(19)
(11)EP 3 779 609 A1

(12)DEMANDE DE BREVET EUROPEEN

(43)Date de publication:
17.02.2021  Bulletin  2021/07

(21)Numéro de dépôt: 19191485.2

(22)Date de dépôt:  13.08.2019
(51)Int. Cl.: 
G04B 19/247  (2006.01)
(84)Etats contractants désignés:
AL AT BE BG CH CY CZ DE DK EE ES FI FR GB GR HR HU IE IS IT LI LT LU LV MC MK MT NL NO PL PT RO RS SE SI SK SM TR
Etats d'extension désignés:
BA ME
Etats de validation désignés:
KH MA MD TN

(71)Demandeur: Patek Philippe SA Genève
1204 Genève (CH)

(72)Inventeur:
  • PALERMO, Salvatore
    1242 Satigny (CH)

(74)Mandataire: Micheli & Cie SA 
Rue de Genève 122 Case Postale 61
1226 Genève-Thônex
1226 Genève-Thônex (CH)

  


(54)MECANISME D'AFFICHAGE POUR PIECE D'HORLOGERIE


(57) Mécanisme d'affichage pour pièce d'horlogerie comprenant un premier disque d'affichage (1) et un second disque d'affichage (2) agencés pour être coplanaires et portant chacun des repères (10, 20) et un guichet (3), disposé sur la ligne des centres des premier et second disques d'affichage (1, 2). Le mécanisme d'affichage est agencé pour entraîner en rotation les premier et second disques d'affichage (1, 2) dans des directions opposées et dans un même plan de manière à afficher successivement les repères du premier disque d'affichage (1) puis les repères du second disque d'affichage (2) au travers du guichet (3).




Description


[0001] La présente invention a pour objet un mécanisme d'affichage pour pièce d'horlogerie, en particulier un mécanisme d'affichage du quantième.

[0002] Une des difficultés rencontrées dans l'affichage du quantième pour une pièce d'horlogerie, et notamment une montre bracelet, est sa lisibilité. En effet, avec trente-et-un repères à répartir sur un mobile d'affichage (disque de quantième), la taille des repères est souvent très petite, voire trop petite pour être lus confortablement. La problématique est la même pour l'affichage du numéro de la semaine qui comprend cinquante-deux ou cinquante-trois repères.

[0003] Plusieurs solutions à ce problème ont été envisagées; soit des moyens d'agrandissement optiques, comme une loupe, sont prévus sur la glace pour faciliter la lecture, soit les chiffres des unités et des dizaines sont répartis sur des mobiles séparés et la taille de ces chiffres peut être alors considérablement agrandie.

[0004] Les mécanismes de quantième appliquant cette dernière solution sont communément appelés «grande date» et sont bien connus. Le document CH 310 559 décrit par exemple un affichage de quantième, dans lequel le quantième est indiqué par deux disques juxtaposés ou coplanaires, l'un portant les chiffres des dizaines, l'autre ceux des unités. D'autres agencements des disques des unités et des dizaines sont possibles. Les documents EP 0 529 191 et EP 1 017 996 décrivent un affichage de quantième avec un disque des unités et un disque des dizaines coaxiaux et superposés. Les documents CH 690 515, DE 1020050106012 et CH 688 671 décrivent un affichage de quantième avec un disque des unités et un disque des dizaines coplanaires et coaxiaux.

[0005] Ces mécanismes présentent plusieurs inconvénients. D'une part, lorsque les dizaines et les unités sont portées par des disques d'affichage coplanaires, il existe alors un espace entre ces deux chiffres visible au travers d'un guichet et qui n'est pas particulièrement esthétique. Ensuite, lorsqu'ils sont superposés, la différence de hauteur entre les disques d'affichage, également visible à travers un guichet, nuit à la lecture et à l'esthétisme de l'affichage du quantième. D'autre part, ces mécanismes sont souvent complexes et encombrants.

[0006] Le but de la présente invention est de réaliser un mécanisme d'affichage pour pièce d'horlogerie, en particulier un mécanisme d'affichage du quantième, offrant une grande lisibilité sans nuire à l'esthétisme de l'affichage et tout en restant simple et peu encombrant dans sa construction.

[0007] La présente invention a pour objet un mécanisme d'affichage selon la revendication 1 ainsi qu'une pièce d'horlogerie selon la revendication 11.

