(19)
(11)EP 3 647 522 A1

(12)DEMANDE DE BREVET EUROPEEN

(43)Date de publication:
06.05.2020  Bulletin  2020/19

(21)Numéro de dépôt: 19000488.7

(22)Date de dépôt:  25.10.2019
(51)Int. Cl.: 
E05F 15/603  (2015.01)
E05F 15/614  (2015.01)
E05F 15/611  (2015.01)
(84)Etats contractants désignés:
AL AT BE BG CH CY CZ DE DK EE ES FI FR GB GR HR HU IE IS IT LI LT LU LV MC MK MT NL NO PL PT RO RS SE SI SK SM TR
Etats d'extension désignés:
BA ME
Etats de validation désignés:
KH MA MD TN

(30)Priorité: 29.10.2018 FR 1801147

(71)Demandeur: Gelin, Michel
76000 Rouen (FR)

(72)Inventeur:
  • Gelin, Michel
    76000 Rouen (FR)

  


(54)MOTORISATION AVEC CORRECTION AXIALE DU REDUCTEUR


(57) Le dispositif selon l'invention est une motorisation pour portail, porte battante disposée dans le corps creux d'un montant vertical coté pivotement du type profilé avantageusement métallique dont la particularité est sa disposition en partie basse du montant vertical ou pour lame pivotante orientable notamment la protection solaire extérieure de bâtiments, motorisation qui intègre un réducteur hypocycloïdal à des fins de résistance mécanique, réducteur hypocycloïdal dont la flasque de sortie, lorsqu'il s'agit d'un réducteur hypocycloïdal simple train, tourne autour d'un axe qui décrit un mouvement elliptique qui coopère avec un moyen de recentrage axial MAX, MAX1, extérieur audit réducteur.
Motorisation qui, selon une première réalisation pour portail battant est pourvue d'une alimentation qui est couplable/désaccouplable par montage/démontage d'un pivot bas cylindrique PC du vantail V avec la platine de réception PR.




Description


[0001] La présente invention est un dispositif de motorisation destinée à être fixée dans le montant vertical coté pivotement d'un portail à au moins un battant ou sur une des deux extrémités d'une lame pivotante notamment du type pour l'occultation solaire. Il existe principalement un dispositif connu FR 2953247 et FR 2922576 qui décrit une motorisation également disposée dans le montant coté pivotement d'un portail battant.
Ce dispositif se différencie du dispositif selon l'invention selon la première réalisation préférentielle pour battant de portail en ce que la partie motoréducteur est disposée dans la partie haute du montant vertical et que l'effort lié à la rotation du moteur est supporté par le pivot haut, alors que le dispositif selon l'invention est disposé dans la partie basse du montant et l'effort du moteur est dissipé dans la platine basse proche du sol.
La disposition de la partie motorisation dans la partie basse du montant est destinée à permettre d'utiliser des piliers traditionnels maçonnés, le plus souvent ces piliers sont en place et leur utilisation procède d'une économie substantielle lors du chiffrage des travaux.
En effet, une motorisation disposée en partie haute peut difficilement s'affranchir de l'utilisation de piliers maçonnés dont la résistance est moindre en partie haute ne serais ce qu'à cause de la présence fréquente d'une réservation à mi-hauteur pour incorporer une boite à lettres sur un des deux piliers généralement.
Autre différence, la manœuvre de secours du dispositif selon l'invention toujours selon la première réalisation préférentielle pour battant de portail est une manœuvre mécanique avec utilisation d'un motoréducteur irréversible alors que le dispositif connu utilise un motoréducteur réversible avec ouverture d'un court circuit faisant frein moteur pour débloquer le portail.
Différence également dans le choix de la transmission motorisée, notre dispositif étant prévu pour résister mécaniquement à des efforts très importants avant de rompre, alors que le dispositif connu utilise un blocage par une serrure dont un pêne pénètre dans le sabot central.
Différence toujours dans la liaison électrique pour l'alimentation du moteur.
Le dispositif connu utilise une liaison filaire classique qui nécessite une installation du portail avec un câble raccordé en usine sur le moteur d'ou un risque important de coupure dudit câble et surtout l'impossibilité de réaliser les travaux de maçonnerie avant la pose du portail dès lors qu'il faille enterrer les câbles, ce qui est le plus souvent le cas.
Le dispositif selon l'invention toujours selon la première réalisation préférentielle pour battant de portail est pourvu d'une alimentation du moteur qui intègre un connecteur automatique lors de l'installation du pivot de chaque vantail dans la platine basse proche du sol.
Le dispositif selon l'invention selon une deuxième réalisation préférentielle pour lame pivotante prévue pour l'occultation solaire dispose d'un couple de retenue très important qui autorise la fabrication de lames de grande dimension dont la largeur est supérieure à cinquante centimètres et la hauteur supérieure à cinq mètres.
En effet, l'effet d'un vent fort sur ces lames nécessite un couple de retenue important qui est très difficile à obtenir avec un motoréducteur classique, il est souvent obligatoire, dès lors que les dimensions de la lame correspondent aux chiffres donnés ci-dessus pour le dispositif selon l'invention, de recourir à des freins extérieurs coûteux et difficiles à intégrer.
Le dispositif selon l'invention propose une solution performante qui de plus est simple à fabriquer et peu coûteuse.

