(19)
(11)EP 3 654 485 A1

(12)DEMANDE DE BREVET EUROPEEN

(43)Date de publication:
20.05.2020  Bulletin  2020/21

(21)Numéro de dépôt: 19207140.5

(22)Date de dépôt:  05.11.2019
(51)Int. Cl.: 
H02J 3/46  (2006.01)
H02J 3/38  (2006.01)
G06F 17/40  (2006.01)
(84)Etats contractants désignés:
AL AT BE BG CH CY CZ DE DK EE ES FI FR GB GR HR HU IE IS IT LI LT LU LV MC MK MT NL NO PL PT RO RS SE SI SK SM TR
Etats d'extension désignés:
BA ME
Etats de validation désignés:
KH MA MD TN

(30)Priorité: 13.11.2018 FR 1860457

(71)Demandeur: Commissariat à l'Energie Atomique et aux Energies Alternatives
75015 Paris (FR)

(72)Inventeur:
  • HA, Duy Long
    38054 GRENOBLE CEDEX 9 (FR)

(74)Mandataire: Cabinet Camus Lebkiri 
25 rue de Maubeuge
75009 Paris
75009 Paris (FR)

  


(54)PROCÉDÉS DE DÉTERMINATION DES PARAMÈTRES DE PILOTAGE DE N GÉNÉRATEURS ÉLECTRIQUES, PROCÉDÉ DE PILOTAGE DE N GÉNÉRATEURS ET SYSTÈME METTANT EN OEUVRE LESDITS PROCÉDÉS


(57) Un aspect de l'invention concerne un procédé de détermination des paramètres de pilotage de N générateurs électriques à un instant t, ledit procédé comprenant, pour une puissance demandée

à un instant t avec Pi(t) la puissance électrique fournie par le générateur électrique i à l'instant t et une puissance de réserve

à un instant t avec

la puissance maximale que peut développer le générateur électrique i et δi(t) le coefficient d'activation du générateur électrique i qui vaut 1 lorsque ledit générateur électrique est allumé et 0 lorsque ledit générateur électrique est éteint, une étape de détermination de la puissance optimale

à l'instant t associée à chaque générateur électrique i de sorte à minimiser la consommation de carburant par unité d'énergie électrique produite

avec fi(x) la fonction donnant la consommation en carburant du générateur électrique i pour la puissance électrique x.




Description

DOMAINE TECHNIQUE DE L'INVENTION



[0001] Le domaine technique de l'invention est celui du pilotage d'une pluralité de générateurs électriques. La présente invention concerne un procédé de détermination des paramètres de pilotage de N générateurs électriques, un procédé de pilotage de N générateurs et un système mettant en œuvre lesdits procédés.

ARRIERE-PLAN TECHNOLOGIQUE DE L'INVENTION



[0002] De manière générale, lorsqu'un micro réseau est alimenté par une pluralité de générateurs électriques, il est connu de contrôler manuellement l'activation et la désactivation des générateurs électriques en fonction de la puissance demandée sur le réseau. Plus précisément, en fonction de cette puissance demandée, un opérateur va décider du nombre de générateurs à allumer. Dans des procédés automatisés, l'opérateur fixe un seuil au-delà duquel un générateur donné va s'activer ce qui permet de répondre de manière automatique à une modification de la puissance demandée. Cette stratégie comporte cependant quelques inconvénients. Tout d'abord, elle ne prend pas en compte la courbe de rendement du générateur électrique (autrement dit la consommation de carburant par unité d'énergie électrique produite) ce qui ne permet pas d'optimiser la consommation en carburant. De plus, elle ne prend pas en compte la température des générateurs, ce qui peut conduire à un échauffement desdits générateurs pouvant conduire à une dégradation voire à des problèmes de sécurité incendie. Enfin, elle ne permet pas de tenir compte d'une puissance de réserve facilement mobilisable nécessaire dans certaines applications.

[0003] Il existe donc un besoin d'un procédé de pilotage permettant de tenir compte du rendement de chaque générateur et de prendre en compte leur température tout en s'assurant qu'une puissance de réserve est disponible.

RESUME DE L'INVENTION



[0004] L'invention offre une solution aux problèmes évoqués précédemment, en permettant de fournir des consignes de pilotage qui sont fonction d'une puissance demandée et d'une puissance de réserve, et qui prennent en compte le rendement des générateurs voire la température de ces derniers.

[0005] Pour cela un premier aspect de l'invention concerne un procédé de détermination des paramètres de pilotage de N générateurs électriques à un instant t, ledit procédé comprenant, pour une puissance demandée

à un instant t avec Pi(t) la puissance électrique fournie par le générateur électrique i à l'instant t et une puissance de réserve donnée

δi(t) à un instant t avec Pimax la puissance maximale que peut développer le générateur électrique i et δi(t) le coefficient d'activation du générateur électrique i qui vaut 1 lorsque ledit générateur électrique est allumé et 0 lorsque ledit générateur électrique est éteint, une étape de détermination de la puissance optimale Piopt(t) à l'instant t associée à chaque générateur électrique i de sorte à minimiser la consommation de carburant par unité d'énergie électrique produite sfc(t) =

Pi(t) avec fi(x) la fonction donnant la consommation en carburant du générateur électrique i pour la puissance électrique x.

[0006] Grâce à l'invention, il est possible d'obtenir la répartition de la puissance optimale pour une puissance demandée en s'assurant d'une puissance de réserve donnée et en optimisant la consommation en carburant des générateurs électriques. On entend par générateur électrique un groupe électrogène, une pile à combustible ou, plus généralement, toute source d'électricité qui consomme un carburant afin de produire de l'énergie électrique.

[0007] Outre les caractéristiques qui viennent d'être évoquées dans le paragraphe précédent, le procédé selon un premier aspect de l'invention peut présenter une ou plusieurs caractéristiques complémentaires parmi les suivantes, considérées individuellement ou selon toutes les combinaisons techniquement possibles.

[0008] Dans un mode de réalisation, l'étape de détermination de la puissance optimale Piopt (t) à l'instant t associée à chaque générateur électrique i comprend :
  • une sous-étape de détermination d'un profil d'activation δ(t) permettant de respecter la relation

    et correspondant au nombre de générateurs électriques activés le plus faible, ladite détermination étant effectuée en supposant une répartition équitable de la puissance électrique produite Pieq par chaque générateur électrique i;
  • une sous-étape de calcul, pour une pluralité de répartitions de la puissance fournie Pi(t) par chaque générateur électrique i compatible avec le profil d'activation δ(t) déterminé et respectant l'égalité Ptot(t) =

    de la consommation de carburant par unité d'énergie électrique produite

  • une sous-étape de détermination de la répartition de la puissance électrique Pi(t) fournie par chaque générateur, dite puissance optimale Piopt(t) telle que min



    de sorte à obtenir au moins une répartition optimale des puissances.