[0008] Les figures annexées illustrent schématiquement et à titre d'exemple uniquement une forme d'exécution d'un mécanisme d'affichage selon la présente invention.

[0009] Les figures 1 à 10 illustrent un mécanisme d'affichage du quantième selon une forme d'exécution de l'invention dans différentes positions : le quantième affiché est respectivement 2, 3, 4, 5, 13, 17, 18, 19, 20 et 26.

[0010] La figure 11 est une vue en perspective du mobile entraîneur du mécanisme d'affichage du quantième des figures 1 à 10.

[0011] Le mécanisme d'affichage selon la présente invention est destiné à équiper une pièce d'horlogerie, et notamment une montre bracelet ou une montre de poche, pour l'affichage d'une information au travers d'un guichet. Dans la forme d'exécution illustrée, le mécanisme d'affichage est un mécanisme d'affichage du quantième.

[0012] Le mécanisme d'affichage du quantième illustré aux figures 1 à 11 comprend un premier disque de quantième 1 dont la circonférence est tronquée sur un secteur d'environ 60° (dans l'exemple illustré, ce secteur présente donc un rayon strictement inférieur au rayon extérieur de la partie pleine, non tronquée, du reste du disque). Ce secteur tronqué est désigné par encoche 11 dans la suite. Le premier disque de quantième 1 porte les repères 4 à 18 (quinze repères désignés par la référence 10) agencés sur le reste de sa circonférence (c'est-à-dire sur sa partie pleine de 300°). Dans cette forme d'exécution, chaque repère 10 occupe un secteur angulaire de 20° et l'encoche 11 occupe donc la place de trois repères.

[0013] Le mécanisme d'affichage du quantième comprend encore un second disque de quantième 2 dont la circonférence est tronquée sur un secteur d'environ 60°, désigné par encoche 21 dans la suite (dans l'exemple illustré, ce secteur présente donc un rayon strictement inférieur au rayon extérieur de la partie pleine, non tronquée, du reste du disque). Le second disque de quantième 2 porte les repères 19 à 31, 1, 2 et 3 (seize repères désignés par la référence 20) agencés sur le reste de sa circonférence (c'est-à-dire sur sa partie pleine de 300°). Dans cette forme d'exécution, chaque repère 20 occupe un secteur angulaire de 18,75° et l'encoche 21 occupe donc la place de trois repères (3,2 repères selon la division stricte).

[0014] Selon l'invention, les premier et second disques de quantième 1 et 2 sont agencés pour être coplanaires et pour coopérer avec un guichet unique 3 disposé sur la ligne des centres des premier et second disques de quantième 1, 2.

[0015] De plus, les premier et second disques de quantième 1 et 2 sont agencés de sorte que la distance entre leur centre est strictement inférieure à la somme des rayons de leur partie pleine (partie de plus grand rayon). Il devrait donc y avoir chevauchement mais les encoches 11, 21 sont choisies et les disques sont agencés l'un par rapport à l'autre pour qu'ils puissent pivoter, le premier dans un sens, le second dans le sens opposé, sans se bloquer bien qu'étant coplanaires.

[0016] Dans la forme d'exécution illustrée, les premier et second disques de quantième 1, 2 présentent une forme et une taille similaire : c'est-à-dire que leur partie pleine ont le même rayon extérieur tandis que les encoches 11, 12 sont des secteurs tronqués de taille et de forme quasi identiques.

[0017] Le premier disque de quantième 1 est solidaire d'un premier pignon 5 comprenant dix-huit dents dans la forme d'exécution illustrée. Un premier sautoir 7 est agencé pour assurer le positionnement angulaire du premier pignon 5.

[0018] Le second disque de quantième 2 est solidaire d'un second pignon 6 comprenant dix-neuf dents dans la forme d'exécution illustrée. Un second sautoir 8 est agencé pour assurer le positionnement angulaire du second pignon 6.

[0019] Les premier et second pignons de quantième 5, 6 sont entraînés par un mobile entraîneur 9 relié cinématiquement au rouage de finissage du mouvement de la pièce d'horlogerie pour son entraînement à la vitesse d'un pas par jour (aux environs de minuit).