[0002] Dispositif de motorisation pour portail à au moins un battant ou au moins une lame d'occultation solaire, battant et lame prévus pivotants autour d'un axe par un moyen de pivotement disposé en partie haute et basse du battant ou de la lame et raccordé à une partie d'un bâti fixe, motorisation comprenant en outre une alimentation électrique, un coffret électronique de gestion, des moyens de commande et de sécurité, dispositif de motorisation caractérisée en ce qu'il comprend un opérateur motorisé composé d'un motoréducteur associé à au moins un réducteur hypocycloïdal, l'ensemble étant agencé dans un carter de telle manière que l'axe de sortie du motoréducteur et l'axe d'entrée du réducteur hypocycloïdal soient confondus, que l'axe de sortie du réducteur hypocycloïdal se déplace parallèlement à l'axe d'entrée le long d'une trajectoire elliptique distante de celui-ci d'un maximum de 10 millimètres, voire moins de 5 millimètres qui sont compensés par un moyen de recentrage axial MAX, MAX1 externe audit réducteur hypocycloïdal afin de permettre à l'opérateur motorisé la transmission d'un mouvement circulaire à l'au moins un battant ou à l'au moins une lame pivotante autour de leur axe respectif de pivotement AX, AXL.

[0003] Dispositif caractérisé en ce que le réducteur hypocycloïdal RH, RH1 est du type mono train, de forme cylindrique composé extérieurement d'une platine dite d'entrée fixe PEF, PEF1 et d'une platine dite de sortie rotative PRS, PRS1, platine PRS, PRS1 dont la périmétrie circulaire ainsi que son axe de rotation décrit une courbe fermée, du type ellipse autour de l'axe AX, AXL, d'amplitude le plus souvent inférieure à 10mm, voire inférieure à 5mm, platine de sortie PRS, PRS1 associée à un moyen de recentrage axial MAX, MAX1, de telle sorte à transformer le mouvement elliptique de la platine rotative PRS, PRS1 en mouvement circulaire permettant ainsi la transmission de puissance du mouvement du motoréducteur MP, ML associé au réducteur hypocycloïdal RH, RH1 au vantail V ou à la lame pivotante LP autour de leur axe respectif de pivotement AX, AXL.

[0004] Dispositif caractérisé selon une première réalisation préférentielle pour vantail V battant de portail en ce que le moyen de recentrage axial MAX du réducteur hypocycloïdal simple train qui autorise la transmission d'une rotation autour de l'axe de pivotement du vantail V ou de la lame pivotante LM est composé d'au moins un plot cylindrique PC1 fixé en périmétrie saillant perpendiculairement à une platine de sortie PRS du réducteur hypocycloïdal RH, directement ou par une pièce PLP prévue à cet effet, platine de sortie PRS, pièce PLP et l'au moins un plot PC1 qui décrivent un mouvement du type elliptique, plot PC1 inscrit dans un lardon LD de forme rectangulaire qui coopère avec une lumière longitudinale LOU usinée dans une platine dite motrice PCE fixée sur un carter CAR en forme de U à l'opposé de sa base, tandis que la platine fixe PEF du réducteur hypocycloïdal RH est solidarisée par l'intermédiaire d'une platine circulaire PCA à une des deux extrémités d'un tube TC à l'intérieur duquel est fixé le motoréducteur MP qui transmet un mouvement de rotation dans l'entrée de la platine PRS du réducteur hypocycloïdal RH, tube TC pourvu de moyens de maintien de sa position dans le carter CAR, tube TC dont l'autre extrémité est raccordée au pivot cylindrique PC bloqué en rotation dans la platine PF, un tel appareillage permet une transformation du mouvement dit « orbital » ou elliptique de la platine PRS en un mouvement circulaire qui est transmis au montant MV par l'intermédiaire de la platine motrice PCE et du carter CAR sans altération majeure du couple ni production d'efforts parasites importants qui pourraient nuire au bon fonctionnement du dispositif.

[0005] Dispositif caractérisé toujours selon une première réalisation préférentielle pour vantail V battant de portail en ce que l'opérateur motorisé OM est pourvu d'une alimentation électrique basse tension prévue sans liaison filaire entre le vantail V contenant le motoréducteur MP et le câble de puissance provenant du coffret électronique de gestion par un moyen de liaison électrique MLE, qu'il est disposé dans la partie du montant MV la plus proche du pivot bas PB, opérateur motorisé OM apte à coopérer avec une platine de fixation PF comprenant au moins une pièce fixe PF1 appareillée avec la partie du pilier P proche du sol, de sorte à pouvoir supporter, sans risque de dislocation dudit pilier P, la puissance de l'opérateur motorisé OM dans ladite partie du pilier P proche du sol, lors de la rotation du vantail V mû par ledit opérateur motorisé OM, platine PF qui possède en outre une pièce horizontale PH usinée d'une lumière cylindrique LC d'axe vertical AX formant la partie inférieure du pivot bas PB, lumière LC qui coopère avec un pivot bas cylindrique PC saillant du montant MV formant la partie supérieure du pivot bas PB, pivot cylindrique PC pourvu de moyens de maintien de sa position dans la lumière LC de la pièce PH, d'un moyen de blocage en rotation MB du pivot cylindrique PC dans la lumière LC, et qu'il possède une manœuvre de secours obtenue par un moyen de libération en rotation dudit pivot cylindrique PC afin de permettre une ouverture manuelle du vantail V.