[0009] On entend par répartition équitable une répartition telle que pour tout générateur activé i,j la relation

est vérifiée tout en respectant PTot(t) =



[0010] Dans un mode de réalisation, chaque générateur i est associé à une puissance minimale Pimin.

[0011] Ainsi, en plus d'une puissance maximale, le procédé selon un premier aspect de l'invention peut prendre en compte une puissance minimale.

[0012] Dans un mode de réalisation, chaque générateur électrique i est associé à une température Ti(t), la variation de cette température à l'instant t étant donnée par

où gi(x,y) est une fonction qui donne la variation de température du générateur i en fonction de la puissance x fournie par ledit générateur i et de la température y dudit générateur, ladite température étant prise en compte lors de la détermination des paramètres de pilotage.

[0013] Dans un mode de réalisation, lors de la sous-étape de détermination de la répartition de la puissance électrique Pi(t) fournie par chaque générateur, lorsque plusieurs répartitions optimales sont déterminées, la répartition ou les répartitions retenues sont celles qui attribuent à chaque générateur électrique i une puissance électrique Pi(t) inversement proportionnelles à la température Ti(t) dudit générateur électrique i.

[0014] Dans un mode de réalisation, lors de la sous-étape de détermination de la répartition de la puissance électrique Pi(t) fournie par chaque générateur, lorsque plusieurs répartitions optimales sont déterminées, la répartition ou les répartitions retenues sont celles qui permettent de minimiser la température maximale atteinte par chaque générateur électrique i pour un horizon donné t + H où H est la durée séparant l'instant t de l'horizon considéré.

[0015] Ainsi, il est possible de prendre en compte la température de chaque générateur électrique dans la détermination des consignes.

[0016] Un deuxième aspect de l'invention concerne un procédé de détermination des paramètres de pilotage de N générateurs électriques à un instant t, ledit procédé comprenant, pour une puissance demandée

Pi(t) à un instant t avec Pi(t) la puissance électrique fournie par le générateur électrique i à l'instant t et une puissance de réserve

à un instant t avec Pimax la puissance maximale que peut développer le générateur électrique i et δi(t) le coefficient d'activation du générateur électrique i qui vaut 1 lorsque ledit générateur électrique est allumé et 0 lorsque ledit générateur électrique est éteint :
  • une étape de détermination de la puissance optimale Piopt(t) à l'instant t associée à chaque générateur électrique i de sorte à minimiser la consommation de carburant par unité d'énergie électrique produite

    avec fi(x) la fonction donnant la consommation en carburant du générateur électrique i pour la puissance électrique x noté sf copt;
  • une étape de détermination de la consommation de carburant par unité d'énergie électrique produite

    notée sf ceq et associée à une répartition équitable de la puissance électrique fournie par chaque générateur, ladite répartition étant telle que ∀i ∈ [1, N]; Pi(t) ≤ riPimax avec ri la fraction de la puissance maximale telle que ∀i; ri ∈]0,1] ;
  • une étape de détermination de la puissance Pi(t) associé à chaque générateur en fonction de la valeur de sf ceq et sf copt.


[0017] Pour rappel, on entend par répartition équitable une répartition telle que pour tout générateur activé i,j la relation

est vérifiée tout en respectant PTot(t) =



[0018] Outre les caractéristiques qui viennent d'être évoquées dans le paragraphe précédent, le procédé selon un deuxième aspect de l'invention peut présenter une ou plusieurs caractéristiques complémentaires parmi les suivantes, considérées individuellement ou selon toutes les combinaisons techniquement possibles.

[0019] Dans un mode de réalisation, la fraction de puissance maximale d'un générateur est choisie de sorte que min(fi) = fi(riPimax) où fi(x) la fonction donnant la consommation en carburant par unité d'énergie électrique produite du générateur électrique i pour la puissance électrique x.

[0020] Dans un mode de réalisation, chaque générateur i est associé à une puissance minimale Pimin.

[0021] Dans un mode de réalisation, chaque générateur électrique i est associé à une température Ti(t), la vairation de cette température à l'instant t étant donnée par

gi(x,y) est une fonction qui donne la variation de température du générateur i en fonction de la puissance x fournie par ledit générateur i et de la température y dudit générateur, ladite température étant prise en compte lors l'étape de détermination de la puissance Pi(t) associé à chaque générateur.

[0022] Dans un mode de réalisation, l'étape de détermination de la puissance Pi(t) associée à chaque générateur comprend :
  • une sous-étape de détermination du le rapport

    et
  • lorsque le rapport

    est supérieur à un seuil prédéfini, une sous-étape de détermination de la puissance associé à chaque générateur Pi(t) conforme à la répartition équitable de la puissance fournie,
  • sinon, une sous-étape de détermination de la puissance associée à chaque générateur Pi(t) conforme la répartition optimale de puissance fournie.


[0023] Un troisième aspect de l'invention concerne un procédé de pilotage de N générateurs électriques comprenant une première étape de mise en œuvre d'un procédé de détermination des paramètres de pilotage de N générateurs électriques selon un premier ou un deuxième aspect de l'invention et une deuxième étape d'envoie des paramètres ainsi déterminés auxdits N générateurs électriques.

[0024] Ainsi, il est possible de bénéficier des avantages du procédé selon un premier ou un deuxième aspect de l'invention dans le pilotage de N générateurs électriques.

[0025] Un quatrième aspect de l'invention concerne un procédé de pilotage de N générateurs électriques comprenant une phase d'initialisation lors de laquelle le procédé selon un premier aspect de l'invention est mis en œuvre une pluralité de fois, chaque mise en œuvre étant effectué avec des valeurs de puissance demandée Ptot(t) et de puissance de réserve Preserve(t) différentes de sorte à obtenir une table de correspondance et une deuxième phase de pilotage lors de laquelle des paramètres de pilotage sont envoyés auxdits N générateurs électriques, lesdits paramètres de pilotage étant déterminés à l'aide de la table de correspondance.

[0026] Ainsi, il est possible de bénéficier des avantages du procédé selon un premier aspect de l'invention dans le pilotage de N générateurs électriques. De plus, l'utilisation d'une table de correspondance permet de disposer rapidement des consignes adaptées, les calculs ayant été faits par avance et stockés dans ladite table.

[0027] Un cinquième aspect de l'invention concerne un système de pilotage comprenant des moyens de mettre en œuvre les étapes du procédé selon un premier, deuxième ou troisième aspect de l'invention.