[0020] Le mobile entraîneur 9 est relié cinématiquement au premier disque de quantième 1 pour son entraînement dans un premier sens (sens antihoraire dans les figures), tandis qu'il est relié cinématiquement au second disque de quantième 2 pour son entraînement dans un second sens opposé au premier (sens horaire dans les figures).

[0021] Dans la forme d'exécution illustrée, le mobile entraîneur 9 comprend une première roue entraîneuse 91 et une seconde roue entraîneuse 92 coaxiales, superposées et solidaires entre elles. La première roue entraîneuse 91 présente un secteur sans dent 911 et un secteur denté 912 comprenant seize dents et la seconde roue entraîneuse 92 présente un secteur sans dent 921 et un secteur denté 922 comprenant dix-sept dents (voir figure 11).

[0022] La première roue entraîneuse 91 coopère avec un renvoi intermédiaire 4 qui engrène lui-même avec le premier pignon 5. La seconde roue entraîneuse 92 coopère directement avec le second pignon 6.

[0023] Les première et seconde roues entraîneuses 91, 92 sont superposées mais décalées, en particulier leur secteur denté 912, 922 sont décalés de sorte que :
  • Entre le 5 et le 17 du mois, seul le premier disque de quantième 1 est entraîné d'un pas par jour aux environs de minuit via le secteur denté 912 de la première roue entraîneuse 91, le renvoi intermédiaire 4 et le premier pignon 5; durant cette phase, le secteur sans dent 921 de la seconde roue entraîneuse 92 coopère avec le second pignon 6 du second disque de quantième 2 qui reste ainsi immobile ;
  • Entre le 17 et le 20 du mois, les premier et second disques de quantième 1, 2 sont entraînés simultanément d'un pas par jour par les première et seconde roues entraîneuses 91 et 92 et leur secteur denté respectif 912, 922, les repères 17 et 18 étant affichés par le premier disque 1 tandis que les repères 19 et 20 sont affichés par le second disque 2 ;
  • Entre le 20 et le 2 du mois, seul le second disque de quantième 2 est entraîné d'un pas par jour via le secteur denté 922 de la seconde roue entraîneuse 92 et le second pignon 6; durant cette phase, le secteur sans dent 911 de la première roue entraîneuse 91 coopère avec le premier pignon 5 du premier disque de quantième 1 qui reste ainsi immobile ;
  • Entre le 2 et le 5 du mois, les premier et second disques de quantième 1, 2 sont entraînés simultanément d'un pas par jour par les première et seconde roues entraîneuses 91 et 92 et leur secteur denté respectif 912, 922, les repères 2 et 3 étant affichés par le second disque 2 tandis que les repères 4 et 5 sont affichés par le premier disque 1.


[0024] Ainsi, on remarque que lorsque le mobile entraîneur 9 fait un tour complet (31 pas), il entraîne le premier disque de quantième 1 seul durant 12 pas dans un premier sens, puis les deux disques simultanément dans des sens opposés durant 3 pas (les encoches 11, 21 occupant la place de 3 repères), ensuite le second disque de quantième 2 seul durant 13 pas dans un second sens opposé au premier et enfin les deux disques simultanément dans des sens opposés durant 3 pas.

[0025] Les figures 1 à 10 illustrent ce fonctionnement. En particulier, les figures 1 à 4 illustrent le passage du 2 au 5 du mois.

[0026] Dans la figure 1, le quantième affiché au travers du guichet 3 est le 2 porté par le second disque de quantième 2. L'encoche 11 du premier disque de quantième 1 est en face dudit guichet 3. Au prochain pas du mobile entraîneur 9, les premier et second disques de quantième 1, 2 sont entraînés simultanément via les secteurs dentés 912, 922 des première et seconde roues entraîneuses 91, 92 qui coopèrent respectivement avec le renvoi 4 et le second pignon 6. Le premier disque de quantième 1 pivote dans un premier sens tandis que le second disque 2 pivote dans un second sens opposé au premier. Le quantième affiché au travers du guichet 3 passe au 3 porté par le second disque de quantième 2, tandis que le premier disque de quantième 1 a également fait un pas mais son encoche 11 est toujours en face du guichet 3 (figure 2).

[0027] Au pas suivant du mobile entraîneur 9, le second disque de quantième 2 pivote dans le second sens dans une position dans laquelle son encoche 21 est maintenant en face du guichet 3, tandis que le premier disque de quantième 1 pivote d'un pas dans le premier sens dans une position dans laquelle le repère 4 de ce premier disque 1 est affiché au travers du guichet 3 (figure 3).