[0006] Dispositif caractérisé selon une deuxième réalisation préférentielle pour lame pivotante LP comprenant un carter CARI dans lequel sont agencés une centrale électronique de gestion CEG pourvue d'une alimentation électrique, un motoréducteur MVL accouplé à un réducteur hypocycloïdal simple train RH1 composé d'une platine d'entrée PEL fixée sur le carter CARI directement ou par l'intermédiaire d'une pièce de liaison PLP2 prévue à cet effet, et une platine de sortie PRS1 à mouvement elliptique de faible amplitude autour de l'axe AXL de rotation de la lame pivotante LP, en ce que le moyen de recentrage axial MAX1 de la platine PRS1 dans l'axe AXL de pivotement de la lame LP est composée d'un plot PC2 fixé en périmétrie directement sur la platine rotative de sortie PRS1 ou sur une pièce PLP 1 prévue à cet effet et solidaire de la platine PRS1, plot PC2 inscrit dans un lardon LD12 de forme rectangulaire qui coopère avec une lumière longitudinale LLU usinée dans une platine cylindrique PCL accouplée à une pièce cylindrique épaulée PCCE, cet appareillage est fixé rotatif dans une lumière cylindrique d'une platine PFL solidaire du dormant, lumière LLU nécessaire et suffisante pour la transmission du mouvement de l'opérateur motorisé OML composé du motoréducteur MVL et du réducteur hypocycloïdal RH1 à la lame pivotante LP autour de l'axe AXL par l'intermédiaire d'une pièce de liaison PLL prévue à cet effet.

[0007] Dispositif caractérisé toujours selon une première réalisation préférentielle pour vantail V battant de portail en ce que le moyen de blocage du pivot cylindrique PC est constitué d'un mécanisme constitué :
  • d'un carter CAR comprenant deux ailes verticales en vis-à-vis, pourvues chacune d'une fente FT en forme de V, et deux ailes horizontales prévues pour la fixation avec la pièce PH,
  • d'une goupille GP appareillée d'un ressort RP,
  • d'une plaquette PQ,
de telle sorte que la plaquette PQ reçoit le corps de la goupille GP et le ressort RP, plaquette équipée qui est ensuite montée en force dans le carter CAR, un tel appareillage est fixé avec la pièce PH en vis à vis d'un orifice cylindrique usiné dans ladite pièce PH, de dimension tolérancée pour guider la partie G de l'extrémité de la goupille GP, non inscrite dans le carter CAR, extrémité G qui pénètre ensuite dans un usinage circulaire UAC réalisé dans le pivot cylindrique PC bloquant ainsi la rotation dudit pivot cylindrique PC dans la lumière LC de la pièce PH.

[0008] Dispositif caractérisé selon une première réalisation préférentielle pour vantail V battant de portail en ce que le moyen de blocage en rotation MB du pivot cylindrique PC est pourvu d'un moyen d'urgence prévu pour débloquer automatiquement ledit pivot cylindrique PC de la platine PF lorsque le vantail est soumis à une pesée très forte, comme par exemple un vent très violent ou une tentative de forçage du vantail, qui pourraient endommager ledit vantail, la rotation du vantail V qui s'ensuit autour de son axe AX est freinée par un moyen de freinage afin d'éviter que ledit vantail V ne se fracasse en fin de course d'ouverture ou de fermeture sur une butée d'arrêt.

[0009] Dispositif caractérisé selon une première réalisation préférentielle pour vantail V battant de portail en ce que la manœuvre de secours afin de pouvoir manœuvrer le vantail V en cas de panne de la motorisation est obtenue par un outil dont la section de l'extrémité utile est de la même forme en V que la fente FT de dimension adaptée pour pénétrer dans ladite fente afin de faire levier entre les parois de la fente FT et un renflement RG constituant l'extrémité de la goupille GP inscrite dans le carter CAR, levier exerçant une pression suffisante pour faire translater l'extrémité G qui se libère de l'usinage UAC du pivot cylindrique PC rendant celui-ci libre en rotation et par voie de conséquence le vantail V.

[0010] Dispositif caractérisé selon une première réalisation préférentielle pour vantail V battant de portail en ce que le moyen d'urgence est obtenu en réalisant au moins sur l'extrémité de la goupille G qui pénètre dans l'usinage UAC du pivot cylindrique PC un usinage tronconique UT dont l'angle est fonction de l'effort de retenue recherché et d'autre part en optimisant la puissance du ressort RP, ainsi configuré, une pression sur le vantail V correspondant à la pression calculée doit débrayer ledit vantail V avant une déformation irréversible de sa structure.

[0011] Dispositif caractérisé selon une première réalisation préférentielle pour vantail V battant de portail en ce que le moyen de freinage est constitué d'une lame ressort LR avantageusement réalisée en acier ressort, une telle lame LR est pourvue de moyens de maintien de sa position entre la pièce PF1 et une platine de réglage PR, l'extrémité opposée à sa tête d'une vis VP vient prendre appui sur une extrémité de la lame LR ce qui a pour effet de plaquer fortement ladite lame LR sur le pivot cylindrique PC freinant ainsi la rotation du vantail V en cas de déblocage d'urgence évitant ainsi audit vantail V, notamment en cas de vent violent, un choc important en fin de course au contact d'une butée d'arrêt.

[0012] Dispositif caractérisé selon une première réalisation préférentielle pour vantail V battant de portail en ce que le moyen de liaison électrique MLE entre le câble d'entrée électrique du motoréducteur MP et le câble de sortie électrique du coffret électronique se fait par un connecteur de contact mâle / mâle automatiquement couplable / désaccouplable par montage / démontage du pivot bas PC du vantail V de la platine de fixation PF, connecteur dont une première partie PPF avantageusement fixée sur une platine de réglage PR dépendant de la platine de fixation PF, maintenue centrée dans la lumière LC, comprend deux plots saillants fixes PSF1, PSF2 diamétralement opposés, tandis qu'une deuxième partie PPM comprend deux plots saillants PSM1, PSM2 mobiles en translation et pourvus chacun d'un ressort de pression, deuxième partie PPM fixée dans le pivot cylindrique PC de telle sorte qu'en position vantail installé sur la platine de fixation PF, les plots PSF1, PSF2 sont respectivement en contact avec les plots PSM1, PSM2 permettant ainsi l'alimentation du motoréducteur MP sans aucune liaison filaire à raccorder lors de l'installation du vantail V équipé du motoréducteur embarqué MP sur la platine PF.