[0028] Un sixième aspect de l'invention concerne un programme d'ordinateur comprenant des instructions qui, lorsque le programme est exécuté par un ordinateur, conduisent celui-ci à mettre en œuvre les étapes du procédé selon un premier, deuxième, troisième ou quatrième aspect de l'invention.

[0029] Un septième aspect de l'invention concerne un support de données lisible par ordinateur, sur lequel est enregistré le programme d'ordinateur selon un sixième aspect de l'invention.

[0030] L'invention et ses différentes applications seront mieux comprises à la lecture de la description qui suit et à l'examen des figures qui l'accompagnent.

BREVE DESCRIPTION DES FIGURES



[0031] Les figures sont présentées à titre indicatif et nullement limitatif de l'invention.
  • La figure 1 montre une représentation schématique d'un mode de réalisation d'un procédé selon un premier aspect de l'invention.
  • La figure 2 montre un logigramme d'un mode de réalisation d'un procédé selon un premier aspect de l'invention.
  • La figure 3 montre une courbe représentant la consommation de carburant par unité d'énergie électrique produite d'un générateur électrique en fonction de la puissance fournie par ledit générateur.
  • La figure 4 montre une courbe représentant la consommation de carburant par unité d'énergie électrique produite pour N générateurs électriques en fonction de la puissance fournie par lesdits N générateurs.
  • La figure 5 montre l'évolution de la température d'un générateur au cours du temps pour une puissance produite donnée.
  • La figure 6 montre un logigramme d'un mode de réalisation d'un procédé selon un deuxième aspect de l'invention.
  • La figure 7 montre, pour la partie supérieure la puissance fournie par chaque générateur électrique i en fonction de la puissance demandée, pour la partie inférieure la valeur de consommation de carburant par unité d'énergie électrique produite en fonction de la puissance demandée.
  • La figure 8 montre une courbe représentant la consommation de carburant par unité d'énergie électrique produite d'un générateur électrique en fonction de la puissance fournie par ledit générateur.
  • La figure 9 montre, pour la partie supérieure la puissance fournie par chaque générateur électrique i en fonction de la puissance demandée, pour la partie inférieure la valeur de consommation de carburant par unité d'énergie électrique produite en fonction de la puissance demandée.
  • La figure 10 montre un logigramme d'un mode de réalisation d'un procédé selon un troisième aspect de l'invention.
  • La figure 11 montre un logigramme d'un mode de réalisation d'un procédé selon un quatrième aspect de l'invention.
  • La figure 12 montre les consignes de pilotage pour trois générateurs obtenues avec un procédé de pilotage selon l'état de l'art.
  • La figure 13 montre les consignes de pilotage pour trois générateurs obtenues avec un procédé de pilotage selon l'invention.
  • La figure 14 montre la consommation en carburant pour une répartition équitable de la puissance (courbe en pointillé) et pour une répartition optimale de la puissance (courbe trait plein).

DESCRIPTION DETAILLEE D'AU MOINS UN MODE DE REALISATION DE L'INVENTION



[0032] Sauf précision contraire, un même élément apparaissant sur des figures différentes présente une référence unique.

[0033] Un premier mode de réalisation illustré à la figure 1 et à la figure 2 concerne un procédé 100 de détermination des paramètres de pilotage de N générateurs électriques à un instant t. Un générateur électrique peut être un groupe électrogène, une pile à combustible ou, plus généralement, toute source d'électricité qui consomme un carburant afin de produire de l'énergie électrique. Le procédé 100 selon un premier mode de réalisation peut être mis en œuvre par un moyen de calcul, par exemple un processeur, une carte ASIC ou bien encore un FPGA, associé à une mémoire. La mémoire peut contenir les instructions et les variables nécessaires à l'exécution du procédé par le moyen de calcul. Les paramètres nécessaires à l'exécution du procédé peuvent être saisis par un opérateur et/ou obtenus de manière automatique (à l'aide de capteurs, etc.)

[0034] Le procédé 100 est fonction de plusieurs paramètres. Le premier de ces paramètres est la puissance demandée Ptot(t) à un instant t aux N générateurs électriques. Cette dernière est donnée par la formule

Pi(t) avec Pi(t) la puissance électrique fournie par le générateur électrique i à l'instant t. Autrement dit, la somme des puissances fournies par chaque générateur électrique i doit être égale à la puissance demandée. Le second de ces paramètres est la puissance de réserve

avec Pimax la puissance maximale que peut développer le générateur électrique i (ce qui sous-entend que Pi(t) ≤ Pimax) et δi le coefficient d'activation du générateur électrique i qui vaut 1 lorsque ledit générateur électrique est allumé et 0 lorsque ledit générateur électrique est éteint (et donc le nombre de générateurs actifs N'(t) peut être obtenu par la formule suivante N'(t) =

Cette puissance de réserve traduit le fait qu'il est plus facile de requérir de la puissance d'un générateur actif que d'activer un nouveau générateur. Il est donc nécessaire de disposer à chaque instant t, à partir des générateurs actifs, d'une puissance de réserve. C'est par exemple le cas des navires pour lesquels le rôle de générateur électrique est tenu par des groupes électrogènes dont l'activation n'est pas instantanée et qui doivent pourtant disposer d'une puissance électrique de réserve pour des raisons de sécurité.

[0035] En plus des paramètres énoncés ci-dessus, le procédé prend en compte la consommation de carburant par unité d'énergie électrique produite sfc(t) =

Pi(t) avec fi(x) la fonction donnant la consommation en carburant par unité d'énergie électrique produite du générateur électrique i pour la puissance électrique x. Un exemple de fonction fi(x) donnant la consommation en carburant par unité d'énergie électrique produite du générateur électrique i est illustrée en figure 3 dans le cas d'un groupe électrogène. Les points correspondent aux mesures expérimentales et la courbe correspond à une courbe déterminée à partir de ces mesures. Un exemple de la valeur de sfc dans le cas de N générateurs électriques en fonction de la puissance demandée Ptot(t) est illustrée en figure 4 dans le cas de groupes électrogènes. Afin de tenir compte de cette consommation de carburant par unité d'énergie électrique produite sfc(t), le procédé selon un premier aspect de l'invention, à partir de la puissance demandée Ptot(t) et de la puissance de réserve Preserve(t), met en œuvre une étape de détermination de la puissance optimale Piopt(t) à l'instant t associé à chaque générateur électrique i de sorte à minimiser la consommation de carburant par unité d'énergie électrique produite sfc(t).