[0028] Au pas suivant du mobile entraîneur 9, le second disque de quantième 2 pivote dans le second sens dans une position dans laquelle son encoche 21 est toujours en face du guichet 3, tandis que le premier disque de quantième 1 pivote dans le premier sens d'un pas dans une position dans laquelle le repère 5 est maintenant affiché au travers du guichet 3 (figure 4). Dans cette position, le secteur sans dent 921 de la seconde roue entraîneuse 92 coopère à présent avec le second pignon 6.

[0029] Durant les pas suivants du mobile entraîneur 9, le second disque de quantième 2 reste immobile, tandis que le premier disque 1 pivote dans le premier sens, toujours entraîné par le secteur denté 912 de la première roue entraîneuse 92, assurant le passage du 5 au 17 (en passant notamment par le 13 tel qu'illustré à la figure 5).

[0030] Ainsi, le second disque de quantième 2 va rester immobile pendant les pas successifs du mobile entraîneur 9 (figures 5 et 6) jusqu'à ce que le secteur denté 922 de la seconde roue entraîneuse 92 vienne à nouveau coopérer avec le second pignon 6. A ce moment-là, le quantième affiché au travers du guichet 3 est le 17 porté par le premier disque de quantième 1 (figure 6).

[0031] Au prochain pas du mobile entraîneur 9, les premier et second disques de quantième 1, 2 sont entraînés simultanément dans leur sens de rotation respectif : le quantième affiché au travers du guichet 3 passe au 18 porté par le premier disque de quantième 1, tandis que le second disque de quantième 2 a également fait un pas mais son encoche 21 est toujours en face du guichet 3 (figure 7).

[0032] Au pas suivant du mobile entraîneur 9, le premier disque de quantième 1 pivote dans le premier sens dans une position dans laquelle son encoche 11 est maintenant en face du guichet 3, tandis que le second disque de quantième 2 pivote d'un pas dans le second sens dans une position dans laquelle le repère 19 est affiché au travers du guichet 3 (figure 8).

[0033] Au pas suivant du mobile entraîneur 9, le premier disque de quantième 1 pivote dans le premier sens dans une position dans laquelle son encoche 11 est toujours en face du guichet 3, tandis que le second disque de quantième 2 pivote d'un pas dans le second sens dans une position dans laquelle le repère 20 est maintenant affiché au travers du guichet 3 (figure 9). Dans cette position, le secteur sans dent 911 de la première roue entraîneuse 91 coopère avec le renvoi intermédiaire 4.

[0034] Durant les pas suivants du mobile entraîneur 9, le premier disque 1 reste immobile, tandis que le second disque 2 pivote dans le second sens, toujours entraîné par le secteur denté 922 de la seconde roue entraîneuse 92, assurant le passage du 20 au 2 (en passant notamment par le 26 tel qu'illustré à la figure 10). De retour au 2, le cycle peut reprendre.

[0035] Dans la forme d'exécution illustrée, le mécanisme d'affichage de quantième est donc un affichage du type « grande date » offrant des repères de grande taille et donc lisibles sans moyen de grossissement, affichés dans un guichet unique, sans séparation entre les dizaines et les unités ni variation de hauteur entre les différents repères affichés que les repères soient portés par le premier ou le second disque de quantième 1, 2 offrant ainsi un affichage très lisible et esthétique. De plus, la construction du mécanisme est simple.

[0036] Le mécanisme d'affichage du quantième décrit ci-dessus pourrait bien entendu comprendre un mécanisme de correction de la date, manuel ou automatique, notamment pour le passage du 30 au 1 du mois ou du 28 ou 29 au 1 du mois.

[0037] Le mécanisme d'affichage du quantième ci-dessus a été décrit à titre d'exemple uniquement et la présente invention peut s'appliquer à un grand nombre d'affichage comme l'affichage du numéro de la semaine, un affichage horaire, des phases de lune, du mois...

[0038] De manière générale, le mécanisme d'affichage pour pièce d'horlogerie selon la présente invention comprend un guichet, un premier disque d'affichage et un second disque d'affichage, les disques d'affichage étant coplanaires et portant chacun des repères. Le guichet est disposé sur la ligne des centres des premier et second disques d'affichage.