[0013] D'autres buts et avantages de l'invention apparaîtront mieux dans la description détaillée qui suit et qui se réfère aux dessins annexés, donnés uniquement à titre d'exemple, et dans lesquels les 12 premières figures illustrent le dispositif selon l'invention selon une première réalisation préférentielle pour battant de portail:
  • La figure 1 est une perspective d'une partie du montant MV en position dans la platine de fixation PF
  • La figure 2 est une vue de face du vantail V en situation installé sur les pivots haut et bas PH et PB, pivots repris sur le pilier P.
  • La figure 3 est une perspective qui montre le réducteur hypocycloïdal sur lequel est soudée la pièce PLP sur laquelle sont fixés les plots PL1 et PL2.
  • La figure 4 est une perspective qui montre l'ensemble S2 avec le réducteur hypocycloïdal.
  • La figure 5 est une perspective qui montre l'ensemble S3
  • La figure 6 est une perspective qui montre la partie OM de l'opérateur motorisé en position dans la platine de fixation PF.
  • La figure 7 est une vue de face avec un éclaté du pivot PC qui laisse voir les plots de liaison électriques PSM1, PSM2, PSF1, PSF2 non encore en contact.
  • La figure 8 est une vue de face avec un éclaté du pivot PC qui laisse voir les plots de liaison électriques PSM1, PSM2, PSF1, PSF2 en contact.
  • La figure 9 est une perspective qui montre le dessous de la platine de fixation PF avec le moyen MB de blocage du pivot cylindrique PC.
  • La figure 10 est une perspective qui montre la platine PF avec l'extrémité G de la goupille de blocage GP.
  • Les figures 11A et 11B sont des perspectives qui montent en détail l'ensemble du moyen de blocage MB en détail.
  • La figure 12 montre la partie PPF fixée sur la pièce PR.
  • La figure 13 est une perspective qui montre le dispositif selon un deuxième mode de réalisation pour lame pivotante LP complet.
  • La figure 14 est une perspective éclatée qui montre le dispositif selon un deuxième mode de réalisation pour lame pivotante LP.
  • La figure 15 une perspective qui montre le dispositif selon un deuxième mode de réalisation pour lame pivotante LP sous un autre angle afin de pouvoir détailler la transmission du mouvement du moteur MVL à la lame LP.
  • La figure 16 est une perspective qui montre une partie du dispositif selon un deuxième mode de réalisation pour lame pivotante LP avec le détail du moyen de recentrage axial MAX1.


[0014] Suivant un exemple de réalisation, le dispositif selon l'invention, selon un premier mode de réalisation préférentielle, est une motorisation prévue pour ouvrir ou fermer au moins un battant du type porte ou portail.
Dans notre exemple, pour simplifier, nous avons prévu comme battant un vantail V et non deux vantaux comme la construction de la plupart des portails battants afin de minimiser les références et de rendre l'exposé plus clair.
Notre dispositif se compose d'un ensemble motoréducteur appareillé dans la structure creuse du montant MV coté pivotement du vantail V, en partie basse du montant MV, proche d'un pivot bas PB.
Cet ensemble motoréducteur se compose d'un carter CAR en tôle épaisse en forme de U dans lequel sont disposés :
  • un réducteur hypocycloïdal RH mono train à mouvement orbital comprenant deux parties, une coupelle circulaire à mouvement orbital PRS dite motrice et une coupelle circulaire dite fixe PEF,
  • un motoréducteur MO dont l'axe de sortie coopère avec l'empreinte d'entrée du réducteur hypocycloïdal RH,
  • un appareillage permettant la transmission d'un mouvement rotatif, autour de l'axe AX, de la partie motrice à mouvement orbital PRS, au carter CAR
  • un appareillage permettant une liaison mécanique la coupelle dite fixe PEF du réducteur hypocycloïdal RH et du pivot cylindrique PC
  • une platine de finition EMB traversée par le pivot cylindrique PC qui vient prendre appui sur la platine de finition PF.
Une pièce PLP sur laquelle est fixé un plot cylindrique PC1, est avantageusement fixée par soudure à la coupelle PRS du réducteur hypocycloïdal RH.
Une couronne circulaire CC est également fixée par soudure sur la coupelle PEF du réducteur hypocycloïdal RH, cet appareillage forme le sous-ensemble S1

[0015] Le motoréducteur MP est fixé sur une couronne CMO.

[0016] Le sous-ensemble S1 est accouplé au motoréducteur MP équipé de la couronne CMO et à une extrémité du tube TC, pourvu d'alvéovis, à l'aide des vis V12.
Le pivot cylindrique mâle (PC) est un cylindre creux qui pénètre dans l'extrémité ETC opposée à la fixation du sous ensemble S1 du tube TC et est fixé à celui-ci par rivetage ou vissage, ce qui forme le sous-ensemble S2.
Le base du carter CAR est usinée d'une lumière cylindrique qui permet l'introduction de l'extrémité libre du pivot cylindrique PC du sous-ensemble S2.
Une plaque de finition EMB usinée également d'une lumière cylindrique et dont la section correspond sensiblement à la section du montant vertical MV est introduite à son tour dans l'extrémité libre du pivot PC du sous-ensemble S2.
Une platine rectangulaire PCE est fixée sur l'extrémité des deux ailes du carter CAR à l'opposé de sa base.
Cette platine PCE est usinée longitudinalement d'une lumière OB1 qui coopère avec les flancs en vis à vis d'un lardon LD1, de contour rectangulaire, qui enserre le plot PT1.
Le lardon LD1 ainsi positionné permet une transmission du mouvement en translation lié à la rotation elliptique ou orbital de la partie PRS.
Son déplacement en translation sur quelques millimètres qui pourrait avoir une incidence sur l'usure provoquée par le frottement est minimisé par la surface importante des flancs dudit lardon LD1.