[0036] Ainsi, à l'issue du procédé selon l'invention, chaque générateur électrique i peut être associé à une puissance optimale Piopt(t). La pluralité de puissances optimales Piopt(t) ainsi obtenue respecte les trois conditions suivantes :








[0037] Dans un mode de réalisation, cette étape de détermination comprend une sous-étape SE1 de détermination d'un profil d'activation δ(t) permettant de respecter la relation

δi(t) et correspondant au nombre de générateurs électriques activés le plus faible, ladite détermination étant effectuée en supposant une répartition équitable de la puissance électrique produite Pieq(t) par chaque générateur électrique i. On entend par répartition équitable une répartition telle que pour tout générateur activé i, j la relation

est vérifiée tout en respectant

Dans la suite, on notera δ(t) le profil d'activation à un instant t. Ce profil d'activation δ(t) correspond à un ensemble de configurations, chaque configuration étant associée à un N-uplet (δ1(t) ... δi(t) ... δN(t)) de coefficients d'activation δi(t) où N est le nombre de générateurs électriques considérés.

[0038] Cette sous-étape SE1 de détermination du profil d'activation δ(t) peut être illustrée au travers d'un exemple dans lequel trois générateurs électriques identiques G1, G2, G3 pouvant délivrer une puissance maximale électrique de 1 (autrement dit Pimax = Pmax = 1) sont supposés. Dans cet exemple, il est également supposé que la puissance demandée est égale à 1,5 (autrement dit Ptot(t) = 1.5) et que la puissance de réserve est égale à 0,3 (autrement dit Preserve (t) = 0.3). Il apparait évident que l'activation d'un seul générateur électrique n'est pas suffisante puisque la puissance demandée Ptot(t) est supérieure à la puissance maximale Pimax que peut fournir chaque générateur i. Un profil d'activation δ(t) impliquant deux générateurs activés et correspondant aux triplets {(1,1,0), (0,1,1), (1,0,1)} (c'est-à-dire à trois configurations différentes) peut en revanche être considéré. Afin de déterminer si ces trois configurations peuvent être retenues, il est supposé une répartition équitable de la puissance électrique produite Pieq(t) par chaque générateur électrique i. On entend par répartition équitable une répartition telle que pour tout générateur activé i,j la relation



est vérifiée tout en respectant

Autrement dit, une répartition équitable au sens de l'invention ne signifie pas que chaque générateur G1, G2, G3 fournit la même puissance électrique Pi(t), cette situation ne correspondant qu'au cas particulier dans lequel tous les générateurs G1, G2, G3 ont une puissance maximale Pimax identique. Il est important de noter que la répartition équitable de la puissance est différente de la répartition optimale de la puissance. Les trois générateurs électriques étant ici équivalents, le calcul du profil d'activation peut être limité à une seule de ces configurations. En revanche, si chaque générateur était différent des autres, il serait alors nécessaire d'effectuer les calculs qui suivent pour chacune des configurations afin d'étudier chacune des configurations indépendamment. Pour deux générateurs actifs, la puissance équitable Pieq(t) est égale à 0.75 soit K = 0.75. Dans cette configuration, la puissance encore disponible est donnée par

(1 - 0.75) x 1 + (1 - 0.75) x 1 + (1 - 0.75) x 0 = 0.5. Or Preserve(t) = 0.3 ≤ 0.5 : la condition portant sur la puissance de réserve Preserve(t) est donc bien respectée. Sachant que le profil d'activation δ(t) doit être choisi de sorte à obtenir le nombre de générateurs électriques actifs le plus faible et qu'un nombre de deux générateurs électriques actifs est nécessaire et suffisant pour remplir les critères de puissance demandée Ptot(t) et de puissance de réserve Preserve(t), le nombre de générateurs actifs à considérer N'(t) est égal à 2. A l'issue de cette sous-étape SE1, le profil d'activation est donc déterminé et égal à δ(t) = {(1,1,0), (0,1,1), (1,0,1)}. Autrement dit, il y a toujours deux générateurs électriques actifs et un générateur électrique inactif. Il convient maintenant de déterminer la puissance optimale Piopt(t) associé à chaque générateur électrique i.

[0039] Dans un mode de réalisation, si une configuration du profil d'activation δ(t) correspond au profil d'activation actuel des générateurs, ladite configuration est choisie comme étant le profil d'activation. Dans l'exemple ci-dessus, le profil d'activation déterminé est δ(t) = {(1,1,0), (0,1,1), (1,0,1)}. Si les générateurs actifs au moment de l'élaboration de la consigne correspond au profil d'activation (1,1,0), alors le profil d'activation retenu sera (1,1,0), les configurations (0,1,1) et (1,0,1) étant éliminées. Cela permet d'éviter d'activer inutilement un nouveau générateur (en en désactivant inutilement un autre).

[0040] L'étape de détermination comprend ensuite une sous-étape SE2 de calcul, pour une pluralité de répartitions de la puissance fournie Pi(t) par chaque générateur électrique i compatible avec le profil d'activation δ(t) déterminé et respectant l'égalité

Pi(t), de la consommation de carburant par unité d'énergie électrique produite

Autrement dit, on fait varier, pour chaque générateur actif i, la puissance fournie Pi(t), de sorte à obtenir une pluralité de répartition de puissance fournie Pi(t) entre les générateurs, chaque répartition étant telle que

Puis, pour chacune de ces répartitions, on calcule la valeur de la consommation de carburant par unité d'énergie électrique produite sfc(t).

[0041] Par exemple, dans le cas des trois générateurs identiques évoqué plus haut et pour la configuration (1,1,0) du profil d'activation δ(t), la puissance fournie P1(t) du premier générateur est variée de 0.5 à 1 tandis que la puissance fournie P2(t) est variée de 1 à 0.5 (les bornes choisies permettent de s'assurer que, pour chaque triplet de puissance, Ptot(t) = 1.5) tandis que la puissance fournie P3(t) par le troisième générateur est maintenue à zéro (ce dernier n'étant pas actif). Ainsi, une pluralité de triplets (P1(t),P2(t),0) est constituée. Il donc possible, à partir de ces triplets, de calculer, pour chaque triplet, une valeur de consommation de carburant par unité d'énergie électrique produite donnée par

Dans le cas présent, les générateurs étant identiques, il n'est pas nécessaire d'effectuer à nouveau le calcul pour les configurations (0,1,1) et (1,0,1) du profil d'activation δ(t). Un tel calcul serait en revanche nécessaire dans le cas de générateurs électriques différents. On obtient, à l'issue de cette sous-étape SE2, une pluralité de valeurs de la consommation de carburant par unité d'énergie électrique produite sfc(t), chacune de ces valeurs étant associée à une répartition de puissance pouvant être mise sous la forme d'un triplet de puissances (P1(t),P2(t),P3(t)).

