(19)
(11)EP 3 569 927 A1

(12)DEMANDE DE BREVET EUROPEEN

(43)Date de publication:
20.11.2019  Bulletin  2019/47

(21)Numéro de dépôt: 19175468.8

(22)Date de dépôt:  20.05.2019
(51)Int. Cl.: 
F23D 14/36(2006.01)
F23D 14/70(2006.01)
F23D 14/58(2006.01)
(84)Etats contractants désignés:
AL AT BE BG CH CY CZ DE DK EE ES FI FR GB GR HR HU IE IS IT LI LT LU LV MC MK MT NL NO PL PT RO RS SE SI SK SM TR
Etats d'extension désignés:
BA ME
Etats de validation désignés:
KH MA MD TN

(30)Priorité: 18.05.2018 FR 1870577
24.08.2018 FR 1857637

(71)Demandeur: Yahtec
77100 Meaux (FR)

(72)Inventeur:
  • CAZARD, Yves
    77660 Saint-Jean-les-deux-Jumeaux (FR)

(74)Mandataire: Cabinet Bleger-Rhein-Poupon 
4a rue de l'Industrie
67450 Mundolsheim
67450 Mundolsheim (FR)

  


(54)DISPOSITIF DE BRULEUR À PRÉ-MÉLANGE AIR/GAZ PULSÉ


(57) Dispositif de bruleur à pré-mélange air/gaz puisé qui comprend un bruleur lamellaire (10) associé à un stabilisateur de flamme (11), disposés dans une veine d'air (2), et où :
- le bruleur lamellaire (10) est constitué d'un empilement de plaques régulièrement espacées, dont une sur deux est perforée, et qui est alimenté en un mélange air/gaz réalisé dans un système de mélange (3) disposé extérieurement à la veine d'air (2), et
- le stabilisateur de flamme (11) se présente sous la forme de deux tôles (12, 13) configurées en V et s'évasant à partir du bruleur lamellaire (10).




Description


[0001] La présente invention a pour objet un dispositif de bruleur à pré-mélange air/gaz pulsé.

[0002] On connaît les bruleurs à veine d'air destinés à chauffer directement un flux constant d'air, dans lequel est prélevé l'oxygène nécessaire à la combustion. Le mélange est réalisé au niveau de tôles perforées disposées en aval de l'injection de gaz, configurées en un V et qui servent de stabilisateur de flamme.

[0003] Pour faire moduler la puissance, on augmente plus ou moins le débit de gaz et la flamme se développe à l'intérieur du V.

[0004] La flamme est courte à petite puissance et longue, dépassant le V des tôles, en grande puissance. Un tel bruleur peut présenter l'inconvénient de ne pas atteindre une combustion stoechiométrique.

[0005] On connaît aussi les bruleurs à pré-mélange, comprenant un système d'alimentation apte à réaliser un mélange air/gaz dans les proportions souhaitées, et à injecter ce mélange dans le bruleur, avec pour avantage un bon rendement et donc une faible émission de polluants.

[0006] La présente invention a pour but de proposer un dispositif de bruleur à pré-mélange air/gaz pulsé de type nouveau, permettant de remédier aux divers inconvénients de l'étant de la technique, et d'obtenir une combustion parfaite, quel que soit le niveau de puissance.

[0007] Le dispositif de bruleur à pré-mélange air/gaz pulsé selon l'invention se caractérise en ce qu'il comprend un bruleur lamellaire associé à un stabilisateur de flamme, disposés dans une veine d'air, et où :
  • ledit bruleur lamellaire est constitué d'un empilement de plaques régulièrement espacées, dont une sur deux est perforée, et qui est alimenté en un mélange air/gaz réalisé dans un système de mélange disposé extérieurement à ladite veine d'air, et
  • ledit stabilisateur de flamme se présente sous la forme de deux tôles perforées configurées en V et s'évasant à partir dudit bruleur lamellaire.