[0017] Une pièce PP1, présentant une face cylindrique concave sensiblement du même diamètre que le diamètre du tube TC, est disposée en vis-à-vis direct de celui-ci, pièce PP1 fixée sur ledit carter CAR.
4 pièces PP1 permettent ainsi de maintenir et guider le tube dans l'axe vertical AX. Un tel ensemble S3 formant l'appareillage nécessaire et suffisant pour transmettre le mouvement orbital du réducteur hypocycloïdal sans altération majeure du couple ni production d'efforts parasites importants qui pourraient nuire au bon fonctionnement du dispositif.
Un tel ensemble est ensuite introduit et vissé dans le montant vertical MV, ce qui constitue la partie de l'opérateur motorisé OM embarquée dans le montant vertical MV.
Une platine de fixation PF est prévue pour être fixée au pilier P et intégrer la partie basse du pivot bas PB.
Cette platine PB possède une partie PF1 verticale qui est prévue plaquée et fixée dans un angle du pilier P.

[0018] Une pièce PH horizontale de la platine PF est usinée d'une lumière cylindrique LC d'axe vertical AX qui forme la partie inférieure du pivot bas PB.
La lumière LC qui coopère avec le pivot cylindrique PC saillant du montant MV formant la partie supérieure du pivot bas PB, pivot cylindrique PC pourvu de moyens de maintien de sa position dans la lumière LC de la pièce PH, d'un moyen de blocage MB et d'un moyen de liaison électrique MLE entre un câble d'alimentation du motoréducteur MP et un câble en provenance du coffret électronique, moyen MLE saillant dans la lumière LC.
Le moyen de blocage en rotation MB du pivot cylindrique PC dans la lumière LC est constitué d'un mécanisme constitué :
  • d'un carter CA comprenant deux ailes verticales en vis-à-vis, pourvues chacune d'une fente FT en forme de V, et deux ailes horizontales prévues pour la fixation avec la pièce PH,
  • d'une goupille GP appareillée d'un ressort RP,
  • d'une plaquette PQ,
de telle sorte que la plaquette PQ reçoit le corps de la goupille GP et le ressort RP, plaquette équipée qui est ensuite montée en force dans le carter CA, un tel appareillage est fixé avec la pièce PH en vis à vis d'un orifice cylindrique usiné dans ladite pièce PH, de dimension tolérancée pour guider la partie G de l'extrémité de la goupille GP, non inscrite dans le carter CA, extrémité G qui pénètre ensuite dans un usinage circulaire UAC réalisé dans la pivot cylindrique PC bloquant ainsi la rotation dudit pivot cylindrique PC dans la lumière LC de la pièce PH.

[0019] Une manœuvre de secours afin de pouvoir manœuvrer le vantail V en cas de panne de la motorisation est obtenue par un outil dont la section de l'extrémité utile est de la même forme en V que la fente FT de dimension adaptée pour pénétrer dans ladite fente afin de faire levier entre les parois de la fente FT et un renflement RG constituant l'extrémité de la goupille GP inscrite dans le carter CA, levier exerçant une pression suffisante pour faire translater l'extrémité G qui se libère de l'usinage UAC du pivot cylindrique PC rendant celui-ci libre en rotation et par voie de conséquence le vantail V.
Un moyen d'urgence est obtenu en réalisant au moins sur l'extrémité de la goupille G qui pénètre dans l'usinage UAC du pivot cylindrique PC un usinage tronconique UT dont l'angle est fonction de l'effort de retenue recherché et d'autre part en optimisant la puissance du ressort RP, ainsi configuré, une pression sur le vantail V correspondant à la pression calculée doit débrayer ledit vantail V avant une déformation irréversible de sa structure.
Dans tous les cas de débrayage, que ce soit la manœuvre de secours ou le moyen d'urgence, en cas de vent violent, il y a besoin de freiner la vitesse de la course en rotation du vantail V.
Le moyen de freinage est constitué d'une lame ressort LR avantageusement réalisée en acier ressort, une telle lame LR est pourvue de moyens de maintien de sa position entre la pièce PF1 et une platine de réglage PR, l'extrémité opposée à sa tête d'une vis VP vient prendre appui sur une extrémité de la lame LR ce qui a pour effet de plaquer fortement ladite lame LR sur le pivot cylindrique PC freinant ainsi la rotation du vantail V en cas de déblocage d'urgence évitant ainsi audit vantail V, notamment en cas de vent violent, un choc important en fin de course au contact d'une butée d'arrêt.

[0020] Le moyen de liaison électrique MLE entre le câble d'entrée électrique du motoréducteur MP et le câble de sortie électrique du coffret électronique se fait par un connecteur mâle / mâle désacouplable.
Une première partie de ce connecteur est avantageusement fixée sur la platine de réglage PR dépendant de la platine de fixation PF, maintenue centrée dans la lumière LC, elle comprend deux plots saillants fixes PSF1, PSF2 diamétralement opposés qui sont reliés à un câble de puissance basse tension avec le coffret électronique de gestion.

[0021] Une deuxième partie comprend également deux plots saillants PSM1, PSM2 mobiles en translation et pourvus chacun d'un ressort de pression, deuxième partie qui est fixée dans le pivot cylindrique PC de telle sorte qu'en position vantail installé sur la platine de fixation PF, les plots PSF1, PSF2 entrent respectivement en contact avec les plots PSM1, PSM2 permettant ainsi l'alimentation du motoréducteur MP sans aucune liaison filaire à raccorder lors de l'installation du vantail V équipé du motoréducteur embarqué MP sur la platine PF.