[0042] L'étape de détermination comprend enfin une sous-étape SE3 de détermination de la puissance électrique Pi(t) fournie par chaque générateur i, dite puissance optimale Piopt(t) telle que:



[0043] Autrement dit, on cherche la ou les répartitions de puissances qui permettent de minimiser la consommation de carburant par unité d'énergie électrique produite sfc(t).

[0044] Il est possible d'illustrer cette sous-étape SE3 en se replaçant dans l'exemple précédemment exposé. Dans cet exemple, à l'issue de la sous-étape SE2 de calcul, une pluralité de valeurs de la consommation de carburant par unité d'énergie électrique produite sfc(t) est obtenue, chacune de ces valeurs étant associée à une répartition de puissance pouvant être mise sous la forme d'un triplet de puissances (P1(t),P2(t),P3(t)). Il est donc possible de déterminer la valeur la plus faible de la consommation de carburant par unité d'énergie électrique produite parmi la pluralité de valeurs. Cette valeur correspond à min

et peut être associée à une ou plusieurs répartitions de puissances (ou à un ou plusieurs triplets de puissances). Autrement dit, les puissances formant le ou les triplets de puissances associés à cette valeur la plus faible correspondent aux puissances optimales Piopt(t). Dans l'exemple choisi et en considérant la configuration (1,1,0), si l'on suppose que la fonction fi(x) est monotone décroissante, deux triplets (P1opt, P2opt, P3opt) minise la consommation de carburant par unité d'énergie électrique produite : (1,0.5,0) et (0.5,1,0). Bien sûr, le résultat peut être repris pour les deux autres configurations ((0,1,1) et (1,0,1)) du profil d'activation δ(t). Ainsi, pour l'exemple choisi, la mise en œuvre du procédé selon un premier aspect de l'invention a permis de déterminer la puissance optimale Piopt de chaque générateur électrique i permettant de respecter la demande en puissance Ptot(t), la réserve de puissance Preserve(t) et de minimiser la consommation de carburant par unité d'énergie électrique produite sfc. Plus particulièrement, en prenant en compte toutes les configurations possibles (δ1(t) ... δi(t) ... δN(t)) du profil d'activation δ(t), la puissance (P1opt, P2opt, P3opt) est égale à (1,0.5,0), (0.5,1,0), (0,0.5,1), (0,1,0.5), (1,0,1.5) ou (0.5,0,1).

[0045] Dans un mode de réalisation, chaque générateur est associé à une puissance minimale Pimin. Autrement dit, la puissance fournie Pi(t) par chaque générateur est comprise entre Pimin et Pimax. Ce mode de réalisation est particulièrement adapté aux cas où un niveau de production minimum est requis par exemple lors de l'utilisation de groupes électrogènes. Dans ce cas-là, lorsque la puissance fournie Pi(t) par chaque générateur actif est variée de sorte à obtenir une pluralité de valeurs, cette variation est effectuée en respectant la puissance minimale Pimax.

[0046] Dans un mode de réalisation, chaque générateur électrique i est associé à une température Ti(t). De plus la variation de cette température à l'instant t est donnée par

où gi(x,y) est une fonction qui donne la variation de température du générateur i en fonction de la puissance x fournie par ledit générateur i et de la température y dudit générateur. En effet, la conversion d'un carburant en énergie électrique dégage en général de la chaleur qui conduit à un échauffement du générateur lui-même. Il est alors important de tenir compte de cet échauffement dans la détermination de la puissance optimale de sorte à ne pas endommager le générateur en question. Un exemple de tracé de la température en fonction du temps t pour une puissance donnée xi est illustré en figure 5. Dans un mode de réalisation, chaque générateur i est également associé à une température maximale Timax.

[0047] Dans un mode de réalisation, lors de la sous-étape SE3 de détermination de la répartition de la puissance électrique Pi(t) fournie par chaque générateur, lorsque plusieurs répartitions optimales sont déterminées, la répartition ou les répartitions retenues sont celles qui attribuent à chaque générateur électrique i une puissance électrique Pi(t) inversement proportionnelles à la température Ti(t) dudit générateur électrique i lorsque de telles répartitions sont possibles. Par exemple si deux répartitions de la puissance électrique (P1(t), P2(t), P3(t)) = (0.8,0.6,0) ou (0.6,0.8,0) existent, et que la température du premier générateur est supérieure à la température du deuxième générateur (i.e. Ti(t) > T2(t)), alors la deuxième répartition (0.6,0.8,0) sera choisie.

[0048] Dans un mode de réalisation, lors de la sous-étape SE3 de détermination de la répartition de la puissance électrique Pi(t) fournie par chaque générateur, lorsque plusieurs répartitions optimales sont déterminées, la répartition ou les répartitions retenues sont celles qui permettent de minimiser la température maximale atteinte par chaque générateur électrique i pour un horizon donné t + H où H est la durée séparant l'instant t de l'horizon considéré. Autrement dit, la ou les répartitions retenues sont celles dont les puissances fournies Pi(t) attribuées à chaque générateur i sont conformes à la relation suivante Pi(t) E Pi*: Min (max(Ti(Pi(t+ H)))) où H est l'horizon choisi et Pi* est la puissance optimale pour le générateur i.

[0049] Comme cela vient d'être détaillé, un procédé 100 selon un premier aspect de l'invention permet d'obtenir une répartition optimale de la puissance afin de minimiser la consommation en carburant. Cependant, cette optimisation a un coût : l'adoption de puissances fournies Pi(t) très disparates entre générateurs. Si de telles disparités ne présentent pas de problème lorsqu'elles se produisent sur de courtes périodes, elles peuvent en revanche, si elles sont maintenues trop longtemps, engendrer des problèmes d'appels de puissance trop importants pour certains groupes G1,G2,G3. Un moyen de s'affranchir de ce désavantage est de n'adopter une telle répartition que lorsque cette dernière présente un avantage substantiel relativement à une répartition de puissance équitable. Pour rappel, on entend par répartition équitable une répartition de la puissance Pi(t) entre générateurs activés telle que pour tout générateur activé i,j l'égalité suivante est vérifiée



[0050] Pour cela un deuxième aspect de l'invention illustré à la figure 6 concerne un procédé 200 de détermination des paramètres de pilotage de N générateurs électriques à un instant t. Le procédé est fonction d'une puissance demandée

Pi(t) à un instant t avec Pi(t) la puissance électrique fournie par le générateur électrique i à l'instant t et une puissance de réserve

à un instant t avec Pimax la puissance maximale que peut développer le générateur électrique i et δi(t) le coefficient d'activation du générateur électrique i qui vaut 1 lorsque ledit générateur électrique est allumé et 0 lorsque ledit générateur électrique est éteint. Le schéma de la figure 1 s'applique donc également à un procédé selon un deuxième aspect de l'invention.