[0039] Le mécanisme d'affichage est agencé pour permettre l'entraînement en rotation des premier et second disques d'affichage dans des directions opposées et dans un même plan de manière à afficher successivement les repères du premier disque d'affichage puis les repères du second disque d'affichage au travers du guichet.

[0040] De préférence, les premier et second disques d'affichage présentent chacun une partie pleine caractérisée par un premier, respectivement second rayon extérieur et un évidement ou encoche. Les repères portés par chacun des disques sont répartis sur leur partie pleine.

[0041] Les premier et second disques sont agencés de sorte que la distance entre leur centre est strictement inférieure à la somme des premier et second rayons extérieurs.

[0042] Quant aux encoches, elles sont chacune conformées de sorte que lorsque l'encoche d'un disque est en face du guichet, elle peut contenir la partie pleine de l'autre disque pour que les premier et second disques puissent être coplanaires sans se chevaucher.

[0043] En particulier, le mécanisme d'affichage est agencé pour pouvoir entraîner les premier et second disques d'affichage selon le cycle suivant :
  1. 1. le premier disque d'affichage seul dans un premier sens, le second disque restant immobile ;
  2. 2. les deux disques simultanément, le premier disque dans le premier sens, le second disque dans un second sens opposé au premier ;
  3. 3. le second disque d'affichage seul dans le second sens, le premier disque restant immobile ;
  4. 4. les deux disques simultanément, le premier disque dans le premier sens, le second disque dans un second sens.


[0044] Dans la forme d'exécution illustrée, les premier et second disques d'affichage 1, 2, et leur partie pleine ont essentiellement le même rayon extérieur (disques de taille similaire). De manière générale, les premier et second rayons extérieurs des parties pleines des premier et second disques peuvent être différents et seront choisis en fonction du type d'affichage ou de la position du guichet sur le cadran (à 6h, à 3h...) qui pourrait imposer d'avoir un disque plus grand que l'autre.

[0045] Quant à la taille et à la forme des encoches de chacun des disques, si elles sont essentiellement les mêmes dans la forme d'exécution illustrée, elles peuvent également varier selon la taille des premier et second disques. Ainsi, les encoches pourraient avoir la forme d'un plat (suivant une corde par exemple), d'un arc de cercle ou d'un « camembert », c'est-à-dire un secteur tronqué jusqu'au centre du disque. Elles pourraient en outre être différentes en forme et/ou en taille d'un disque à l'autre.

[0046] De préférence et comme illustré aux figures, le guichet et les disques d'affichage sont agencés pour que, lorsqu'un repère est affiché dans le guichet, une portion du disque portant ledit repère s'étende sous la totalité du guichet afin d'assurer un visuel esthétique sans géométrie parasite (vide ou bord du disque qui serait visible au travers du guichet).

[0047] De préférence encore, les repères sont agencés sur chacun des premier et second disques d'affichage de sorte que les deux cercles passant sensiblement l'un par le centre des repères du premier disque et l'autre par le centre des repères du second disque se coupent un point situé essentiellement au centre du guichet. Cela permet d'assurer le centrage des repères dans le guichet lors de leur affichage.

[0048] De préférence, la taille des repères des premier et second disques d'affichage est identique même si leur nombre peut varier entre un disque et l'autre, comme illustré dans la forme d'exécution ci-dessus.


Revendications

1. Mécanisme d'affichage pour pièce d'horlogerie comprenant un premier disque d'affichage (1) et un second disque d'affichage (2) agencés pour être coplanaires et portant chacun des repères (10, 20) et un guichet (3), disposé sur la ligne des centres des premier et second disques d'affichage (1, 2), caractérisé par le fait que le mécanisme d'affichage est agencé pour entraîner en rotation les premier et second disques d'affichage (1, 2) dans des directions opposées et dans un même plan de manière à afficher successivement les repères du premier disque d'affichage (1) puis les repères du second disque d'affichage (2) au travers du guichet (3).
 
