associé, et permette le raccordement électrique des bornes dudit premier ensemble (5) de bornes à un peigne standard P.
 
2. Ensemble selon la revendication 1, caractérisé en ce que l'évidement précité (i) est apte à recevoir à la place du module auxiliaire précité (2), une pièce formant un enjoliveur (14) présentant sensiblement le même encombrement que le module auxiliaire précité (2), lorsque ce module auxiliaire (2) n'est pas destiné à être utilisé.
 
3. Ensemble selon la revendication 1 ou 2, caractérisé en ce que le boîtier dit premier (3) comporte une partie de raccordement R logeant l'ensemble (5) de bornes dit premier, cette partie de raccordement R s'étendant parallèlement au rail U, au-delà de la face latérale (a) du boîtier dit premier 3, ladite face étant destinée à être accolée au module auxiliaire (2).
 
4. Ensemble selon la revendication 3, caractérisé en ce que ce module auxiliaire (2) est logé dans un boîtier dit second (4) de forme sensiblement parallélépipédique destiné à être monté sur le rail précité U, ce boîtier dit second (4) comportant une face latérale (b) apte à être accolée à la face latérale (a) du boîtier dit premier (3) précitée, une face dite supérieure (c) apte à être amenée contre une face dite intérieure (d) appartenant à la partie de raccordement précitée R, et une face dite inférieure (f) comportant des bornes de raccordement électriques (11,12,13).
 
5. Ensemble selon l'une quelconque des revendications précédentes, caractérisé en ce que le module auxiliaire (2) ou l'enjoliveur précité (14), est associé à droite de l'appareil électrique précité (1).
 
6. Ensemble selon l'une quelconque des revendications précédentes, caractérisé en ce que le module auxiliaire (2) est un auxiliaire de signalisation de la position ouverte ou fermée de l'appareil électrique (1).
 
7. Ensemble selon la revendication 6, caractérisé en ce que ce module auxiliaire (2) est actionné par des moyens de transmission (20) du mouvement d'un arbre porte contacts appartenant à l'appareil électrique (1).
 
8. Ensemble selon l'une quelconque des revendications précédentes, caractérisé en ce que l'appareil électrique (1) est du type tripolaire ou tétra polaire.
 
9. Ensemble selon l'une quelconque des revendications précédentes, caractérisé en ce que les bornes de raccordement de l'ensemble dit premier (5) sont les bornes aval de l'appareil (1).
 
10. Ensemble selon l'une quelconque des revendications 1 à 9, caractérisé en ce que le peigne standard précité P est du type tripolaire ou tétra polaire, avec interposition d'une dent de neutre n entre deux dents de phase p successives.
 
11. Ensemble selon l'une quelconque des revendications précédentes, caractérisé en ce que cet appareil électrique (1) est un contacteur électrique.
 
12. Tableau électrique comportant au moins un ensemble selon la revendication 11.
 
13. Module auxiliaire de signalisation dans un ensemble selon l'une quelconque des revendications 1 à 11, caractérisé en ce qu'il est logé dans un boîtier (4) de forme sensiblement parallélépipédique dit second, ledit boîtier renfermant deux circuits électriques (16,17) comportant chacun un interrupteur (18,19), chaque circuit électrique (16,17) étant relié électriquement par l'une de ses extrémités, à une borne d'alimentation électrique (12), et par son extrémité opposée, à une borne de raccordement (11,13) à un moyen de signalisation, ces deux moyens de signalisation étant destinés à signaler pour l'un, un état ouvert de l'appareil, et pour l'autre, un état fermé de l'appareil, les deux interrupteurs précités (18,19) étant commandés par un moyen de transmission (20) du mouvement de l'arbre d'entraînement des contacts de l'appareil électrique (1), de telle manière que ce moyen de transmission (20) soit mobile entre une première position dans laquelle le premier interrupteur électrique (18) est fermé et le second (19) ouvert, et une seconde position dans laquelle le premier interrupteur (18) est ouvert et le second (19) fermé.
 
14. Appareil électrique modulaire logé dans un boîtier (3) de forme sensiblement parallélépipédique et comportant sur l'une de ses faces, un ensemble (6) de bornes dites amont, et sur une face opposée à la précédente par rapport au rail U, un ensemble de bornes dites aval (5), caractérisé en ce que le boîtier précité (3) comporte un évidement (i) apte à recevoir un module auxiliaire (2) ou bien une pièce formant un enjoliveur (14) présentant sensiblement le même encombrement que le module auxiliaire précité (2), et en ce que l'un (5) des ensembles de bornes, dit premier, comporte des bornes présentant un pas correspondant à celui d'un peigne standard P et s'étend sur sensiblement toute la longueur de l'appareil, tandis que l'autre (6) des deux ensembles de bornes, dit second, comporte des bornes présentant un pas réduit par rapport au précédent et s'étend sur une partie seulement de la largeur de l'appareil électrique (1), de manière que ce module auxiliaire (2), après association à l'appareil électrique précité (1), n'augmente pas l'encombrement de l'appareil auquel il est associé, et permette le raccordement électrique des bornes dudit premier ensemble (5) de bornes à un peigne standard P.
 
15. Appareil électrique selon la revendication 14, caractérisé en ce que c'est un contacteur (1).
 
16. Appareil électrique selon la revendication 15, caractérisé en ce qu'il présente une largeur d'environ 63mm.
 




Dessins