[0051] Le procédé 200 selon un deuxième aspect de l'invention comprend une étape 2E1 de détermination de la puissance optimale

à l'instant t associée à chaque générateur électrique i de sorte à minimiser la consommation de carburant par unité d'énergie électrique produite

avec fi(x) la fonction donnant la consommation en carburant du générateur électrique i pour la puissance électrique x noté sf copt. Comme expliqué auparavant et détaillé dans la description d'un procédé selon un premier aspect de l'invention, l'optimisation des puissances conduit généralement à une répartition inéquitable des puissances Pi(t).

[0052] Le procédé 200 comprend ensuite une étape 2E2 de détermination de la consommation de carburant par unité d'énergie électrique produite sfc(t) =

associée à une répartition équitable de la puissance électrique fournie par chaque générateur et notée sfceq, ladite répartition étant telle que

avec r ∈]0,1]. Dans la suite, la fraction ri sera appelé la fraction de puissance fournie. La condition

avec ri ∈]0,1] permet de s'assurer que la puissance fournie par chaque générateur n'est qu'une fraction de la puissance maximale dudit générateur, par exemple 85% soit ∀i ri = 0.85. La fraction ri de puissance fournie peut également être vue comme un seuil de puissance au-delà duquel l'activation d'un nouveau générateur est nécessaire. Bien entendu, la répartition équitable (tout comme la répartition optimale évoquée plus haut) vérifie les égalités

et réserve

Pi(t)) × δi(t). A l'issue de cette étape, la consommation de carburant sf ceq correspondant à une répartition équitable de la puissance entre différent générateurs permettant de répondre à la puissance demandée est connue. La figure 7 illustre une répartition équitable entre trois générateur G1,G2,G3 dans le cas d'une fraction de puissance r = 0.85 et d'une puissance maximale Pmax identiques pour chaque générateur en fonction de la puissance demandée (courbe du haut). Elle montre également la consommation en carburant par unité d'énergie électrique produite correspondante (courbe du bas).

[0053] Dans un mode de réalisation, la fraction de puissance maximale ri d'un générateur est choisie de sorte que

où fi(x) la fonction donnant la consommation en carburant par unité d'énergie électrique produite du générateur électrique i pour la puissance électrique x. Autrement dit, la puissance fournie par un générateur lorsque

Pi(t) minimise la consommation en carburant dudit générateur. Dans un mode de réalisation, le procédé comprend, pour chaque générateur, une étape de détermination de la consommation en carburant par unité d'énergie électrique produite en fonction de la puissance de sorte à obtenir la fonction fi(x) pour chaque générateur. De manière alternative, cette consommation en carburant peut être fournie par le constructeur ou le distributeur dudit générateur. Un exemple de consommation de carburant par unité d'énergie électrique produite en fonction de la puissance de sortie est représenté à la figure 8. Dans cet exemple, min (fi(x)) est obtenue avec r = 0.85 et cette valeur de la fraction de puissance maximale sera donc retenue pour la mise en œuvre d'un procédé 200 selon un deuxième aspect de l'invention. On notera également que la fonction fi(x) peut varier en fonction de chaque générateur et que donc cette dernière ainsi que la valeur de la fraction ri de puissance maximale devront être déterminées pour chaque générateur.

[0054] Le procédé comprend ensuite une étape 2E3 de détermination de la puissance Pi(t) associée à chaque générateur en fonction de la valeur de sf ceq et sfcopt. Autrement dit, la répartition de la puissance Pi(t) parmi les N générateurs va se faire en fonction de la consommation en carburant associée à une répartition équitable sf ceq et de la consommation en carburant associée à une répartition optimale sf copt.

[0055] Dans un mode de réalisation, lors de l'étape 2E3 de détermination de la puissance Pi(t) associée à chaque générateur comprend :
  • une sous-étape 2E31 de détermination du le rapport

    et
  • lorsque le rapport

    est supérieur à un seuil prédéfini, une sous-étape 2E32 de détermination de la puissance associée à chaque générateur Pi(t) conforme à la répartition équitable de la puissance fournie,
  • sinon, une sous-étape 2E33 de détermination de la puissance associée à chaque générateur Pi(t) conforme la répartition optimale de puissance fournie.


[0056] Autrement dit, la répartition optimale ne sera choisie que si elle présente un avantage substantiel comparativement à la répartition équitable. Dans un mode de réalisation, le seuil prédéfini est égale à 0.99. Autrement dit, lorsque la répartition optimale est plus performante de 1% par rapport à la répartition de puissance équitable, la répartition optimale est la répartition retenue.

[0057] Un troisième aspect de l'invention illustré à figure 10 concerne un procédé 300 de pilotage de N générateurs électriques comprenant une première étape 3E1 de mise en œuvre d'un procédé 100,200 de détermination des paramètres de pilotage de N générateurs électriques selon un premier ou un deuxième aspect de l'invention et une étape 3E2 d'envoie des paramètres ainsi déterminés auxdits N générateurs électriques.

[0058] Un quatrième aspect de l'invention illustré à la figure 11 concerne un procédé 400 de pilotage de N générateurs électriques comprenant une première phase PI d'initialisation lors de laquelle le procédé 100,200 selon un premier aspect de l'invention ou un deuxième aspect de l'invention est mis en œuvre une pluralité de fois, chaque mise en œuvre étant effectuée avec des valeurs de puissance demandée Ptot(t) et de puissance de réserve Preserve(t) différentes de sorte à obtenir une table de correspondance (look up table en anglais).

[0059] Ainsi, lorsque la phase d'initialisation est effectuée à l'aide d'un procédé selon un premier aspect de l'invention, la table de correspondance permet de fournir, pour une valeur de puissance demandée Ptot(t) et une puissance de réserve Preserve(t), la ou les répartitions optimales de puissance (P1(t) ... Pi(t) ... PN(t)). Dans un mode de réalisation, lorsque le procédé 100 selon un premier aspect de l'invention mise en œuvre lors de la phase PI d'initialisation prend en compte la température Ti(t) de chaque générateur électrique i, alors ledit procédé 100 selon un premier aspect de l'invention est également mis en œuvre pour différentes températures des différents générateurs électriques. Ainsi, la table de correspondance permet de fournir, pour une valeur de puissance demandée Ptot(t), une puissance de réserve Preserve(t) et en fonction de la température Ti(t) de chaque générateur électrique i, la ou les répartitions optimales de puissance (P1(t) ... Pi(t) ... PN(t)).