2. Mécanisme d'affichage selon la revendication 1, caractérisé par le fait que les premier et second disques d'affichage (1, 2) présentent chacun une partie pleine caractérisée par un premier, respectivement un second rayon extérieur et un évidement ou encoche (11,21), les repères (10, 20) portés par chacun des disques (1, 2) étant répartis sur leur partie pleine ; par le fait que les premier et second disques d'affichage (1, 2) sont en outre agencés de sorte que la distance entre leur centre est strictement inférieure à la somme des premier et second rayons extérieurs ; par le fait que les encoches (11, 21) sont chacune conformées de sorte que lorsque l'encoche d'un disque est en face du guichet (3), elle peut contenir la partie pleine de l'autre disque pour que les premier et second disques (1, 2) puissent être coplanaires sans se chevaucher.
 
3. Mécanisme selon la revendication précédente, caractérisé par le fait qu'il est agencé pour pouvoir entraîner les premier et second disques d'affichage (1, 2) selon le cycle suivant :

∘ le premier disque d'affichage (1) seul dans un premier sens, le second disque (2) restant immobile ;

∘ les deux disques (1, 2) simultanément, le premier disque (1) dans le premier sens, le second disque (2) dans un second sens opposé au premier ;

∘ le second disque d'affichage (2) seul dans le second sens, le premier disque (1) restant immobile ;

∘ les deux disques (1, 2) simultanément, le premier disque (1) dans le premier sens, le second disque (2) dans un second sens.


 
4. Mécanisme selon la revendication 3, caractérisé par le fait que le mécanisme comprend un mobile entraîneur (9) relié cinématiquement au premier disque d'affichage (1) pour son entraînement dans le premier sens et au second disque d'affichage (2) pour son entraînement dans le second sens opposé au premier.
 
5. Mécanisme selon la revendication 4, caractérisé par le fait que le mobile entraîneur (9) comprend une première et une seconde roues entraîneuses (91, 92) coaxiales et solidaires; la première roue entraîneuse (91) étant reliée cinématiquement au premier disque d'affichage (1) pour l'entraînement de celui-ci dans le premier sens, la seconde roue entraîneuse (92) étant relié cinématiquement au second disque d'affichage (2) pour l'entraînement de celui-ci dans le second sens opposé au premier, les première et seconde roues entraîneuses (91, 92) comprenant chacune un secteur denté (912, 922) et un secteur sans dent (911, 921), lesdits secteurs dentés (912, 922) étant superposés mais décalés de sorte que le mobile entraîneur (9) puisse entraîner successivement les premier et second disques d'affichage (1, 2) seuls ou simultanément selon ledit cycle.
 
6. Mécanisme d'affichage selon l'une des revendications précédentes, caractérisé par le fait que les premier et second rayons extérieurs caractérisant les parties pleines des premier et second disques d'affichage (1, 2) sont essentiellement égaux.
 
7. Mécanisme d'affichage selon l'une des revendications précédentes, caractérisé par le fait que les repères (10, 20) sont agencés sur chacun des premier et second disques d'affichage (1, 2) de sorte que les deux cercles passant sensiblement l'un par le centre des repères (10) du premier disque (1) et l'autre par le centre des repères (20) du second disque (2) se coupent un point situé essentiellement au centre du guichet (3).
 
8. Mécanisme d'affichage selon l'une des revendications précédentes, caractérisé par le fait que les repères (10, 20) des premier et second disques d'affichage (1, 2) ont essentiellement la même taille.
 
9. Mécanisme d'affichage selon l'une des revendications précédentes, caractérisé par le fait que le guichet (3) et les premier et second disques d'affichage (1, 2) sont agencés pour que, lorsqu'un repère est affiché dans le guichet (3), une portion du disque portant ledit repère s'étende sous la totalité du guichet (3).
 
10. Mécanisme selon l'une des revendications précédentes, caractérisé par le fait qu'il s'agit d'un mécanisme d'affichage du quantième, le premier disque d'affichage (1) portant quinze repères successifs parmi la suite de nombres 1 à 31 et le second disque d'affichage (2) portant seize repères successifs parmi les nombres restant de la suite 1 à 31.
 
11. Pièce d'horlogerie comprenant un mécanisme d'affichage selon l'une des revendications précédentes.
 




Dessins












































RÉFÉRENCES CITÉES DANS LA DESCRIPTION



Cette liste de références citées par le demandeur vise uniquement à aider le lecteur et ne fait pas partie du document de brevet européen. Même si le plus grand soin a été accordé à sa conception, des erreurs ou des omissions ne peuvent être exclues et l'OEB décline toute responsabilité à cet égard.

Documents brevets cités dans la description