[0008] De la puissance minimale jusqu'à 50% de la puissance, le brûleur lamellaire permet d'obtenir une combustion parfaite, tandis que de 50% à 100% de la puissance, cette combustion parfaite est obtenue par le développement de la flamme partiellement sur le brûleur lamellaire et sur les deux plaques en V perforées.

[0009] Les avantages et les caractéristiques du dispositif de bruleur selon l'invention ressortiront plus clairement de la description qui suit et qui se rapporte au dessin annexé, lequel en représente, sur une figure unique, une vue schématique et en perspective.

[0010] Sur cette figure, on peut voir un dispositif de bruleur 1 selon l'invention, disposé dans une veine d'air 2 en aval d'un ventilateur centrifuge 20. Ce ventilateur 20 est alimenté en air AF qu'il souffle en direction du dispositif de bruleur 1, afin de produire, en aval du bruleur 1, un air réchauffé AR.

[0011] Extérieurement à la veine d'air 2, est disposé un système de mélange 3, qui comprend un ventilateur centrifuge 30 alimenté par le centre d'une part en gaz G et d'autre part en air de combustion AC, et comportant en périphérie un conduit 31 d'éjection du mélange obtenu M, connecté au dispositif de bruleur 1.

[0012] Le dispositif de bruleur 1 selon l'invention comprend un bruleur lamellaire 10 associé à un stabilisateur de flamme 11 qui se présente sous la forme de deux tôles 12 et 13 configurées en V, qui s'évasent à partir du bruleur lamellaire 10 vers l'extérieur de la veine d'air 2.

[0013] Le bruleur lamellaire 10 est constitué de plaques empilées, dont une sur deux est perforée. Les plaques sont espacées entre elles en sorte que les non perforées n'obturent pas les perforations de la plaque adjacente, pour permettre la combustion du mélange air-gaz.

[0014] Le conduit 31 débouche sur le bruleur lamellaire 10 sur une plaque perforée, perpendiculairement à celle-ci, la combustion se faisant en périphérie des plaques.

[0015] La combinaison bruleur lamellaire 10 / stabilisateur de flamme 11, permet d'obtenir une flamme courte, protégée des turbulences par les tôles perforées 12 et 13.

[0016] La combustion obtenue est meilleure, avec moins de puissance, tandis que la combustion en périphérie permet aux plaques de rester à une température en-dessous des 400°C contrairement aux dispositifs de bruleur existants où la combustion se fait sur le bruleur; ici le brûleur lamellaire 10 ne surchauffe pas et se détériore moins avec le temps.


Revendications

1. Dispositif de bruleur (1) à pré-mélange air/gaz pulsé selon l'invention se caractérise en ce qu'il comprend un bruleur lamellaire (10) associé à un stabilisateur de flamme (11), disposés dans une veine d'air (2), et où :

- ledit bruleur lamellaire (10) est constitué d'un empilement de plaques régulièrement espacées, dont une sur deux est perforée, et qui est alimenté en un mélange air/gaz réalisé dans un système de mélange (3) disposé extérieurement à ladite veine d'air (2), et

- ledit stabilisateur de flamme (11) se présente sous la forme de deux tôles (12, 13) configurées en V et s'évasant à partir dudit bruleur lamellaire (10).


 
2. Dispositif de bruleur (1) selon la revendication 1, caractérisé en ce que le système de mélange (3) disposé extérieurement à ladite veine d'air (2) comprend un ventilateur centrifuge (30) alimenté par le centre d'une part en gaz (G) et d'autre part en air de combustion (AC), et comportant en périphérie un conduit (31) d'éjection du mélange obtenu (M), connecté au bruleur lamellaire (10).
 
3. Dispositif de bruleur (1) selon la revendication 2, caractérisé en ce que le conduit d'éjection du mélange (31) débouche sur le bruleur lamellaire (10) sur une plaque perforée, perpendiculairement à celle-ci.
 




Dessins







Rapport de recherche









Rapport de recherche