[0060] De même, lorsque la phase d'initialisation PI est effectuée à l'aide d'un procédé 200 selon un deuxième aspect de l'invention, la table de correspondance permet de fournir, pour une valeur de puissance demandée Ptot(t) et une puissance de réserve Preserve(t), la ou les répartitions optimales et équitable de puissance (P1(t) ... Pi(t) ... PN(t)) ainsi que les paramètres de consommation sf ceq et sf copt associés. Dans un mode de réalisation, lorsque le procédé 200 selon un deuxième aspect de l'invention mise en œuvre lors de la phase PI d'initialisation prend en compte la température Ti(t) de chaque générateur électrique i, alors ledit procédé 200 selon un deuxième aspect de l'invention est également mis en œuvre pour différentes températures des différents générateurs électriques.

[0061] Le procédé comprend ensuite une deuxième phase PP de pilotage lors de laquelle des paramètres de pilotage sont envoyés auxdits N générateurs électriques, lesdits paramètres de pilotage étant déterminés à l'aide de la table de correspondance.

[0062] Un exemple de mise en œuvre du procédé selon un troisième ou quatrième aspect de l'invention est illustré aux figures 9, 12 et 13 dans le cas où la phase d'initialisation est effectuée avec un procédé 100 selon un premier aspect de l'invention. La figure 9 illustre le pilotage de trois générateurs G1, G2, G3 identiques, chaque générateur ayant une puissance maximale Pimax égale à 1600 kW et la puissance de réserve Preserve étant choisie égale à 240 kW. Plus particulièrement, la partie supérieure de la figure 6 illustre la puissance fournie Pi(t) par chaque générateur électrique i (en ordonnée) en fonction de la puissance demandée Ptot(t). La partie inférieure de la figure 6 illustre quant à elle la valeur de la fonction sfc en fonction de la puissance demandée Ptot(t).

[0063] Les figure 12 et 13 illustrent, pour la figure 12 le fonctionnement de trois générateurs G1, G2, G3 pilotés à l'aide d'un procédé selon l'état de la technique, pour la figure 13 le fonctionnement de trois générateurs G1, G2, G3 pilotés à l'aide d'un procédé selon un deuxième 200 ou un troisième 300 aspect de l'invention lorsque la phase d'initialisation est effectuée à l'aide d'un procédé 100 selon un premier aspect de l'invention. Dans le cas du procédé selon l'état de la technique, les trois générateurs G1, G2, G3 sont régulièrement actifs en même temps afin de répondre à la demande. Dans l'exemple donné, le carburant consommé a été de 91,87 m3 et la durée de fonctionnement des groupes a été de 396 h.

[0064] Dans le cas d'un procédé selon l'invention, seul deux des trois générateurs G1, G2, G3 sont sollicités (à l'exception de la fin de la courbe du fait d'une forte puissance demandée). Autre élément important, lorsqu'un procédé de pilotage selon l'invention est mis en œuvre, les deux générateurs sollicités alternent dans la fourniture de la puissance la plus élevée de sorte à limiter réchauffement de chacun d'eux. Cette alternance est visible sur les courbes au travers des créneaux discernables dans la variation des puissances fournies. Chaque front (montant ou descendant) d'un créneau correspond à un changement d'attribution de la puissance fournie, le générateur le plus chaud se voyant attribuer la puissance à fournir la plus faible et vice-versa. Dans l'exemple donné, le carburant consommé a été de 89.82 m3 et la durée de fonctionnement des groupes a été de 310 h. Ainsi, grâce au procédé de pilotage selon l'invention, il a été possible d'économiser 2% du carburant. De plus, il a été également possible de réduire la durée de fonctionnement des générateurs de 22%, ce qui signifie une diminution conséquente de l'usure des pièces et de la maintenance. Autrement dit, la mise en œuvre d'un procédé selon l'invention a permis d'obtenir une réduction de la consommation en carburant, de l'usure (et de la maintenance) des générateurs électriques.

[0065] Un deuxième exemple de mise en œuvre du procédé 300,400 selon un troisième ou quatrième aspect de l'invention est illustré à la figure 14 dans le cas où la phase d'initialisation PI est effectuée avec un procédé 200 selon un deuxième aspect de l'invention. La figure 14 représente la consommation en carburant en fonction de la puissance totale demandée. La courbe en pointillé représente la consommation en carburant en supposant une répartition des puissances équitable et telle que Pi(t) ≤

La courbe trait plein représente quant à elle la consommation en carburant en supposant une répartition des puissances optimales. Sur cette figure, il est possible de différentier deux situations : une première situation dans laquelle la consommation en carburant est sensiblement la même pour une répartition optimale et une répartition équitable des puissances (les deux courbes se superposent) et une deuxième situation dans laquelle la consommation en carburant pour une répartition optimale est inférieure à la consommation en carburant pour une répartition équitable de la puissance (la courbe trait plein est en dessous de la courbe en pointillé). Dans la première situation, le procédé de pilotage va adopter une répartition de puissance équitable puisque cette dernière permet d'obtenir sensiblement la même consommation en carburant, tout en permettant une meilleure répartition de l'effort sur l'ensemble des générateurs activés. Dans la deuxième situation, le procédé de pilotage va adopter une répartition de puissance optimale puisque cette dernière permet d'obtenir une économie de carburant comparativement à une répartition équitable, au prix d'une mauvaise répartition de l'effort sur l'ensemble des générateurs activés. Comme on peut le voir sur cette courbe, le pilotage se fera dans la plupart des cas dans un régime de répartition des puissances équitables, et donc une meilleure répartition de l'effort sur l'ensemble des générateurs activés. Plus particulièrement, le pilotage va s'effectuer selon une répartition équitable de la puissance pour une puissance demandée comprise entre 0 et 1,2 p.u. puis entre 1,6 et 1,75 p.u. et enfin au-delà de 2,45 p.u., une répartition optimale étant adoptée dans les autres cas.

[0066] Parfois, lorsque le système se trouve dans la deuxième situation, il est préférable que la bascule d'une répartition de la puissance équitable à une répartition de la puissance optimale ne se fasse pas de manière automatique mais après validation d'un opérateur, par exemple pour des raisons de sécurité ou des raisons techniques. Pour cela, lorsque les paramètres de pilotage déterminés supposent une transition d'une répartition équitable à une répartition optimale, ladite transition est soumise à la validation d'un opérateur, les paramètres correspondant à une répartition équitable étant utilisés tant que la validation par l'opérateur n'est pas effectuée. Autrement dit, tant que l'opérateur ne valide pas la transition, le pilotage est effectué en supposant une répartition de la puissance équitable. Une fois la transition validée par l'opérateur, le pilotage se fait alors à l'aide d'une répartition de la puissance optimale (sauf si, entre temps, le système est à nouveau dans la première situation).