[0022] Nous avons ainsi réalisé un dispositif conforme à l'invention.

[0023] Selon un deuxième mode de réalisation préférentielle, le dispositif selon l'invention est une motorisation prévue pour faire pivoter une lame pivotante LP du type lame orientable notamment pour l'occultation solaire, ou publicitaire.
Cette motorisation se compose d'un carter CARI solidaire d'une platine PFL fixée perpendiculairement à l'axe de rotation AXL de la lame LP sur le bâti.
le carter CARI reçoit une alimentation électrique, une centrale de gestion électronique, un motoréducteur MVL accouplé à un réducteur hypocycloïdal RH1. Cet ensemble est prévu pour transmettre à une lame LP le mouvement de sortie elliptique du réducteur hypocycloïdal RH1 après avoir transformé ledit mouvement elliptique en mouvement circulaire autour de l'axe de pivotement de la lame LP par un moyen de recentrage axial MAX1.
Dans notre réalisation préférentielle, la transmission du mouvement de la motorisation est tel que la lame LP peut pivoter sur 360°, voir tourner de multiples fois sur son axe de pivotement AXL.
Dans notre réalisation, la lame est prévue de grande dimension, d'une largeur supérieure à vingt centimètres, voire supérieure à cinquante centimètres et d'une longueur supérieure à un mètre, voire supérieure à cinq mètres.
Son déplacement en pivotement est calibré entre 0,75 tours/minutes et 2 tours/minute.

[0024] Dans une telle configuration, la lame LP présente une surface importante qui, sous l'effet d'un vent fort engendre un couple important auquel il est obligatoire de résister.
Pour cela, le dispositif prévoit un carter CARI sur lequel sont fixés un motoréducteur MVL accouplé à un réducteur hypocycloïdal simple train RH1 composé d'une platine d'entrée PEL fixée sur le carter CARI directement ou par l'intermédiaire d'une pièce de liaison PLP2 prévue à cet effet, et une platine de sortie PSR1 à mouvement elliptique de faible amplitude autour de l'axe AXL de rotation de la lame pivotante LP.
Un moyen de recentrage axial MAX1 de la platine PRS1 dans l'axe AXL de pivotement de la lame LP est composée d'un plot PC2 fixé en périmétrie directement sur la platine rotative de sortie PRS1 ou sur une pièce PLP1 prévue à cet effet et solidaire de la platine PRS1.
Le plot PC2 est inscrit dans un lardon LD2 de forme rectangulaire qui coopère avec une lumière longitudinale LLU usinée dans une platine cylindrique PCL.
La platine cylindrique PCL est solidarisée à une platine cylindrique épaulée PCCE dans une lumière cylindrique de la platine PFL solidaire du dormant, de telle sorte que l'appareillage composé de la platine PCL et la platine PCCE soit fixe en translation et libre en rotation dans la platine PFL, elle-même étant fixée au bâti.
La lumière LLU est nécessaire et suffisante pour la transmission du mouvement de l'opérateur motorisé OML composé du motoréducteur MVL et du réducteur hypocycloïdal RH1 à la lame pivotante LP autour de l'axe AXL par l'intermédiaire d'une pièce de liaison PLL prévue à cet effet.
Le dispositif est prévu pour offrir un couple de retenue supérieur à 1000Nm, couple de retenue inaccessible avec une solution classique de motoréducteur non freiné dont la réduction est d'environ un tour par minute et la puissance inférieure ou égale à 100 watts.

[0025] Bien entendu, l'invention n'est nullement limitée aux modes de réalisation décrits et représentés qui n'ont été donnés qu'à titre d'exemple.

[0026] L'invention comprend tous les équivalents techniques des moyens décrits ainsi que leurs combinaisons, si celles-ci sont exécutées suivant son esprit et mises en œuvre dans le cadre des revendications qui suivent.


Revendications

1. Dispositif de motorisation pour portail à au moins un battant ou au moins une lame d'occultation solaire, battant et lame prévus pivotants autour d'un axe par un moyen de pivotement disposé en partie haute et basse du battant ou de la lame et raccordé à une partie d'un bâti fixe, motorisation comprenant en outre une alimentation électrique, un coffret électronique de gestion, des moyens de commande et de sécurité, dispositif de motorisation caractérisée en ce qu'il comprend un opérateur motorisé composé d'un motoréducteur associé à au moins un réducteur hypocycloïdal, l'ensemble étant agencé dans un carter de telle manière que l'axe de sortie du motoréducteur et l'axe d'entrée du réducteur hypocycloïdal soient confondus, que l'axe de sortie du réducteur hypocycloïdal se déplace parallèlement à l'axe d'entrée le long d'une trajectoire elliptique distante de celui-ci d'un maximum de 10 millimètres, voire moins de 5 millimètres qui sont compensés par un moyen de recentrage axial (MAX, MAX1) externe audit réducteur hypocycloïdal afin de permettre à l'opérateur motorisé la transmission d'un mouvement circulaire à l'au moins un battant ou à l'au moins une lame pivotante autour de leur axe respectif de pivotement (AX, AXL)
 
2. Dispositif selon la revendication 1 caractérisé en ce que le réducteur hypocycloïdal (RH, RH1) est du type mono train, de forme cylindrique composé extérieurement d'une platine dite d'entrée fixe (PEF, PEF1) et d'une platine dite de sortie rotative (PRS, PRS1), platine (PRS, PRS1) dont la périmétrie circulaire ainsi que son axe de rotation décrit une courbe fermée, du type ellipse autour de l'axe (AX, AXL), d'amplitude le plus souvent inférieure à 10mm, voire inférieure à 5mm, platine de sortie (PRS, PRS1) associée à un moyen de recentrage axial (MAX, MAX1), de telle sorte à transformer le mouvement elliptique de la platine rotative (PRS, PRS1) en mouvement circulaire permettant ainsi la transmission de puissance du mouvement du motoréducteur (MP, MTL) associé au réducteur hypocycloïdal (RH, RH1) au vantail (V) ou à la lame pivotante (LP) autour de leur axe respectif de pivotement (AX, AXL).
 