[0067] Un cinquième aspect de l'invention concerne un système de pilotage comprenant les moyens pour la mise en œuvre d'un procédé selon un deuxième ou un troisième aspect de l'invention. Le système de pilotage comprend un moyen de calcul, par exemple un processeur, une carte ASIC ou bien encore un FPGA, associé à une mémoire. La mémoire peut contenir les instructions et les variables nécessaires à l'exécution du procédé par le moyen de calcul. Afin de recueillir les paramètres d'entrée tels que la puissance demandée Ptot(t) et la puissance de réserve Preserve(t), le système de pilotage peut comprendre des moyens de saisie (par exemple un clavier associé à un écran ou bien encore un écran tactile) sur lequel un opérateur peut saisir les informations correspondantes. De manière alternative ou complémentaire, ces paramètres peuvent en tout ou partie être déterminés de manière automatique. Par exemple, dans le cas d'un navire, la puissance de réserve Preserve(t) est déterminée en fonction de la situation actuelle dudit navire : à quai, en cours de manœuvre, en pleine mer, etc. Les moyens de saisie permettent également à un utilisateur de renseigner le système de pilotage sur les caractéristiques de chaque générateur électrique i telles que la puissance maximale

minimale

ou la température maximale

à ne pas dépasser. De plus, lorsque la température est prise en compte pour la détermination des consignes de pilotage, le système de pilotage peut comprendre des moyens de communication afin d'obtenir la température des capteurs placés au niveau de chaque générateur électrique. En effet, de manière générale, chaque générateur électrique dispose d'un capteur de température afin d'assurer un bon suivi de son fonctionnement. Le système de pilotage peut donc être configuré pour recevoir les données recueillies par lesdits capteurs. De même, le système de pilotage peut également comprendre des moyens de communication connecté aux différents générateurs électriques de sorte à communiquer à ces derniers les consignes, c'est-à-dire la puissance Pi(t) que chaque générateur électrique i doit fournir.


Revendications

1. Procédé (200) de détermination des paramètres de pilotage de N générateurs électriques à un instant t, ledit procédé comprenant, pour une puissance demandée

à un instant t avec Pi(t) la puissance électrique fournie par le générateur électrique i à l'instant t et une puissance de réserve

à un instant t avec

la puissance maximale que peut développer le générateur électrique i et δi(t) le coefficient d'activation du générateur électrique i qui vaut 1 lorsque ledit générateur électrique est allumé et 0 lorsque ledit générateur électrique est éteint :

- une étape (2E1) de détermination de la puissance optimale Piopt(t) à l'instant t associée à chaque générateur électrique i de sorte à minimiser la consommation de carburant par unité d'énergie électrique produite

avec fi(x) la fonction donnant la consommation en carburant du générateur électrique i pour la puissance électrique x noté sf copt;

- une étape (2E2) de détermination de la consommation de carburant par unité d'énergie électrique produite

Pi(t) notée sfceq et associée à une répartition équitable de la puissance électrique fournie par chaque générateur, ladite répartition étant telle que ∀i ∈ [1, N];

avec ri la fraction de la puissance maximale telle que ∀i; ri ∈]0,1] ;

- une étape (2E3) de détermination de la puissance Pi(t) associé à chaque générateur en fonction de la valeur de sf ceq et sf copt.


 
2. Procédé (200) selon la revendication précédent dans lequel la fraction de puissance maximale d'un générateur est choisi de sorte que min(fi) =

où fi(x) la fonction donnant la consommation en carburant par unité d'énergie électrique produite du générateur électrique i pour la puissance électrique x.
 
3. Procédé (200) selon l'une des revendications précédentes dans lequel chaque générateur i est associé à une puissance minimale


 
4. Procédé (200) selon l'une des revendications précédentes dans lequel chaque générateur électrique i est associé à une température Ti(t), la vairation de cette température à l'instant t étant donnée par

gi(Pi(t),Ti(t) où gi(x,y) est une fonction qui donne la variation de température du générateur i en fonction de la puissance x fournie par ledit générateur i et de la température y dudit générateur, ladite température étant prise en compte lors l'étape de détermination de la puissance Pi(t) associé à chaque générateur.
 
5. Procédé (200) selon l'une revendications précédentes dans lequel l'étape de détermination de la puissance Pi(t) associée à chaque générateur comprend :

- une sous-étape de détermination du le rapport

et

- lorsque le rapport

est supérieur à un seuil prédéfinie, une sous-étape de détermination de la puissance associé à chaque générateur Pi(t) conforme à la répartition équitable de la puissance fournie,

- sinon, une sous-étape de détermination de la puissance associée à chaque générateur Pi(t) conforme la répartition optimale de puissance fournie.


 
6. Procédé (300) de pilotage de N générateurs électriques comprenant une première étape de mise en œuvre d'un procédé de détermination des paramètres de pilotage de N générateurs électriques selon l'une des revendications précédentes et une deuxième étape d'envoie des paramètres ainsi déterminés auxdits N générateurs électriques.
 
7. Procédé (400) de pilotage de N générateurs électriques comprenant une première phase (PI) d'initialisation lors de laquelle le procédé selon l'une des revendications 1 à 5 est mis en œuvre une pluralité de fois, chaque mise en œuvre étant effectuée avec des valeurs de puissance demandée Ptot(t) et de puissance de réserve Preserve(t) différentes de sorte à obtenir ladite table de correspondance et une deuxième phase (PP) de pilotage lors de laquelle des paramètres de pilotage sont envoyés auxdits N générateurs électriques, lesdits paramètres de pilotage étant déterminés à l'aide de la table de correspondance.
 
8. Procédé de pilotage selon l'une des deux revendications précédente dans lequel, lorsque les paramètres de pilotage déterminés supposent une transition d'une répartition équitable à une répartition optimale, ladite transition est soumise à la validation d'un opérateur, les paramètres correspondant à une répartition équitable étant utilisés tant que la validation par l'opérateur n'est pas effectuée.
 
9. Système de pilotage comprenant des moyens de mettre en œuvre les étapes du procédé (200, 300, 400) selon l'une des revendications 1 à 8.
 
10. Programme d'ordinateur comprenant des instructions qui, lorsque le programme est exécuté par un ordinateur, conduisent celui-ci à mettre en œuvre les étapes du procédé (200, 300, 400) selon l'une des revendications 1 à 8.
 
11. Support de données lisible par ordinateur, sur lequel est enregistré le programme d'ordinateur selon la revendication 10.
 




Dessins