3. Dispositif selon la revendication 1 caractérisé selon une première réalisation préférentielle pour vantail (V) battant de portail en ce que le moyen de recentrage axial (MAX) du réducteur hypocycloïdal simple train qui autorise la transmission d'une rotation autour de l'axe de pivotement du vantail (V) ou de la lame pivotante (LM) est composé d'au moins un plot cylindrique (PC1) fixé en périmétrie saillant perpendiculairement à une platine de sortie (PRS) du réducteur hypocycloïdal (RH), directement ou par une pièce (PLP) prévue à cet effet, platine de sortie (PRS), pièce (PLP) et l'au moins un plot (PC1) qui décrivent un mouvement du type elliptique, plot (PC1) inscrit dans un lardon (LD1) de forme rectangulaire qui coopère avec une lumière longitudinale (LOU) usinée dans une platine dite motrice (PCE) fixée sur un carter (CAR) en forme de U à l'opposé de sa base, tandis que la platine fixe (PEF) du réducteur hypocycloïdal (RH) est solidarisée par l'intermédiaire d'une platine circulaire (PCA) à une des deux extrémités d'un tube (TC) à l'intérieur duquel est fixé le motoréducteur (MP) qui transmet un mouvement de rotation dans l'entrée de la platine (PRS) du réducteur hypocycloïdal (RH), tube (TC) pourvu de moyens de maintien de sa position dans le carter (CAR), tube (TC) dont l'autre extrémité est raccordée au pivot cylindrique (PC) bloqué en rotation dans la platine (PF), un tel appareillage permet une transformation du mouvement dit « orbital » ou elliptique de la platine (PRS) en un mouvement circulaire qui est transmis au montant (MV) par l'intermédiaire de la platine motrice (PCE) et du carter (CAR) sans altération majeure du couple ni production d'efforts parasites importants qui pourraient nuire au bon fonctionnement du dispositif.
 
4. Dispositif selon la revendication 1 caractérisé toujours selon une première réalisation préférentielle pour vantail (V) battant de portail en ce que l'opérateur motorisé (OM) est pourvu d'une alimentation électrique basse tension prévue sans liaison filaire entre le vantail (V) contenant le motoréducteur (MP) et le câble de puissance provenant du coffret électronique de gestion par un moyen de liaison électrique (MLE), qu'il est disposé dans la partie du montant (MV) la plus proche du pivot bas (PB), opérateur motorisé (OM) apte à coopérer avec une platine de fixation (PF) comprenant au moins une pièce fixe (PF1) appareillée avec la partie du pilier (P) proche du sol, de sorte à pouvoir supporter, sans risque de dislocation dudit pilier (P), la puissance de l'opérateur motorisé (OM) dans ladite partie du pilier (P) proche du sol, lors de la rotation du vantail (V) mû par ledit opérateur motorisé (OM), platine (PF) qui possède en outre une pièce horizontale (PH) usinée d'une lumière cylindrique (LC) d'axe vertical (AX) formant la partie inférieure du pivot bas (PB), lumière (LC) qui coopère avec un pivot bas cylindrique (PC) saillant du montant (MV) formant la partie supérieure du pivot bas (PB), pivot cylindrique (PC) pourvu de moyens de maintien de sa position dans la lumière (LC) de la pièce (PH), d'un moyen de blocage en rotation (MB) du pivot cylindrique (PC) dans la lumière (LC), et qu'il possède une manœuvre de secours obtenue par un moyen de libération en rotation dudit pivot cylindrique (PC) afin de permettre une ouverture manuelle du vantail (V).
 
5. Dispositif selon la revendication 1 et 2 caractérisé selon une deuxième réalisation préférentielle pour lame pivotante (LP) comprenant un carter (CAR1) dans lequel sont agencés une centrale électronique de gestion (CEG) pourvue d'une alimentation électrique, un motoréducteur (MVL) accouplé à un réducteur hypocycloïdal simple train (RH1) composé d'une platine d'entrée (PEL) fixée sur le carter (CAR1) directement ou par l'intermédiaire d'une pièce de liaison (PLP2) prévue à cet effet, et une platine de sortie (PSR1) à mouvement elliptique de faible amplitude autour de l'axe (AXL) de rotation de la lame pivotante (LP), en ce que le moyen de recentrage axial (MAX1) de la platine (PRS1) dans l'axe (AXL) de pivotement de la lame (LP) est composée d'un plot (PC2) fixé en périmétrie directement sur la platine rotative de sortie (PRS1) ou sur une pièce (PLP1) prévue à cet effet et solidaire de la platine (PRS1), plot (PC2) inscrit dans un lardon (LD2) de forme rectangulaire qui coopère avec une lumière longitudinale (LLU) usinée dans une platine cylindrique (PCL) accouplée à une pièce cylindrique épaulée (PCCE), cet appareillage est fixé rotatif dans une lumière cylindrique d'une platine (PFL) solidaire du dormant, lumière (LLU) nécessaire et suffisante pour la transmission du mouvement de l'opérateur motorisé (OML) composé du motoréducteur (MVL) et du réducteur hypocycloïdal (RH1) à la lame pivotante (LP) autour de l'axe (AXL) par l'intermédiaire d'au moins une pièce de liaison (PLL) prévue à cet effet.
 
6. Dispositif selon la revendication 4 caractérisé toujours selon une première réalisation préférentielle pour vantail (V) battant de portail en ce que le moyen de blocage du pivot cylindrique (PC) est constitué d'un mécanisme constitué :

• d'un carter (CAR) comprenant deux ailes verticales en vis-à-vis, pourvues chacune d'une fente (FT) en forme de V, et deux ailes horizontales prévues pour la fixation avec la pièce (PH),

• d'une goupille (GP) appareillée d'un ressort (RP),

• d'une plaquette (PQ),
de telle sorte que la plaquette (PQ) reçoit le corps de la goupille (GP) et le ressort (RP), plaquette équipée qui est ensuite montée en force dans le carter (CA), un tel appareillage est fixé avec la pièce (PH) en vis à vis d'un orifice cylindrique usiné dans ladite pièce (PH), de dimension tolérancée pour guider la partie (G) de l'extrémité de la goupille (GP), non inscrite dans le carter (CAR), extrémité (G) qui pénètre ensuite dans un usinage circulaire (UAC) réalisé dans le pivot cylindrique (PC) bloquant ainsi la rotation dudit pivot cylindrique (PC) dans la lumière (LC) de la pièce (PH).


 
7. Dispositif selon la revendication 4 caractérisé selon une première réalisation préférentielle pour vantail (V) battant de portail en ce que le moyen de blocage en rotation (MB) du pivot cylindrique (PC) est pourvu d'un moyen d'urgence prévu pour débloquer automatiquement ledit pivot cylindrique (PC) de la platine (PF) lorsque le vantail est soumis à une pesée très forte, comme par exemple un vent très violent ou une tentative de forçage du vantail, qui pourraient endommager ledit vantail, la rotation du vantail (V) qui s'ensuit autour de son axe (AX) est freinée par un moyen de freinage afin d'éviter que ledit vantail (V) ne se fracasse en fin de course d'ouverture ou de fermeture sur une butée d'arrêt.
 
8. Dispositif selon la revendication 4 caractérisé selon une première réalisation préférentielle pour vantail (V) battant de portail en ce que la manœuvre de secours afin de pouvoir manœuvrer le vantail (V) en cas de panne de la motorisation est obtenue par un outil dont la section de l'extrémité utile est de la même forme en V que la fente (FT) de dimension adaptée pour pénétrer dans ladite fente afin de faire levier entre les parois de la fente (FT) et un renflement (RG) constituant l'extrémité de la goupille (GP) inscrite dans le carter (CAR), levier exerçant une pression suffisante pour faire translater l'extrémité (G) qui se libère de l'usinage (UAC) du pivot cylindrique (PC) rendant celui-ci libre en rotation et par voie de conséquence le vantail (V).
 
9. Dispositif selon la revendication 7 caractérisé selon une première réalisation préférentielle pour vantail (V) battant de portail en ce que le moyen d'urgence est obtenu en réalisant au moins sur l'extrémité de la goupille (G) qui pénètre dans l'usinage (UAC) du pivot cylindrique (PC) un usinage tronconique (UT) dont l'angle est fonction de l'effort de retenue recherché et d'autre part en optimisant la puissance du ressort (RP), ainsi configuré, une pression sur le vantail (V) correspondant à la pression calculée doit débrayer ledit vantail (V) avant une déformation irréversible de sa structure.
 
10. Dispositif selon la revendication 7 caractérisé selon une première réalisation préférentielle pour vantail (V) battant de portail en ce que le moyen de freinage est constitué d'une lame ressort (LR) avantageusement réalisée en acier ressort, une telle lame (LR) est pourvue de moyens de maintien de sa position entre la pièce (PF1) et une platine de réglage (PR), l'extrémité opposée à sa tête d'une vis (VP) vient prendre appui sur une extrémité de la lame (LR) ce qui a pour effet de plaquer fortement ladite lame (LR) sur le pivot cylindrique (PC) freinant ainsi la rotation du vantail (V) en cas de déblocage d'urgence évitant ainsi audit vantail (V), notamment en cas de vent violent, un choc important en fin de course au contact d'une butée d'arrêt.
 
11. Dispositif selon la revendication 1 et 4 caractérisé selon une première réalisation préférentielle pour vantail (V) battant de portail en ce que le moyen de liaison électrique (MLE) entre le câble d'entrée électrique du motoréducteur (MP) et le câble de sortie électrique du coffret électronique se fait par un connecteur de contact mâle / mâle automatiquement couplable / désaccouplable par montage / démontage du pivot bas (PC) du vantail (V) de la platine de fixation (PF), connecteur dont une première partie (PPF) avantageusement fixée sur une platine de réglage (PR) dépendant de la platine de fixation (PF), maintenue centrée dans la lumière (LC), comprend deux plots saillants fixes (PSF1, PSF2) diamétralement opposés, tandis qu'une deuxième partie (PPM) comprend deux plots saillants (PSM1, PSM2) mobiles en translation et pourvus chacun d'un ressort de pression, deuxième partie (PPM) fixée dans le pivot cylindrique (PC) de telle sorte qu'en position vantail installé sur la platine de fixation (PF), les plots (PSF1, PSF2) sont respectivement en contact avec les plots (PSM1, PSM2) permettant ainsi l'alimentation du motoréducteur (MP) sans aucune liaison filaire à raccorder lors de l'installation du vantail (V) équipé du motoréducteur embarqué (MP) sur la platine (PF).
 




Dessins



























































RÉFÉRENCES CITÉES DANS LA DESCRIPTION



Cette liste de références citées par le demandeur vise uniquement à aider le lecteur et ne fait pas partie du document de brevet européen. Même si le plus grand soin a été accordé à sa conception, des erreurs ou des omissions ne peuvent être exclues et l'OEB décline toute responsabilité à cet égard.

Documents brevets cités dans la description